ARNELAE'S PLACE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -54%
Maillot Paris Saint-Germain 2019 / 2020 à ...
Voir le deal
41 €

 

 Cirques: boycotter! et écrire!

Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Cirques: boycotter! et écrire! Empty
MessageSujet: Cirques: boycotter! et écrire!   Cirques: boycotter! et écrire! EmptyMer 21 Sep - 19:27

Le rêve d’Arlette Gruss : Le cauchemar des animaux

lundi 12 septembre 2005

Ici comme ailleurs les fastes des saltimbanques masquent le calvaire quotidien des animaux dans les cirques. Retour sur une exploitation cachée...

Quand j’étais enfant j’aimais le cirque. J’y appréciais surtout les virevoltements des trapézistes et les surprenantes figures des équilibristes. Les pitreries des chiens et des singes ridiculisés sous des costumes d’apparat d’humains m’agaçaient. Ce que je détestais par dessus tout, les “shows” enflammés des félins et le marionnettisme des éléphants et des ours. J’estimais que ces grands mammifères n’avaient rien à faire sous ces chapiteaux. La dernière fois que mes pantalons ont frôlé le strapontin d’un cirque, j’avais à peine plus de 20 ans. Ce soir là, je vis clairement l’œil d’un éléphant pleurer. Troublée par ses larmes, je partais du chapiteau pour ne plus jamais y revenir.

Plus tard, je découvris la triste vérité du quotidien tragique des animaux sauvages détenus captifs dans nos cirques. Mon écoeurement était à son paroxysme.

De la nature à la ménagerie

Au milieu du 19ème siècle, les conquêtes coloniales des blancs insufflèrent de nouveaux besoins de divertissements aux pays occidentaux en soif d’exotisme. Après les “zoos humains” (abolis depuis les années 50 !), l’exhibition d’animaux sauvages devint l’attraction convoitée par les cirques. Rien de plus facile que de massacrer, dans leur milieu naturel, des dizaines d’individus pour capturer les rejetons qui rapporteront beaucoup d’argent à leurs futurs bourreaux. Scandaleux trafics toujours utilisés de nos jours.

La maltraitance des animaux commence lorsqu’on les capture. Condamnés à l’immobilisme, ils sont 90 % du temps confinés dans de minuscules cages sans possibilité de vivre leurs besoins biologiques primaires. Sous les menaces cachées du dompteur, les dix minutes d’exhibition lors du spectacle sont leur seule activité. Pour les éléphants, animaux extrèmemment sociaux et habitués à parcourir des kilomètres dans la nature, leur destin ne sera plus qu’isolement, ennui, stress et peur du dompteur. Il en va aussi ainsi pour les singes, les félins et les ours...

L’illusionnisme des dompteurs

Le dressage des animaux est uniquement axé sur la domination par la peur et la violence. A l’aide d’une pique acérée et pointue utilisée comme signal de soumission, le dompteur inflige de sérieuses corrections à l’éléphant-esclave. En représentation, le scintillement des paillettes et la fanfare d’éclats de rires camoufle aux spectateurs l’utilisation constante de la pique. Si l’éléphant refuse d’effectuer un exercice douloureux et contre-nature, des coups lui sont systématiquement assènés derrière les oreilles ou derrières les pattes, zones très sensibles. La douleur des coups devra alors dépasser l’intensité de douleur des postures à effectuer pour que “The show must go on”. Voilà comment on en arrive,sans le savoir, à applaudir l’animal bafoué !
En 2003, l’association de défense des animaux, One Voice, révéla une triste affaire : devant témoins une éléphante fut frappée violemment par son dompteur pour avoir refuser d’exécuter le numéro de sa mise à mort.
Quand aux tigres, pour ceux qui ne font pas de numéros, ils passent leur vie seuls dans une minuscule cage, couchés sur une paille jamais nettoyée.

Nombre d’animaux meurent prématurément chaque années dans nos cirques. Pour faire cesser ces exploitations d’un autre âge... boycottez les cirques avec des animaux et faites- leur savoir !

Delphine Delétang


Exclamation Parmi les réactions, certains agressent l'auteur et prennent part pour le cirque Gruss.
Merci de prendre quelques minutes pour laisser un message contre les animaux dans les cirques.

Arrow http://www.salade-nicoise.net/article.php3?id_article=1245

_________________
[url=Cirques: boycotter! et écrire! Ibbrp1
 Cirques: boycotter! et écrire! 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
 
Cirques: boycotter! et écrire!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Réagir pour les Animaux-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser