ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Malheur aux vaincus - Réagir!

Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Malheur aux vaincus - Réagir! Empty
MessageSujet: Malheur aux vaincus - Réagir!   Malheur aux vaincus - Réagir! EmptyVen 5 Aoû - 20:21

MALHEUR AUX VAINCUS

Recevant ces jours-ci pas mal de courrier en provenance des anti taurins, je regrette qu'ils n'aient pu assister avec moi hier à l'encierro et à la
novillada de Lodosa.

Car ils auraient alors pu comprendre peut-être ce que nous entendons par
respect de l'animal, même si ce terme, employé pour le toro que l'on mène aux arènes peut leur paraître paradoxal.

En fait, c'est par défaut qu'ils auraient pu comprendre pourquoi la mort du
toro dans l'arène ne nous choque pas dans la mesure où elle est le terme
d'un combat et que le combat est la nature profonde de cette race unique
dont la bravoure constitue sans doute une exception dans le règne animal.

Car ce qu'il y eut de choquant hier à Lodosa, sans que l'on puisse
incriminer personne, ce fut l'accident subi par un des novillos de Prieto de
la Cal (le 58 pour être précis), lequel, en fin d'encierro et alors qu'il
s'écartait du reste du troupeau pour poursuivre un coureur, se fractura une patte.

Resté seul sur le parcours tandis que ses frères entraient dans l'arène, ce
novillo fit peine à voir, empli de rage impuissante, incapable de charger la
foule qui l'entourait.

Et ce qui fut plus poignant encore fut de voir comment, avec des précautions d'infirmières, les "pastores" se saisirent de lui et l'acompagnèrent en le serrant de prés, vers les corrales de la plaza.

Durant le sorteo, le novillo blessé resta couché dans un petit corral tandis
que ses cinq frères défiaient du regard quiconque se penchait vers eux. D'un côté, des braves désireux d'en découdre, de l'autre, un animal vaincu.

Car s'ils moururent l'après-midi dans l'arène, les cinq novillos valides n'y
furent pas vaincus. Ils se battirent, mirent parfois en difficultés leurs
adversaires, puis allèrent jusqu'au bout de leur destin sans jamais
renoncer. À cela une raison très simple : élevés dans le respect de leur
intégrité et de leur nature belliqueuse, ils possèdaient en eux cette force
que les anti taurins ne peuvent pas comprendre, celle de se battre jusqu'au bout et quel qu'en soit le prix, au mépris, bien sûr, d'une vie qui ne saurait s'accomplir dans la soumission et le renoncement.

André Viard
http://www.terrestaurines.com/forum/actus/actu.php

Ecrire à l'auteur:
andre.viard@terrestaurines.com

_________________
[url=Malheur aux vaincus - Réagir! Ibbrp1
 Malheur aux vaincus - Réagir! 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
st-antigone
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Masculin
Nombre de messages : 132
Age : 53
Localisation : berric
Emploi : mon site
Date d'inscription : 15/05/2005

Malheur aux vaincus - Réagir! Empty
MessageSujet: Re: Malheur aux vaincus - Réagir!   Malheur aux vaincus - Réagir! EmptyMar 9 Aoû - 23:21

une des réponses des lettres recues :


Citation :
"LES PUCEAUX BOUTONNEUX"

"Très bien votre article sur les puceaux boutonneux, courageux face à des taureaux sans force, préparés à l’avance, pour qu’ils ne blessent pas ces pauvres toreros dont vous faîtes l’éloge"... m'écrit entre autres imbécilités un ami des bêtes peu respectueux des hommes...

Comment ne pas rester pantois devant tant d'ignominie, et comment croire aux intentions vertueuses de ceux qui, prétendant défendre les animaux n'hésitent pas à injurier misérablement les hommes qui descendent dans l'arène ?

Eduardo Gallo, coupé en deux fin juin, Sébastien Castella, cuisse ouverte par le milieu mi juillet, Julien Lescarret, saison terminée suite à une cornada au mollet, Joselito Adame, muscle mis à nu de l'aine jusqu'au genou par un coup de corne qui a arraché littéralement tous les tissus supérieurs de sa cuisse... et quelques autres blessures de moindre importance... Serafin Marin, épaule luxée, César Rincon, Finito... humbles ou figuras, aucun torero n'est préservé et les toros "sans force, préparés à l'avance" font des dégâts considérables qui, sans les progrès de la chirurgie, seraient souvent mortels...

À quoi faut-il attribuer la haine farouche que l'on sent percer dans les propos stupides de ce courrier de la honte qu'un jour ou l'autre il me faudra bien publier in extenso pour montrer le vrai visage de ceux pour qui la lutte anti taurine constitue un exhutoire morbide ? À la vacuité d'existences médiocres, à l'absence d'idéal, au manque de passion ? Un peu de tout cela sans doute, mais pas, comme ils voudraient nous le faire croire, à l'amour des animaux.

Et quand bien même ce serait le cas, comment peuvent-ils rester insensibles au courage stupéfiant démontré par ces hommes dans de tels moments ? Seraient-ils eux-mêmes capables de regarder l'adversité avec la même élégante distance ? Seraient-ils capables de repartir au combat après l'épreuve du feu ? Seraient-ils capables de passer outre les conseils de prudence pour renouer au plus vite avec leur activité ?

Dimanche, quelques minutes après avoir reçu son coup de corne, Joselito Adame n'avait qu'une idée en tête : s'entraîner dans la semaine pour corriger quelques imperfections avant de faire le paseo à Dax dimanche. Et hier lundi, dans sa chambre de la clinique Saint-Pierre à Perpignan (ci-dessus), sa motivation n'avait pas faibli. Et lorsque le chirurgien lui parla d'un mois de récupération avant de reprendre l'épée, il se contenta de sourire...

Alors, messieurs et mesdames les antis, un peu de respect devant cette jeunesse audacieuse qui contrairement à vous sans doute a d'autre idéal dans la vie que de poursuivre son prochain de la rancoeur indescriptible dont témoignent vos écrits. Ce qu'il convient de mettre sur le compte d'egos frustrés sans doute agravés par la jalousie, car, contrairement à vos basses attaques, il est bien connu qu'en amour les toreros ont beaucoup de succés, aussi...

André Viard
Revenir en haut Aller en bas
http://www.st-antigone.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Malheur aux vaincus - Réagir! Empty
MessageSujet: Re: Malheur aux vaincus - Réagir!   Malheur aux vaincus - Réagir! EmptyMar 9 Aoû - 23:34

Edifiant!

J'écris désormais aux journaux en insistant sur les écrits calomnieux, agressifs, etc... des journalistes, tels que ce Viard envers ceux qui n'apprécient pas la corrida. Je pense qu'en insistant sur le ton agressif de ces individus, cela peut faire fléchir dans le bon sens les rédacteurs en chef, etc... Peut-être utopique, mais il faut essayer!

Comme je l'écris, il ne faut pas oublier que seule une minorité apprécie la corrida, alors critiquer ceux qui ne l'aime pas, c'est critiquer la majorité, et cà peut être justement un argument de poids, non?

_________________
[url=Malheur aux vaincus - Réagir! Ibbrp1
 Malheur aux vaincus - Réagir! 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
miss80s
Décide de rester
Décide de rester
miss80s

Féminin
Nombre de messages : 390
Age : 34
Localisation : Lille
Loisirs : le végétarisme, les animaux, les chats, le cinéma, les séries, la littérature
Date d'inscription : 09/08/2005

Malheur aux vaincus - Réagir! Empty
MessageSujet: Re: Malheur aux vaincus - Réagir!   Malheur aux vaincus - Réagir! EmptyMar 9 Aoû - 23:41

je suis entierement d'accord avec toi, la corrida est une chose ignoble qu'il faut arreter par n'importe quel moyen !
Revenir en haut Aller en bas
http://miss.sniprie.free.fr/noiraudes
st-antigone
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Masculin
Nombre de messages : 132
Age : 53
Localisation : berric
Emploi : mon site
Date d'inscription : 15/05/2005

Malheur aux vaincus - Réagir! Empty
MessageSujet: Re: Malheur aux vaincus - Réagir!   Malheur aux vaincus - Réagir! EmptyMar 9 Aoû - 23:54

arnelae a écrit:
Edifiant!

J'écris désormais aux journaux en insistant sur les écrits calomnieux, agressifs, etc... des journalistes, tels que ce Viard envers ceux qui n'apprécient pas la corrida. Je pense qu'en insistant sur le ton agressif de ces individus, cela peut faire fléchir dans le bon sens les rédacteurs en chef, etc... Peut-être utopique, mais il faut essayer!

Comme je l'écris, il ne faut pas oublier que seule une minorité apprécie la corrida, alors critiquer ceux qui ne l'aime pas, c'est critiquer la majorité, et cà peut être justement un argument de poids, non?

tout à fait,
écrire à ceux qui peuvent changer d'avis me parait plus profitable..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.st-antigone.com/
Contenu sponsorisé




Malheur aux vaincus - Réagir! Empty
MessageSujet: Re: Malheur aux vaincus - Réagir!   Malheur aux vaincus - Réagir! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Malheur aux vaincus - Réagir!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Réagir pour les Animaux-
Sauter vers: