ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 le CIV des messages mensongers

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



le CIV des messages mensongers Empty
MessageSujet: le CIV des messages mensongers   le CIV des messages mensongers EmptySam 12 Nov - 0:04

CIV (Centre d'Information des Viandes). Ce logo vous restera sûrement dans la tête. C'est le centre idéologique de la machine pour tuer le plus d' animaux possible, détruire l'environnement, nuire à la santé de la population et exploiter le tiers monde!

Lisez bien, car la connaissance de "l'ennemi" est très importante. Les plus pernicieuses sont les remarques de ce type: la viande est la meilleure chose pour la santé ou sans la viande vous serez malade. Vous ne trouvez aucune remarque sur l'exploitation des animaux et le tiers monde ou sur la question éthique: est-ce qu'on a le droit de manger les cadavres? Ne manquez pas l'immense quantité de brochures disponibles pour laver les têtes de la population

Les brochures comme "Les cuistots, c'est nous" sont ciblées pour les enfants (sans la viande, vos enfants ne batteront pas les enfants des voisins au foot, il seront fatigués et malades !?). bien sûr vegeta*ien= tjs malade, pfffffffff

Ils sont riches, ils ont des moyens, et pire, il sont toujours le soutien du Ministère de l'Agriculture...

[i]Un exemple de mensonge éhonté


Tout animal est un être sensible envers qui l’homme a des obligations».
La manipulation des animaux, les soins à leur apporter, leur transport, sont autant d’actes quotidiens strictement réglementés sur la base d’une préoccupation fondamentale : le bien-être animal. L’éleveur, entre autres, est l’un des principaux acteurs de ce respect du bien-être, ne serait-ce que grâce à sa connaissance du comportement naturel des animaux. Les bovins et les ovins disposent, par exemple, d’une très grande sensibilité olfactive et d’une bonne perception auditive.
Ainsi, ces deux espèces réagissent aux bruits et aux odeurs particulières. Par contre leur perception visuelle est limitée; ils ne perçoivent pas notamment les éléments en relief. Ils sont facilement perturbés par un changement d’éclairage et par des ombres. Les bovins et les ovins sont des animaux dits sociaux, c’est-à-dire qu’ils vivent généralement en groupe.
Ce phénomène est particulièrement développé chez la majorité des races ovines dites grégaires.


Les soins apportés aux bovins

Malgré leur gabarit imposant, les bovins sont sensibles, menacés d’affections, conséquences de plusieurs facteurs de risques liés :

- à l’animal lui-même,

- à son environnement (une étable humide, un manque d’hygiène, une alimentation inadaptée),

- à des agents pathogènes (virus, bactéries, parasites).

Certains signes sont annonciateurs d’une maladie; l’éleveur y est particulièrement attentif...

Il peut s’agir d’abattement, d’un manque d’appétit, d’un arrêt de la rumination, d’une boiterie, d’un essoufflement, d’un écoulement nasal, d’une toux sèche ou grasse, d’une hyperthermie (température supérieure à 39,5°).

A tous les instants, l’éleveur porte une attention systématique au respect des règles d’hygiène, aux conditions d’ambiance, aux premiers signes de la maladie afin de l’identifier... et de soigner l’animal dans les meilleurs délais.

Si le bien-être et la santé de l’animal doivent être une préoccupation naturelle par le simple fait que c’est un devoir pour l’homme, il faut également savoir que la non prise en compte de ces éléments conduit, pour le consommateur, en France notamment, à une forte dépréciation économique de la viande en raison des conséquences que cela a sur la qualité de la viande.


Les soins apportés aux ovins

Les soins régulièrement prodigués aux ovins sont :

- La réalisation régulière de prises de sang, pour réaliser des analyses afin de vérifier que les animaux du troupeau ne sont pas infectés par des germes responsables de maladies infectieuses contagieuses (par exemple la brucellose).

- L'administration régulière d'un vermifuge, afin de supprimer les vers intestinaux parasites de la caillette ou des intestins. Le vermifuge est donné par voie orale, sous forme liquide, à l'aide d'un pistolet doseur.

- Pour lutter contre les parasites externes (poux de la laine, tiques dans certaines régions), des bains contenant un insecticide sont préparés. Ce sont des cuves peu profondes dans lesquelles on fait passer le troupeau : les animaux y progressent tout en maintenant la tête hors de l'eau.

- Les moutons sont très fragiles des pieds. S'ils n'ont pas un suivi attentif, ils peuvent être victimes d'une infection, le piétain, qui les fait boiter. Cette infection n'est pas facile à soigner et il arrive qu'un mouton soit atteint à plusieurs pattes. Il essaie alors de limiter ses déplacements, même pour aller
se nourrir. Pour prévenir le piétain, il faut tailler régulièrement les onglons des ovins. On peut aussi les faire passer dans un pédiluve contenant une solution antiseptique.

Comme les bovins, les ovins font donc l'objet de soins attentifs et quotidiens, ce qui démontre là encore le rôle fondamental de l'éleveur et l'importance de sa relation à son troupeau.

Transport et bien-être des ruminants


La base réglementaire du transport des ruminants
Il y a certaines règles auxquelles le transport des animaux ne déroge pas : elles sont relatives à l'état de l'animal. Hors contexte exceptionnel, il est en effet interdit de transporter, dans un but lié au commerce (vente, abattage…), des animaux malades ou blessés, pas plus que des vaches ou des brebis gestantes et proches du terme.

De même, un jeune âgé de moins de deux jours doit rester avec sa mère et ne peut être soumis au transport. Il est simple de distinguer les nouveau-nés : leur nombril (ombilic) n'est pas cicatrisé.

Les règles de bien-être des animaux telles qu'elles sont définies dans la législation concernent des transports à visée commerciale : elles ne s'appliquent pas à l'éleveur qui embarque des veaux dans une fourgonnette pour les amener au champ, ou, d'une façon plus générale, à des transports de moins de 50 km. [color=red]oh la la si c'est pas honteux de mentir comme ça
L'aiguillon est depuis longtemps interdit pour obliger les animaux à monter dans un camion de transport. Il existe également une pile, qui envoie de faibles décharges électriques si elle est mise au contact de la peau de l'animal (un peu comme les clôtures électriques).

Son utilisation est réglementée aussi : la loi prévoit que l'on "évite dans la mesure du possible l'utilisation d'appareils administrant des décharges électriques". Ces piles sont tolérées sur les bovins adultes mais seulement sur les muscles de l'arrière-train, sur ceux qui refusent de bouger et si les chocs durent deux secondes au maximum et sont "correctement espacés". ouais c'est ça

Marchés aux bestiaux et bien-être animal

Chaque semaine, à jour et à heure fixes, les marchés aux bestiaux ouvrent leurs portes.

Environ deux millions d'animaux, pour l'essentiel des bovins et des ovins, transitent chaque année par ces lieux d'échanges interprofessionnels. Ces regroupements d'animaux permettent, selon la loi de l'offre et de la demande, de déterminer les prix du bétail.

Le commerce de bétail représente 13 000 opérateurs, 1 500 entreprises, pour un chiffre d'affaires de 9 milliards d'euros.
Maillons indispensables de la filière bétail et viandes, les marchés aux bestiaux sont présents dans plus d'une cinquantaine de communes françaises...
( le fric qu'ils se font sur la souffrance!!!)

ça me dégoute, ils racontent des conneries pas possible

--------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
végétarien entre autre
Se plaît bien parmi nous
Se plaît bien parmi nous
végétarien entre autre

Masculin
Nombre de messages : 180
Age : 37
Localisation : Paris 13ème
Emploi : prof de guitare
Loisirs : sport, ballades nature et pleins d'autres trucs...
Date d'inscription : 28/10/2005

le CIV des messages mensongers Empty
MessageSujet: Re: le CIV des messages mensongers   le CIV des messages mensongers EmptySam 12 Nov - 0:40

Ben oui, c'est l'endoctrinement contre lequel doivent faire face tous les consommateurs soucieux de leur propre bien être comme celui d'autrui pour nous rejoindre. Ya du boulot pour nous quand on a des ennemis aussi puissants que la tradition, les médias, l'autorité scientifique...
Revenir en haut Aller en bas
 
le CIV des messages mensongers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le CIV des messages mensongers
» Comment faire pour envoyer les messages de la boîte d'envoi
» La Fin des Messages du ciel(snif snif....)
» Messages spirituels - février 2009 -
» Comment expliquer cet engoument pour les messages du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Communiqués & Discussions-
Sauter vers: