ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins

Aller en bas 
AuteurMessage
Steph
Invité



Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptySam 9 Avr - 12:56

http://www.webzinemaker.com/admi/m18/page.php3?num_web=28163&rubr=1&id=252400

cliquez sur le lien pour lire l'article, mais si vous êtes sensibles aux images choc, éviter de le lire
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptySam 9 Avr - 16:05

C'est vraiment monstrueux! Je n'étais pas au courant de ces pratiques honteuses.
Chaque jour la race humaine s'enfonce un peu plus dans l'horreur et la cruauté! Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Colerefl
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptyVen 29 Juil - 21:06

MERS ET OCÉANS
Les requins se feraient les crocs sur les chiens


L’image avait de quoi choquer. Le 26 septembre 2003, un chien regagnait le domicile de son propriétaire, des hameçons encore accrochés aux babines.

[26 juillet 2005]

L’animal, un croisé Labrador, venait de toute évidence d’échapper à une mort cruelle. Il avait été préparé pour servir d’appât vivant pour une pêche aux requins. La pratique consisterait à amener l’animal au large à bord de l’embarcation. Une fois sur place, on lui enfonce des hameçons dans le museau. Puis, il est placé sur une planche qu’on laisse dériver. Toute l’astuce serait alors d’appâter le requin grâce au saignement de l’animal et sans doute aussi ses “pleurs” et gesticulations...

30 millions d’amis a lancé une pétition

A l’époque, l’affaire avait défrayée la chronique. Et grâce à la
mobilisation de la Société protectrice des animaux (SPA), l’auteur de cet
odieux dessein avait pu être identifié et condamné par les tribunaux. Une
peine symbolique de trois mois de prison avec sursis plus une amende de près de 500 euros pour acte de cruauté. Depuis, les choses n’auraient guère évolué. En toute discrétion et surtout en toute impunité, des pêcheurs “tortionnaires” continueraient à utiliser des chiens comme appâts vivants pour la pêche aux requins. Aujourd’hui, des chats subiraient le même sort selon Denise Sula. A maintes reprises, la présidente de la SPA locale a alerté les pouvoirs publics. Sans succès. Difficile en effet de surprendre ces pêcheurs en flagrant délit. Néanmoins, avec l’association “30 millions d’amis”, Denise Sula a aujourd’hui une alliée de poids pour faire prendre conscience de cette pratique barbare. Depuis avril dernier, l’association “30 millions d’amis” mobilise et sensibilise à travers une pétition lancée en ligne sur son site Internet. Plusieurs milliers de personnes auraient déjà adhéré au mouvement de protestation. Par ailleurs, “30 millions d’amis” a demandé aux autorités locales de renforcer les contrôles. Il faut espérer que l’association sera plus écoutée que la SPA.

Nathalie Astruc


“Un véritable désordre écologique”

Pour expliquer la présence de requins, d’autres évoquent un “véritable désordre écologique”. “Le requin est un prédateur curieux. Il est attiré par tout ce qu’il ne connaît pas. Quand on voit toutes les saloperies qui sont déversées dans les ravines et qui atterrissent dans la mer, on comprend pourquoi ils viennent”, explique un pêcheur plaisancier. “De la même manière qu’ils sont intrigués par une planche de surf, les détritus qui sortent des ravines les attirent, par curiosité”. Quelle que soit la raison de leur présence, une chose est sûre, ils sont nombreux. “Il y a vraiment plein de requins dans le coin”, explique un amateur de pêche au gros, qui s’adonne depuis quelque temps à la pêche aux requins. A 2 ou 3 miles de la baie de Saint-Paul, les requins n’hésitent pas à croquer dans les bonites que leur envoient les pêcheurs. “Quand on part aux requins, on est quasiment sûr que dans l’heure qui suit on aura une prise...

http://www.clicanoo.com/article.php?id_article=109127


Pensez à la pétition de 30 millions d'amis: http://www.30millionsdamis.fr/FR/Dossiers/NosPetitions
/Contrelutilisationdechiensvivantscommeappatspourlapecheauxrequins/
Contrelutilisationdechienserrantscommeappatspourlapecheauxrequins.asp?d=

(lien à reconstituer car trop long!)

_________________
[url=Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Ibbrp1
 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger


Dernière édition par le Mer 12 Oct - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptySam 30 Juil - 23:30

Un chiot pour appâter le requin

Un acte de cruauté de plus. Hier matin, un enfant a découvert dans une
ravine un chiot destiné à appâter le requin. L’animal avait un hameçon entre le museau et la babine relié par un fil de pêche à un autre hameçon planté dans la patte. Il a été pris en charge par la SPA. La famille qui l’a
découvert souhaite l’adopter.

[30 juillet 2005]

Sur le sol carrelé du centre de stérilisation de la SPA, un chiot d’environ
6 mois erre le regard hagard, terrorisé. L’animal présente une plaie à la
babine. Un trou laissé par un hameçon mesurant 4 à 5 cm. De sa patte avant et de sa patte arrière dépassent également deux bouts de fer recourbés. Le chiot ne mesure sans doute pas sa chance d’atterrir sur la table d’opération de la vétérinaire de la SPA. Combien d’autres ont fini dévorés par des requins ou abandonnés à l’eau, noyés dans d’intenses souffrances ? “C’est toujours un acte de trop”, s’exclame Marie, responsable des problèmes de maltraitance sur les animaux pour la SPA. Sur les quatre dernières années, c’est le troisième chien qui atterrit dans ces conditions à la SPA. Mais beaucoup d’autres cas ont été signalés. Ainsi le 26 septembre 2003, un chien croisé Labrador revenait chez son propriétaire avec des hameçons dans la gueule. “C’est pas tous les jours qu’on voit ça, mais ce n’est pas la première fois non plus. C’est une pratique courante qui se fait aussi avec des chatons. Nous avons déjà vu des chats de 6 ou 7 mois avec des hameçons” explique Marie-Annick Chantrel, la vice-présidente de la SPA. Le chiot a été découvert hier en fin de matinée par un enfant qui jouait dans une ravine sèche dans le quartier de la Ressource à Sainte-Marie. Comment est-il arrivé là ? A-t-il échappé à la vigilance de ses tortionnaires, a-t-il été relâché à cause de sa petite taille ? Impossible de le savoir, comme de retrouver ses bourreaux. Le garçon à l’origine de la découverte est parvenu à lui retirer l’hameçon qu’il avait dans la gueule et qui était relié à l’hameçon
de sa patte. La famille a ensuite appelé la Cinor qui a confié le chiot à la
SPA.L’animal est un petit royal bourbon d’environ 6 mois.

Le parquet intraitable

Cette pratique est tristement répandue dans l’île. Si bien qu’en avril 2005,
lorsque l’émission “30 millions d’amis” fait un reportage sur le sujet, de
nombreux courriers parviennent au comité du tourisme réunionnais. Une
mauvaise publicité pour l’île ? Certes ! Mais surtout une pratique qu’il
faut dénoncer. “On ne peut pas porter plainte car de toute façon, ça ne sert à rien. Que voulez-vous qu’on fasse si les coupables ne sont pas pris en flagrant délit ?” questionne Marie. Généralement, ce sont plutôt des gros chiens qui servent à appâter mais tout dépend de la proie. En tous cas, en matière de maltraitance aux animaux, la SPA découvre chaque jour des cas plus invraisemblables les uns que les autres. Ainsi, en février dernier pendant les fortes pluies, l’équipe maltraitance avait découvert une chienne abandonnée par ses propriétaires dans de la boue. L’animal avait mis à bas et n’avait plus de lait pour ses petits. Les chiots, livrés à eux-mêmes s’étaient fait dévorer vivants par des asticots. “Il y a aussi des chiens abandonnés par leurs maîtres lorsque ceux-ci déménagent. Ils les laissent seuls attachés dans leur cour. Il y a aussi les privations de nourriture, les maltraitances multiples...” relate Marie. Du côté du parquet, la politique en la matière est claire : “Si on attrape ceux qui font ça, c’est comparution immédiate sur le champ pour actes de tortures et de barbarie sur des animaux. Et c’est passible de deux ans d’emprisonnement. Et je peux vous assurer que je ne demanderai pas du sursis”, promet le substitut du procureur Frédéric Almendros. Le 24 mars 2004, Jimmy A., pêcheur saint-paulois, était passé devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour avoir planté des hameçons dans tout le corps d’un chiot. Il avait été condamné à trois mois de prison avec sursis ainsi qu’une amende de 450 euros. Les tortionnaires d’hier, quant à eux, ne sont pas prêt d’être inquiétés puisque rien ne permet de les identifier. La bonne nouvelle cependant, c’est que le petit chien a trouvé un maître en la personne du petit garçon qui lui a sauvé la vie. La famille a décidé de l’adopter.

Frédérique Seigle

Une pétition sur Internet Après la diffusion du reportage de l’émission “30
millions d’amis”, la Fondation du même nom a lancé une pétition en ligne
contre cette barbarie locale. Intitulée “Contre l’utilisation de chiens
vivants comme appâts pour la pêche aux requins sur l’île de la Réunion”,
elle a, à ce jour, recueilli 3 000 signatures envoyées par courrier et
autant de signatures virtuelles. Une lettre a également été envoyée au
ministre de l’Outre-Mer. Par ailleurs, la Fondation a signalé les pratiques
aux autorités locales pour la mise en place d’inspections portuaires sur
l’île. Pour signer la pétition, rendez-vous sur le site Internet :
www.30millionsdamis.fr
--------------------------------------------------------------------------------
Commentaire : Barbares ! On nous raconte que la pratique est répandue dans l’île... Faut-il pour autant s’en accommoder ? Que penser de ces salauds qui n’hésitent pas à enfoncer un hameçon dans le museau d’un chiot ? Facile de s’attaquer aux plus faibles. Feraient-ils de même à un rottweiller ? On n’imagine à peine ce qu’un enfant pourrait subir entre les mains de ces bouchers. Une seule personne à ce jour a été condamnée dans l’île et n’a même pas mis les pieds en prison. Trois mois de sursis. A quand une condamnation exemplaire ? Oui, je le clame haut et fort : j’aime les animaux mais je hais les bêtes !

http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=109439

_________________
[url=Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Ibbrp1
 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptyVen 26 Aoû - 11:03

Chiens appâts pour les requins: Brigitte Bardot écrit à François Baroin

jeudi 25 aout 2005, 12h45

PARIS (AFP) - Brigitte Bardot demande au ministre de l'Outremer François
Baroin d'intervenir contre la "barbarie hallucinante" consistant à utiliser
des chiots et des chatons comme appâts vivants pour la pêche au requin à
l'île de la Réunion, dans une lettre dont l'AFP a reçu copie jeudi.

"Le 29 juillet, signale l'ancienne actrice au ministre, un chiot avec un
hameçon planté entre le museau et les babines, relié par un fil de pêche à
un autre hameçon planté dans le coussinet est découvert dans une ravine par un enfant."

"Le 18 août, poursuit-elle, une chienne venant de mettre bas s'échappe des mains de son tortionnaire pour retrouver son petit, un hameçon planté dans le crâne, un autre dans l'articulation de la patte!"

"Ce ne sont malheureusement pas des cas isolés et les Réunionnais sont les premiers à être horrifiés par cette barbarie hallucinante qui salit l'image de leur île", affirme Brigitte Bardot, engagée dans la défense animale à la tête d'une fondation qui porte son nom.

Pour Mme Bardot, qui avait adressée récemment une lettre à ce même sujet au préfet de la Réunion, Laurent Cayrel, "il est impératif que les services de l'Etat se mobilisent pour mettre un terme à cette pratique".

http://fr.news.yahoo.com/050825/202/4jxzv.html

---------------------------------------------

Brigitte Bardot dénonce les pratiques des pêcheurs réunionnais

jeudi 25 aout 2005, 21h48

Christophe Marie, coordinateur du bureau de protection animale à la
Fondation Brigitte Bardot revient sur les répugnantes pratiques de certains
pêcheurs réunionnais, au micro de Fleur Bassi.

Brigitte Bardot et sa fondation protectrice des animaux sont décidés à faire cesser les habitudes de Réunionnais qui pêchent le requin en utilsant des chiens et des chats comme appâts.
A la Réunion, certains pêcheurs ont une curieuse façon de pêcher le requin.
Ils utilisent des chiots ou des chatons vivants qu'ils plantent au bout de
leur hameçon. Révoltée, Brigitte Bardot a décidé d'alerter le ministre de
l'Outre-Mer afin qu'il fasse cesser ces répugnantes pratiques. Elle a
également envoyé une lettre au Préfet de la Réunion.
Cet été, deux animaux utilisés pour ce type de pêche ont été retouvés. Le 29 juillet, un chiot avec un hameçon planté entre le museau et les babines, relié par un fil de pêche à un autre hameçon planté dans le coussinet est découvert dans une ravine par un enfant. Deux semaines plus tard, c'est une chienne venant de mettre bas qui est retrouvée un hameçon planté dans le crâne, un autre dans l'articulation de la patte. Pour Brigitte Bardot, "il est impératif que les services de l'Etat se mobilisent pour mettre un terme à cette pratique".

http://fr.news.yahoo.com/050825/214/4jyzq.html

_________________
[url=Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Ibbrp1
 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptySam 27 Aoû - 23:04

B.B. monte au créneau

Brigitte Bardot, qui préside une fondation de défense des animaux, adresse un courrier au ministre de l’Outre-mer et au préfet de la Réunion concernant le problème des chiens utilisés comme appâts pour la pêche aux requins. Elle promet des actions en justice systématiques.

[26 août 2005]

La lettre de Brigitte Bardot

Le vendredi 29 juillet, un chiot d’environ 6 mois est retrouvé dans une
ravine sèche par un enfant. Il a un hameçon dans les babines, relié à deux autres bouts de ferraille introduits dans une patte arrière et une patte avant. Le petit royal bourbon est traumatisé. Soigné par la SPA, il sera adopté une semaine plus tard par une famille qui part pour la métropole. La fin est heureuse mais le sort réservé à l’animal par le pêcheur au requin d’une cruauté inouïe. Des faits similaires se reproduisent le jeudi 18 août.
Une adhérente de la SPA découvre une chienne lardée de hameçons dans la forêt de l’Étang-Salé.

Des actions “coup de poing”

Les faits se multipliant, les autorités judiciaires promettent de prendre
ces affaires à cœur. “Si on attrape ceux qui font ça, c’est comparution
immédiate pour actes de tortures et de barbarie sur des animaux. Et c’est
passible de deux ans d’emprisonnement. Et je peux vous assurer que je ne demanderai pas du sursis”, promet le substitut du procureur Frédéric
Almendros. Mais concrètement rien ne se passe. Pas évident en effet de
prendre les auteurs en flagrant délit, et encore moins de mener une enquête.
Alors les associations montent au créneau. Si la SPA mène une action
quotidienne sur le terrain, l’association “30 millions d’amis” a lancé une
pétition via Internet (www.30millionsdamis.fr) et c’est maintenant la
Fondation Brigitte Bardot qui plaide la cause. La présidente en personne a
adressé un courrier au ministre de l’Outre-mer et au préfet de la Réunion.
Après avoir félicité Laurent Cayrel de sa récente nomination dans le
département, l’ex-star des sixties se dit scandalisée par ces pratiques
(voir ci-dessous) et demande des actions “coups de poing” à l’encontre de
ces barbares. Dans un communiqué, elle déclare : “Depuis dix ans, j’ai
rencontré les ministres successifs, tous m’ont fait des promesses pour
mettre un terme à l’utilisation de chiens comme appâts vivants pour la pêche aux requins... Pourtant, jamais comme cet été nous n’avions été sollicités, car les chiens retrouvés alors qu’ils allaient servir d’appâts ont été nombreux et les Réunionnais, désormais, dénoncent ces actes barbares perpétrés par quelques salopards. Ma fondation n’acceptera plus de vaines promesses, nous allons multiplier nos investigations sur l’île et nos procédures judiciaires à l’encontre de tous ceux qui utilisent de malheureux chiens comme appâts vivants. Cette pêche est d’autant plus révoltante qu’elle semble être pratiquée pour le marché lucratif de la vente d’ailerons, les pauvres requins sont mutilés puis rejetés en mer, condamnés à mourir dans d’atroces souffrances.” La lutte ne date pas d’hier. B.B. obtiendra-t-elle l’effet escompté ? Il est malheureusement peu probable que l’ancienne actrice compte beaucoup de fans parmi les pécheurs de requins incriminés.

Frédérique Seigle

Le préfet réagit

Le préfet a reçu le courrier le 24 au soir. Il l’a lu avec une attention particulière et affirme que la lettre ne l’a pas laissé indifférent, bien au contraire. La préfecture précise que sa réaction sera suivie d’actions qui ne sont pas encore définies compte tenu du caractère récent du courrier, mais il est clair qu’il va s’occuper du dossier.

http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=111182

_________________
[url=Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Ibbrp1
 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Arkana
Adore papoter
Adore papoter
Arkana

Féminin
Nombre de messages : 577
Age : 37
Localisation : Belgique - Hainaut
Emploi : Etudiante
Loisirs : Lecture, internet, chevaux, nature en général
Date d'inscription : 05/04/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptyDim 28 Aoû - 0:22

N'oubliez pas la pétition de 30 millions d'amis!
http://www.30millionsdamis.fr/FR/Petition/Petition_ile_reunion_FR.htm

Le long lien d'Arnelae est la video...
Revenir en haut Aller en bas
http://RohirrimGirl.skynetblogs.be
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptySam 1 Oct - 18:25

L’homme, le meilleur ennemi du chien

Un livreur d’une cinquantaine d’années, originaire du quartier de la
Ressource à Sainte-Marie, est jugé ce matin pour actes de cruauté envers
animaux, des faits passibles de deux ans de prison ferme. Il a reconnu
auprès des gendarmes avoir utilisé à plusieurs reprises des chiens comme
appâts pour la pêche au requin. C’est la première fois à la Réunion que de
telles pratiques vont être jugées selon la procédure de comparution
immédiate. Et les associations de défense des animaux ne vont pas manquer l’événement.

[30 septembre 2005]

L’homme n’a rien de la brute sanguinaire qu’on imagine à la vue de ces
images de chiens percés d’hameçons dont les médias se sont fait le triste
écho ces derniers mois. Le visage d’un bon père de famille, la chemise bien rentrée dans le pantalon, c’est d’ailleurs sans menottes que Jean-Claude Clain, un livreur de pain originaire du quartier de la Ressource à
Sainte-Marie a été transféré de sa cellule de garde à vue au Port vers le
palais de justice de Champ-Fleuri, puis vers la maison d’arrêt en attendant
son jugement selon la procédure de comparution immédiate, qui interviendra ce matin.

Pêcheur amateur

Les gendarmes de la brigade nautique du Port qui l’accompagnent transportent une caisse de pièces à conviction contenant divers hameçons, fil, et canne à pêche. Avec le concours de la brigade territoriale de Sainte-Marie, ils ont interpellé cet homme voici 48 heures à son domicile de la rue Lagrange, dans le quartier de la Ressource à Sainte-Marie. L’homme n’est pas un pêcheur professionnel, mais pratique régulièrement ce “sport” en amateur et posséderait un bateau à cet effet. C’est à quelques mètres de chez lui seulement que, le 28 juillet dernier, un chiot était découvert dans une ravine sèche, un hameçon de cinq centimètres planté entre le museau et la babine, relié par un fil de pêche à deux autres hameçons crochetés aux pattes, probablement dans le but de servir d’appât pour la pêche au requin.
Un acte barbare que Jean-Claude Clain, pêcheur occasionnel, a fini par
reconnaître devant les gendarmes au terme de sa garde à vue, avant de
réitérer ces aveux, hier après-midi devant le substitut du procureur
Frédéric Almendros. Ce dernier avait, à l’occasion de la découverte du chiot blessé, réaffirmé dans nos colonnes la volonté du parquet de réprimer sévèrement ces actes de cruauté envers animaux, passibles de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. “Si on attrape ceux qui font ça, c’est comparution immédiate sur le champ (...) et je peux vous assurer que je ne demanderai pas du sursis” avait déclaré le substitut du procureur. Jusqu’ici, parole a été tenue.

Trois avocats en partie civile

Et demain, la salle d’audience sera particulièrement attentive au suivi de
cette affaire. En effet, les associations de défense des animaux se sont
mobilisées pour ce dossier, se constituant pour plusieurs d’entre elles
partie civile. Ainsi, deux avocats réunionnais, Me Audrey Bouvier et Me
Patrick Arnaud représenteront la SPA-Réunion, la fondation Brigitte Bardot, ainsi que le GRAAL, autre association de défense des animaux réunionnaise.
La fondation 30 Millions d’Amis n’est pas en reste, et a dépêché sur place
son avocat parisien Me Xavier Baquet. Nul doute que les réquisitions du
ministère public seront appuyées par ces parties civiles, d’autant que le
cas du jeune chiot de la Ressource ne serait pas le seul à être mis au
passif du Sainte-Marien. En effet, un autre chien découvert mort ces
derniers jours, des hameçons plantés dans le corps, pourrait avoir fait les
frais des pratiques du livreur, pêcheur à ses heures. C’est la première fois
à la Réunion que de tels sévices exercés sur des animaux dans le cadre de la pêche au requin trouvent un auteur présumé et une réponse judiciaire aussi spectaculaire. Malheureusement pour Jean-Claude Clain, son cas pourrait servir d’exemple aux autres pêcheurs utilisant ces méthodes d’un autre âge. C’est en tous cas ce que vont demander les associations de défense des animaux représentées devant le tribunal.

Sébastien Gignoux

Pêche cruelle La technique de pêche au requin en utilisant des chiens
comme appât commence à être bien connue. Elle est rarement le fait de
pêcheurs professionnels, mais plutôt d’amateurs alimentant un marché
parallèle du squale mangeur d’homme. Le plus souvent, le pêcheur ramasse un chien mort, ce qui n’est pas bien difficile à trouver sur les routes réunionnaises, ou bien se sert parmi les chiens errants de son quartier, qui eux aussi sont légion. En bord de mer, à la tombée de la nuit, le chien est “préparé”, c’est-à-dire percé d’hameçons de bonne taille en plusieurs endroits et relié à une corde. L’animal est ensuite installé sur une planche attachée à une bouée. À l’aide d’un canot, le pêcheur amène son appât à une centaine de mètres du large et l’abandonne là pour la nuit, bien lesté pour que l’appât ne dérive pas. S’il ne dispose pas de canot, le pêcheur pousse l’embarcation de fortune vers le large, équipé d’une chambre à air de pneu gonflée, grâce à laquelle il pourra regagner la côte, toujours à la nage. Le pêcheur rentre ensuite chez lui, et laisse la nuit passer. Au petit jour, il vient “relever” son piège en tirant la corde. Si la technique a fonctionné, le requin est au bout. Sinon... L’avantage de cette pêche est que son auteur est très rarement repéré par les forces de l’ordre. Au pire, les gendarmes ou les pêcheurs tombent sur un chien seul, abandonné au milieu de l’océan. Le pêcheur au chien, lui, dort sur ses deux oreilles.

Trois hameçons dans le corps “Je me balade souvent là-haut, dans la ravine La Mare. Un jour, j’ai entendu comme des cris de chien, se souvient Mathieu Sautron, un lycéen de 16 ans habitant ce quartier de la Ressource, dans les hauts de Sainte-Marie. C’est lui qui, le 28 juillet dernier, avait trouvé le chien appât dans la ravine La Mare, non loin du domicile de Jean-Claude Clain. ”Je n’y suis pas allé car j’avais peur que ce soit un animal dangereux, style chien d’attaque. J’y suis retourné le lendemain avec mon chien. C’est lui qui a trouvé le chiot car on ne pouvait pas le voir entre les galets. Quand je l’ai vu, j’ai retenu mon chien qui aboyait. J’ai tout d’abord enlevé l’hameçon planté dans son museau. Il en avait encore deux autres, l’un dans une patte avant, l’autre dans une patte arrière. Ensuite, je suis allé voir mon copain Alfred pour savoir s’il connaissait cet animal.
Il ne savait pas à qui il appartenait. Après, je l’ai ramené chez moi et ma
mère a contacté la SPA qui l’a pris en charge. Plus tard, les gendarmes sont venus m’interroger sur ce que j’avais vu .“

http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=113902

_________________
[url=Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Ibbrp1
 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptyMer 12 Oct - 23:06

Que deviennent les chiens disparus ?

La fourrière du Port est régulièrement la cible d’individus qui s’y
introduisent la nuit pour voler des animaux. En début de semaine, une
nouvelle razzia a été constatée. La destination de ces chiens donne lieu à
d’inquiétantes hypothèses.

[10 octobre 2005]

Les faits survenus dans la nuit de lundi à mardi ne sont malheureusement pas isolés. Après s’être introduits dans les locaux de la fourrière du Port, un ou des individus ont fait main basse sur cinq chiens. Ce vol a été révélé sur les ondes d’une radio par Angélique Bandiera, une bénévole de la SPA chargée notamment de “placer” des chiens abandonnés dans des familles d’accueil. Comme à chaque fois en pareil cas, plainte a été déposée au commissariat par la société d’économie mixte chargée de la fourrière pour le compte du Territoire de la côte Ouest. Ce type de vol n’est malheureusement pas une première. Les faits de cette semaine portent à une douzaine le nombre des chiens volés dans cette structure depuis 2005, selon Michel Eckert, responsable des fourrières du Port et de Saint-Paul pour le TCO.
Mais l’année noire avait été 2004. En janvier de cette année-là, 29 chiens
avaient été volés en une seule nuit par des malfaiteurs n’ayant pas hésité à casser à la masse le mur de la fourrière du Port pour embarquer les chiens dans une camionnette. Dès le lendemain, les voleurs avaient récidivé en emportant cinq autres animaux.

Appâts ou sparring-partners Des dispositifs de sécurité de plus en plus
perfectionnés ont été progressivement installés. Murs élevés, barbelés,
alarme, projecteurs... L’endroit ressemble aujourd’hui à un petit camp
retranché. Ce qui ne suffit pas à dissuader les malfaiteurs. Les razzias
nocturnes se poursuivent dans ce secteur relativement isolé du quartier de
la Pointe. “On est un peu dépassés par l’acharnement que les gens mettent à vouloir entrer là-dedans”, se désole Michel Eckert. Mais, à moins d’y installer un garde armé 24 h sur 24, je ne vois pas ce que l’on pourrait faire de plus”. Mais à quoi sont destinés les animaux qui disparaissent ? Il est évident que certains maîtres peu scrupuleux récupèrent clandestinement leur chien pour éviter de payer les frais demandés, notamment pour le tatouage obligatoire. Mais d’autres hypothèses beaucoup plus inquiétantes sont émises, aussi bien par les bénévoles de la SPA que par le chargé de mission du TCO, qui constate que les animaux enlevés ne réapparaissent quasiment jamais. Ainsi, et c’est d’actualité, les plus petits pourraient être utilisés comme appâts. “On est pratiquement sûrs que ces chiens-là sont négociés pour la pêche au requin”, estime Michel Eckert. Quant aux plus costauds, ils pourraient servir de “sparring-partner” dans les combats de chiens. Angélique Bandiera, très au fait des cas de maltraitances animales, a déjà vu des chiens cruellement mordus par des congénères. Mais il convient de rester prudent. Michel Eckert, également chargé des interventions sur animaux dangereux, insiste sur le fait que cela n’est qu’une hypothèse : “On
a souvent entendu parler de l’organisation de combats de chiens mais, malgré toutes les informations recueillies à ce sujet et les planques qu’on a pu faire, on n’a jamais rien réussi à trouver ni à prouver quelque chose.
Personne n’a jamais été pris sur le fait”. Une chose est sûre : le phénomène des chiens dangereux n’est pas en régression. Depuis janvier 2005, Michel Eckert a récupéré 109 chiens de 1re et 2e catégories sur réquisitions des autorités.

Damien Valette

Un complexe animalier en projet Michel Eckert reconnaît que la fourrière
du Port n’est absolument plus adaptée à sa mission. Pour lui, la seule
solution réside dans un projet de complexe animalier, qui regrouperait
fourrière et refuge. Sur une surface d’environ un hectare, 150 à 180 animaux y seraient hébergés dans de bonnes conditions. Pour être facilement accessible, cette structure devrait être réalisée dans la zone centrale du TCO, dans le secteur Hermitage, Saint-Gilles-les-Hauts, L’Éperon. “Tout le monde est conscient de la nécessité de ce projet, assure le chargé de mission. Le seul problème que nous rencontrons aujourd’hui, c’est le foncier”.

http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=114581

_________________
[url=Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Ibbrp1
 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 42
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins EmptyDim 6 Nov - 20:39

Nouveau cas de chien-appât à Sainte-Marie

[6 novembre 2005]

Hier, vers 13 heures, les bénévoles de la Société protectrice des animaux
(SPA) ont été sollicités au sujet d’une chienne aperçue derrière la caserne
des pompiers, sur le front de mer de Sainte-Marie, apparemment blessée.
Après avoir tenté une bonne partie de l’après-midi d’attraper l’animal
apeuré, un volontaire est parvenu à mettre la main dessus en fin de journée, non sans le museler car présentant des signes d’agressivité. La chienne, un Royal Bourbon, présentait un hameçon profondément enfoncé dans la babine, et relié à du gros fil de pêche. Ramenée au local de l’association, la bête a été débarrassée de l’objet et commencé à être alimentée par les bénévoles.
Ces derniers, qui voient là un nouveau cas de chien-appât pour la pêche au requin, envisagent de déposer plainte pour acte de cruauté envers animaux.

http://www.clicanoo.com/article.php3?id_article=116468

_________________
[url=Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Ibbrp1
 Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty
MessageSujet: Re: Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins   Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chiens comme appât vivant pour la chasse aux requins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétition contre l'utilisation de chiens comme appât pour les requins
» idée de repas appétissant vgl pour petit budget
» Kit complet pour la chasse aux fantômes
» Association pour... la chasse au féminin!!!
» MYASTHENIA : LISTE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX POUR LES MYASTHENIQUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Communiqués & Discussions-
Sauter vers: