ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déménagement de la Commission Européenne par Greenpeace

Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Déménagement de la Commission Européenne par Greenpeace   Jeu 10 Nov - 12:07

On déménage à la Commission !
Greenpeace aide Barroso et Verheugen à faire leurs paquets



BRUXELLES C'est en costume de déménageurs que des militants
de Greenpeace se sont rendus ce matin dans les locaux de la
Commission européenne, avec l'intention de prêter main-forte au
Président de la Commission, José Manuel Barroso et au
commissaire à l'industrie, Günther Verheugen. Un déménagement
motivé par l'attitude de ces mandataires européens visiblement plus
enclins à soutenir l'industrie que les intérêts des citoyens
européens. C'est en tout cas ce que l'on peut déduire de leur
récente tentative d'édulcorer la proposition de loi européenne sur la
chimie: REACH. Greenpeace leur suggère, dès lors, de jouer franc
jeu et de travailler directement soit pour l'association des industries
chimiques européennes ou soit pour BASF.

Les faux déménageurs qui portaient, pour la circonstance, des
salopettes marquées de la société fictive Commission Clean-up &
Co ont déployé une banderole où l'on pouvait voir les deux hommes
donnant un biberon de substances toxiques à un jeune enfant. On
pouvait également y lire le texte : « Dear Mr Barroso and Mr
Verheugen, How far will you go to please the chemicals industry?
Greenpeace (NDLR/ Chers Messieurs Barroso et Verheugen.
Jusqu'où êtes-vous prêts à aller pour satisfaire l'industrie chimique ?
Greenpeace» [1].

Ils ont également distribué des tracts reprenant le visuel et détaillant
les modalités du déménagement. C'est désormais au CEFIC (NDLR
: association européenne de l'industrie chimique) que l'on pourra
trouver le Président Barroso et non plus en ses locaux du
Berlaymont. Quant au Commissaire Verheugen, c'est vers les
bureaux bruxellois de BASF qu'il devrait déménager. Le CEFIC et
BASF ont en effet déployé d'intenses efforts de lobbying pour
torpiller REACH et permettre à l'industrie chimique de maintenir des
milliers de substances chimiques sur le marché sans que l'on ne
dispose d'informations quant à leur sécurité et leur impact sur la
santé.

« Des enfants naissent avec un cocktail de substances chimiques
dangereuses dans le sang et Messieurs Barroso et Verheugen se
rangent du côté des industries qui souhaitent continuer à les
produire. Que l'industrie chimique cherche à se battre pour
continuer à polluer impunément, cela n'a rien de surprenant. Mais
quand, c'est la Commission qui s'y met, c'est que quelque chose ne
tourne pas rond. Si Messieurs Barroso et Verheugen pensent devoir
faire passer les intérêts de l'industrie chimique avant l'intérêt
collectif, ils doivent déménager. Et nous nous sommes déplacés
pour les aider à faire leurs caisses et à se rendre là où leur coeur
les appelle, a déclaré Nadia Haiama du bureau européen de
Greenpeace.»

Tous deux sont derrière la tentative qui a été faite d'affaiblir d'importantes dispositions du processus législatif REACH. Une
tentative, révélée en septembre dernier par Greenpeace et les Amis
de la Terre (3). Ce document - qui affaiblit de manière significative
les dispositions de la loi en matière de sécurité prévues dans la
proposition originale de la Commission datant de 2003 - a été rédigé
sans consulter l'ensemble des Commissaires. Les changements
suggérés visent à éviter aux producteurs de substances chimiques,
la nécessité de fournir des informations quant à l'innocuité de leurs
produits, imposant ainsi aux autorités publiques un système
bureaucratique et coûteux.

A contrario, la Présidence britannique et la Commission 'environnement' du Parlement européen ont proposé des règles plus contraignantes en matière de substitution des substances dangereuses.

« La proposition de Messieurs Barroso et Verheugen de diminuer la
quantité d'information requise relative à la sécurité des substances
ne tient compte que des intérêts à court terme de la seule industrie
chimique. La plupart des utilisateurs de substances chimiques ont
besoin d'informations quant à l'impact potentiel sur la santé des
travailleurs et de l'environnement. Les grands producteurs chimiques maintiennent ces informations secrètes. Les consommateurs ont besoin d'avoir la certitude que les jouets, les vêtements, les parfums et les autres biens de consommation qu'ils achètent ne contiennent pas - comme c'est le cas maintenant- de substances dangereuses. Il est scandaleux de s'en prendre ainsi aux exigences en matière de sécurité, poursuit Nadia Haiama. »

Greenpeace invite les membres de la Commission européenne à ne
pas céder aux sirènes de l'industrie et à défendre les intérêts du
public en matière de santé, d'environnement et de protection des
travailleurs tout en contribuant à stimuler l'innovation au sein de
l'industrie chimique européenne.

_________________
[url=
 

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
 
Déménagement de la Commission Européenne par Greenpeace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déménagement de la Commission Européenne par Greenpeace
» L'espagne epinglée par la commission européenne. (attention images choquantes)
» La nomination d’un catholique à la Commission Européenne.
» l'Union européenne, nouveau soviet ?
» Classe européenne ? Carte scolaire ? Est-ce difficile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Communiqués & Discussions-
Sauter vers: