ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les limites d' alzheimer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: les limites d' alzheimer   Sam 16 Nov - 10:16

Ici je suis avec des amis je le sais alors je vais vous parler de ma mère ailleurs que dans le carré vip car mon cas est courant.
Je suis donc fille unique d'une mère pas mauvaise non, mais négative.
C'est une personne qui a toujours rendu négatif tout ce qu'elle approche.
J'ai de lointains souvenirs d'un pauvre magnétiseur qu'elle avait déprimé gravement car elle l'avait consulté à contre cœur pour des douleurs de dos affreuses qui nous pourrissaient la vie à tous.
Le malheureux a dû s'arrêter sentant la négativité de la "patiente" plus forte que son fluide à lui!
en grandissant j'en suis venue à ne jamais lui dire quoi que ce soit de mes projets ou de mes sentiments par crainte de la voir les bouziller.
Maintenant elle a Alzheimer et je vois chaque jour un morceau de son cerveau qui s'en va mais par contre je collectionne un nombre d'emmmerdes dans la gestion de sa maladie comme je n'aurais pas cru voir !
Tous les plans que j'ai faits pour sa vieillesse se cassent la figure les uns après les autres.
Toutes les auxiliaires qui sont intervenues dans sa maison depuis un an ont été médusées de voir comment la maladie peut lui enlever peu à peu toute personnalité mais laisse sa négativité intacte.
En quelques mois elle est devenue une sorte de bébé agressif, ça c'est la maladie.
Mais tout qui foire, se casse, se met en panne, les dossiers qui tournent en kafkaïtudes, ça c'est sa touche perso.
Je reste calme et j'observe certes, mais cette négativité me passionne car je cherche à comprendre comment on devient comme ça.
Il ne me semble pas que les bébés soient négatifs, mais il doit bien y avoir des chocs, des influences Ou alors c'est comme ça: ya des + et ya des _ ?
Qu'en pensez vous?
Avez vous des expériences sur ce sujet qui pourraient éclairer ma pensée?
Je ne cherche pas de l'aide imaginez bien qu'à 62 ans j'ai des blindages d'une épaisseur inouïe.
Mais comprendre ces personnalités je crois qu'on dit border-line (autrefois on disait casse noix) ça m'intéresse. Voilà un bon sujet pour un weekend pluvieux non?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Isabelle1212
ModérActive
ModérActive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 47
Localisation : Pierrefitte sur seine
Emploi : Au foyer en cours de création d'une entreprise de services à la personne
Loisirs : Mes enfants, mes animaux, Yoga, Internet
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Sam 16 Nov - 14:00

Alzheimer est une maladie horrible et étrange à la fois, elle fait perdre la mémoire mais aussi la personnalité de la personne. Il est vrai que par contre le côté négatif reste intacte, c'est ça qui est étrange. J'ai souvenir que la grand-mère de Patrick restait tout aussi méchante et vindicative qu'avant alzheimer et tout aussi négative et critique sur tous et toutes ceux et celles et sur tout ce qui l'entourait et d'un autre côté, elle confondait le matin et le soir, se faisait cuire un steak pour le petit déj. Il fallait faire attention à ce qu'elle ne chute pas, pourtant elle était restée autonome et faisait sa toilette et s'habillait toute seule. Elle était très complexe déjà avant, c'était pire après. Avant alzheimer, elle avait une forte tendance à la paranoïa, après c'était devenu presque ingérable. Elle était convaincu que des gens rentraient chez elle et moi avec pour lui prendre ses vêtements, ses chaussures, les porter pour les salir et les remettaient ensuite dans son armoire pendant qu'elle sortait en courses. Elle cachaient ses bijoux car elle était convaincue que j'allais les lui voler. Elle avait même refusé de les confier à Patrick de peur que j'y ai accès, elle n'avait plus confiance en lui non plus. Du coup, elle a choisit de tout laisser au coffre lors d'un de ses séjour à l'hôpital puis à une voisine. Après son décès, nous nous sommes aperçu qu'il en manquait un qui avait de la valeur bien sûr mais aussi une valeur sentimentale pour Patrick. Elle nous appelait à 2h du matin pour nous demander l'heure qu'il était et demander à Patrick de passer la voir. Elle lui disait qu'il était en retard pour partir au travail. A la fin, à l'hôpital, elle ne le reconnaissait plus et le confondait avec son père décédé un peu moins de 30 ans auparavant. Elle ne se souvenait plus ni de moi ni de son arrière petite fille, ni de son petit fils. Cette maladie est terrible pour le malade mais aussi et surtout pour l'entourage. Perso, je me demande si le malade se rend compte au fil du temps que sa mémoire s'en va et à la fin, se rend il compte qu'il "n'est plus vraiment là" ?
Courage Anne 

_________________
"Ma religion est celle qui permet de préserver le droit à chacun d'exercer la sienne : la liberté de pensée." MagiCJack
"Le végératisme, par son action purement physique sur la nature humaine, influerait de façon très bénéfique sur la destinée de l'humanité" -Albert Einstein-
"Souvenez vous que dans la vie toute épreuve qui se présente peut être perçue comme un obstacle ou comme une chance" Kate Potter Namasté Yoga
"Force est de constater qu'il y a toujours des inconvénients à être bien élevé". Bree Van De Kamp Desperate Housewives (S2, E6)
"Et Alors,mais qu'est-ce-que ca te fait, Si je n'aime pas les protocoles, Les idées fixes,les copier coller" Sh'ym Et alors...
"Mon amour Je te dis tout Tu peuples ma vie à l'infini Abuse le sort Frappe à ma porte Pose une main Sur mon front Sur mes seins Si d'aventure Je quittais terre Tu es mon sang Mon double aimant Mon ADN Et sur ton pull Je broderais M Pour que nos sangs Se mêlent au vent Mon ADN" Mylène Farmer "Je te dis tout"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wix.com/bcwj93/bcwj-accueil
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Sam 16 Nov - 20:44

Je me suis dit longtemps que tout le monde avait un bon fond. Mais parfois quand on voit ce qui se passe avec certaines personnes qui restent mauvaises jusqu'au bout, on peut avoir des doutes. Je ne me permettrais cependant pas de juger qui que ce soit, quoi qu'il ou elle ait fait, car je sais aussi que certaines personnes prennent conscience de leurs torts ou du mal qu'ils ont fait... sur leur lit de mort (et comme disent les prêtres, leur âme est sauvée, chacun y met les mots qu'il veut).
Mais il y a des gens, dont on a l'impression qu'il se nourrissent du mal qu'ils font, comme Dracula se nourrit de l'énergie de ses victimes.
Longtemps, longtemps, je me suis interrogée là-dessus, et j'ai connu pendant 4 à 5 décennies la souffrance que cela peut engendrer quand il s'agit d'une mère. Pour que j'ouvre les yeux, il a fallu que ça aille très loin, jusqu'à un point que je n'aurais jamais osé imaginer. A partir d'un moment, il faut accepter que cela ne nous appartienne pas, et que chacun est responsable de son destin. Alors on parvient progressivement à se détacher et on suit son propre chemin, on devient libre.
Et puis récemment, j'ai lu des livres sur la médiumnité, notamment "Les lumières de l'invisible" de Patricia Darré (préfacé par Alexandre Adler). Ils sont tous les deux journalistes, A. Adler est beaucoup plus connu que Patricia Darré, et je ne doute pas de leur sincérité. Je suis en train de relire ce livre que je trouve extraordinaire, et extrêmement porteur d'espoir et de réponses, aussi. Et ce qu'elle dit, c'est qu'il y a des âmes noires qui arrivent sur Terre, et que rien ne peut les faire changer. Pour moi, cela peut expliquer qu'une personne devenue Alzheimer reste si négative.
Quoi qu'il en soit, ça m'a convaincue qu'il y a des gens pour lesquels on ne peut rien, strictement rien, si ce n'est lâcher prise et s'en remettre à ce qui nous dépasse (chacun appellera cela comme il voudra : dieu, la force de vie, l'intelligence globale, le destin, etc.).
Et pour les mères "border-line", bienvenue au club. Une méchanceté terrible qu'aucun malheur ne vient assouplir ne serait-ce qu'un petit peu, au contraire : ces âmes-là semblent se réjouir du malheur et ne savent que le répandre autour d'elles.
Des fois, c'est sous des dehors charmants, mais l'entourage s'aperçoit plus ou moins vite quand il côtoie ces personnes qu'il ne lui arrive que des ennuis. C'est inexplicable, mais c'est ainsi que ça se passe.
Et dans une famille, cela peut être terriblement dévastateur. Il faut être solide, et comme le disait Nietzsche, ce qui ne tue pas rend plus fort...
Une fois qu'on est libéré, qu'est-ce qu'on l'aime, cette liberté !
Tu vois, Anne, je pense que lorsqu'on est confronté à de telles épreuves, c'est qu'on a quelque chose à y apprendre, aussi difficiles soient-elles (et je parle vraiment en connaissance de cause).
Paradoxalement, et j'espère que tu me pardonneras ce paradoxe, je pense que tu peux apprendre beaucoup à travers ces épreuves, je sais que c'est très dur, mais une fois qu'on a dépassé cela, on a énormément avancé intérieurement.
Courage !

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Sam 16 Nov - 21:38

Ah oui je suis entièrement d'accord avec toi Alex.
Loin d'affaiblir ce genre d'épreuve rend fort.
Je suis presque heureuse de repousser chaque jour mes limites, de voir que je tiens debout.
Ce qui m'intrigue c'est l'origine de ce négatif.
Son père , mon grand père avait fort mal accueilli une deuxième fille et je pense que cette légende familiale répétée à l'envie a façonné une femme qui ne s'aime pas, qui n'aime pas les femmes, qui admire d'une façon déraisonnable les hommes. Elle traite mon fils comme dieu venu sur terre. Et son arrière petit fils a toute son affection et elle se souvient très bien de lui.
Ils rient comme des petits fous, lui 8 mois, elle 92 ans!
J'observe, je note, je cherche à comprendre ça me détache de l'affect que je pourrais avoir.
Mais quand même c'est une sale maladie. Surtout doublée de l'ignorance de son état (ça porte un nom qui ne me revient pas, c'est la maladie de Chirac)
Il faut aussi que je me bulle pour me protéger, mais là je n'ai pas encore assez d'énergie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Obi
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison


Féminin
Nombre de messages : 1014
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Dim 17 Nov - 22:13

Mon beau-père était comme ça, plein de négativité. Ca n'était pas un homme méchant mais il ne lui arrivait que des problèmes. Ma belle-mère l'appelait "le chat noir". Tout ce qu'il touchait se transformait en plomb. Et puis psychologiquement j'ai rarement vu une personne aussi négative. Comme disait mon mari il a pourri de l'intérieur en refusant de se remettre en question jusqu'au bout du bout.
Comme pour ta mère Anne, il est né dans un contexte particulier. Il est arrivé par surprise sur le tard et sa mère trop fatiguée n'a pas pu s'en occuper avant qu'il ait deux ans. Je suppose que la source de toute cette négativité vient de cette sensation de ne pas être "aimable" au sens premier du terme.
C'est bien Anne, que tu puisses te mettre en position d'observatrice face à cette situation et plus en position de victime.

Dans l'entourage très proche de mon mari j'ai pu observer une dame également atteinte d'alzheimer. Il s'agissait d'une femme adorable et aimante qui avait eu une vie épouvantable en raison de la 2e guerre mondiale. A la fin tout avait disparu sauf la guerre et la souffrance. Elle avait oublié mon mari qu'elle avait pourtant élevé comme un fils, mais elle se souvenait d'Hitler et de la sensation des souffrances subies sur lesquelles elle ne pouvait pourtant plus mettre de mots. C'est très particulier cette maladie tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Ouf   Ven 7 Fév - 11:07

 Enfin enfin
J'ai déposé ma mère hier dans une famille d'accueil.
Je ne connaissais pas ce système d'accueil.
Un jour j'ai été au bord du craquage j'ai appelé France alzheimer.
Parmi les solutions elles m'ont parlé d'accueil familial.
Rentrée chez moi je me suis plongée là dedans, me suis inscrite sur un site spécialisé,
J'ai passé une annonce la plus honnête possible en n'omettant pas de mentionner la maladie.
J'ai eu des réponses et en faisant le tri j'ai sélectionné une femme qui au téléphone m'a déjà paru agréable.
La visite que j'ai faite seule m'a emballée, bel endroit, simple et de bon goût.
L'hôtesse est d'un calme zen, les petits chats dormant devant un feu de bois, les deux mamies déjà accueillies papotant devant leur thé, le gros chien ronflant j'ai décidé c'est la solution.
Hier on l'a déposée la-bas furieuse, bien sûr. Mais je sais que j'ai bien choisi. 
Ce matin, je me sens bien pas culpabilisée du tout pas anxieuse du tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Ven 7 Fév - 15:31

annepeintout a écrit:
 je sais que j'ai bien choisi. 
Ce matin, je me sens bien pas culpabilisée du tout pas anxieuse du tout.
 
Tu ne te laisses plus faire, tu trouves des solutions que tu choisis seule, et que tu appliques sans lui demander son avis... c'est un sacré pas en avant !
J'admire...
 

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Isabelle1212
ModérActive
ModérActive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1416
Age : 47
Localisation : Pierrefitte sur seine
Emploi : Au foyer en cours de création d'une entreprise de services à la personne
Loisirs : Mes enfants, mes animaux, Yoga, Internet
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Sam 8 Fév - 15:19

alexandra a écrit:
annepeintout a écrit:
 je sais que j'ai bien choisi. 
Ce matin, je me sens bien pas culpabilisée du tout pas anxieuse du tout.
 
Tu ne te laisses plus faire, tu trouves des solutions que tu choisis seule, et que tu appliques sans lui demander son avis... c'est un sacré pas en avant !
J'admire...
 

+1    Anne ! :)))      

_________________
"Ma religion est celle qui permet de préserver le droit à chacun d'exercer la sienne : la liberté de pensée." MagiCJack
"Le végératisme, par son action purement physique sur la nature humaine, influerait de façon très bénéfique sur la destinée de l'humanité" -Albert Einstein-
"Souvenez vous que dans la vie toute épreuve qui se présente peut être perçue comme un obstacle ou comme une chance" Kate Potter Namasté Yoga
"Force est de constater qu'il y a toujours des inconvénients à être bien élevé". Bree Van De Kamp Desperate Housewives (S2, E6)
"Et Alors,mais qu'est-ce-que ca te fait, Si je n'aime pas les protocoles, Les idées fixes,les copier coller" Sh'ym Et alors...
"Mon amour Je te dis tout Tu peuples ma vie à l'infini Abuse le sort Frappe à ma porte Pose une main Sur mon front Sur mes seins Si d'aventure Je quittais terre Tu es mon sang Mon double aimant Mon ADN Et sur ton pull Je broderais M Pour que nos sangs Se mêlent au vent Mon ADN" Mylène Farmer "Je te dis tout"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wix.com/bcwj93/bcwj-accueil
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Lun 10 Fév - 11:25

Ah! Elle s'est adaptée instantanément. Dort bien mange encore mieux. Mais le hic c'est qu'elle fout la zone!
Je découvre à 63 ans que ma mère est une racaille!
Le premier soir elle a manipulé les deux autres vieilles dames, les a persuadées qu'elles n'avaient pas mangé.
L'hôtesse à dû faire face à une manif et servir un deuxième dîner,
Le lendemain matin, même topo, deux petits déjeuners!
Ensuite elle a terrorisé la plus fragile en la menaçant de la faire jeter en prison et l'hôtesse à dû consoler la pauvre vieille en larmes.
Et là j'ai cessé de prendre des nouvelles parce que pour deux jours ça me suffisait.
En famille d'accueil il y a un mois d'essai.
Si l'adaptation ne se fait pas bien d'un des côtés il y a interruption sans préavis.
Et maintenant j'appréhende qu'elle se fasse virer.
L'hôtesse avait froncé le nez quand je lui avais décrit le résonance sans fard.
Je pense qu'elle m'avait trouvé méchante et médisante car le premier jour elle m'a dit
Vous avez bien fait de la décrire comme ça même si vous m'avez fait peur, mais vous étiez en dessous c'est un leader.
Tout ce que je souhaite c'est qu'elle soit hébergée là ou ailleurs jusqu'à ce que la tutelle soit mise en place.
Après j'aurai l'argent nécessaire et elle ira en unité sécurisée.
Pour le moment j'ai un mois pour trouver 4 à 5 mille euros pour rénover sa maison et la louer.
Parce que 2200 euros par mois c'est énorme et nous ne pouvons pas payer ça alors qu'en additionnant sa retraite et la location ça ira ric rac.
Je pense que c'est mieux de louer la maison car si je la vends elle fera 200 000 € peut être un peu plus et si elle vit encore dix ans
ce qui est faisable vu que le vinaigre conserve, je n'aurai plus rien ou presque et je serai vieille.
Et encore car il faut ajouter les frais de mutuelle, l'assurance des lieux, et tout ce que la mutuelle ne paye pas!
Je n'ai pas fini d'être embêtée voyez vous.
C'est comme une épreuve qui n'en finit pas.
Le tonneau des danaïdes version contemporaine.
Grandiose vu de loin!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Lun 10 Fév - 11:31

Bon comme d'habitude la tablette intuitive est allé m'inventer une tournure de son imagination.
Je crois que à la place de "résonance il faut lire : personnage!
" décrire le personnage sans fard " ça se tient.
Celle la aussi elle me fatigue avec ses intuitions géniales.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Chilali
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 107
Age : 43
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Lun 10 Fév - 21:23

J'allais écrire que j'étais contente que tu aies trouvé une solution jusqu'au moment où j'ai vu combien c'était compliqué...
J'espère que ça va s'arranger très rapidement pour toi...

Concernant Alzheimer, un livre vraiment pas mal : L'envol du papillon par Lisa Genova. A la fin de celui-ci il y a également quelques liens.

Concernant les personnes négatives, une certaine expérience et observation ici également :
- j'ai pu constater que c'était l'accumulation d'épreuves qui rendaient certaines personnes plus sombres... dans ces cas là, je pense qu'il doit être possible de revenir vers une attitude plus positive, peut-être une question de rencontres aussi, de mains tendues...
- d'autres sont déjà manipulateurs/manipulatrices, pas une âme vraiment sombre mais ils aiment se nourrir des autres et cela peut aller jusqu'à aspirer l'autre, voir jusqu'à le détruire... J'ai eu l'occasion d'observer une petite fille qui était comme ça et qui en grandissant est devenue une parfaite manipulatrice ! Je ne sais pas s'ils suivent tous cette destinée, mais là, il ne s'agit pas de souffrances importantes l'ayant conduite à cette attitude. Par contre des parents l'ayant mis sur un piédestal, oui. C'est à la fois fascinant pour le côté observation et inquiétant... Je l'ai vue osciller entre moments de gentillesse et négation de l'autre jusqu'à choisir le côté obscur de la force (je regarde Star wars en ce moment  Very Happy ). 
- je pense que d'autres sont vraiment sombres très tôt... je connais un homme qui a fait subir les pires horreurs à sa famille... il n'a aucune circonstance atténuante... il a été un enfant gâté, peut-être pas vraiment écouté, mais ses désirs étaient écoutés et lui aussi était sur un piédestal. Alors comment en est-il arrivé là ?
Tous les enfants "gâtés" ne deviennent pas ainsi... Est-ce une question d'écoute ? Céder à tout, ce n'est pas entendre. Ou bien y a-t-il des âmes sombres ?
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Lun 10 Fév - 21:29

Oui, c'est très étrange, comment les êtres réagissent si différemment à des conditions ou souffrances parfois si semblables...
Pour moi, cela veut dire que nous arrivons sur Terre avec un bagage déjà constitué, bien avant le contexte que nous trouvons ici. Je ne vois pas d'autre explications ! Il suffit de voir comment un bébé dans une même famille peut être différent de son frère ou de sa soeur, même très proche dans le temps (donc les conditions familiales changent peu entre les deux).
Mettre les gens, les enfants surtout, sur un piédestal est en tous cas toujours très malsain, on en a des preuves tous les jours.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Lun 10 Fév - 22:23

Il y a à peine une heure j'ai eu l'hôtesse au téléphone. Ma mère s'est si bien adaptée qu'elle se croit chez elle.
Donc elle vire tout le monde, frappe, insulte, refuse les soins sur l'air de je fais ce que je veux chez moi.
Elle a cassé les objets d'une autre pensionnaire, l'a insultée et a menacé de la frapper.
Je vais la-bas demain et je pense que je vais faire une procédure d'hospitalisation psy non consentie.
Je ne peux plus.
Je suis au bout de toutes les solutions.
Je ne veux pas qu'elle pourrisse la vie de cette femme si gentille qui supporte tout au nom du professionnalisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Chilali
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 107
Age : 43
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Mar 11 Fév - 18:37

Alexandra,
Je m'interroge aussi... Par contre je me dis que chaque grossesse est différente, nous ne vivons pas les choses de la même façon et les évènements peuvent être différents, je me demande dans quelle mesure cela influe sur le caractère et les émotions.
Maintenant, en végétarienne amoureuse des animaux, j'aime bien créer des parallèles entre eux et nous et je me dis qu'un animal est parfois très différent de son congénère alors qu'il est dans une même famille. Par exemple j'ai plusieurs chats et entre le trouillard de service et la dictatrice à moustache, les différences sont évidentes.
Quant au piédestal, je partage ton avis... au mieux l'enfant peut risquer de ressentir une pression pas évidente à vivre et s'écrouler dès qu'il ne remplit plus le contrat... et justement dans les cas évoqués, les personnes étaient les "plus belles, les plus intelligentes, les plus fortes", mais on attendait également d'elles qu'elles réparent les blessures narcissiques des parents... Impossible qu'il en soit autrement : le petit chéri réussirait... Donc sans doute interdiction implicite ou explicite de parler des doutes, de se plaindre... 

Anne,
J'imagine combien ça doit être dur... Je te souhaite bon courage...  
Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Mar 11 Fév - 19:23

J'ai la croyance que les jeux sont faits avant la naissance et même peut être avant ça.
Il me semble que nous choisissons une vie pour apprendre quelque chose.
Et puis après la naissance on apprend ou pas, on réussit ou pas à devenir meilleur.
Peut être que certaines vies sont ratées, que ce sont des vies pour peaufiner son projet.
Déjà pour comprendre qu'on est là pour apprendre ça peut vous bouffer la moitié d'une vie, puis apprendre quoi???
Je crois qu'on remet ça jusqu'à ce qu'on change d'état alors ça en fait des vies pour rien ou presque, des ébauches, des ratés.
Quand on dessine on élimine des centaines de croquis avant que le cerveau crée les connections nécessaires au trait minimal.
Je vois la vie comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Mar 11 Fév - 21:48

annepeintout a écrit:

Je ne peux plus.
Je suis au bout de toutes les solutions.
Oui Anne, je crois que tu auras vraiment tout essayé, ta mère a l'air vraiment intenable, au sens propre du terme. Que faire dans de tels cas ? Fais ce qui est le mieux pour toi, et pour ceux auxquels elle est en train de nuire aussi apparemment.
Chilali a écrit:
Alexandra,
Je m'interroge aussi... Par contre je me dis que chaque grossesse est différente, nous ne vivons pas les choses de la même façon et les évènements peuvent être différents, je me demande dans quelle mesure cela influe sur le caractère et les émotions.
Maintenant, en végétarienne amoureuse des animaux, j'aime bien créer des parallèles entre eux et nous et je me dis qu'un animal est parfois très différent de son congénère alors qu'il est dans une même famille. Par exemple j'ai plusieurs chats et entre le trouillard de service et la dictatrice à moustache, les différences sont évidentes.
Quant au piédestal, je partage ton avis... au mieux l'enfant peut risquer de ressentir une pression pas évidente à vivre et s'écrouler dès qu'il ne remplit plus le contrat... et justement dans les cas évoqués, les personnes étaient les "plus belles, les plus intelligentes, les plus fortes", mais on attendait également d'elles qu'elles réparent les blessures narcissiques des parents... Impossible qu'il en soit autrement : le petit chéri réussirait... Donc sans doute interdiction implicite ou explicite de parler des doutes, de se plaindre...
Oui, les animaux d'une même portée, ont des caractères très différents les uns des autres. J'ai découvert récemment qu'il existait des livres sur les âmes de animaux (à sang rouge) !
Je suis persuadée que nous venons au monde avec une âme déjà existante.
annepeintout a écrit:
J'ai la croyance que les jeux sont faits avant la naissance et même peut être avant ça.
Il me semble que nous choisissons une  vie pour apprendre quelque chose.
Et puis après la naissance on apprend ou pas, on réussit ou pas à devenir meilleur.
Peut être que certaines vies sont ratées, que ce sont des vies pour peaufiner son projet.
Déjà pour comprendre qu'on est là pour apprendre ça peut vous bouffer la moitié d'une vie, puis apprendre quoi???
Je crois qu'on remet ça jusqu'à ce qu'on change d'état alors ça en fait des vies pour rien ou presque, des ébauches, des ratés.
Quand on dessine on élimine des centaines de croquis avant que le cerveau crée les connections nécessaires au trait minimal.
Je vois la vie comme ça.
Pour apprendre quoi ? Pour apprendre à aimer ! c'est le sens même de la vie ! J'ai eu il y a un an ou deux le sentiment très fort que nous venions sur Terre comme sur un terrain d'exercice.
Parfois, on rate le coche. La réincarnation nous dit qu'on reviendra continuer le boulot... et que l'on choisit la vie sur Terre qui permettra à notre âme de s'améliorer.
Il peut y avoir une âme merveilleuse dans le corps d'un mendiant, parce qu'il a choisi cette vie-là pour travailler lui-même, ou faire travailler quelqu'un d'autre... (que de mystères ;-) !)

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Mar 11 Fév - 22:21

C'est ce mystère qui rend la vie passionnante.
Parce que franchement si on n'avait que le train-train quotidien pour aller de la naissance à la mort on s'ennuierait .....à mourir!
La mort me passionne et il me tarde de voir.
Sans souhaiter du tout avancer le rendez vous!
Mais je suis curieuse de ce moment.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Mer 12 Fév - 0:18

annepeintout a écrit:
C'est ce mystère qui rend la vie passionnante.
Parce que franchement si on n'avait que le train-train quotidien pour aller de la naissance à la mort on s'ennuierait .....à mourir!
La mort me passionne et il me tarde de voir.
Sans souhaiter du tout avancer le rendez vous!
Mais je suis curieuse de ce moment.
     

Et il y a de quoi !
Je me suis surprise un jour à ressentir l'envie d'aller voir ce qu'il y avait de l'autre côté XD

En attendant, si on veut se pencher sur l'âme des animaux, et savoir ce qu'en dit la Bible, par exemple (je me souviens qu'on s'était posé des questions à ce sujet sur le forum), on peut toujours aller ici :
http://vegane.blogspot.fr/2008/03/jean-prieur-ame-des-animaux.html

Il y a aussi une interview de l'auteur du livre (Jean Prieur) ici :
http://elevation.over-blog.net/article-6770676.html

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Obi
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison


Féminin
Nombre de messages : 1014
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Mer 12 Fév - 21:34

C'est toujours aussi enrichissant de vous lire. Je ne sais que dire sur ta maman Anne. Je souhaite juste que tu puisses te soulager rapidement de ta croix.
Par contre, j'ai du mal à vous rejoindre sur le caractère prédestiné des individus. Je suis plutôt de l'avis que l'éducation et l'environnement d'un enfant comptent à 90% dans sa personnalité. Mais comme vous je pense que le fond de notre âme vient d'ailleurs et que nous devons tirer de notre passage sur Terre une leçon pour la suite.

Après pour en revenir à ces âmes sombres, devons nous les fuir pour nous préserver? devons nous nous efforcer de les aimer malgré leur nuisance? devons nous épuiser notre existence à tenter de les tirer vers la lumière?
Bref, comment déterminer ce que est juste et ce qui est "juste facile"? Je ne sais pas si j'aurais une réponse définitive à cette question le jour de ma mort mais j'espère m'en approcher un peu plus chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Mer 12 Fév - 23:20

Obi a écrit:
C'est toujours aussi enrichissant de vous lire.
Merci Obi !   
Si tu considères que l'âme de l'enfant a choisi sa mère, sa famille et son environnement avant de venir pointer son petit nez, alors les 90% que tu évoques sont compris dans le "lot" !
Quant aux âmes sombres, il faut les fuir si on est fragile, absolument.
Et si on est assez fort et qu'on se sent prêt, alors essayer d'entrer en communication peut s'envisager peut-être, mais en gardant des distances protectrices cependant, me semblerait assez sage...
Je crois que ce qui est "juste", c'est de ne pas se faire détruire.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Jeu 13 Fév - 11:12

Tu as raison Alex c'est "juste" de ne pas se faire détruire.
Mais j'ai du mal à avoir l'âme en paix alors que je sais la puissance de la patate chaude que j'ai refilée à cette hôtesse si gentille et généreuse.
Ce qui me trouble le plus, c'est la mort de la pensionnaire que ma mère avait terrorisée.
Bien sûr il y a une explication à sa mort et je ne vais pas aller touiller...
Mais les trois fois ou j'ai vu cette petite dame elle trottinait tranquille, elle était pensionnaire là depuis l'ouverture il y a 7 ans.
Et c'est de cette négativité que je parlais.
Tous ces pépins que j'ai accumulés, cette puissance silencieuse que je sens en elle, tout ça me trotte dans la tête sans que je comprenne mieux ce qui n'est qu'un soupçon.
Si jamais il arrive encore quelque chose de mauvais dans cette famille, je la changerai d'endroit.
Je ne sais pas si j'ai ai un art consommé de compliquer ou une vue plus aiguisée
mais mon sens moral à moi me dit qu'on n'a pas à se cacher derrière des " ils sont payés pour ça" ou " tout ça c'est des impressions, rien de prouvé".
Bref cette personne non seulement m'aura bien pourri la vie, mais ça c'est passé, mais restera un mystère .
Je relisais le post de Chilali, et je vois bien que finalement on se casse les dents sur ces personnalités. Effectivement j'ai vu ma mère faire preuve d'une grande générosité envers des inconnus, mais une contradiction, et on a face à soi un alien.
De mauvais traitements peuvent expliquer, trop d'attention aussi, tout et son contraire au fond .
Si la psychiatrie a quelques moyens pour la recherche, on comprendra peut être un jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Jeu 13 Fév - 12:43

Bonjour Anne, Je comprends bien ton désarroi. A mon sens, la psychiatrie ne sert à rien pour expliquer quoi que ce soit dans ce genre de cas, seulement à calmer les personnes éventuellement, ce qui peut être très utile dans les cas extrêmes comme celui-ci.
Cette personne qui est décédée, c'est que son heure était arrivée, n'aie aucun doute là-dessus. Que ta mère ait précipité un peu quelque chose, c'est peut-être possible, mais pas sûr, et tu n'as pas à te sentir coupable. Certes tu te sens concernée par son comportement là-bas, et c'est normal. Mais de l'autre côté, on l'a acceptée également, tu n'as forcé personne... Pour l'instant, il semble qu'ils ne t'aient pas encore demandé de la retirer ? 
Quand on ne peut rien expliquer comme cela, certains te diraient qu'elle est possédée... vaste question !
Je connais moi aussi une véritable sorcière, et qui est un amour socialement parlant !

Quand je parle de sorcière, d'ailleurs, je veux insister sur le fait que les contes sont très utiles pour comprendre certaines choses ! et ils étaient très utiles aux enfants qui ainsi étaient informés, symboliquement, de ce qu'ils risquaient de rencontrer dans la vie, réellement. 
C'est dramatique qu'on ne lise plus d'histoires aux enfants, qu'on ne se réunisse plus au coin du feu pour évoquer les légendes et les contes... Bref, je suis hors sujet, mais ça me semble si important.

Courage, c'est bien que tu viennes en parler, ça t'aide sûrement à prendre du recul et à conscientiser les choses.
 

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
annepeintout
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1179
Age : 66
Localisation : banlieue sud de Bordeaux
Emploi : peintre entre autres
Loisirs : manuels
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Jeu 13 Fév - 14:17

Tu as bien raison les contes pour enfants les ouvrent au monde non visible.
L'éternel combat du bien et du mal doit leur être conté c'est sûrement le rôle des grand parents.
Encore faut il qu'ils aient eux même lu ces contes et pas la version Disney!
C'est un pan de patrimoine qui vacille.
La bouillie culturelle actuelle n'empêchera pas les forces souterraines d'agir mais le mal sera épaulé par l'ignorance,
C'est le meilleur terreau pour le mal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.annepeintout.fr
Obi
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison


Féminin
Nombre de messages : 1014
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Ven 14 Fév - 2:07

Je n'ai pas l'impression que l'on ne raconte plus de contes. Ils sont différents, mais les codes restent les mêmes. La seule différence que je remarque par apport aux contes traditionnels que j'ai dévorés durant mon enfance, c'est que les contes actuels se penchent sur le pourquoi de la méchanceté du méchant. Le méchant a subit des traumatismes, a souffert, a été mutilé, et parfois il renonce au mal. Les contes de mon enfances dépeignaient des méchants qui étaient méchants par nature ou par choix. C'est différent psychologiquement.

Sinon ta mère Anne, me fait terriblement penser à celle de mon mari. Ce dernier d'ailleurs parle très sérieusement d'elle comme d'une sorcière (elle en a aussi les caractéristiques physiques mais ça c'est autre chose). Il a remarqué durant son enfance, que lorsqu'elle détestait qqn il arrivait de mauvaises choses à cette personne. C'est une jusqu'auboutiste, qui n'a pas été généreuse ou altruiste depuis très très longtemps. Elle a un vécu traumatique mais je suis toujours aussi étonnée que les parents de mon mari étant ce qu'ils étaient, aient pu donner naissance à un fils aussi généreux, altruiste ou ouvert aux autres. Pourtant mon chéri a aussi vécu une enfance très difficile.
On rencontre dailleurs souvent ces deux archétypes dans les contes d'aujourd'hui: deux enfants aux vécus difficiles qui font des choix entièrement différents, l'un se tourne vers la lumière, l'autre vers la part sombre de l'humanité.
En tout cas, nous ne voyons plus cette femme et ça nous réussit plutôt bien.

Est-ce que tu continues de chercher une place pour ta mère ailleurs Anne? Ca me fait de la peine pour toi que chaque fois que tu as l'impression de pouvoir souffler, ta mère se débrouille pour que tu doives de nouveau recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7910
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   Ven 14 Fév - 14:52

Oui, Obi, tu as raison : les contes d'aujourd'hui sont différents.
Les films, les livres pour enfants reprennent souvent d'anciennes thématiques, qui finalement se retrouvent au cours de l'histoire, car l'humanité reste la même...
Beaucoup de films et de livres tentent de faire passer des messages "subliminaux" (comme ceux des content, qui passaient eux aussi par l'inconscient).
Espérons que ce soient les bons messages qui passent ;-)

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les limites d' alzheimer   

Revenir en haut Aller en bas
 
les limites d' alzheimer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» les limites d' alzheimer
» Les limites orientales de l'europe
» Les limites du nuage
» La publicité : sans limites ?
» Les limites de l'imaginaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: SANTE :: Médecines Naturelles-
Sauter vers: