ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les engrais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 40
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Les engrais   Dim 18 Juin - 11:53

Les différents types d'engrais

Les engrais peuvent être de trois types: organiques, minéraux et organo-minéraux.


Engrais organiques

Les engrais organiques sont généralement d'origine animale ou végétale. Ils peuvent aussi être synthétisés (urée par exemple).

Les premiers sont typiquement des déchets industriels tels que déchets d'abattoirs (sang desséché, corne torréfiée, déchets de poissons, boues d'épuration des eaux). Ils sont intéressants par leur apport d'azote à décomposition relativement lente, et par leur action sur la multiplication rapide de la vie microbienne du sol, mais n'enrichissent guère le sol en « humus » stable.

Les seconds peuvent être des déchets végétaux (résidus verts), compostés ou pas. Mais ce peuvent être aussi des plantes cultivées spécialement comme(engrais vert) ou préparées dans ce but (purin d'ortie, algues). Ce sont aussi des sous-produits de l'élevage, tels que fumiers (composition de la plupart des fumiers : litière végétale et déjections - qui ne sont pas des matières animales mais des végétaux plus ou moins digérés), lisier, fientes, etc.

Le principe de l'engrais vert reprend la pratique ancestrale qui consiste à enfouir les mauvaises herbes. Elle s'appuie sur une culture intercalaire, qui est enfouie sur place. Quand il s'agit de légumineuses telles que la luzerne ou le trèfle, on obtient en plus un enrichissement du sol en azote assimilable car leur système racinaire associe des bactéries, du genre Rhizobium, capables de fixer l'azote atmosphérique. Pour rendre cette technique plus efficace, on ensemence préalablement les graines avec la bactérie associée.


Engrais minéraux

Les engrais minéraux sont des substances d'origine minérale, produits soit par l'industrie chimique, soit par l'exploitation de gisement naturels (phosphate, potasse).

L'industrie chimique intervient surtout dans la production des engrais azotés, qui passe par la synthèse de l'ammoniac à partir de l'azote de l'air, moyennant un apport important d'énergie fournie par le gaz naturel (qui fournit également l'hydrogène). De l'ammoniac sont dérivés l'urée et le nitrate. Elle intervient également pour la fabrication des engrais complexes, qui sont constitués par des sels résultant de la réaction d'une base avec un acide. Les engrais composés peuvent être de simples mélanges, parfois réalisés par les distributeurs (coopératives ou négociants). On appelle ces mélanges du Bulk Blending.

On distingue les engrais simples (ne contenant qu'un seul élément nutritif) et les engrais composés (qui peuvent en contenir deux ou trois). L'appellation des engrais minéraux est normalisée, par référence à leurs trois principaux composants : NPK. Les engrais simples peuvent être azotés, phosphatés ou potassiques. Les engrais binaires sont notés NP ou PK ou NK, les ternaires NPK. Ces lettres sont généralement suivies de chiffres, représentant les proportions respectives des éléments. Les engrais chimiques produits industriellement contiennent une quantité minimale garantie d'éléments nutritifs, et elle est indiquée sur le sac.

Par exemple, la formule 5-10-5 indique la proportion d'azote (N), de phosphore (P) et de potassium (K) présente dans l'engrais, soit 5 % de N, 10 % de P2O5 et 5 % de K2O.
L'apport azoté est exprimé en azote N et est apporté soit sous forme de nitrate NO3, d'ammoniaque NH4 ou d'urée. Les contraintes de stockage de la forme nitrate incitent les distributeurs d'engrais à se tourner vers des formes ammoniacales uréïques.
Le phosphore est exprimé sous la forme P2O5 mais apporté sous forme de phosphates de calcium ou d'ammonium.
Le potassium est exprimé sous la forme K2O mais apporté par du chlorure, du nitrate et du sulfate de potassium.

Engrais organo-minéraux

Les engrais organo-minéraux résultent du mélange d'engrais minéraux et d'engrais organiques.


Composition des engrais

Quelques exemples d'engrais simples

l'urée (46% d'azote), le sulfate d'ammoniaque (SA, 21% d'azote), l'ammonitrate (AN, 33.5% d'azote) et l'ammonitrate de chaux (CAN/NAC, jusqu'à 27% d'azote) ne contiennent que de l'azote (N);
Le superphosphate simple (SSP, 18% de phosphore) ou le superphosphate triple (TSP, 45% de phosphore) ne contiennent que du phosphore (P2O5)
Le chlorure de potassium (60% de potassium) ne contient que de la potasse (K2O). Le sulfate de potassium (SOP, 50% de K2O) contient également 18% de soufre.

Parmi les autres engrais courants qui, outre les éléments nutritifs principaux, contiennent du soufre (S) on peut citer les engrais simples : sulfate d'ammoniaque ou SA qui a 24% de soufre et le SSP qui en a 12%.

Quelques exemples d'engrais composés

Le phosphate diammonique contient à la fois N et P. Les formules les plus courantes sont le 18-46-0 et le 20-20-0.
Le nitrate de potassium contient à la fois N et K.


Source


Une version plus condensée:

Les engrais


Pour les plantes, les engrais sont des aliments. Ils doivent être dissous dans l'eau pour être absorbés au niveau des racines mais parfois aussi des feuilles. Bien sûr dans la nature, les plantes n'ont pas besoin qu'on leur apporte de l'engrais. Dans les bois par exemple, branches et feuilles mortes tombent au sol, sont décomposées en particules minuscules qui finissent par se dissoudre dans l'eau avant d'être absorbées par les plantes vivantes. Ce type d'alimentation s'effectue alors par un recyclage naturel. Au jardin en appartement, pour obtenir de grosses fleurs, de belles plantes ou d'abondantes récoltes, le jardinier doit lui-même nourrir ses plantes. Il dispose pour cela de plusieurs sortes d'engrais.


Exclamation Minéral, chimique, organique : De quoi s'agit-il ?

Un engrais minéral est directement assimilable par les plantes sous forme de particules N, P et K notamment. Il peut être d'origine naturelle ou chimique. Dans le premier cas, l'engrais provient de poudre de roche (basalte), de phosphates naturels ou d'algues calcaires broyées (lithothamne). Dans le second, c'est un produit industriel résultant de l'industrie chimique, fabriqué en grosses quantités et généralement concentré.
Un engrais organique est produit à partir de substances animales ou végétales : arêtes de poisson, poudre d'os, corne, sang, plumes, fumier, marc de café etc... Ces produits sont séchés, torréfiés, réduits en poudre ou en granulés.


Source


Il est vrai que quand on réfléchit à tout, on se rend compte que rien de notre alimentation n'est à 100% issu des végétaux...
Je sais pour la corne, le sang... mais j'évite d'y songer, car sinon il faut avoir un jardin et cultiver soi-même ses légumes.

_________________
[url=
 

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Nico
Se plaît bien parmi nous
Se plaît bien parmi nous
avatar

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 37
Localisation : Gironde, Talence
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Les engrais   Dim 18 Juin - 12:27

3 recettes d'engrais végétaux :


- Algues marines brunes (varech, goémon, …) : ramassées au bord de la mer, puis exposées à la pluie pendant quelques mois afin de perdre leur excès de sel, elles peuvent être utilisées comme le fumier (elles sont 2 à 3 fois plus riches que ce dernier).


- Engrais liquide : mettre 1 kg de plantes fraîches ou 100 g de plantes sèches à parts égales, feuilles d'ortie, de sureau et de prêle des champs dans 10 L d'eau, laisser macérer 24 h.

- Purin d'ortie : Le purin d'ortie, c'est avant tout un engrais, il stimule la croissance des plantes, tout en renforçant leurs défenses naturelles, et en augmentant leurs teneurs en vitamines, minéraux, oligo-éléments. De plus, il stimule la vie du sol, rendant ainsi le sol beaucoup plus fertile.

On récolte les orties en mai, avant qu'elles ne soient montées en graines. On peut alors faire du purin de suite avec l'ortie fraîche ou la faire séchée pour plus tard.

Comme récipient à purin, on peut utiliser des tonneaux de bois, ou des seaux en bois ou en plastique. On y met 10 kg d’ortie fraîche ou 100 g d'ortie sèche pour 10 l d’eau. Puis on place le tout dans un endroit chaud et ensoleillé.

Pour activer le processus de fermentation, on remue énergiquement le purin chaque jour, afin d’y faire pénétrer l’oxygène et de ralentir la formation des mauvaises odeurs. Pendant le processus de fermentation, le liquide mousse. Le purin est mûr quand il n’y a plus de mousse (au bout de 2 à 3 semaines). On le filtre à travers un linge, on peut le conserver pendant des mois, mais son efficacité diminue avec le temps

Pour l'utiliser, on doit le diluer. 1 litre de purin est dilué avec 5 à 10 litres d’eau selon la sensibilité des plantes à l'azote (plus concentré pour les plantes qui ont plus de besoin en azote) et répandu tôt le matin ou tard le soir sur le sol. On renouvelle toutes les 2 ou 4 semaines.

Le purin d'ortie peut également servir de répulsif contre les pucerons et les acariens. On pulvérise du pruin concentré directement sur les feuilles.

Mélanger à une décoction de prêle et pulvériser sur le sol, c'est un excellent préventif des maladies cryptogamiques.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les engrais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le maerl, engrais marin
» Quel engrais pour mes plantes vertes?
» Engrais ( agriculture )
» Je cherche du Puregon, engrais à Fleur ;-))
» Intoxication par engrais,chien!fleur!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: ECOLOGIE & DECROISSANCE :: Jardin et Plantes-
Sauter vers: