ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Carence en sel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages: 7415
Age: 55
Localisation: Languedoc
Date d'inscription: 10/07/2006

MessageSujet: Carence en sel   Mer 12 Juil - 20:30

[Je reprends ici, avec l'accord d'Arnelae, des infos que j'avais mises par manque d'habitude dans la rubrique "présentation des nouveaux membres"].

(...)
Je suis venue suite à un article de Biocontact, qui évoquait ce forum et son animatrice qui l'avait créé suite à une carence en vitamine B12, dont elle voulait informer le plus de monde possible.
J'ai moi aussi le désir de faire part de mon expérience, au cas où elle puisse être utile.

J'ai pour ma part souffert d'une grave carence pendant plus de vingt ans, sans en connaître la cause et qu'AUCUN MEDECIN N'AVAIT SU DECELER : une carence en sel (chlorure de sodium, NaCl pour les intimes...).

On entend partout qu'il ne faut pas manger trop de sel, voire ne pas en manger du tout. Le sel en excès est effectivement facteur de troubles cardio-vasculaires et se manifeste notamment par tension artérielle excessive.... Seulement, comme le sucre, le sel se trouve en excès dans certains aliments : charcuteries, plats préparés, plats surgelés, aliments industriels, conserves.
Si ce sont des aliments que l'on mange en petite quantité, on n'a aucune raison d'avoir du sel en excès dans des conditions normales.
Beaucoup de végétatiens se nourrissant de légumes, fruits, céréales et laitages, et peu ou pas du tout des produits industriels cités ci-dessus, ils n'ont ainsi aucune raison de souffrir des conséquances d'un excès de sel.
Or j'ai suivi scrupuleusement depuis mon adolescence les recommandations des "nutritionnistes", "diététiciens" et autres médecins soi-disant bien informés des équilibres alimentaires... et je suis partie trois ans sous l'équateur, allant là-bas suer abondamment pendant des mois. Au bout de six mois, ma sueur n'étais plus salée. J'ai eu des périodes de fatigue extrême dont je ne connaissais pas la cause, et je n'ai pas fait le lien. Je mettais cela sur le compte du climat, de la chaleur, des conditions de vie...
Je me suis ainsi déminéralisée et décalcifiée. J'ai fait le bonheur du dentiste à mon retour, moment où j'ai également perdu une bonne partie de mes cheveux (ils ont repoussé depuis heureusement).

Il y a 17 ans que je suis rentrée, et depuis j'ai traîné sans savoir pourquoi une énorme fatigue et des troubles divers et nombreux : douleurs articulaires, arythmie cardiaque, tension oscillant entre 9 et 11, mycoses dermatologiques, vertiges violents et pertes d'équilibre jusqu'à ne plus pouvoir me tenir debout par moments (il m'est arrivé de me retrouver par terre), fatigue intense m'empêchant de travailler plus de 5 heures sans devoir dormir, insomnies nocturnes, acouphènes, intolérance totale à la chaleur, éclatement de vaisseaux sanguins sous la peau provoquant des hématomes, douleurs dans le système veineux des jambes, hémorragies intestinales inexpliquées... et toute la déprime accompagnant cet état presque bi-décennal auquel aucun médecin -allopathes, homéopathes, acupuncteur, dentiste, psychothérapeutes...- n'avait trouvé d'explication...

Pourtant ils savaient tous que j'avais vécu sous ces latitudes, et ce n'est pas faute d'avoir insisté sur le fait que ma tension normale oscillait très régulièrement il y a vingt ans entre 12-5 et 12-7... La tension augmente avec l'âge, et avoir une tension de 9 ou 10 vingt ans plus tard, ça ne pouvait PAS être normal. Mais là encore, les idées reçues ont la vie dure, même chez les médecins... Trop de tension = trop de sel. Une tension basse, c'est un signe de bonne santé ! Pas de logique.

Malheureusement, mon expérience personnelle ou celle de mon entourage m'a maintes fois montré que la plupart des médecins N'ECOUTENT PAS ASSEZ CE QUE VOUS LEUR DITES (ma propre soeur a failli décéder avec son bébé d'une éclampsie c'est-à-dire d'un blocage des reins suivi d'une intoxication grave qui se produit lors de certaines grosses. Le médecin avait osé ironisé sur son inquiétude de se voir gonfler ainsi... il avait pris cela pour des complexes mal placés. Elle a dû être opérée en urgence trois jours après sa dernière visite chez lui, et a pu être sauvée grâce à un rendez-vous avec sa sage-femme, qui est arrivé, c'est le moins que l'on puisse dire, à point nommé...).

Alors... oserai-je dire pour ma part, qu'un paquet de chips m'a sauvé la vie ? Suivant là encore les préceptes en vigueur, je m'étais habituée à ne pas consommer d'aliment gras, salés, chargé sen "mauvaises graisses"... ou trop sucrés. Mes rêves de gruyère, cacahuètes salées et chips que je faisais sous l'équateur auraient dû m'alerter !! Eh bien, un jour j'en ai eu marre de tous ces principes, et pour une fois, j'ai décidé de ME FAIRE PLAISIR !! et je me suis laissée aller à la tentation, tout en me délivrant du mal... car je me suis aperçue que manger des chips me faisait beaucoup de bien (je veux dire physiquement).
C'est alors que jai commencé à arroser mes assiettes de gros sel. Mes vertiges ont tout de suite diminué. Cela fait six mois que je mange ainsi beaucoup de sel. Parfois j'oublie et je reprends mes anciennes habitudes : au début dès que j'oubliais d'en manger, les vertiges recommençaient...

Voilà comment on a tout intérêt à écouter ce que notre corps et nos rêves nous disent.
J'étais très jeune à l'époque, et je manquais d'expérience. J'avais l'esprit aventureux, je suis partie à l'autre bout de la planète en ayant le sentiment de m'y être bien préparée. Alors : que dire des professionnels que je suis allée voir avant de partir là-bas : ils m'ont vaccinée, mais ne m'ont pas prévenue des risques dûs à la chaleur des tropiques. Que dire des Français habitués à ces latitudes et qui m'ont fait travailler sur place. Je sais aujourd'hui qu'ils auraient dû me prévenir, car les précautions concernant le sel (je le sais maintenant) devraient tomber sous le sens dans ces circonstances. Bref, je suis passée à côté de l'info. Et à mon retour, ce fut la même chose. Je m'interroge encore là-dessus...

Quoi qu'il en soit aujourd'hui j'ai repris une activité normale, je peux de nouveau me mettre au soleil sans avoir des taches brunes et blanches, ou le coeur qui s'affole, ou avoir l'impression de ne pas pouvoir respirer... Mes vertiges ont tototalement disparu, j'ai retrouvé une vie normale, des forces, je peux de nouveau prendre ma voiture et conduire normalement, je supporte une journée sans avoir à dormir 15 heures. Je revis.

Voilà. Tout cela est un peu long. Il n'intéressera que les personnes éventuellement concernées.

Attention au purisme. Un principe de vie bon pour quelqu'un ne l'est pas forcément pour l'autre. Attention aux faux préceptes, prétendument universels, dispensés par la médecine et les laboratoires, y compris par les médecins eux-mêmes. Nous sommes tous différents !! Certains ont besoin de sel, d 'autres moins. Et cela est vrai pour tout.

Ecoutons notre corps, entendons ce qu'il vous dit. Ne vivons pas dans la mauvaise privation culpabilisante, mais respectons ce que nous nous disons à nous-mêmes, via notre corps, nos sensations, nos sentiments, nos rêves...

Et vivons mieux.

(suite dans le prochain message)
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages: 7415
Age: 55
Localisation: Languedoc
Date d'inscription: 10/07/2006

MessageSujet: Carence en sel / personnes âgées / canicule   Mer 12 Juil - 20:36

Faut-il préciser également que les troupeaux d'équidés ou de bovins, qui ne se nourrissent que de plantes, ont des blocs de sel dans leurs prés ?
Comme pour les accouchements, ne s'occupe-t-on pas mieux des animaux que des humains dans certains cas ?

J'aimerais ajouter quelque chose au sujet des personnes âgées. Ma grand-mère, qui suivait les même préceptes nutritionnistes et n'a pas mangé de sel pendant des décennies par crainte des problèmes cardio-vaculaires, avait avant sa mort les mêmes troubles que ceux dont j'ai souffert si longtemps (problèmes d'arythmie cardiaque, de circulation, d'articulation, pertes d'équilibre, besoin hyperfréquent de boire et d'aller au toilettes, le corps ne retenant pas l'eau, vertiges de plus en plus handicapants, intolérance grave à la chaleur etc).

Comment ne pas croire avec cette répétition que ce dont je souffrais était uniquement dû à un atavisme familial ? (ce qui impliquait que les médecins n'y pouvaient rien !! sacré aveu d'impuissance, tout de même).

Eh bien non. Il ne s'agissait que d'une mauvaise information, et d'une négligence de ce que notre corps nous dit.
Aucun médecin, pour elle non plus, n'avait décelé l'origine de ses troubles. Elle est morte à la suite d'une chute qui l'a conduite à l'hôpital, alors qu'elle n'avait rien de cassé, mais simplement ne tenait plus debout, et s'est laissée mourir.
Dix ans plus tôt, elle avait eu un accident vasculaire comme ceux dont je souffrais, mais pour elle, ce fut malheureusement un accident vasculaire cérébral... à la suite de quoi elle a perdu en partie la parole. Ma grand-mère est décédée avec une tumeur au cerveau, à laquelle je n'aurais probablement pas échappé si je n'avais pas miraculeusement compris ce dont je souffrais.

Enfin, on n'a toujours pas expliqué les 15 000 morts que la canicule de 2003 à faits parmi les personnes âgées. Cela s'est produit uniquement en France !! Comment peut-on ne pas chercher à répondre aux questionnements que cela pose ?? Serait-ce seulement en France que l'on s'interdit à ce point de manger du sel ? Cela ne serait-il pas un élément d'explication ? Hypothèse... dont je ne connais pas la réponse.

Mais... si vous vous occupez de personnes âgées, peut-être faudrait-il les inciter à consommer du sel... comme les Touaregs, et autres peuples des régions chaudes où l'on transpire beaucoup. Le sel RETIENT L'EAU, tout le monde sait cela. Consommer du sel quand il fait chaud et que l'on transpire, ce peut n'être qu'une question de bon sens.

Je terminerai en évoquant l'affaiblissement considérable dont j'ai souffert du fait de cette carence en sel, de mes capacités intellectuelles, exactement comme chez les personnes âgées : pertes de mémoire, difficultés de concentration, de synthèse... alors que j'ai un haut niveau d'études intellectuelles, que j'ai toujours beaucoup lu et écrit. Or j'ai retrouvé depuis toutes mes aptitudes intellectuelles, et j'écris beaucoup.
Alors, je pose une nouvelle fois la question : s'occupe-t-on correctement de nos vieux en France ? Oui, je dis " nos vieux", exactement comme je dirais "nos jeunes". J'ai pour coutume d'appeler un chat un chat, et aucun chat ne trouvera jamais une seule raison de s'en formaliser... Razz
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages: 7415
Age: 55
Localisation: Languedoc
Date d'inscription: 10/07/2006

MessageSujet: Risques de Carence en sel lors du vieillissement   Sam 15 Juil - 17:23

Je tombe sur le site

http://michel.cavey-lemoine.net/article.php3?id_article=26

qui confirme le risque de carence en sel chez les personnes âgées.
Je cite :
"L'expérience montre que les carences en sel sont au moins aussi fréquentes et dangereuses que les surcharges".
"Le régime sans sel ne devrait être prescrit que par un cardiologue et pour une durée limitée", etc...

Ce site présente des tas d'infos utiles sur l'alimentation, les carences, les soins, la relation humaine... dans le cadre du vieillissement...

Je suis donc de plus en plus convaincue que ma grand-mère (et moi aussi, du coup), avons été victimes de la MODE du régime sans sel.

Une fois de plus, on a mis tout le monde dans le même sac, et fait comme si tout le monde fonctionnait de la même façon... on ne dira jamais assez que chaque être est unique !
Revenir en haut Aller en bas
Nico
Se plaît bien parmi nous
Se plaît bien parmi nous


Masculin
Nombre de messages: 209
Age: 35
Localisation: Gironde, Talence
Date d'inscription: 04/04/2006

MessageSujet: Re: Carence en sel   Dim 16 Juil - 22:40

Moi je mange plus salé en été, car on perd beaucoup d'eau et de sel dans la transpiration. En hiver je fait plus attention, pour ne pas en consommer trop.

Il est sur que le sel est un élément indispensable. La où il faut faire attention c'est avec les aliments transformés : surgelés, boites, pain, croissants, gâteaux apéritif... c'est du "sel caché" et ça peut entraîner des excès.
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages: 7415
Age: 55
Localisation: Languedoc
Date d'inscription: 10/07/2006

MessageSujet: Re: Carence en sel   Lun 17 Juil - 9:20

Tu as bien raison, le mieux, c'est d'arriver à sentir par soi-même ce dont on a besoin.

Je ne suis pas du tout certaine que les gens que l'on oblige à boire un verre d'eau toutes les heures en aient toujours besoin. Si l'eau n'est pas salée, cela dilue le sel, et peut amener à ce que les médecins appellent une intoxication par l'eau... avec risque d'oedèmes à la clef dans les cas aigus, à cause du déséquilibre engendré dans le fonctionnement des cellules.

Je pense également qu'il faut consommer plus de sel en été, si l'on en ressent l'envie, pour mieux retenir l'eau...

Bonne journée !!
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages: 7415
Age: 55
Localisation: Languedoc
Date d'inscription: 10/07/2006

MessageSujet: Re: Carence en sel   Mer 1 Nov - 23:39

... et je tombe aujourd'hui sur cet article, qui confirme bien des choses que j'avais soupçonnées !


"Allemagne – Si le sel s'avérait bénéfique pour la santé des personnes âgées

Alors que le Royaume Uni lutte activement contre la consommation de sel trop élevée et incite les industriels à réduire sa présence dans les aliments et les plats préparés, une récente étude allemande affirme qu'une dose quotidienne supplémentaire de sel serait bénéfique pour la santé des personnes âgées.

Cette étude réalisée par l'Université Witten-Herdecke (Allemagne) a été présentée par le professeur Ingo Füsgen lors du dernier congrès gériatrique européen qui s'est tenu du 15 au 19 septembre dernier à Vienne. Selon ce professeur, environ 10% des personnes âgées souffrent d'hyponatrémie (carence en sel de sodium), ce qui peut entraîner des problèmes nerveux, des hallucinations, des crampes musculaires, de l'inappétence ou encore une déshydratation. Et d'ajouter que les déficiences en sels sont fréquentes chez les personnes âgées mais rarement reconnues ».

Toujours selon cette étude, 8 individus âgés sur 10, « tentent de réduire leur consommation de sel, craignant que ce dernier ne leur cause des problèmes d'hypertension ». Selon Füsgen, un régime sans sel ne serait pas approprié pour la majorité des personnes âgées.

Il est par ailleurs important de préciser, que lors d'une canicule, une bonne hydratation doit s'accompagner d'une alimentation équilibrée notamment en sels minéraux, surtout chez les personnes âgées, afin de ne pas se retrouver en carence de sodium.

Rappelons cependant que l'excès de sel se verrait imputer entre 25 et 75 000 décès par an. La consommation journalière recommandée serait de 6 grammes par jour. Les hommes sont les recordmen avec 11 grammes consommés quotidiennement et les femmes 8.1 grammes. Dans les deux cas, la moyenne se trouve au dessus de la norme conseillée."

Jeudi 23 Septembre 2004
Régis Mayer © Senioractu.com 2004

Attention, donc, au manque de sel chez les personnes âgées... elles seraient 10% à en souffrir !!

_________________
Je suis au-delà de l'optimisme et du pessimisme. Je résiste, et j'espère... (Edgar Morin)
La bonté humaine est une flamme qu'on peut cacher, mais qu'on ne peut jamais éteindre. (Nelson Mandela)
Vous voulez comprendre, essayez d'aimer.
Vous voulez aimer, essayez de comprendre
(Sri Chinmoy)
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice


Féminin
Nombre de messages: 18637
Age: 38
Localisation: Bassin d'Arcachon
Date d'inscription: 02/03/2005

MessageSujet: Re: Carence en sel   Jeu 2 Nov - 1:39

alexandra a écrit:

Attention, donc, au manque de sel chez les personnes âgées... elles seraient 10% à en souffrir !!

Tu nous avais déjà mis en garde à ce sujet, et tu as bien raison de souligner cet éventuel problème chez les personnes âgées.

_________________




"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages: 7415
Age: 55
Localisation: Languedoc
Date d'inscription: 10/07/2006

MessageSujet: Re: Carence en sel   Mar 17 Juil - 14:52

... et je viens d'apprendre qu'un ami de ma famille, dans le coma à l'hôpital pour des raisons inexpliquées, en est sorti après qu'un médecin se soit aperçu par hasard (!!) qu'il manquait de sel dans le sang !

On lui avait interdit le sel ...

Beaucoup d'idées reçues véhiculées par les média sont à moduler en fonction des personnes, on ne le dira jamais assez !!

_________________
Je suis au-delà de l'optimisme et du pessimisme. Je résiste, et j'espère... (Edgar Morin)
La bonté humaine est une flamme qu'on peut cacher, mais qu'on ne peut jamais éteindre. (Nelson Mandela)
Vous voulez comprendre, essayez d'aimer.
Vous voulez aimer, essayez de comprendre
(Sri Chinmoy)
Revenir en haut Aller en bas
 

Carence en sel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE ::  :: -