ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 La fessée

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: La fessée   Mar 17 Nov - 1:42

PARIS, 15 nov 2009 (AFP)

La députée UMP Edwige Antier va déposer une proposition de loi visant à interdire les châtiments corporels, dont la fessée, a-t-elle annoncé dimanche dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

"Plus on lève la main sur un enfant, plus il devient agressif", a-t-elle déclaré au quotidien en rappelant qu'en 2008, le Conseil de l'Europe a appelé ses Etats membres à interdire la fessée et que "18 Etats l'ont déjà fait".

"On ne peut plus laisser entendre que ce n'est pas grave ou, même pire, que ça a une vertu éducative alors que c'est exactement le contraire", selon l'élue de Paris, par ailleurs pédiatre.

"Il ne s'agit pas d'envoyer les parents en prison ni de les en menacer", a ajouté Mme Antier, qui ne propose pas d'inscrire l'interdiction de la fessée dans le Code pénal mais, "comme en Allemagne", dans le Code civil.

"L'article serait lu aux parents lors du mariage. Une loi, c'est dire que l'Etat pose une interdiction. Et la faire connaître, c'est changer les mentalités. Quand la Suède a interdit (la fessée) en 1979, 70% des parents y étaient opposés. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 10%", fait-elle valoir.

Une fois sa proposition de loi officiellement déposée sur le bureau de l'Assemblée nationale, rien ne garantit qu'elle soit débattue en séance publique et, a fortiori, votée.

Pour que l'interdiction de la fessée devienne effective, il faut en effet d'abord que le texte de Mme Antier soit inscrit à l'ordre du jour par le groupe UMP ou le gouvernement puis voté dans les mêmes termes par l'Assemblée et le Sénat.

AFP 151211 NOV 09


Ma copine Véro m'a envoyé ça en début d'am en me demandant si j'étais pour... je lui ai répondu que non, et elle m'a dit qu'aujourd'hui les enfants frappaient leurs parents... et elle n'a pas tort non plus.
Ce qui m'intrigue, c'est que je croyais que la fessée était déjà interdite au niveau européen, on en avait discuté ailleurs, et c'est ce que j'avasi compris. Mais c'est faux ?

_________________
[url=
 

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Ladymorphine
Adore papoter
Adore papoter
avatar

Féminin
Nombre de messages : 552
Age : 28
Localisation : A coté d'Avignon, France
Emploi : pierceur
Loisirs : piercing, lutte animale, dessin
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 2:28

je trouve que c'est carrément disproportionné d'utiliser le terme "châtiment corporel" pour une simple fessée. Des fois je vois des gamins faire des caprices à leurs parents, ils se prendraient une bonne fessée de temps en temps ça leur ferai pas de mal. Je dis pas de massacrer le mome, ça sert a rien de rebondir la dessus.
Et puis, "interdire la fessée", ils vont faire quoi? mettre un flic dans chaque foyer pour surveiller? c'est juste ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
http://c-antispeciste.forumactif.org/
sarah
Faon des Bois
Faon des Bois
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4411
Age : 40
Localisation : sur terre
Loisirs : fitness,steep,gym pilate,yoga, jogging, méditation,promenades a pied,vélo,lecture,cinéma,et la bio
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 11:17

Ladymorphine a écrit:
je trouve que c'est carrément disproportionné d'utiliser le terme "châtiment corporel" pour une simple fessée. Des fois je vois des gamins faire des caprices à leurs parents, ils se prendraient une bonne fessée de temps en temps ça leur ferai pas de mal. Je dis pas de massacrer le mome, ça sert a rien de rebondir la dessus.
Et puis, "interdire la fessée", ils vont faire quoi? mettre un flic dans chaque foyer pour surveiller? c'est juste ridicule.
c'est vrai!!
perso je suis pas pour, mais des fois on est à bouts avec nos et une féssée sur le pet( fesse) ca ne tue pas, petite j'en ai eu rarement mais j'en ai eu et ca m'a pas tuer!!


Dernière édition par sarah le Mer 18 Nov - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 67
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 11:22

Avec une copine, à l'époque où nos enfants étaient bien casse pieds, nous avions défini la bonne fessée

C'est la fessée qui calme l'enfant et détend le parent.
Discutailler des heures avec un enfant qui cherche des limites ne lui rend pas service.
Une fessée qui a été motivée, ( tu ne dois pas faire ça pour x raisons) annoncée (si tu le refais je vais te taper) et appliquée sans violence a un réel effet de cadrage.
Mais bien sûr il ne faut pas humilier, vouloir faire mal,
souvent j'avais observé que, tous les préalables établis, le fait d'emmener le gamin dans sa chambre suffisait et la tape était symbolique.
En fait, je comprends qu'on veuille lutter contre les parents qui littéralement tabassent leurs gosses.
Mais ce sont des exceptions contre lesquelles on a déjà des moyens légaux d'intervention.
Si c'est pour s'opposer aux populations essentiellement magrébines et africaines dont la culture éducative repose souvent sur les coups,
des informations sur la société dans laquelle ils viennent s'insérer seraient plus utiles.
J'ai connu le désarroi absolu des parents qui ont tapé leurs enfants en toute bonne foi,
croyant bien faire, ( les viets par exemple ne donnent jamais de petites claques de ponctuation à leurs gosses mais à peu près une fois par an
une fessée de recadrage, fort mal perçue par les services sociaux)
le désarroi des parents qu'on menace de leur retirer leurs enfants s'ils les touchent encore une seule fois,
mais auxquels on ne donne aucun autre moyen d'asseoir leur autorité,
et surtout qu'on n'écoute pas, leur culture étant peut-être méprisable je ne sais pas.
Depuis longtemps je pense que des cours d'éducation devraient être donnés aux futurs parents, à tous,
pas de la psy à deux balles,
des principes simples,
explications des interdits, ce qui est défendu est toujours défendu ( pas de juste aujourd'hui,)pour telle raison.
régularité de la vie,
responsabilisation progressive du petit,
politesse entre autres.
mais des principes que beaucoup de parents sont incapables de s'appliquer à eux même hélas.
éduquons éduquons hé!...


et bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 67
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 11:29

Mr.Red dwarf
oups pour être tout à fait honnêtesi mon fils lisait mon laïus il vous dirait que
entre la motivation l'annonce et la tape il est arrivé que ça soit de l'ordre du dixième de seconde

Bon zut ça s'appelle la rapidité d'intervention Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7926
Age : 59
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 13:48

Poser des limites peut se faire sans frapper. Frapper est facile, poser des limites l'est, certes, moins.
Frapper signifie qu'on n'a pas trouvé d'autre moyen, mais ce n'est pas pour cela qu'il n'en existe pas.
Une fessée "sans violence" ????? comment nier que frapper n'est pas violent ? Incompréhensible, pour moi !
Frapper, c'est mettre instantanément en route le mécanisme de la loi du plus fort : c'est enseigner à l'enfant que c'est celui qui a la force, donc le pouvoir, qui gagne.
A l'égard d'un enfant, ou de tout autre plus faible que soi, c'est donc de l'abus de pouvoir, et le pratiquer sur un enfant, c'est le lui enseigner, tout en l'humiliant.
Un enfant continuera de vous aimer même si vous le frappez : il n'a pas le choix que celui de vous aimer.
Alors que se passe-t-il ? il intègre l'idée que frapper, ça peut faire partie de l'amour.
Êtes-vous d'accord avec ça ? pas moi.

En effet, une "petite" fessée est moins grave que des coups. Où est la différence ? où se trouve la limite ?
Il y a un point commun majeur entre les deux : dans tous les cas, on frappe.

Je n'ai jamais levé la main sur ma fille, et elle n'a jamais fait de caprice. Pour la bonne raison que le "caprice", chez un enfant, ça n'existe pas ! l'enfant exprime un malaise, un besoin, une révolte. Aux adultes de comprendre ce malaise et d'y répondre. Si on veut le faire taire, alors oui, frappons cet enfant. Et le malaise ressortira, mais autrement, plus tard, plus fort... et l'enfant intègrera que frapper un plus faible que soi est normal. Cela me choque !! oui, beaucoup !

Ma fille n'a rien d'une délinquante, elle poursuit ses études, a une vie sociale épanouie et de bonnes relations avec son entourage. Nous avons toujours beaucoup parlé, communiqué, et elle m'a souvent parlé de ses amis qui ne parvenaient pas à communiquer avec leurs parents...
Frapper un enfant : est-ce lui enseigner à communiquer ? Est-ce lui montrer que quand il y a un problème, on est capable d'en parler et de se comprendre ? Est-ce lui montrer qu'on est adulte ?

Arrêtons l'hypocrisie. Arrêtons de dire que ça n'est pas grave, qu'il suffit de ne pas frapper fort, qu'on n'en meurt pas !
Il y a plein de choses sur terre dont on ne meurt pas. Est-ce pour cela qu'elles sont négligeables ?
Frapper, fort, ou pas, c'est appliquer la loi du plus fort, dans tous les cas. C'est lâche et ça montre à l'enfant que quand on est impuissant à trouver une solution, eh bien on peut s'en prendre à plus faible que soi : ainsi on est sûr qu'il fera la même chose plus tard. C'est ainsi que dans certaines familles la violence se transmet de génération en génération.
C'est ainsi que des femmes battues dans leur enfance et prenant cela pour de l'amour n'arrivent pas à quitter leur conjoint plus tard même s'il les bat, car elles croient qu'il les aime. Comprenez-vous ?

Sous le coup de l'énervement, cela peut peut-être échapper. Dans ce cas, il faut reconnaître son erreur, et mettre du baume au cœur de l'enfant que l'on a battu (oui, en Français, frapper = battre, voir le dictionnaire).
Lui expliquer qu'on n'a pas pu se retenir, qu'on n'a pas su faire autrement. Et chercher avec lui comment faire. Souvent, il vous donnera lui-même les réponses.
Il cherche les limites : vraiment, pas pour nous provoquer. Il les cherche aussi pour lui-même, et il veut sincèrement que vous les lui mettiez. Il est le plus souvent parfaitement capable de comprendre qu'il a besoin de ces limites. Demandez-lui ce qui se passe, ce qu'il pense, souvent il vous apportera lui-même les solutions.
Pour cela, il faut avoir l'honnêteté de demander de l'aide à son enfant, admettre que l'on ne sait pas tout, et renoncer à la toute puissance.
C'est primordial pour lui.

En Allemagne, les coups (appelons cela fessée, gifle, tout cela c'est strictement pareil) sont interdits par la loi, comme dans plusieurs pays du nord, depuis des années.
Les enfants ne sont pas devenus violents ou délinquants pour autant : c'est tout le contraire.

Inscrire cette interdiction dans la loi n'empêchera pas les parents de battre leurs enfants entre leur quatre murs.
Elle permettra seulement de faire progresser la prise de conscience et d'enseigner aux enfants ce qu'est le respect de l'intégrité d'autrui. Il en sera d'autant plus respectueux lui-même.

Notons que Hitler, Staline, Mao et Ceaucescu ont été des enfants violentés, par des membres de leurs familles. Ce sont devenus d'épouvantables dictateurs.
Pas grave, de frapper un enfant ? on n'en meurt pas ? ils n'en sont pas morts, mais en ont fait périr bien d'autres.
Ce sont des cas extrêmes, mais qui montrent bien que la violence inscrite dans la tête d'un enfant ressort d'une façon ou d'une autre, sous une forme ou une autre. Toujours. La violence intériorisée ressort contre les autres, ou contre soi : drogue, prostitution, alcool, suicide....

La violence n'est JAMAIS anodine. Une fessée n'est JAMAIS anodine, une fessée est toujours VIOLENTE.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
helene&co
Fidèle au poste
Fidèle au poste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 875
Age : 43
Localisation : 62
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 14:39

perso, je suis pour une éducation sans punition ni chatiments corporels, et la fessée est bien un châtiment corporel!

edit pour ladymorphine: mon homme me fait dire que taper sa femme est interdit, ça ne veut pas dire qu'il y ait des flics dans toutes les maisons! mais bon, hein, ça lui fait peut-être pas d emal de s'en prendre une de temps en temps, non??? dwarf
Revenir en haut Aller en bas
Ladymorphine
Adore papoter
Adore papoter
avatar

Féminin
Nombre de messages : 552
Age : 28
Localisation : A coté d'Avignon, France
Emploi : pierceur
Loisirs : piercing, lutte animale, dessin
Date d'inscription : 08/07/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 14:43

et ben pour ceux qui sont pour une éducation peace and love, venez pas pleurer quand vos mômes viendront vous baffer...
Revenir en haut Aller en bas
http://c-antispeciste.forumactif.org/
helene&co
Fidèle au poste
Fidèle au poste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 875
Age : 43
Localisation : 62
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 14:49

les enfants violents sont ceux qui ont reçus de la violence... Wink
tu lui apprends la violence, il est violent... Wink

T'as un problème avec la paix et l'amour? je vois pas ce que cela a de gênant que les enfants soient éduqués dans la paix et l'amour... Very Happy

euh, je viendrai pas pleurer vers toi, c'est sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Manureva
Décide de rester
Décide de rester
avatar

Féminin
Nombre de messages : 336
Age : 35
Localisation : Pantin
Loisirs : l'histoire de l'art, les musées, la cuisine, mon chat et mon chéri :)
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 14:55

Ladymorphine a écrit:
et ben pour ceux qui sont pour une éducation peace and love, venez pas pleurer quand vos mômes viendront vous baffer...

N'importe quoi ta phrase! tu es pour une éducation à coups de taloches? Tu crois que ça marche?
Alexandra est un exemple parmi tant d'autres qu'on peut éduquer son violence.

Perso j'ai eu des fessées petite, et bien ma mère m'a dit avoir été trop dure avec moi et que ça ne servait pas à grand chose à part la soulager sur le moment et aussi lui faire de la peine. Je lui pardonne par ce que je suis l'ainée et que j'ai essuyé les plâtres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aufildessaisons.fr/
redfishmemory
Ecureuil qui grignotte
Ecureuil qui grignotte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2161
Age : 31
Localisation : 72
Emploi : maman !
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 15:05

Ladymorphine a écrit:
et ben pour ceux qui sont pour une éducation peace and love, venez pas pleurer quand vos mômes viendront vous baffer...

affraid

j'ai pas encore d'enfants, enfin y'en a qu'un dans le bidou dwarf mais j'ai pu être avec beaucoup d'enfants, qui ont des façon d'être élevés très différentes...

et ben ceux qui ne sont pas taper, fessé, ou que sais-je comme punition barbare, et bien ils étaient tout à fait bien !! pas de capricieux enfnants rois, car les parents savent poser d'autres limites que la fessée !

et j'ai aussi vu des parents pourrir leur enfants de cadeaxu à gogo, dès qu'ils votn dans un magasin hop un jouet, et puis dès que le gamin était pénible, hop al claque ou al fessée... bah là ce sont des pires gamins capricieux et super chiants à supporter...

donc bon, je doute que ne pas donner la fessée ca veut dire faire un enfant roi !
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7926
Age : 59
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 15:22

helene&co a écrit:
mon homme me fait dire que taper sa femme est interdit
En effet, et ça n'a pas toujours été le cas !
Il fut une époque, si on remonte encore plus loin, où les Seigneurs avaient droit de vie ou de mort sur les serfs qui vivaient sur leurs terres... et le droit de faire tout ce qui est possible avant la mort : violer, battre, humilier, affamer etc.
Heureusement les droits de l'homme -et de la femme- progressent.
Et ceux de l'enfant ?
Ceux de l'enfant aussi, du moins dans certains pays.
Ainsi donc, taper sa femme est interdit, non seulement moralement, mais aussi aujourd'hui légalement (depuis quand, d'ailleurs, ça ne doit pas faire très longtemps).
Taper son voisin, ou quelqu'un dans la rue, tout cela est interdit. Un enseignant n'a pas le droit de frapper ses élèves non plus ou risque de se retrouver au tribunal.
On n'a le droit de frapper personne ! c'est interdit par la loi ! personne... ?
.....
Il reste deux catégories qui ne sont pas protégées : ce sont les plus vulnérables car elles sont dans l'impossibilité de se défendre ou de dénoncer : il s'agit des enfants, et des animaux.
Bientôt va venir l'anniversaire de la déclaration des droits de l'enfant : c'est probablement grâce à elle que battre les enfants a été interdit dans plus de la moitié des pays européens (14 sur 27). Une vague de violence incontrôlable ne s'est pas abattue sur la moitié de l'Europe pour autant !
Le droit de l'enfant comprend son intégrité, morale et physique.
Nous attendons tous (enfin je suppose) que l'on fasse la même chose avec les animaux, qui ont droit autant que les enfants et nous, à leur intégrité morale et physique.
Ou je me trompe ??

Ladymorphine a écrit:
et ben pour ceux qui sont pour une éducation peace and love, venez pas pleurer quand vos mômes viendront vous baffer...
Ladymorphine, je comprends ce que tu veux dire, il y a en effet de grands enfants, terriblement mal éduqués, ou plutôt pas du tout, qui commettent de l'abus de pouvoir sur des parents maladivement faibles, et portent la main sur eux.
Il existe même des femmes qui battent leurs maris ! et des maris qui se laissent faire... on voit bien qu'il y a un profond déséquilibre derrière tout cela.
Je pense que cela reste très exceptionnel et n'est certainement pas dû à une relation équilibrée et de respect enseigné par les parents.
Être faible vis à vis d'un enfant, ce n'est pas l'éduquer, en effet.
Mais être "fort" vis à vis d'un enfant, ce n'est pas le frapper ! c'est faire preuve d'une autorité authentique : celle que le respect inspire.
Un enfant qui respecte ses parents ne les frappera pas plus que les parents qui respectent profondément leurs enfants et leur vulnérabilité.
Ou alors : frappons nos chiens, nos chats, nos oiseaux ! ce serait absurde ! on sait bien qu'il y a d'autres moyens.
Pourquoi n'y en aurait-il pas pour les enfants ???


Redfishmemory a écrit:
et j'ai aussi vu des parents pourrir leur
enfants de cadeaux à gogo, dès qu'ils vont dans un magasin hop un
jouet, et puis dès que le gamin était pénible, hop la claque ou la
fessée... bah là ce sont des pires gamins capricieux et super chiants à
supporter...

Bel exemple d'incohérence, très fréquent, et qui ne force certes pas le respect des enfants pour leurs parents... les résultats sont là.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 67
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 17:04

he bien si je comprends bien cela tourne à l'apostrophe!
J'avais bêtement pensé qu'il était possible de dialoguer sur ce sujet si important.
Quand je vois qu'apparaissent les éternels hitler et consorts ça ne m'interesse plus du tout.
Je trouve que vous êtes fort violentes dans vos arguments et comme vous pouvez le constater
l'agressivité génère de l'agressivité.
Je pense que ce sujet mérite mieux que cet affrontement de dogmatismes et d'exagérations.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
redfishmemory
Ecureuil qui grignotte
Ecureuil qui grignotte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2161
Age : 31
Localisation : 72
Emploi : maman !
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 17:17

annepeintout a écrit:
he bien si je comprends bien cela tourne à l'apostrophe!
J'avais bêtement pensé qu'il était possible de dialoguer sur ce sujet si important.
Quand je vois qu'apparaissent les éternels hitler et consorts ça ne m'interesse plus du tout.
Je trouve que vous êtes fort violentes dans vos arguments et comme vous pouvez le constater
l'agressivité génère de l'agressivité.
Je pense que ce sujet mérite mieux que cet affrontement de dogmatismes et d'exagérations.

t'as pas du lire mon message alors.... car moi je n'ai fait que dire des cas que j'ai vu, rien d'autre ! Et puis j'aime à dire qu'en tant que vegan, ou végétarien on est souvent contre toute forme de maltraitance, coups ou éducation un tant soit peu violente sur les animaux alors pourquoi être pour lorsqu'il s'agit d'enfant ? ou même d'adulte ?

Pour les animaux, vous seriez surement choqué si quelqu'un venait dire qu'il tapait son chien pour le punir s'il fait des bétises non ? bah pareil avec un enfant... enfin c'est mon avis !

Après c'est vrai que moi non plus j'adhère pas à hitler etc.. car dans l'autre sens aussi c'est pas tout beau (regardez Tanguy !!!!! -le film-).
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7926
Age : 59
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 17:36

annepeintout a écrit:
he bien si je comprends bien cela tourne à l'apostrophe!
J'avais bêtement pensé qu'il était possible de dialoguer sur ce sujet si important.
Quand je vois qu'apparaissent les éternels hitler et consorts ça ne m'interesse plus du tout.
Je trouve que vous êtes fort violentes dans vos arguments et comme vous pouvez le constater
l'agressivité génère de l'agressivité.
Je pense que ce sujet mérite mieux que cet affrontement de dogmatismes et d'exagérations.
Et pourtant tout cela est lié, c'est une question de conscience.
La violence est partout, et elle commence dans la petite enfance, précisément.
Peut-on exprimer une opinion sans se faire accuser de ne pas vouloir dialoguer ? je l'espère, car ici le propos n'est certainement pas d'empêcher qui que ce soit de s'exprimer, tout au contraire. Depuis que je suis sur ce forum, il y a eu bien des discussions, et c'est cela qui fait que le forum est intéressant : de confronter des opinions diverses.
Le consensus mou et éternel ne fait rien avancer !
Tu parles de violence d'arguments, de dogmatisme ! où cela ?
Pour ce qui me concerne (les autres répondront également j'espère), mes arguments émanent de nombreuses lectures que j'ai faites sur ce sujet, écrites par des gens bien plus compétents que moi, et qui ont pour certains passé leur vie à travailler sur ce problème.
Ils s'insurgent tous contre le "ce n'est pas grave", car c'est tout le contraire : lever la main sur un enfant n'a rien d'anodin, contrairement à ce que l'on cherche à nous faire croire en minimisant les choses pour se déculpabiliser.
Finalement, tabasser sa femme de temps en temps n'est pas très grave non plus. Donner quelques coups de pied à son chien... et alors ?
Je n'ai jamais rencontré d'arguments sérieux permettant d'accréditer la thèse que porter la main sur un enfant est une bonne chose, pas plus que sur n'importe quel autre vivant. Par contre, les informations qui prouvent que c'est nocif pour les enfants et toute la société, comme toute forme de violence, sont légion. ça, ce n'est ni de l'exagération, ni du dogmatisme, c'est une réalité tout à fait objective.
Tu es libre d'exprimer des arguments permettant de tenter de justifier cette violence omniprésente. Mais est-ce seulement possible ? N'est-ce pas là, le problème ?
Ou alors, cela "ne t'intéresse plus"... quel dommage !!

Il y a bien sûr des extrêmes, et bien des intermédiaires entre les caresses et les coups violents.
Le sujet s'est orienté vers la violence : pourquoi cela t'étonne-t-il ? ce n'est que logique !
J'ai parlé de Hitler car l'analyse de son enfance, ainsi que celle des autres personnes que j'ai citées, ont montré que ce qu'ils avaient vécu pendant cette enfance était directement la cause de leur folie. Ce sont des exemples extrêmes, comme je l'ai précisé. Porter la main sur son enfant ne fait pas de quelqu'un un Hitler en puissance, et ce n'est évidemment pas ce que j'ai dit.

Il est également certain que toutes les personnes maltraitées ne deviennent pas maltraitantes (elles ont parfois le temps de réfléchir entretemps...). Par contre, toute personne qui est devenue maltraitante a été maltraitée dans son enfance. Et lever la main sur quelqu'un qui ne peut pas se défendre : ce n'est pas de la maltraitance, ça ?
Il y a également énormément de gens qui, se souvenant des gifles ou des fessées reçues, prétendent que cela ne leur a pas fait de mal... ainsi, ils peuvent faire la même chose avec leurs propres enfants, puisque "ce n'est pas si grave".
Je suis en désaccord total avec cela, et j'estime avoir le droit de le dire.

Chacun ses opinions, les tiennes valent les miennes, et tu les exprimes également comme tu le souhaites.

Tu nous reproches d'exagérer : n'est-ce pas un jugement que tu portes ? Exagérer par rapport à quoi ?
A ce moment-là, pourquoi ne pas argumenter toi aussi, au lieu de plaquer des jugements ? Nous sommes toute ouïe !

Merci, donc, de nous laisser exprimer nos opinions sans nous juger ou nous prêter des procès d'intention, ça fera vivre le forum, comme toujours !
C'est la règle ici, ça l'a toujours été et j'espère que ça continuera de l'être.
Pour ma part, j'accepte parfaitement que l'on ne soit pas d'accord avec moi, je suis toute disposée à lire des arguments qui ne vont pas dans mon sens, si et seulement si je garde le droit d'y répondre, bien évidemment !
Et un point de vue ne plaît pas, "ce n'est pas grave" ! on ne peut pas plaire à tout le monde, et ça, ça ne changera jamais...

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)



Dernière édition par alexandra le Mar 17 Nov - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
redfishmemory
Ecureuil qui grignotte
Ecureuil qui grignotte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2161
Age : 31
Localisation : 72
Emploi : maman !
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 17:42

ah ben en plus ce serait le summum si sur ce post on commence à se fighter !!!! dwarf
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7926
Age : 59
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 17:45

redfishmemory a écrit:
ah ben en plus ce serait le summum si sur ce post on commence à se fighter !!!! dwarf

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 67
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fessée   Mar 17 Nov - 19:37

Désolée, alexandra,
je trouve qu'écrire en gras est une agression
je trouve que la phrase:
"A ce moment-là, pourquoi ne pas argumenter toi aussi, au lieu de plaquer des jugements ? Nous sommes toute ouïe ! " est une agression
Vous me dites :"Tu es libre d'exprimer des arguments permettant de tenter de justifier cette violence omniprésente" alors qu'à aucun moment je ne dis ça. Je trouve que c'est violent.
Je me suis contentée de m'interroger ( poliment) sur ce problème qui englobe plus de domaines que le seul fait de lever ou pas la main.
Parce que je ne suis ni une ex maltraitée ni une maltraitante, je cherche à comprendre ces situations.
J'ai parlé des parents désarmés qui se heurtent à une culture dont ils n'ont pas les codes parce qu'on ne les leur donne pas,
ou des parents qui n'ont pas eux-même trouvé leur équilibre et qu' on bombarde d'arguments qui les embrouillent.
Je parle aussi de ceux que la société laisse au bord du chemin et ça c'est violent
et je trouve que si la seule solution proposée est d'interdire le symptôme
alors on n'est pas près de guérir la maladie.
Mais comme vous dites: " un point de vue ne plaît pas, "ce n'est pas grave" ! on ne peut pas plaire à tout le monde, et ça, ça ne changera jamais...
Fin du fight si vous le voulez bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7926
Age : 59
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 18 Nov - 0:32

Je ne polémiquerai pas. Je ne regrette pas d'avoir exprimé mon opinion et je maintiens mon droit à le faire comme à tout un chacun ici, en utilisant des caractères gras pour mettre en relief ce qui me semble important !! quand même !!!
On est libre ?
Par ailleurs, désolée si j'ai parue agressive. Je n'étais pas agressive, mais plutôt en colère contre ce qu'on érige souvent en France en principe sacro-saint : la fessée ne fait pas de mal et si on veut la pratiquer ça ne regarde personne. Il suffit de regarder certaines des réactions sur certains sites Internet et voir à travers cela ce que l'on défend en réalité... je ne vais pas y revenir mais je trouve cela pitoyable. C'est cela que je dénonce.
C'est précisément dans ces cas-là que légiférer est utile.
Le sujet a déjà été débattu sur le forum, de façon intéressante, ici :
http://arnelae.forumactif.com/alternatives-educatives-f6/sortir-de-la-fessee-t13296.htm?highlight=fess%E9e
Tout à fait d'accord sur le fait que culpabiliser les parents qui ne peuvent pas se retenir est inutile, à partir du moment où ils sont capables de reconnaître leurs erreurs... ce qui est loin d'être toujours le cas, comme on le voit avec le tollé qu'a suscité ce projet de loi.
C'est cela, qui me paraît inquiétant...
Pour abolir la peine de mort, on n'a pas attendu que les gens soient d'accord. Sinon, on guillotinerait toujours. La majorité des gens à l'époque étaient pour.
La modification de la loi a fait progresser les consciences, comme elle a permis dans bien des pays européens de faire prendre conscience aux parents qu'il y avait d'autres moyens éducatifs que de frapper ses enfants. Et tout cela, c'est tant mieux.
Je regrette que la France, comme dans bien d'autres domaines, ait ce retard, et que ce retard soit toujours défendu par des positions que je trouve rétrogrades.
Quant à ceux que la société laisse au bord du chemin, ce sont très souvent, justement, des enfants qui ont été malheureux dans l'enfance et qui ne parviennent pas à s'en sortir seuls parce qu'ils n'ont pas reçu les moyens de le faire et que c'est très dur de surmonter tout cela.
Il faut aussi s'imaginer ce que représente un adulte tout puissant pour un tout petit enfant : combien de fois plus gros ? plus puissant ? plus fort ? Comment ne pas penser que l'enfant aura peur ? Qu'il ne sera pas marqué ?
C'est cela qu'il faut réaliser. Ce que vit l'enfant, au moment où il est frappé. ça ne peut PAS être anodin (si j'ai droit aux majuscules ?).
Bonne soirée à tou(te)s.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Budy
Fidèle au poste
Fidèle au poste
avatar

Féminin
Nombre de messages : 781
Age : 41
Localisation : gironde
Loisirs : lire, écrire, militer !
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 18 Nov - 1:05

je n'ai jamais rencontré de réactions aussi violentes que lors de débats sur la fessée...
Cela prouve au moins qu'il s'agit d'une question importante, qui soulève (et cache) bien des émotions.

Entre les adultes frappés lorsqu'ils étaient enfants et qui minimisent cela après coup (!), afin de ne pas se mettre en position de juger leurs parents et les gens qui perdent leur calme (c'est humain !) et qui ont peur de passer pour des monstres parce qu'ils donnent parfois des fessées à leur enfant ; entre les gens pour qui un enfant est une personne comme une autre, et donc qu'on n'a pas le droit de frapper et ceux qui pensent que la violence n'est jamais une solution... et bien c'est explosif.
Explosif comme un repas avec des non végétariens qui culpabilisent et que la présence de végétariens rend agressifs (ça me rappelle cela, je ne veux pas dire que les personnes ici présentes qui sont pour la fessée sont comme des "viandistes").

enfin bref, je n'apporte pas grand chose au débat, désolée. Je trouve toujours dommage d'en arriver à frapper quelqu'un, surtout un enfant. Je comprend qu'on puisse perdre son calme et frapper, mais c'est ériger la fessée en système d'éducation qui me gêne. Construire tout un fatras de concept pour justifier la violence, ça me gêne. Que ce soit frapper sous le coup de la colère ou réagir à froid et sortir le martinet (pour ne pas confondre la main qui caresse et la juste punition), ça me pose un problème, en tant que personne qui rêve à un monde meilleur.

Evidemment, ça ne veut pas dire se laisser agresser sans rien dire (je ne sais pas pourquoi, on en arrive souvent à cet argument). Ne pas donner une fessée à un enfant qui a cassé un vase ou qui fait chier, ça ne veut pas dire que les banlieues vont brûler (ha si, je vois le rapport en fait : c'est à cause de mai 68 qu'il y a des racailles qui agressent les mémés).
Eduquer, cela demande de l'attention et je pense aussi, comme l'a dit Anne, beaucoup d'éducation... des parents.
Je trouve toujours étrange qu'on doive passer des tas de diplômes pour tout, sauf pour être parents. Des petits cours, des débats, de l"info... ça ne ferait pas de mal !

bon, c'est un peu décousu, mais le dodo n'est pas loin !
Revenir en haut Aller en bas
http://egalite.animale.free.fr/index.html
arnelae
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 18 Nov - 1:24

Tout d'abord je n'imaginais pas au bout d'une journée autant de participations sur ce sujet ...

Mesdames (puisque seules les femmes ont participés jusqu'à présent) ne vous énervez pas inutilement.

Bien sur que chacun a le droit de s'exprimer, ça a tjs été le fil conducteur du forum d'ailleurs, sans ça, le forum s'éteint.

Je n'ai pas trouvé de propos agressifs, peut-être un peu blasés pour certains, et enflammés pour d'autres, mais pas d'agressivité ! vous débattez d'un sujet brûlant, tout simplement et il ne faut pas pour autant prendre la mouche car certais des arguments employés semblent extrêmes (Hitler & co).

Personnellement, je trouve ce sujet très intéressant et les idées évoquées tout autant.

Comme je l'avasi déjà dit, je ne m'étais jamais interrogée avant d'en entendre parler ici sur l'éducation "par la fessée".
Petite, j'ai du en recevoir 2 ou 3 et plus tard des punitions.

J'ai trouvé l'argument tellement vrai du frapper son conjoint ou le voisin est interdit mais pas frapper son enfant, que ça a été une évidence.
La mise en pratique n'est pas facile pour autant, car excédée parfois, pas seulement par l'enfant bien souvent (les choses de l'extérieur parasitent hélas bcp, la fatigue, le stress, les pbs x et y... et là dessus l'enfant qui vient et chouine car on ne lui lit pas son histoire... ) ça pourrait fuser, c'est vrai, l'envie est parfois présente me concernant de me "défouler" car l'éducation, c'est dur et je me dis que ce n'est que le début, mais comme je viens de le dire, ça me défoulerait et rien d'autre. Frapper ça soulage les parents sur le moment, parfois ça calme les parents et l'enfant sur le moment aussi. Il existe d'autres moyens de se soulager en tant qu'adulte, voir si on veut rester dans la colère en tapant un coussin (Filliozat préconise ça) ou en tapant du point sur la table.

Et puis je me dis toujours quand un adulte est excédé, comment maîtrise-t-il ses gestes ? comment savoir si la fessée ou la claque est légère et pas trop forte pour un petit ? certains n'y vont pas de main morte quand ils tapent leurs enfants, parfois en les déculotant... donc les "pour" ont beau dire une petite fessée, une fessée légère... mais au moment T appliquent-ils la fessée légère ou bien énervés, se défoulent-ils en imaginant que c'est une fessée normale, pas grave ? de toute manière, tout est subjectif, pour certains une fessée légère sera considérée comem forte par d'autres. Et à partir de quel âge ? car les enfants ça énerve vite, dès qu'ils marchent et peuvent faire des bêtises ou sont dans les "pattes". Alors la fessée à 12 mois, 18 mois... c'est la même que celle à 4 ans ou plus ?
C'est pour ça que l'interdit (concernant la fessée) me semble être un très bon garde-fou. L'enfant ne ressent pas les mêmes sensations que nous, adultes. Combien d'enfants gardent les fesses rouges, même lorsque la fessée est pratiquée sur des vêtements, voir une couche. et ce n'est pas lui qui va dire que c'était trop fort et qu'il a très très mal, plus que quand il tombe ou se blesse en jouant...

Et puis je ne trouve pas ça normal de pouvoir battre un enfant et que ce soit toléré par la société.

La fessée est entrée dans les moeurs, tout comme le martinet à une époque, mais la fessée perdure dans les mentalités comme nécessaire pour faire filer droit ses enfants. C'est une tradition, mes parents m'en donnaient, leurs parents leur en ont données également, et les parents des grand-parents aussi... bref, tout comme la viande que nos parents mangeaient, que leurs parents mangeaient aussi... Bref, il y a des traditions qu'il faut mettre au placard, c'est partout pareil.

Je sais aussi que certains enfants poussent à bout leurs parents, font d'énormes bêtises... et sont durs à élever et que les parents sont parfois des parents démissionnaires...

L'autorité parentale c'est pas facile, je teste en ce moment, et c'est vrai que ça serait bien d'avoir quelques cours, ça serait fort utile parfois !

_________________
[url=
 

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
sarah
Faon des Bois
Faon des Bois
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4411
Age : 40
Localisation : sur terre
Loisirs : fitness,steep,gym pilate,yoga, jogging, méditation,promenades a pied,vélo,lecture,cinéma,et la bio
Date d'inscription : 24/04/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 18 Nov - 10:58

j'ai entendu parler du martinet, mais c'est quoi en fait??? ca ressemble à quoi ce truc??
sinon pour ma par j'ai recu 3-4 féssées (si mes souvenirs sont bon),ma fille va avoir 6ans fin d'année et à du avoir 3-4 féssées aussi, car honnètement j'étais mal dans ma peau, avait du mal à dialoguer et passait un cap dificile, ca n'excuse pas le geste mais ma fille a malgrés tout compris mon malaise puisque je me suis expliquée et excusée
auprès d'ellle, maintenant plus de féssée du tout( comme je culpabilisais ) beaucoups de dialogue et du chantage(désolé d'etre franche, mais le chantage marche super bien chez moi) mm plus de punitions gràce à cet arrangement entre nous 2
j'espère que je ne vais pas déclancher la polémique en ayant parler ici sincèrement, je suis par contre ouvert à toutes propositions si il y a moyen d'éviter aussi le chantage!
Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 67
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 18 Nov - 11:50

Bonjour sarah ,
on va faire un échange d'informations.
Je sais ce qu'est un martinet,
lorsque j'étais petite, il y a franchement longtemps! l'épicier du village en vendait.
C'est un baton de 30 cm de long au bout duquel sont fixées des lanières de cuir de 30 cm , c'est à dire un fouet à liens multiples.
je ne sais pas si c'est vraiment utilisé, il me semble que c'est plutôt une menace comme le loup qu'utilisait les grand-mères,
un peu le système de la dissuasion
mais je m'avance et il y a peut-être des parents qui s'en servent encore .Je ne sais pas.

Par contre j'aimerais bien comprendre ce qu'est le chantage si vous pouvez développer un peu.

J'ai eu (et jai encore) une relation très agréable avec mon fils, relation basée sur la confiance.
Je lui ai flanqué une fois une raclée.
Il avait 13 ans ou un peu moins et il a fait mine de me bousculer lors d'une discussion où nous n'étions pas d'accord.
Mon sang n'a fait qu'un tour, il a pris une grosse raclée, a remis ses velleités de commandement dans sa poche et son adolescence s'est poursuivie sans encombre.
Et je n'ai jamais eu ni regrets ni remords de l'avoir frappé ce jour-là.
Vers neuf ou dix ans je lui avais expliqué qu'un jour il passerait par une phase où il penserait que j'étais la + con du monde et où il me détesterait, que cette période était normale et qu'il ne fallait pas qu'il s'inquiète de ses pensées.
Je pense que ça l'a aidé à passer le cap de l'adolescence et la raclée unique lui a rappelé que j'étais chef pour encore bien longtemps et que je ne tolererai pas de manquements.
J'ai toujopurs essayé de l'aider dans les passages difficiles, et même encore, mais je n'ai jamais voulu mélanger les rôles.
Maintenant qu'il est adulte il sait que je serai là pour lui tant que j'aurai un soufle de vie,
mais pas aveuglément et si je le voyais se conduire comme un saligaud, je ne le tolèrerais pas.
Et comme c'est un bon fils aidant sa vieille maman c'est lui qui m'a appris qu'écrire en gras équivaut à crier, pour appuyer un argument il vaut mieux souligner
moi je lui fais confiance.

Pour en revenir au débat,
je ne suis pas pour une loi dans ce domaine parce que je trouve qu'un état se doit d'offrir éducation santé justice et dignité à tout son peuple.
S'il faillit à ces missions-là des kyrielles de lois restrictives ne compenseront pas la faillite de cet état.
L'abolition de la peine de mort s'inscrivait dans un mouvement plus vaste
mais les pluies de propositions de lois auxquelles on assiste en ce moment font plutôt partie d'un plan de communication destiné à nous occuper l'esprit pour éviter qu'on remarque trop l'injustice absolue de la société qui est est mise en place sciemment.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
wolfie
Se plaît bien parmi nous
Se plaît bien parmi nous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Eure / Tarn et Garonne
Loisirs : Lecture, photo, balade en forêt, internet ...
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 18 Nov - 12:13

Je crois que si le sujet fait monter autant de tension c'est parce que la chose est bien ancrée dans les moeurs.
La remettre en cause alors que la population n'y est pas toujours prête c'est forcément se heurter à de vives réactions.
C'est toujours comme ça au départ j'ai envie de dire. Wink


Personnellement j'ai reçu beaucoup de fessées étant petite, je ne saurais pas dire combien mais je connais bien la chose.
Surtout qu'ayant une sœur jumelle on était deux à pas agir comme les parents voulaient surement ... ça n'arrange rien je suppose ^^
Mais c'était notre mère qui s'y collait, en tout cas généralement.
C'est peut être pour ça que j'étais plus proche de mon père (peut être) même si aujourd'hui ça a bien changé.

Je sais qu'il y a quelques années encore il pouvait m'arriver d'avoir peur, ma mère levait la main et cela pas forcément pour me taper mais parfois il m'arrivait d'avoir un brusque mouvement de recul, croyant que j'allais y avoir le droit. Je crois qu'il faut éviter d'en arriver là.


Aujourd'hui ça n'a pas changé j'ai envie de dire.
Notre petite sœur, qui a 4 ans maintenant, est parfois assez dure et du coup la fessée elle connait bien.
De plus ma mère est plus âgée aujourd'hui, elle a un nouveau compagnon et on est plus nombreux dans une plus petite maison.
Du coup je crois que tout ça joue, surtout qu'elle travaille à la maison (assistante maternelle) et qu'elle sort peu à cause de ça.
Surtout que ma petite sœur a eu des coliques étant bébé et ça nous a tous beaucoup fatigué cette période.

Alors, quand ma petite sœur fait une crise / ne fait pas ce qu'on lui dit / fait une comédie elle a le droit à quelques avertissements puis c'est soit files dans ta chambre tout court ou la fessée avec. Mais je sais que parfois c'était plus ma mère qui se défoulait .... des marques rouges sur la peau de ma petite soeur ensuite. Bon attention je suis pas en train de dire qu'elle la bat, je ne laisserais pas faire mais je trouve qu'elle y va fort.
Quand c'est moi qui m'en occupe du coup j'évite au maximum de la taper et je l'ai rarement fait d'ailleurs.
Mais si par exemple elle ne veut pas m'écouter et que j'essaie tant bien que mal de me faire entendre ma mère me dit, assez fort comme un avertissement à ma petite sœur, "faut la taper, elle aime ça ! Y'a que comme ça qu'elle écoute !!". Tout ça d'un air blasé et en colère.


Donc voilà un peu mon expérience et mon avis là dessus.
Je précise que même avec des fessées pareilles son caractère n'a pas changé pour autant.
De mon côté je crois que ces châtiments et ces grosses colères sur moi n'ont fait qu'augmenter ma timidité et cela au fil du temps.
En tout cas j'ai cette impression et aujourd'hui je ne suis pas quelqu'un qui s'exprime et s'ouvre facilement aux autres même si j'essaie de rectifier le tir.
Revenir en haut Aller en bas
redfishmemory
Ecureuil qui grignotte
Ecureuil qui grignotte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2161
Age : 31
Localisation : 72
Emploi : maman !
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: La fessée   Mer 18 Nov - 12:59

http://morisset.files.wordpress.com/2009/07/martinet.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fessée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fessée
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Edwige Antier et la fessée...
» La fessée
» Sortir de la fessée
» Education : la fessée en hausse
» La fessée : c’est fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: LE COIN DES PARENTS VG/VGLS :: Alternatives éducatives-
Sauter vers: