ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne le dira jamais assez...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages : 7866
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: On ne le dira jamais assez...   Mar 24 Mai - 17:51

Les régimes sont INUTILES...

Il ne faut pas se priver, mais il faut éliminer les nuisibles et privilégier les autres.

Les nuisibles -
En premier lieu, les aliments industriels faits pour vous embrouiller les papilles (trop de sucre pour masquer le mauvais goût ou l'absence de goût, édulcorants qui affolent votre pancréas, additifs alimentaires appétents comme le glutamate monosodique, etc.).
Ensuite, éliminer les sucres, et les féculents (surtout blancs), en particulier. Ils font monter le pic d'insuline et provoquent une hypoglycémie réactionnelle, c'est à dire la sensation de faim très rapidement.

Les favorables -
Privilégier les aliments qui apportent la satiété (amandes, avocats, bonnes huiles...).
Respecter son corps : faire fonctionner ses papilles avec de vrais aliments, avec un vrai goût normal, naturel.
Respecter son rythme biologique de veille et de sommeil.
Prêter attention au ressenti du corps après les repas (manque d'énergie, sommeil, ou au contraire : énergie, légèreté).

etc...

Je vous communiquer ci-après une lettre de JM Dupuis, pleine de bon sens.

L’arme secrète de votre corps, c’est le sentiment de satiété

C’est lui qui aurait dû vous arrêter avant que vous ne commettiez des excès.

Mais c’était sans compter le génie des experts chimistes associés aux experts en marketing qui ont trouvé depuis près de 70 ans les recettes pour vous faire manger toujours plus des aliments toujours moins bons pour votre santé (et plus rentables).

Tout cela, avec la complicité de nos autorités de santé qui vous ont enfermé dans des préjugés mensongers :


  • Le sucre des fruits (fructose) est meilleur pour la santé que le glucose : c’est FAUX, le fructose est un mauvais sucre lorsqu'il est consommé isolé (ce n’est pas le cas lorsque vous mangez un fruit frais). Au lieu d'être utilisé pour donner de l'énergie aux cellules ou au cerveau, comme le glucose, le fructose est métabolisé par le foie qui le transforme en triglycérides, des graisses qui circulent dans le sang et augmentent le risque de maladies cardiaques. Manger beaucoup de fructose provoque une résistance à l'insuline et à la leptine, la première étape vers le syndrome métabolique, l'obésité, le diabète.

  • Il faut bannir les aliments gras : c’est ARCHI-FAUX. Non seulement le sentiment de satiété vient plus vite avec un aliment gras – comparez votre faim après avoir mangé un demi-avocat et après avoir mangé un morceau de pain – mais surtout il existe des aliments gras comme les amandes dont la science a prouvé qu’ils faisaient maigrir !! D’ailleurs, une poignée d’amande bio est probablement un des meilleurs en-cas si vous êtes en proie à une fringale.

  • Il faut manger un peu de tout : c’est ENCORE FAUX. S’il y a un type d’aliments à éviter, c’est ceux qui sont riches en « sucres rapides » : les sucreries de toutes sortes, bien sûr, mais aussi le pain, le riz blanc ou les pommes de terre. Malheureusement, si vous vous promenez dans les rayonnages d’un supermarché vous verrez pourtant que les aliments riches en sucres et glucides constituent l’immense majorité des rayonnages.



Alors que faire ?

Le piège des publicités AVANT / APRÈS

Surtout, pas de « régime ».

Ainsi, quand vous faites un régime restrictif, vous perdez d’abord de l’os et des muscles. Ce qui veut dire que vous gagnez de la graisse, proportionnellement à votre poids total.

C’est pourquoi vous voyez les kilos disparaître sur la balance, mais vous vous sentez affaibli.

C’est logique. Votre corps est en train de se transformer : il est moins lourd, mais il est aussi plus faible, vulnérable.

Mais la catastrophe se produit si vous vous remettez brusquement à manger.

Car alors c’est à nouveau sous forme de graisse que vont être prioritairement stockées toutes les calories. Pour faire du muscle, il faudrait faire du sport intensif, sur une longue période. Les os se reconstituent plus lentement encore.

D’où le danger de se remettre à manger quand on en a « marre » de son régime.

Vous retrouvez votre poids d’origine mais vous êtes moins musclé et plus graisseux.

Mieux vaut pas de régime qu’un régime raté

Vous comprenez maintenant pourquoi plus une personne a fait le « yo-yo », plus elle devient en mauvaise santé et peine à perdre du poids.

Arrive un point où la dépression, le diabète et les accidents cardiovasculaires deviennent des fatalités.

Même parmi les 9000 lecteurs de Santé Nature Innovation qui ont déjà entrepris un régime dans le passé :


  • 60 % ont repris tous les kilos qu’ils avaient perdus si ce n’est plus

  • 30 % d’entre vous n’ont pas atteint leurs objectifs et

  • Seuls 10 % ont réussi leur régime [6].



Mais que faut-il faire ?

Renoncer à sa santé ? Renoncer à se sentir belle ou beau et bien dans sa peau ? Attendre patiemment la fin ?

Non, trois fois non.

Mais la solution ne tient pas en une pilule miracle, ni dans un abonnement à un club de sport, ni dans l’achat des dernières barres ou substituts de repas à la mode.

La plupart des régimes sont des calvaires, des séances de torture répétées repas après repas.

Ils privent votre corps des calories dont il a besoin pour fonctionner.

Ils oublient de respecter votre physiologie, le fonctionnement de votre organisme, ils oublient de s’adapter à votre mode alimentaire, y compris le végétarisme.

Il existe pourtant un moyen de perdre du gras définitivement, sans se priver durablement, en renforçant votre forme physique, votre moral et votre santé en général. Il faut pour cela vous remettre à l'écoute de votre corps et… utiliser un peu votre tête. Et cela commence par là… 

Une expérience efficace une fois sur 2 dès le premier jour

2 000 lecteurs de Santé Nature Innovation ont entrepris récemment un défi le temps d’une journée. Il s’agissait d’éliminer les glucides et le sucre de leurs repas.

Même s’il paraît compliqué de supprimer les sucres et glucides le temps d’une journée, l’expérience a montré que 70% des personnes ont réussi du premier coup.

Surtout, pour la moitié d’entre eux, les résultats ont été immédiats : plus d’énergie, une digestion et un sommeil plus faciles. Certains ont même vu un effet sur leur mémoire et leurs réflexes. Et je ne parle pas du moral !

Imaginez la fierté de trouver une solution efficace aussi rapidement. Il leur a fallu simplement une journée en mangeant à leur faim pour enclencher le cercle vertueux de la minceur.

Je précise que parmi ceux qui ont relevé ce défi, la plupart n’avaient pas de connaissance particulière en nutrition et voici ce qu’ils en disent :


« Je n'ai pas mangé de pain à midi, ce qui est un grand changement pour moi. J'ai modifié mon petit déjeuner et j'ai l'impression d'avoir plus d'énergie dans la matinée. »

« Je me suis sentie tout de suite nettement mieux. Mon compagnon n'a eu aucun mal à s'y mettre lui aussi ! Cela nous a chamboulé dans le bon sens ! Nous avons du tonus à revendre et pouvons vaquer à toutes nos occupations sans fringale ni coup de pompe. Incroyable ! Nous sommes conquis ! »

« J'ai bien relevé mon challenge et je suis fière de moi ! Le soir, j'étais étonnée car moi qui ai faim vers 18h, je l'ai pas vu passer et à 20h30 je n'avais toujours pas faim !!! »

«Je ne pensais pas pouvoir déjeuner avec une tranche de jambon et un œuf à la coque et puis ça passe bien et surtout ça m'évite de grignoter tout le matin. Le plus dur pour moi c'est de ne pas manger du pain au repas de midi et soir. Je vais continuer aujourd'hui. Le WE sera peut-être plus compliqué (restaurant!!). Ce qui m'encourage c'est que j'ai perdu 400gr sur ma balance ce matin. Je voudrais arriver à perdre 2kg sans faire un régime strict. »


« Je ne l'ai testé que depuis hier. Je prends 3 œufs par jour. Et c'est vrai que ça tient au corps et qu'on se sent léger. C'est peut-être un peu tôt pour le dire, mais il me semble que mon attention et ma concentration se sont améliorées… » 

Je vous rappelle qu’il leur a suffi d’essayer pendant une journée pour observer ces effets et enclencher le cercle vertueux de la minceur :

3 étapes INCONTOURNABLES pour retrouver forme et silhouette pour de bon

ÉTAPE N°1 : supprimez les sucres de votre alimentation

Vous l’avez compris, la première étape pour retrouver votre silhouette et votre forme : faites la chasse au sucre !

Il va vous falloir éradiquer de votre alimentation toute trace de glucose, fructose, saccharose… Et les édulcorants aussi. Vous le savez maintenant, ce n’est pas simplement le sucre qu’il faut supprimer mais aussi le goût sucré.

Il ne va pas falloir faire dans la demi-mesure. Il va falloir prendre votre courage à deux mains pendant un mois.

Si vous n’êtes pas prêt à cet effort – 0 sucre et 0 édulcorant pendant un mois – alors arrêtez votre lecture tout de suite.

Vous allez avoir besoin d’aide bien sûr, un accompagnement pour savoir quels aliments choisir et lesquels fuir, un soutien pour garder votre motivation.

Mais si vous y arrivez, voici ce qui va se passer…

Réveillez vos papilles !

La plupart des aliments sucrés de notre alimentation n’ont en fait pratiquement aucun goût.

Savez-vous qu’à l’aveugle vous ne sauriez probablement pas reconnaître un yaourt à la fraise d’un yaourt à l’abricot ?

Que plus les aliments du commerce sont de mauvaise qualité, plus les industriels mettent de sucre : afin de masquer le mauvais goût des autres ingrédients.

Moins vous allez consommer de sucre, plus vos papilles vont se réhabituer à toute une palette de goûts délicieux. En particulier les épices et certaines huiles essentielles comestibles : cannelle, mélange 4 épices, gingembre, huiles essentielles comestibles de menthe, de lavande, de cannelle, de gingembre, de mandarine, de citron ou d’orange (amère ou douce).

Elles remplaceront avantageusement le sucre dans les salades de fruits ou les laitages, les boissons…

ÉTAPE N°2 : Réapprenez la satiété

Au bout d’un mois à faire la chasse au sucre, vous aurez réhabitué vos papilles à une consommation très modérée de sucre. Vous apprécierez à nouveau un dessert légèrement sucré occasionnellement.

Mais une gorgée de soda, une cuillerée de pâte à tartiner vous dégoûteront tout autant qu’un aliment sans sucre vous faisait grimacer le mois précédent.

Et c’est aussi efficace pour les becs sucrés ! Même s’il vous faudra faire attention à ne pas retomber dans la dépendance. Et il y a pour cela des techniques très efficaces, comme vous allez le voir.

C’est là l’efficacité et la beauté du fonctionnement du corps humain : pour peu que vous vous en occupiez un peu, votre organisme fera le reste.

Ce qui vaut pour le sucre vaut pour tous les autres aliments, à commencer par les glucides : pain, pâtes, pizza, patates… Mais aussi tous ces éléments que vous aviez appris à n’aimer qu’en excès.

ÉTAPE N°3 : Apprenez les secrets du quotidien pour retrouver durablement votre silhouette

Pour maigrir durablement, il faut un peu bousculer vos certitudes et les nombreux principes qui vous empêchent de perdre du poids :


  • Pourquoi, malgré ce que rapportent les campagnes de prévention du ministère de la Santé, les féculents font grossir, ne sont pas tous rassasiants et n'aident pas à gérer votre poids, bien au contraire !

  • Pourquoi il est faux de dire qu'une calorie est une calorie et qu'il n'y a pas de différences quelle que soit leur provenance :

    • La minceur ne se résume pas à compter les calories, ce serait trop simple, et leur impact peut être totalement différent selon l'aliment duquel elles proviennent et selon le moment de la journée auquel elles sont consommées par exemple.

    • Un repas, à nombre de calories égal, vous rassasiera longtemps tandis qu’un autre attisera votre faim et vous fera prendre du poids !



    Comment chasser le stress, surtout au moment des repas. Le stress chronique est un des pires ennemis de la minceur : il ouvre l’appétit !  Veillez à :


    • mieux dormir, car, comme le stress, la fatigue donne faim.

    • vous protéger des polluants toxiques et en particulier des perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A qui ont un rôle prouvé dans l’obésité.



_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Clamavi
* Modératrice *


Féminin
Nombre de messages : 964
Age : 28
Localisation : 77
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: On ne le dira jamais assez...   Mer 25 Mai - 15:04

Oui, respecter la satiété est essentielle sauf que :

-depuis que je suis petite, mes parents m'ont forcé à manger car selon eux, je ne mangeais pas assez à leur goût. Donc de base, on m'a brouillé mes sensations.
-la respecter maintenant adulte n'est pas toujours chose aisée : à cause des hormones, j'ai parfois faim toutes les 3h malgré un repas tout à fait correct.

Donc, voilà, quand tu pars déjà avec un handicap dans la vie et que cela se prolonge dans ta vie d'adulte...

_________________


"Be the change you want to see in the world." Gandhi.
Revenir en haut Aller en bas
Tachunko
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 47
Localisation : 21
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Re: On ne le dira jamais assez...   Ven 27 Mai - 1:01

Oui Clamavi, j'ai vécu ça aussi, mes parents s'angoissaient parce que je ne mangeais pas assez (pensaient-ils Wink ), je me souviens d'ailleurs du dégoût que j'avais déjà quand je devais avaler de la viande! Aujourd'hui je suis plutôt fière de moi "petite" Very Happy qui tenait tête plus fort que l'adulte que j'ai été ensuite! J'adorais la salade, les haricots verts et les fruits, j'en dévorais à m'en faire exploser le ventre, et je pratiquais un sport assidûment sans souffrir de fatigue.
Mais il ne m'a pas été facile d'accepter de devoir renoncer à manger même sans faim, quand si longtemps on m'a affirmé que manger de tout (et finir mon assiette) était un privilège qu'il était irrespectueux de ne pas honorer... Shocked
C'est le regard que je porte sur notre monde qui est le plus fort, ce regard ne supporte pas l'irrespect qui nous est proposé comme une récompense, mon regard refuse de fermer mes yeux. Mon estomac acquiesce, il y gagne en repos! Nous y gagnons en santé, en trésorerie, et cela pèse bien plus sur la balance que des goûters toutes les trois heures! Mr.Red
Allez Clamari, rien que de nous en parler devrait t'aider à dépasser tout ça!
Revenir en haut Aller en bas
Clamavi
* Modératrice *


Féminin
Nombre de messages : 964
Age : 28
Localisation : 77
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: On ne le dira jamais assez...   Sam 28 Mai - 10:20

Tachunko a écrit:
Mais il ne m'a pas été facile d'accepter de devoir renoncer à manger même sans faim, quand si longtemps on m'a affirmé que manger de tout (et finir mon assiette) était un privilège qu'il était irrespectueux de ne pas honorer... Shocked

Ah oui, on me l'a fait aussi "tu manges et tu finis ton assiette, il y a des gens qui crèvent de faim dans le monde alors tu la finis !"
Tout à fait logique !

_________________


"Be the change you want to see in the world." Gandhi.
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages : 7866
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: On ne le dira jamais assez...   Lun 30 Mai - 18:53

Tachunko a écrit:
Oui Clamavi, j'ai vécu ça aussi, mes parents s'angoissaient parce que je ne mangeais pas assez (pensaient-ils Wink ), je me souviens d'ailleurs du dégoût que j'avais déjà quand je devais avaler de la viande! Aujourd'hui je suis plutôt fière de moi "petite" Very Happy qui tenait tête plus fort que l'adulte que j'ai été ensuite! J'adorais la salade, les haricots verts et les fruits, j'en dévorais à m'en faire exploser le ventre, et je pratiquais un sport assidûment sans souffrir de fatigue.
Mais il ne m'a pas été facile d'accepter de devoir renoncer à manger même sans faim, quand si longtemps on m'a affirmé que manger de tout (et finir mon assiette) était un privilège qu'il était irrespectueux de ne pas honorer... Shocked
C'est le regard que je porte sur notre monde qui est le plus fort, ce regard ne supporte pas l'irrespect qui nous est proposé comme une récompense, mon regard refuse de fermer mes yeux. Mon estomac acquiesce, il y gagne en repos! Nous y gagnons en santé, en trésorerie, et cela pèse bien plus sur la balance que des goûters toutes les trois heures! Mr.Red
Allez Clamari, rien que de nous en parler devrait t'aider à dépasser tout ça!
thumleft

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne le dira jamais assez...   Aujourd'hui à 14:31

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne le dira jamais assez...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne remercie jamais assez
» LE SEIGNEUR BOUDDHA A DIT : je le rappellerai jamais assez...
» 10 phrases qu'elle ne dira jamais...
» Bienvenue dans la vraie vie des femmes !
» mon bebe de 2 mois ne dors pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: VEGETA*ISME & VEGANISME :: DIETETIQUE-
Sauter vers: