ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7914
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes   Sam 20 Mar - 20:28

Quel est le risque lié à la consommation de boisson non alcoolisée dans des
canettes ou d’aliments pour enfants, contaminés par du BPA ?
3 études canadiennes récentes provenant de la Direction de l’Alimentation du Ministère de la Santé du
Canada ont analysé 72 canettes de boisson non alcoolisée, 21 aliments liquides en boîte pour bébé et la
migration du BPA via l’eau chauffée à 70 °C.
Le BPA est retrouvé dans tous les échantillons de 0,032 to 4,5 μg/L pour les boissons et de 2,27 ng/g à 10,2
ng/g pour les produits liquides. Pour les canettes, la concentration maximale correspond à une dose de
0,027 μg/kg , soit 27 ng/kg pour un adulte de 60 kg. Cela correspond à un dépassement de 2,7 de la DJA
pour les effets sur le comportement, mais de 135 pour la DJA pour les effets sur la glande mammaire du
nouveau-né après exposition maternelle. Pour les produits pour enfants, la concentration maximale
correspond à une exposition de 1,35 μg/kg pour un nourrisson de 0 à 1 mois.
Pour les biberons chauffés à 70 °C, la migration varie de 228 to 521 μg/L. Si on retient un volume de 0,5 L
pour un bébé de 1 an ayant un poids moyen de 9 kg, la dose maximale quotidienne sera de 260 μg/L soit
rapporté au poids 260/9 = 28,9 μg/kg/j très au dessus des DJA calculées pour les effets cités ci-dessus.
Cette dose correspond même à un niveau supérieur à ceux pour lesquels on observe des effets chez le rat
et la souris. Mais c’est cependant encore en dessous de la DJA européenne actuelle à 50 μg/kg/j.
En conclusion, le constat est clair : le BPA migre du revêtement en polyépoxy ce qui contamine les
boissons des canettes et les aliments pour enfants. La Dose d’exposition liée à une seule consommation
est supérieure à la DJA déduite de l’expérimentation animale. L’exposition via le biberon est apparaît comme
la plus forte, surtout en cas de chauffage de celui-ci. Cela ne doit pas cacher la source de contamination que
représentent les cannettes de boisson et les aliments liquides pour les adultes, avec le risque d'une
contamination de l'enfant dès la gestation et via la lactation. C'est ce qui justifie le retrait du BPA de tous
les plastiques alimentaires.
(source : www.reseau-environnement-santé.fr)

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Annabelle
Découvre le forum
Découvre le forum


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 28
Localisation : Québec
Emploi : Infographiste
Loisirs : Créer!
Date d'inscription : 21/03/2010

MessageSujet: Re: Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes   Ven 26 Mar - 21:53

Citation :
Le bisphénol A, un composé chimique entrant dans la fabrication de nombreux produits utilisés dans la vie courante, aurait des effets néfastes sur le cerveau, d'après une étude américaine menée par des chercheurs de l'Ecole de Medecine de l'Université de Yale. Même à des doses respectant les normes actuellement en vigueur, ce produit, qui fait déjà débat depuis quelques mois, endommagerait le cerveau. Un constat inquiétant, car ce composé est notamment présent dans les biberons.

Principalement utilisé pour son excellente résistance à la chaleur et à l'électricité, on le retrouve aussi dans les bouteilles d'eau, les contenants alimentaires, la vaisselle destinée au four à micro-ondes, les lunettes de soleil ou encore les CD.

Pour les besoins de l'étude, de jeunes singes ont été exposés au bisphénol A, toujours à des doses respectant les normes en vigueur. Or, d'après les résultats obtenus, et tout comme cela avait déjà été démontré chez le rat, le bisphénol A a des conséquences néfastes sur les connexions nerveuses du cerveau. En clair, ce composé agit sur l'hippocampe et le cortex préfrontal, qui régulent l'humeur, la mémoire et les capacités cognitives.

Source: http://sante-medecine.commentcamarche.net/news/107642-une-nouvelle-etude-confirme-les-dangers-du-bisphenol-a

Citation :

Un des premiers usages de l’industrie chimique pour le BPA fut l’hormonothérapie. Dans les années 1930, on souhaitait utiliser le BPA comme œstrogène synthétique pour remplacer les hormones naturelles des femmes ménopausées. Cet usage fut mis de côté, mais les fabricants de plastique lui ont trouvé d’autres utilités :
• Base pour la fabrication de résines époxydes et de plastiques de polycarbonates
• Antioxydant dans les plastiques
• Préserve la souplesse du PVC (polychlorure de vinyle).

En 2003, plus de deux millions de tonnes métriques (2 milliards de kilogrammes) de BPA ont été produites dans le monde et se retrouvent dans des produits de tous les jours, notamment :
• Biberons en polycarbonate
• Bouteilles pour le sport
• Contenants de 18 litres pour distributeurs d’eau
• Boîtes de conserve et cannettes en aluminium
• Instruments médicaux
• Plats et ustensiles de plastique
• Jouets de plastique
• Scellant dentaire

Les tests révèlent que la majorité de la population nord-américaine a des quantités mesurables de BPA dans le sang. Les études démontrant que le BPA agit sur le corps humain à des doses extrêmement faibles s’accumulent. On note les effets suivants :
• Déformations génitales chez les nouveau-nés garçons
• Apparition précoce de la puberté chez les jeunes filles
• Problèmes comportementaux comme le déficit d’attention, l’hyperactivité et la dépression
• Baisse de la qualité du sperme de l’homme
• Trouble des systèmes hépatique et reproducteur
• Obésité
• Diabète de type 2
• Augmentation du nombre de cancers du sein et de la prostate.

En fait, on estime qu’à des doses équivalentes et même parfois plus faibles que celles mesurées dans la population, le BPA peut modifier le fonctionnement de plus de 200 gènes.
Le Canada est le premier pays à inscrire le BPA sur la liste des substances dangereuses. Cependant, les lois proposées pour protéger la population ne ciblent que les produits pour bébés. Or, les effets du BPA peuvent survenir à d’autres moments de la vie, et surtout durant la période prénatale. Il est donc important de protéger aussi les futures mamans, et toute la population, contre cette substance toxique.

Source: http://www.sabotage-hormonal.org/spip.php?article6

Bon, je vais essayer de ne pas être trop émotive dans ma réaction, mais sérieusement, moi c’est le genre de truc qui m’exaspère tellement de notre société Beaucoup de gens semblent tellement fier des nouvelles découvertes scientifiques, et tellement... surs que la science est la vérité absolue et que science = avancement et progression. Évidemment, j’en conviens que la science a pu apporter beaucoup, mais c’est tellement.. expérimental, desfois j’ai la nette impression que la population est le terrain d’essaie des découvertes scientifiques... et je pense que beaucoup des inventions en ont été la preuve, dans le sens où plusieurs années plus tard, on se rend compte que tel ou tel produit qui a été mis en marché et qui est maintenant omniprésent cause tel ou tel problème. Puis je me dis, est-ce que la science nous permet vraiment d’avancer? Est-ce que l’humanité n’était pas mieux sans? Avec seulement les choses «naturelles»?

En plus, avec tous les trucs qui cause l’infertilité, et de voir de plus en plus de gens qui ne sont pas capable de concevoir, je me dis qu’un jour peut-être que l’humanité va être victime de ses propres découvertes en devant totallement infertile, ce qui va causé la fin de notre race... Je ne le souhaite pour rien au monde, mais desfois j’ai le sentiment que c’est vers ça qu’on se dirige...

Bref, j’ai un peu peur de partir un débat avec mes propos, ce qui n’est pas du tout mon but, mais d’apprendre des choses du genre me perturbe tellement... ça me révolte, ça me décourage, ça me rend triste et ça suscite tellement de réflexions en moi que je n’ai pas pu m’empêcher de partager avec vous le fruit de mes tourments...
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7914
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes   Ven 26 Mar - 23:29

... et tu as eu bien raison !
Mais comme on l'a discuté souvent sur le forum, il ne s'agit pas de l'humanité dans son ensemble, mais d'une certaine société : la société occidentale industrielle. Aucune autre société n'a commis de telles erreurs (et il y a des milliers d'autres cultures différentes). Le problème c'est que la société occidentale a envahi la planète de son matérialisme : est-ce un passage que l'humanité doit traverser ? c'est ce que l'on est amené à penser.
Ce sont les excès de la science, qui a commencé à se développer au 18e siècle, et dont on connait aujourd'hui le paroxysme dans la prise de pouvoir, qui nous ont conduits là.
Des scandales éclatent partout, à tous les niveaux, et sur des tonnes de sujets différents, à propos des manquements et des abus de la science.
Signe que la prise de conscience progresse...

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)



Dernière édition par alexandra le Sam 27 Mar - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1180
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes   Sam 27 Mar - 14:27

bonjour,
les tatonnements de la science actuelle me font toujours penser aux hommes premiers.
il a bien fallu que des expériences foirent pour qu'on sache que telle plante donne mal au ventre, que telle autre tue, alors que celle-ci soulage.
Il en a fallu des pionners qui ont affronté la diarrhée, la nausée, et +.
je ne dis pas que le bon vieux temps était meilleur, qu'on ne se trompe pas sur ma pensée.
Je cherche juste à dire que la science est faite de découvertes que l'expérimentation qualifie de bonnes ou mauvaises selon les résultats postérieurs.

On ne peut savoir qu'en essayant.
Si on ne teste pas sur les animaux ce qui est une horreur, sur des populations ignorantes et pas informées ce qui est une monstruosité absolue, on ne peut pas avoir la totalité des effets en labo.
Alors on arrête tout et on décide que à ce stade on ne cherche plus rien
C'est impossible parce que l'humain est fait comme ça , il faut toujours qu'il cherche autre chose.
Ou bien on accepte que l'humanité soit cobaye de ses propres expériences.
Désolée mais ça ne me fait pas autant sursauter que la vivisection.
Le travail sur soi consiste à examiner la nouveauté pour déterminer si elle nous est utile.
Pas globalement mais individuellement.
Chacun se doit de réfléchir et d'accepter les conséquences de ses choix.
Et si un scientifique n'est pas condamné pour avoir sciemment empoisonné une population alors nous devons accepter une part aléatoire dans l'utilisation d'une découverte.
J'espère que personne ne se mettra en colère en me lisant,
j'expose mon point de vue qui est un peu différent. C'est tout.

anne
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7914
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes   Sam 27 Mar - 20:42

Bisphénol A les Sénateurs à l'unanimité ont décidé d'adopter la proposition de loi qui vise à suspendre la commercialisation de biberons produits à base de Bisphénol A (BPA).

Et dire que notre Chère Ministre de la Santé, celle qui défend bec et ongles l'absolue nécessité de vacciner d'office des millions de personnes qui n'en ont pas besoin, revendiquait haut et fort il n'y a pas si longtemps l'idée qu'il n'avait jamais été démontré que le Bisphénol A pouvait avoir une quelconque incidence sur la santé.
Et elle est Ministre !! on croit rêver.
La santé passe décidément loin derrière bien des intérêts qui n'ont rien à y voir...

En attendant, on continue d'en avaler tous les jours, ailleurs que dans les biberons, mais bon. On progresse.

Communiqué de presse du Réseau Environnement Santé :

Bisphénol A - le RES félicite les sénateurs de leur vote unanime
Le Réseau Environnement Santé se réjouit de l'adoption à l'unanimité par les sénateurs de la proposition de loi qui vise à suspendre la commercialisation de biberons produits à base de Bisphénol A (BPA).
Selon André Cicolella, porte-parole du RES, "les sénateurs ont fait un grand pas en avant en accréditant les études scientifiques qui prouvent la toxicité du BPA lorsque les nourrissons y sont exposés par la contamination alimentaire, notamment via les biberons. C'est une 1e étape au niveau national. Les mères étant elles-mêmes exposées au BPA par voie alimentaire (au travers des plastiques alimentaires tels que canettes, boites de conserve, film alimentaire, bouilloire...), il faut désormais aller au bout de la logique en protégeant également les bébés allaités et les foetus exposés via la contamination maternelle. C'est l'ensemble des sources d'exposition alimentaire qu'il faut donc éliminer".

Le RES se réjouit également de la demande formulée auprès du gouvernement d'établir un rapport faisant l'état des lieux des données scientifiques sur les perturbateurs endocriniens début 2011.
D'ici là, le RES poursuivra son travail de veille scientifique en adressant aux Ministères et à l'AFSSA son bulletin de veille.
Lire le dernier bulletin de veille sur le bisphénol A
http://www.reseau-environnement-sante.f ... 5-bpa.html
Lire le dossier de presse du Partenariat RES - Mutuelle Familiale en faveur d'action sur le bisphénol A et les maladies de l'hypersensibilité (colloque le 21 avril 2010 à la Mutualité Française)
http://www.reseau-environnement-sante.f ... liale.html

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7914
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes   Mar 13 Avr - 19:09

Pas de pitié pour le BPA !

Le bisphénol A (BPA), substance chimique qui se trouve dans de nombreux plastiques alimentaires, migre dans les aliments en contact. Trois études récentes montrent des troubles du comportement chez l'enfant de 2 ans en lien avec l'exposition maternelle pendant la grossesse, une atteinte de la reproduction chez le rat sur trois générations après exposition maternelle à une dose correspondant au 40e de la dose journalière admissible actuelle, un dysfonctionnement de la sexualité chez des ouvriers, des hommes exposés...
Source : Consom'action, janvier-février 2010, p. 2.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bisphenol A, ou "BPA" : biberons et canettes
» Etes-vous aussi "laxophobes" (diarrhée)?
» Vidéo documentaire "Galaxies"
» "Philou" Marre de ces plaques rouges!!!!
» Le "salam" entre homme et femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: SANTE :: Santé-
Sauter vers: