ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 a du boulot !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1178
Age : 65
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 10 Aoû - 9:06

Ben les filles! je suis en train de l'écrire sans retouches sous vos yeux.
Je suis comme le trapéziste sans filet et si ça part en vrille ce sera là aussi - pas de chance pour vous!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Minipousse
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5006
Age : 56
Localisation : Aisne
Emploi : Enseignante
Loisirs : Mes chiens, mes chats, les minous SDF, les animaux en général, Yoga, randonnées, broderie, lecture...
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 10 Aoû - 10:34

annepeintout a écrit:
Ben les filles! je suis en train de l'écrire sans retouches sous vos yeux.
Je suis comme le trapéziste sans filet et si ça part en vrille ce sera là aussi - pas de chance pour vous!



Même si ça devait partir en vrille, avec ta vision des choses, ça sera toujours passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Diane 2
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 71
Localisation : Champlain QC.
Emploi : Libre
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 10 Aoû - 14:08

Je suis d'accord, ta vision est spéciale. Et tu es entrain de t'entraîner pour ton livre...

Nan nan j'arrête cette pression sur tes épaules, livre ou pas c'est une écriture fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7906
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 10 Aoû - 16:25

annepeintout a écrit:
Manifestement ces animaux ont des vies intéressantes
et naturelles. Ils ont des espaces que nous n’imaginons pas, ils se déplacent
sans
tellement de contraintes, partout il y a des panneaux "attention
troupeaux en liberté" qui avertissent les automobilistes que c’est à eux
de faire attention, et ce mouton m’a bien expliqué la règle du jeu « tu
es chez
moi, je bouge si JE veux ! ».
Et si un jour tu pars en randonnée à pied, tu risques fort de te retrouver nez à nez avec de gros cochons en liberté aussi...
Ils avaient déclenché les aboiements vaguement agacés mais surtout apeurés de mon chien, qui, une fois qu'il était allé provoquer l'ire desdits cochons, était venu se réfugier derrière nous... il nous avait fallu courir !

Génial, ce conseil du bibliothécaire à tes parents. Tu as été encouragée à lire à l'époque... et les meilleurs écrivains sont aussi les meilleurs lecteurs. La preuve

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1178
Age : 65
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Sam 11 Aoû - 16:24

Vous en voulez encore?


Pour le moment, dans cette maison il faut enlever tout ce que l’ancien habitant a laissé en mourant brutalement.
Toute une vie qui se révèle par petites touches au travers des objets :
les flacons de nettoyants de toutes spécialités parlent d’un vieux célibataire
un peu maniaque, il avait même un sorte d’appareil pour plier les chemises au
carré ! Toute une armée de balais à poils courts, longs, souples, raides,
aux manches un peu usé par la main que j’imagine calleuse, je n’en sais rien
mais il n’y a pas de crème adoucissante même pas la Nivéa des grand mères.

Par moments il est très présent cet Antoine que nous ne connaissons pas. Je lui ai
parlé les deux premiers jours pour le rassurer ; je lui ai promis qu’on
allait la rendre toute jolie sa maison, et que s’il avait été jeune maintenant
il aurait sûrement fait comme nous. J’ai l’impression qu’il était plutôt
intelligent et lui aussi différent. Quelques mots entendus à la mairie où nous
étions allés nous renseigner m’ont mis la puce à l’oreille : « oh il
était surtout dans ses livres, Antoine ! » « Il ne se liait
pas » « il était assez original » A vrai dire la rengaine sur
l’originalité je l’ai entendue si souvent qu’elle me hérisse car ce n’est pas
de l’admiration ou de l’amusement qui se cache derrière cette qualification,
non, c’est le sceau qui marque la différence. Notre fille est une originale, ça
veut dire on a été berné, on nous a livré un canard à 5 pattes, on ne se
reconnait pas en elle, elle ne nous ressemble pas. Antoine, mon petit vieux que
tu le veuilles ou non, on se ressemble. Moi la bouffeuse de curé et toi, pétri
de piété qui a accroché des images pieuses sur tous les murs, on est quand même
un peu pareils.

Alors décidée à éliminer tout ce qui encombre et nous empêche d’imaginer autre chose, je suis montée dans les combles dans ma grande tenue de soldat de la propreté: la tête bien enserrée d’un grand foulard, des lunettes de bricolage ressemblant à des lunettes de plongée, un masque anti-poussière, des gants, deux paires l’une par-dessus l’autre car j’ai oublié de vous dire que j’ai une vague phobie des microbes et une autre de l’enfermement. Pratique !

L’escalier qui mène aux combles a été judicieusement disposé de façon à déboucher pile sur une poutre ! Donc après m’être cognée, m’être contorsionnée pour accéder à cet espace plutôt grand, j’ai été saisie d’un doute immense : mais par où commencer?


J’avais devant moi un chaos. Des cartons, des livres, des vêtements, des bouteilles de plastique vides, des chaises cassées, des papiers en une couche d’une épaisseur difficile à évaluer, des bidons, tuyaux, calorifères, fenêtres, des lits entassés vers le fond, une antenne de télévision remisée dans les poutres, tout ce capharnaüm grisâtre éclairé par la petite fenêtre de toit, m’a sauté au visage.


Pendant un court instant j’ai eu envie de m’enfuir, de sauter dans la voiture et de filer au loin. Heureusement que j’ai le sens de l’engagement sinon j’abandonnais là toute ma tribu !


Moi qui étais arrivée au grenier avec un plan de travail bien en tête j’ai dû me
rendre à l’évidence : il faudrait déjà que j’aperçoive le sol !

Alors sac poubelle après sac poubelle
j’ai commencé ce grand-œuvre qui doit transformer le plomb en or.


Quelques haltes à l’air frais pour reprendre des forces et la matinée s’est passée un peu comme autrefois quand j’avais travaillé à Emmaüs pendant deux mois. Mais à Emmaüs on nous préparait le travail et il suffisait de faire du tri, là j’étais au stade précédant le tri.
Toutes ces heures m’ont permis de libérer à peine deux mètres carrés : il vaut mieux ne pas réfléchir dans ces cas-là. Par instants fugitifs Antoine pointait son nez auprès de moi. Comme quand j’ai trouvé de tout petits cendriers en forme de cœur, ou deux minuscules boites en porcelaine décorées d’oiseaux elles aussi en forme de cœur. Et des jeux, toutes sortes de jeux, de VPC, de grattage, des concours . La fin de vie qu’on nous a racontée est donc plausible : Antoine aurait reçu un chèque énorme comme gagnant d’un tirage au sort d’une marque de vente par correspondance qui fait son beurre sur la naïveté des personnes âgées. Tout émoustillé il a foncé à la poste dans sa voiturette sans permis. Vingt bons kilomètres en descente, je vois bien la voiturette dévaler cette petite route à flanc de montagne et le vieux cœur
d’Antoine battant de joie.

Las ! L’employée à la poste l’a refroidi en lui expliquant que ce chèque n’est qu’un leurre lui donnant droit à un tirage au sort, même si c’est son nom qui est inscrit comme bénéficiaire, c’est du toc !
Pauvre Antoine, blanc de rage,
remontant la pente à toute allure, le pied crispé sur l’accélérateur, ruminant
sa stupidité, la malhonnêteté de ces gredins, la perte de cette fortune qu’il
aurait si bien su utiliser.

Ici les histoires divergent :
on m’a dit qu’il avait heurté une voiture à l’arrêt,
on m’a dit qu’il était tombé dans un ravin,
mais on m’a surtout dit qu’il était si gravement blessé qu’il en est mort peu après.
Mon pauvre Antoine tu parles d’une fin pour un homme aussi rigoureux que toi ! Allez t’en fais pas on va effacer cet épisode raté puisqu'on ne peut pas le ré-écrire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Diane 2
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 71
Localisation : Champlain QC.
Emploi : Libre
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Sam 11 Aoû - 16:55

Je lis tes récits comme je lirais un roman, tu as vraiment la fibre de l'écrivaine.

Bravo pour ton courage.
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7906
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Sam 11 Aoû - 17:02


C'est passionnant !
Tu vas peut-être découvrir des archives de famille, ou des objets qui témoignent d'autres époques...
C'est triste de voir comment les méthodes actuelles d'arnaque généralisée font des dégâts, notamment chez ceux qui n'en ont pas encore l'habitude, et sont atterrés à chaque fois qu'ils découvrent l'affreuse vérité.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle1212
ModérActive
ModérActive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 47
Localisation : Pierrefitte sur seine
Emploi : Au foyer en cours de création d'une entreprise de services à la personne
Loisirs : Mes enfants, mes animaux, Yoga, Internet
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Sam 11 Aoû - 21:39

alexandra a écrit:

C'est passionnant !.

C'est clair ! Dès que je me connecte et que je vois un nouveau message sur ce sujet je file dessus direct le coeur battant et le sourire au lèvres ! En même temps que je lisais je le voyais aussi notre Antoine au volant de sa voiture !

_________________
"Ma religion est celle qui permet de préserver le droit à chacun d'exercer la sienne : la liberté de pensée." MagiCJack
"Le végératisme, par son action purement physique sur la nature humaine, influerait de façon très bénéfique sur la destinée de l'humanité" -Albert Einstein-
"Souvenez vous que dans la vie toute épreuve qui se présente peut être perçue comme un obstacle ou comme une chance" Kate Potter Namasté Yoga
"Force est de constater qu'il y a toujours des inconvénients à être bien élevé". Bree Van De Kamp Desperate Housewives (S2, E6)
"Et Alors,mais qu'est-ce-que ca te fait, Si je n'aime pas les protocoles, Les idées fixes,les copier coller" Sh'ym Et alors...
"Mon amour Je te dis tout Tu peuples ma vie à l'infini Abuse le sort Frappe à ma porte Pose une main Sur mon front Sur mes seins Si d'aventure Je quittais terre Tu es mon sang Mon double aimant Mon ADN Et sur ton pull Je broderais M Pour que nos sangs Se mêlent au vent Mon ADN" Mylène Farmer "Je te dis tout"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wix.com/bcwj93/bcwj-accueil
Minipousse
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5006
Age : 56
Localisation : Aisne
Emploi : Enseignante
Loisirs : Mes chiens, mes chats, les minous SDF, les animaux en général, Yoga, randonnées, broderie, lecture...
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Dim 12 Aoû - 2:25

Sincèrement, moi aussi j'attends la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1178
Age : 65
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 17 Aoû - 12:05

Vous attendez, ça me fait un plaisir immense de savoir que mon babillage intéresse quelqu'un mais faut trouver le temps! On continue? on en était restées, hélas, à la triste fin d'Antoine.



En attendant de pouvoir faire des tartes aux pommes pour parfumer la maison (je rêve d'une maison sentant la pomme et la cannelle), il y a la noria vers la déchetterie de Tardets. Le responsable de cet endroit un homme grand, taciturne, me parait plus sympathique à chaque visite.
Il gère ce croisement entre les chineurs et les videurs avec un œil aigu repérant l’objet qui trouvera une seconde vie, le livre qui va intéresser un amateur, la pendule éventrée qui fera les délices d’un sculpteur voisin. Je crois avoir compris qu’il
m’indiquerait un artiste utilisant les mécanismes de réveils pour réaliser des
sculptures. Il nous a aussi indiqué une scierie car nous allons avoir besoin de
beaucoup de bois pour mener à bien cette folie. Il a fallu trouver ce village
sur la carte mais comme c’était sur le trajet du retour (ah oui! je ne vous ai
pas précisé que la déchetterie est tout de même à vingt bons kilomètres de la
maison et qu’il faut bien viser pour s’accorder aux jours et heures
d’ouverture!) nous partons donc à la recherche de la scierie d’Etchebar.



Bien entendu, il pleut à verse c’est tellement plus agréable de rouler en pleine campagne vers un lieu inconnu quand on y voit mal. Mais la carte Michelin et notre persévérance nous conduisent à Etchebar, minuscule village oublié par le temps, une dizaine de maisons groupées autour d’une rue étroite toute en virages bien anguleux. J’avance tout doucement d’abord parce que je ne tiens pas à avoir un accident là - je sens bien que ce serait compliqué, et puis nous scrutons les maisons, les panneaux
dans l’espoir de trouver cette fichue scierie. J’arrive dans une impasse herbue
terminée par la montagne, un tout petit chien queue en trompette nous observe
mi curieux mi craintif et nous suit quand nous retournons sur nos pas peut-être
pour vérifier que nous partons bien. Mon copilote, d'un optimisme communicatif grommelle que c'est bidon et qu'il n'y a pas de scierie dans ce coin perdu. Heureusement une jeune femme sort de sa maison et nous renseigne avec un sourire franc: bien sûr qu'il y a une scierie à Etchebar mais sur une autre route.

"Et toc!" me dis-je in petto!
La suite du trajet me semble presque familière tant je suis soulagée de savoir que nos renseignements étaient bons.

Sans problèmes nous parvenons au but de cette équipée mouillée. Dans le
pré à côté il y a une vache tellement grande que c’est incroyable, mais avec cette pluie je ne m'attarde pas à la contempler, et puis il va être midi et je ne sais pas trop comment les gens fonctionnent ici, il nous a semblé que la pause déjeuner était incontournable.



La voiture garée dans la cour, nous avançons vers la scierie guidés par le bruit de la scie. Un homme nous tourne le dos occupé à guider du bois, un petit chien assis à ses pieds. Pour ne pas le déranger nous attendons, assez longtemps, mais nous ne voulons pas créer un accident alors nous attendons en observant qu’ils n’ont aucune protection d’oreille. Enfin ils se retournent et viennent vers nous d’un pas tranquille
sortant peu à peu de la pénombre de l’atelier. Ce qui me frappe c’est la
douceur qui se dégage de son visage. Il ressemble à Guy Roux l’entraineur de
foot mais avec une grâce, une candeur sur le visage qui m’impressionnent,
peut-être aussi parce que dans mon cerveau tout simple scierie-bois-bucheron-grosse brute se sont télescopés. Mais là nous sommes devant un homme qui aime le bois. Il nous tend des morceaux d’acacia qu’il a façonnés pour une terrasse et on sent la tendresse, la complicité qu’il a avec ce bois. J’ai été plus sensible que mon mari à cette poésie, de son côté il cherche à calculer combien va coûter toute cette poésie, le point de vue n’est pas le même bien sûr ! Le petit chien un peu saupoudré de sciure ton sur ton qui l’accompagne a lui aussi un air gentil ; il attend une caresse à
mes pieds son regard doux posé sur moi. Dehors il pleuvait des trombes d’eau
bien froide mais là dans cet atelier avec cet homme si humain et ce chien calme
et doux il faisait chaud.



Le retour à la maison est un nouveau sujet de fierté car dans ces petites routes mal indiquées nous avons fait d’instinct les bons choix et sommes tombés pile à Liqc-Athérey le village précédant Sainte-Engrâce. A Licq il y a une brasserie que je n’ai pas encore trouvée mais leur bière, la Akerbeltz, est délicieuse et les étiquettes
magnifiques bien que Marie en tienne pour une autre bière basque tout aussi
bonne, moi je ne vais pas aller me mêler d’un conflit entre brasseries
basques ! Je bois frais et c’est bon, un point c’est tout !



Cette visite à la scierie, même si sur le moment nous n’y avons plus beaucoup pensé, pris par le nettoyage interminable du comble, me vaut depuis le retour à Bordeaux de ressortir les leçons de calcul de mon enfance car le scieur vend son bois au mètre cube. Dans les grandes surfaces les prix sont indiqués par...par…Ben ! ils sont
indiqués et les dimensions aussi ! Il ne reste plus qu’à calculer pour chaque morceau son prix au mètre cube pour s’apercevoir de disparités auxquelles mon mari s’obstine à donner des raisons techniques. Les scientifiques, il a fait des études d’ingénieur, ont ce besoin d’expliquer un petit peu agaçant parfois. Déjà que la vieille maison, le ruisseau, les moulins m’avaient ramenée vers l’enfance mais là avec ces calculs laborieux j’y suis en plein.



" Sachant qu’une planche mesure x sur x et que son prix est de x au mètre linéaire, calculez le prix par mètre cube "





zzzzz tout le monde dort déjà ?




Et pourtant vous avez tort de dormir
car je vous raconte des travaux
pas des vacances.



J’apprends tout ce que je peux apprendre sur le bois, les essences, leurs qualités leurs défauts, les emboitements, la résistance, la charge admissible pour une poutre : c’est une série de calculs intégrant longueur, largeur, poids du plancher, âge du
scieur. Reconnaissons que pour le moment je suis d’une ignorance abyssale dans
ce domaine ; je ne reconnais même pas un arbre à sa silhouette ou à ses
feuilles. Le néant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7906
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 17 Aoû - 12:18

annepeintout a écrit:
je ne reconnais même pas un arbre à sa silhouette ou à ses
feuilles. Le néant.|

Merci pour ce récit.
Il pleut toujours autant au Pays Basque à ce que je vois ...C'est l'endroit le plus arrosé de la côte atlantique française, et du coup les arbres y sont très heureux !
Tu vas apprendre à connaître les arbres tu verras c'est passionnant aussi, toi qui aimes les meubles en bois, tu apprécieras...

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Minipousse
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5006
Age : 56
Localisation : Aisne
Emploi : Enseignante
Loisirs : Mes chiens, mes chats, les minous SDF, les animaux en général, Yoga, randonnées, broderie, lecture...
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 17 Aoû - 12:22

Ben moi, hier, assise dessous, j'ai pris un marronnier pour un érable Shocked donc je compatis

Oh là, là, tous ces calculs...



Oh non, on ne dort pas, on vit tes aventures
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle1212
ModérActive
ModérActive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 47
Localisation : Pierrefitte sur seine
Emploi : Au foyer en cours de création d'une entreprise de services à la personne
Loisirs : Mes enfants, mes animaux, Yoga, Internet
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Ven 17 Aoû - 23:51

Eh beh !!!!! Quelle aventure !!!! Oui, moi et les maths ça n'a jamais été ça non plus !!!!

_________________
"Ma religion est celle qui permet de préserver le droit à chacun d'exercer la sienne : la liberté de pensée." MagiCJack
"Le végératisme, par son action purement physique sur la nature humaine, influerait de façon très bénéfique sur la destinée de l'humanité" -Albert Einstein-
"Souvenez vous que dans la vie toute épreuve qui se présente peut être perçue comme un obstacle ou comme une chance" Kate Potter Namasté Yoga
"Force est de constater qu'il y a toujours des inconvénients à être bien élevé". Bree Van De Kamp Desperate Housewives (S2, E6)
"Et Alors,mais qu'est-ce-que ca te fait, Si je n'aime pas les protocoles, Les idées fixes,les copier coller" Sh'ym Et alors...
"Mon amour Je te dis tout Tu peuples ma vie à l'infini Abuse le sort Frappe à ma porte Pose une main Sur mon front Sur mes seins Si d'aventure Je quittais terre Tu es mon sang Mon double aimant Mon ADN Et sur ton pull Je broderais M Pour que nos sangs Se mêlent au vent Mon ADN" Mylène Farmer "Je te dis tout"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wix.com/bcwj93/bcwj-accueil
Diane 2
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 71
Localisation : Champlain QC.
Emploi : Libre
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Dim 19 Aoû - 1:49

Ahh j'étais partie pour quelques jours, contente de te relire.
Toujours aussi passionnant et intéressant.

J'ai très hâte de lire le récit de la fin de semaine.
Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1178
Age : 65
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Lun 20 Aoû - 18:18

Dianne tes désirs sont des ordres!



En pleine canicule nous organisons un weekend de travail et aux aurores nous embarquons notre barda chiens compris. Comme nous installons notre literie sur le
siège arrière bien empaquetée, on peut dire que ces fifilles voyagent dans un
confort ouaté et la preuve c’est qu’elles ronflent tout le long du trajet.
La route nous semble plus courte que d'habitude car il y a peu de circulation et il ne fait pas encore chaud. Tardets la dernière ville avant la montagne, est toute oriflammée c’est la fête pendant quatre jours, et en passant sur la place nous apercevons une scène il y aura donc un spectacle.

La maison est fraiche et rapidement nous reprenons nos marques en ouvrant les volets, les fenêtres ; un voisin obligeant –si si j’ai décidé que c’était la bonne explication- a jeté une grande poubelle remplie de bois bien coupé dans notre jardin, ça pourra toujours servir quand il fera froid. Après un déjeuner sommaire une salade
tomates poivrons maïs fromage et un café nous enfilons les habits manche longue
les masques et les lunettes pour grimper dans les combles continuer ce travail
de fourmi. Le tri porte sur métal plastique, mais au passage quelques sacs de
cartons sont remplis. De petites découvertes pimentent la recherche : un
bougeoir qui semble en émail bleu et blanc, un porte savon en fonte, des
volutes en fer forgé, des timbales de bébé aussi je crois car sous la gangue de
poussière il n’est pas facile de décrypter. Deux charrois à la déchetterie dans
l’après midi - nous n’avons pas chômé, d’autant que sous les combles en ardoise
la chaleur est très pénible, je ne supporte pas le masque et je respire donc
par petits coups la bouche et les narines serrées. Nous ruisselons et la
poussière qui volette malgré nos gestes précautionneux se colle sur notre peau.
Avant le dernier trajet vers Tardets un bon nettoyage à la chiffonette
microfibre nous libère de cette pellicule gluante. Nous n’avons pas de douche,
le nettoyage se fait donc par petites surfaces, mais ces microfibres donnent
une sensation de netteté bien agréable sans savonnage.

A la déchetterie au premier voyage quelqu'un vient de déposer une machine à égrener le maïs, j’avais vu ça quand j’étais toute petite et le tenancier des lieux semble apprécier que je reconnaisse l’engin. Il a un œil de brocanteur cet homme. Dans la pile de papiers et bouquins que nous lui apportons il déniche un magasine relié qui s’appelle Guérir année 1939 et s’esclaffe" il fallait vraiment avoir le moral ! " Nous déposons un curieux cylindre à manivelle et il m’explique que c’est pour griller les marrons, je l’aurais bien gardé mais mon mari ne semble pas vouloir de cet intrus, il fera le bonheur de quelqu’un c’est bien aussi.
Un petit tour dans Tardets pour voir comment est organisé le parcage des voitures et nous remontons chez nous. Nous avons eu la visite de tous les voisins présents ce weekend là ; tous bordelais, tous passionnés par cette vallée, par ces granges et maisons, tous pleins d’encouragements et tous unanimes sur Antoine notre prédécesseur : il ne parlait pas. Personne n’a eu de conversation avec lui, personne n’est entré dans cette maison. Notre Antoine devait être un ours. Dans les bouquins
j’ai trouvé des cours du soir de niveau ingénieur mais je ne peux pas me
rappeler dans quelle matière, effet canicule. Nous avons offert du café épicé à
nos visiteurs, il nous en reste un peu du dernier voyage au Maroc de mon mari
mais par contre nous n’avons que deux tasses, il faut donc inviter peu de gens
à la fois ! Le soir, une bonne baignade dans le torrent des moulins pour
les chiens qui en profitent pour aller visiter la ferme à côté, je tremble pour
l’effet bouse de vache mais elles ont su se tenir et nous partons pour Tardets
en fête au moment où le soleil se couche. Trouver une place se révèle u peu
compliqué mais ça veut dire qu’il y a du monde. Surprise, sur cette place un
gars tout seul assis aux lumières surveille la scène. Devant le café où je
comptais déguster une bière basque en terrasse il y a un bar tenu par, la
banderole tendue derrière ce bar annonce, un charcutier, je ne comprends pas
tout mais c’est la fête alors amusons nous.

En déambulant dans les deux ou trois petites rues nous commençons à comprendre que ça se passe dans les bars cette fête. De la musique basque nous attire derrière la mairie, depuis un promontoire nous voyons de loin un spectacle folklorique qui semble être un conte, mais comme nous ne comprenons pas le basque la nécessité de prendre deux entrées à 10 euros n’est pas évidente. Ce spectacle excentré, hors de la place du village, me laisse une impression incertaine. Pour retourner sur la place nous passons dans une petite rue jonchée de gobelets en plastiques, des jeunes un peu enluminés parlent fort, un gobelet à la main, un groupe de musiciens jouent du Dixie devant le bar c’est déjà plus joyeux car je commençais à avoir une baisse de moral. La place est toujours déserte avec le gars tout seul aux lumières, ses platines soigneusement protégées d’une nappe.
Nous faisons le tour pour essayer de comprendre comment ça marche, la terrasse de l’autre café est bondée et il n’y en a que deux ! Donc pas de bière. Ça sent le cochon grillé partout car de petites baraques de vendeurs de sandwiches grillent des saucisses et des ventrèches je ris aux larmes car pour une végétarienne c’est le
paradis ! Finalement nous nous asseyons un peu en retrait pour observer et
je vais acheter un taloak au miel. C’est une galette de farine de maïs cuite
sur une plaque, tartinée d’une grosse cuillère de miel épais et repliée en
cornet. C’est fait pour contenir de la viande grillée mais par bonheur cette
boutique a prévu les desserts avec ses taloaks au miel ou à la confiture. Tout
chaud, le miel au parfum puissant dégoulinant, c’est un délice. Je me suis fait expliquer le mode d’emploi par le vendeur qui avait l’air de venir d’ailleurs, peut être antillais: on peut acheter à manger où on veut, à boire où on veut et voilà. Du coup je vais m'acheter un gobelet de bière chez le charcutier!

Les jeunes courent un gobelet à la main, le jettent une fois vide, et vont en acheter un autre ailleurs. Nous repérons les quelques touristes car comme nous ils déambulent dans l’incertitude. Ils n’ont pas l’uniforme, pas plus que nous, la tenue c’est du
blanc en haut et en bas et un petit foulard rouge avec un motif blanc autour du
cou.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7906
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Lun 20 Aoû - 22:22

Quel courage de travailler ainsi dans la poussière, sans douche à la clef !
Alors, c'est une "colonie bordelaise", cette vallée ?

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Minipousse
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5006
Age : 56
Localisation : Aisne
Emploi : Enseignante
Loisirs : Mes chiens, mes chats, les minous SDF, les animaux en général, Yoga, randonnées, broderie, lecture...
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Lun 20 Aoû - 22:41

alexandra a écrit:
Quel courage de travailler ainsi dans la poussière, sans douche à la clef !
Alors, c'est une "colonie bordelaise", cette vallée ?



Oui, quelle courage ! Et avec cette chaleur en plus Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Diane 2
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 71
Localisation : Champlain QC.
Emploi : Libre
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Mar 21 Aoû - 2:10

Ahh je savais bien qu'en venant ici je trouverais un récit de fin de semaine. C'est ma lecture relaxante de soirée.

Tu as regardé un peu cette médecine de 1930???

Les gens ont l'air assez agréables dans le voisinage.

Un beau partage merveilleux que celui du rêve que vous êtes entrain de vous offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle1212
ModérActive
ModérActive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 47
Localisation : Pierrefitte sur seine
Emploi : Au foyer en cours de création d'une entreprise de services à la personne
Loisirs : Mes enfants, mes animaux, Yoga, Internet
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Mar 21 Aoû - 12:09

Ah ouiiiiii je suis d'accord, quel courage, vous avez, chaleur + poussière !!!!!! pfiou !!!! En tout cas, ça a du vous faire du bien de faire un peu un break !

_________________
"Ma religion est celle qui permet de préserver le droit à chacun d'exercer la sienne : la liberté de pensée." MagiCJack
"Le végératisme, par son action purement physique sur la nature humaine, influerait de façon très bénéfique sur la destinée de l'humanité" -Albert Einstein-
"Souvenez vous que dans la vie toute épreuve qui se présente peut être perçue comme un obstacle ou comme une chance" Kate Potter Namasté Yoga
"Force est de constater qu'il y a toujours des inconvénients à être bien élevé". Bree Van De Kamp Desperate Housewives (S2, E6)
"Et Alors,mais qu'est-ce-que ca te fait, Si je n'aime pas les protocoles, Les idées fixes,les copier coller" Sh'ym Et alors...
"Mon amour Je te dis tout Tu peuples ma vie à l'infini Abuse le sort Frappe à ma porte Pose une main Sur mon front Sur mes seins Si d'aventure Je quittais terre Tu es mon sang Mon double aimant Mon ADN Et sur ton pull Je broderais M Pour que nos sangs Se mêlent au vent Mon ADN" Mylène Farmer "Je te dis tout"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wix.com/bcwj93/bcwj-accueil
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1178
Age : 65
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Mar 21 Aoû - 16:57

Coucou
non surtout ne nous plaignez pas!
je souhaite vous faire partager les moments que nous vivons,
mais je considère que c'est un choix que nous avons fait et les épreuves en font partie.
Pas de douche? mais des milliers de gens ont vécu sans douche autrefois et en travaillant plus dur que nous. et la microfibre existe maintenant donc nous avons de la chance.
Je ne sais pas si ça durera mais pour le moment c'est un plaisir et un privilège.
Alex, le fait que ce soit une colonie bordelaise pose ou posera des problèmes c'est certain. Je pensais trouver des bordelais mais quand même pas autant.
Espérons qu'ils auront tous des comportements corrects sinon...
Moi je comprends qu'on puisse se sentir envahi quand trop de maisons sont modifiées et parfois pas trop respectées.
on verra bien!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7906
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Mer 22 Aoû - 16:56

Beaucoup de hameaux de l'Ardèche et de la Drôme sont occupés exclusivement par des Hollandais, des Allemands, des Belges...
ça aussi, je trouve ça problématique, d'autant qu'ils sont réticents à participer à la vie du pays.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1178
Age : 65
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Jeu 23 Aoû - 17:46

Je vous ai quittées lorsque j'observais la jeunesse de Tardets s’apprêtant à s’amuser.


"Les jeunes courent un gobelet à la main, le jettent une fois vide, et vont en acheter un autre ailleurs. Nous repérons les quelques touristes car comme nous ils déambulent dans l’incertitude.
Ils n’ont pas l’uniforme, pas plus que nous, la tenue c’est du blanc en haut et en bas et un petit foulard rouge avec un motif blanc autour du cou."

Nous avons déjà expérimenté ça à Bayonne un soir de réveillon : l’après midi nous nous étions baladés dans cette ville en fête, croisant des orchestre de bandas à tous les coins de rue et l’ambiance souriante et bon enfant nous a donné envie d’y retourner le soir.
Mais le soir c’était la fête de Bayonne, la vraie, pas l’amusement de la
journée. Des milliers de gens en uniforme blanc, foulard rouge, béret rouge et deux idiots en noir comme deux mouches sur un bol de lait.

Nous avons assisté médusés à une beuverie que nous n’imaginions pas. Il me revient un groupe de jeunes avançant en sautant à pieds joints, ils entraient dans un bar se jetaient un gobelet dans le gosier, ressortaient toujours sautant, certains s’arrêtaient pour vomir et repartaient jusqu’au bar suivant où ils s’en jetaient un autre.
Partout des vomissures, des rigoles d’urine. La ruelle où nous avions repéré une boite de nuit où nous comptions réveillonner s’était transformée en pissotière à l’odeur acre, le long des berges de l’Adour des épaves vomissaient et se vidaient dans une semi-inconscience. Nous avons gardé une image d’apocalypse de ces fêtes et ce n’était que celles d’hiver, beaucoup moins fréquentées que les vraies, celles d’été !


Alors là, à Tardets nous avons senti le vent venir et lassés d’attendre le spectacle et de voir la place toujours aussi vide, nous retournons à la voiture. De petits groupes de jeunes, filles et garçons séparés, se réunissent par ci par là et s’installent dans l’herbe ou sur le trottoir pour boire en riant et bavardant. Et toujours ces gobelets en plastique jetés partout.

Sur la rue qui permet de sortir de Tardets les garçons ont installé des sortes de check points. Au milieu de la rue ils empêchent les voitures d’avancer et gueulent "Vos papiers "
Avec notre immatriculation 33 on les excite mais comme les vitres sont remontées j’entends seulement bordelais …papiers… nous avançons tout doucement pour ne pas écraser un pied.
Un garçon genre colosse obèse transpirant, braille plus fort que les
autres et tape sur la voiture à main plate certes mais très fort, nous sommes à la limite de l’agressivité. Cent mètres plus loin nouveau check point moins imbibé, ils lancent des quolibets mais c’est plutôt rigolard et ils ne touchent pas à la voiture. Cette « fête » plus celle de Bayonne va nous couper l’envie je le sens.

Le lendemain matin je me réveille à 7 heures et ouvre la fenêtre pour profiter de la fraicheur du matin, dans la nuit un
courant d’air a fait claquer toutes les fenêtres et j'ai horreur d'être
enfermée. Un air chaud comme un souffle d’animal me saute au visage. Je m’installe sur la terrasse pour déjeuner en gribouillant un croquis. Le bruit d’un train me parvient du lointain et je me demande où est la ligne SNCF. Le vent apporte sûrement ce bruit de fort loin. Quelques minutes plus tard nouveau train, mais dans mon esprit de citadine ça ne me surprend pas vraiment.
J’observe une tache claire qui bouge lentement sur une colline assez
éloignée. Je me demande quel animal bouge comme ça, il doit être énorme. Je vais chercher les jumelles pour identifier la bête. C’est un tracteur.
L’agriculteur a déjà fauché plus de la moitié d’un pré dont la pente est à plus de 45°. Il avance à reculons très doucement, la manœuvre doit demander une dextérité immense. Je me sens stupide et citadine.
Ce type fauche depuis l’aurore, un dimanche, une parcelle dont je croyais que c’était les vaches qui l’entretenaient. J’ai honte. Sous mes yeux se déroule un combat, depuis des générations les gens de cette vallée luttent pied à pied pour empêcher la forêt de tout recouvrir. Chaque tache verte que je prenais pour une clairière c’est le travail d’un paysan qui tient les fougères et la forêt à distance. Je les admire encore plus en comprenant ça. C’était une vallée oubliée la route s’arrêtait là jusqu'en 1986, la langue qu’ils parlaient semblait étrangère aux souletins d’en bas qui les traitaient de sauvages et ils ont bataillé accrochés à cette montagne si dure. Comment ne pas comprendre qu’ils nous regardent de travers, nous qui venons nous installer dans les maisons des anciens pour y creuser des baies vitrées immenses et les peindre en rouge basque. La Soule disparait doucement,
phagocytée par le basque unifié, par le tourisme triomphant et par ces
bordelais
arrogants dont je fais partie à mon corps défendant. Le basque unifié
est une invention d'un technocrate enfumé qui a trouvé malin de mixer
les diverses langues parlées dans la région langues qui se ressemblaient
mais avec leur particularité et au travers desquelles les gens se
comprenaient et se localisaient. De cette mixture est sorti le basque
unifié enseigné dans toutes les écoles où les enfants apprennent le
basque. Avec cette lumineuse invention on favorise les langues
régionales en les étouffant! il fallait y penser! J'avais déjà remarqué
que l'occitan parlé dans les émissions régionales sud-ouest était une
langue inodore et sans saveur comparée au patois de ma grand mère mais
je ne me doutais pas que des universitaires bien pensants s'étaient
penché sur nos pauvres langues survivantes. Je me demande si le breton ou l'alsacien ont subi ce traitement ou si ils continuent à vivre leurs langues de cantons en cantons (qu'on souhaite supprimer eux aussi!).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Minipousse
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5006
Age : 56
Localisation : Aisne
Emploi : Enseignante
Loisirs : Mes chiens, mes chats, les minous SDF, les animaux en général, Yoga, randonnées, broderie, lecture...
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Jeu 23 Aoû - 18:22

C'est désolant de voir que même dans ces régions que l'on pourrait espérer préservées, les gens, les jeunes ne savent pas s'amuser sans boire, sans violence...
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle1212
ModérActive
ModérActive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 47
Localisation : Pierrefitte sur seine
Emploi : Au foyer en cours de création d'une entreprise de services à la personne
Loisirs : Mes enfants, mes animaux, Yoga, Internet
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Jeu 23 Aoû - 22:55

Oui, quelle tristesse ! Vraiment ! Désolant !

_________________
"Ma religion est celle qui permet de préserver le droit à chacun d'exercer la sienne : la liberté de pensée." MagiCJack
"Le végératisme, par son action purement physique sur la nature humaine, influerait de façon très bénéfique sur la destinée de l'humanité" -Albert Einstein-
"Souvenez vous que dans la vie toute épreuve qui se présente peut être perçue comme un obstacle ou comme une chance" Kate Potter Namasté Yoga
"Force est de constater qu'il y a toujours des inconvénients à être bien élevé". Bree Van De Kamp Desperate Housewives (S2, E6)
"Et Alors,mais qu'est-ce-que ca te fait, Si je n'aime pas les protocoles, Les idées fixes,les copier coller" Sh'ym Et alors...
"Mon amour Je te dis tout Tu peuples ma vie à l'infini Abuse le sort Frappe à ma porte Pose une main Sur mon front Sur mes seins Si d'aventure Je quittais terre Tu es mon sang Mon double aimant Mon ADN Et sur ton pull Je broderais M Pour que nos sangs Se mêlent au vent Mon ADN" Mylène Farmer "Je te dis tout"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wix.com/bcwj93/bcwj-accueil
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7906
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: a du boulot !!   Lun 27 Aoû - 0:21

Minipousse a écrit:
C'est désolant de voir que même dans ces régions que l'on pourrait espérer préservées, les gens, les jeunes ne savent pas s'amuser sans boire, sans violence...
C'est un peu partout la tendance, il me semble, quel que soit l'endroit, "faire la fête" c'est souvent "se défoncer", et ça dégénère et devient très bruyant.
Où est la notion de fête là-dedans ? Pourquoi cela se perd-il ainsi ?
Font-ils la "fête" seulement pour oublier ... ?
Peut-on encore appeler cela "fête" ??

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: a du boulot !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
a du boulot !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» nouveau boulot
» très bon boulot
» Cherche boulot desespérement !!!
» Renifler de la gastro au boulot!
» Comment "dealer" vous avec l'angoisse au boulot?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: ECOLOGIE & DECROISSANCE :: Eco-Habitat & Brico-
Sauter vers: