ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solutions locales, de Coline Serreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Solutions locales, de Coline Serreau   Ven 23 Avr - 15:15

A voir absolument, pour tout un chacun qui se sent concerné
- par le devenir de la paysannerie et de toutes ses valeurs,
- par le déséquilibre entre les valeurs du masculin et du féminin dans la société actuelle,
- par toutes les prises de conscience qui se font de par le monde, au Brésil, en Inde, en France,
- par la qualité de ce qui aboutit dans notre assiette, par les solutions à appliquer pour faire front au terrorisme qu'exerce finalement la grande industrie agro-alimentaire et chimique, et qui met en danger nos vies et la planète entière.

Un film salutaire, très profond par les thèmes abordés, plein d'espoir car on n'y voit que des gens qui se battent et AVANCENT.
On y voit Pierre Rabhi et Vandana Shiva, entre autres, expliquer ce qui se passe, et dont nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience.



Coline Serreau est la réalisatrice de "Trois hommes et un couffin", qui avait eu un succès monstre en son temps...

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Solutions locales, de Coline Serreau   Lun 26 Avr - 22:06

« Je voulais que ça soit un film très pédagogique, mais où l’on ne s’embête pas ; un film plein d’humour qui donne envie de changer. L’idée était de ne pas faire un film culpabilisant ni dépressif, mais de dresser un constat. On met des vrais mots sur les situations à propos desquelles on nous ment en permanence. Mais on dit aussi qu’à travers le monde des tas de gens ont la même philosophie de vie : ils réparent et ils font » (Coline Serreau).

Solutions locales pour désordre global sort aujourd’hui, mercredi 7 avril, sur les écrans. Ce documentaire de Coline Serreau, que nous interviewons ci-dessous, est un film qui carbure à l’enthousiasme et à l’optimiste.

Il existe aujourd’hui à travers le monde une grande conscience sociale écologique. Il ne s’agit pas d’un mouvement organisé, mais d’initiatives morcelées. Des solutions locales qui ne demandent qu’à croître et à multiplier.

Solutions locales pour désordre global oppose deux constats antagonistes : notre planète est épuisée, mais rien n’est irrémédiable. Seuls, nous, citoyens possédons les clés et le pouvoir, un pouvoir horizontal, pour que nous vivions mieux.

L’agriculture moderne épuise la terre. Et les hommes. Surtout les femmes, d’ailleurs. Et ce n’est pas une boutade. Intensive, guerrière et masculine, elle laboure, viole, ravage la planète. Du Nord au Sud

En Inde, quand les paysans ne se suicident pas (il s’agit du plus haut taux de suicides d’agriculteurs dans le monde), ils s’entassent dans les bidonvilles, en périphérie des grandes villes ou encore se louent sur les propres terres qu’ils ont vendues pour rembourser leurs dettes.

Autre exemple : l’Île de France. Dans cette agglomération de 12 millions d’habitants, il n’y a plus que 150 maraîchers quand on en comptait 350 il n’y pas si longtemps. On perd entre 30 et 35 000 exploitations par an en France. Comment ferons-nous quand nous aurons besoin de l’agriculture pour subvenir à nos besoins ?

Le pétrole va finir par manquer. La France dépend des camions et des avions qui chaque jour alimentent Rungis. Nous disposons de 3 ou 4 jours d’autonomie. Les politiques ont-ils réfléchi à des solutions ?

Il s’agit de se retrousser les manches pour mettre en place un modèle de développement qui respecte l’homme et son environnement. La cinéaste a tourné, caméra sur l’épaule, en France, au Maroc, au Brésil, en Inde, en Ukraine. Durée du tournage : un an. Durée du montage : deux ans. 170 heures de rush. De quoi faire 6 films d’une heure et demi chacun.

Elle donne la parole à ceux qui agissent : des représentants du Mouvement des sans terre, le créateur d’une Amap en région parisienne, un agriculteur ukrainien qui cultive bio depuis 30 ans, le fondateur de l’association Kokopelli qui conserve des semences et les distribue partout dans le monde, des chercheurs (voir leur liste complète ci-dessous, après la vidéo). Leurs propos, toujours passionnants, ouvrent la porte des possibles.

Coline Serreau les a laissés s’exprimer. Leurs idées, leurs initiatives, pour l’heure parcellaires, se développent. Leur point commun ? Ils ont compris qu’on ne changerait pas la société si l’on ne changeait pas aussi la façon dont nous nous nourrissons. Utopique ?

Liste des principaux intervenants apparaissant dans Solutions locales pour désordre global ( à noter que les interviews de tous les intervenants, y compris ceux qui ne figurent pas dans le montage final, sont rassemblés dans le livre éponyme de Coline Serreau à paraître le 19 avril chez Actes Sud) :

. Vandana Shiva, physicienne et épistémologue, diplômée en philosophie des sciences
. Pierre Rabhi, écrivain et paysan
. Lydia Bourguignon, maitre ès sciences agroalimentaire et Claude Bourguignon, ingénieur agronome (INAPG) et docteur ès sciences microbiologie
. Devinder Sharma, ingénieur agronome, analyste des politiques alimentaires et commerciales, journaliste et écrivain
. Philippe Desbrosses, agriculteur, docteur ès sciences de l’Environnement à Paris VII, directeur du Centre Pilote de la Ferme de Sainte-Marthe et président d’Intelligence Verte (association pour la promotion de la biodiversité)
. Dominique Guillet, président fondateur de Kokopelli, association qui milite pour la sauvegarde de la biodiversité des semences
. Serge Latouche, diplômé en sciences politiques, philosophie et sciences économiques. Il est professeur émérite d’économie à l’Université Paris-Sud 11 (Orsay) et à la faculté de droit, économie et gestion Jean Monnet (Sceaux) de l’Université Paris-Sud 11, considéré comme le spécialiste des rapports économiques et culturels Nord-Sud et de l’épistémologie des sciences sociales
. Joao Pedro Stedile, économiste et activiste social brésilien. Il est membre de la coordination nationale du Mouvement des Sans-Terre (MST), dont il est également l’un des fondateurs
. Ana Primavesi, ingénieur agronome, docteur, professeur en gestion des sols de l’université de Santa Maria (Etat de Rio Grande do Sul)
. Antoniets Semen Sviridonovitch, ancien directeur d’un kholkoze en Ukraine, qui déjà du temps de l’URSS, est passé au bio et a banni les engrais et pesticides chimiques de ses champs.

Source : http://www.agoravox.fr/rdv-de-l-agora/article/coline-serreau-la-belle-verte-72938

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
 
Solutions locales, de Coline Serreau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solutions locales, de Coline Serreau
» Film de Coline Serreau "Solutions locales pour désordre global"
» Solutions locales pour un désordre global - Coline Serreau
» Liste de bac : j'angoisse... Des solutions pour aller plus vite ?
» D'autres solutions possibles pour l'Espagne ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: VEGETA*ISME & VEGANISME :: VEGANISME AU QUOTIDIEN :: A Voir !-
Sauter vers: