ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Végétalisme/risme & Epicurisme

Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyVen 29 Avr - 10:35

Pensez-vous que le Végétalisme/risme et l'Epicurisme font bon ménage??? (au niveau alimentaire!)

Etre épicurien, c'est aimer profiter de la vie et des plaisirs qu'elle procure.



Exclamation Je ne parle pas ici des plaisirs de la chair, mais seulement de ceux procurés par la nourriture, un des plaisirs de la vie pour certains.


Arrow Qu'en pensez-vous? La nourriture végétalienne/rienne est-elle un plaisir? ou une restriction? Votre mode de vie VG est-il empreint d'épicurisme: rechercher vous le plaisir de vos papilles dans la cuisine VG et le trouvez-vous? ou bien ça n'a pas d'importance? ou encore c'est un choix qui vous frustre quelque part? pour ceux qui ont connu, la viande, le poisson, le fromage, les oeufs... vous manquent-ils et est-ce difficile de vous en passez?

_________________
[url=Végétalisme/risme & Epicurisme Ibbrp1
 Végétalisme/risme & Epicurisme 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyVen 29 Avr - 10:40

L'EPICURISME

Quelques données sur l'Epicurisme...

I) Vie d'Épicure (347-270)

Il est né à Samos d'un père maître d'école et d'une mère qui aurait purifié les maisons par des cérémonies magiques, ce qui aurait fortifié l'adolescent dans sa haine des superstitions. Il vécut à une époque où les hommes, désemparés par les bouleversements du monde grec (domination macédonienne, conquêtes et mort d'Alexandre) et la disparition des cadres traditionnels de la cité, demandaient à la philosophie de nouvelles règles de vie. L'épicurisme, comme le stoïcisme, va s'efforcer de répondre à ce besoin, de rassurer, d'apaiser.

Deux autres facteurs vont inciter le jeune homme à se lancer dans la philosophie : à 14 ans, il aurait été particulièrement irrité contre son maître d'école, incapable d'apporter des réponses valables aux questions de son élève ; au fur et à mesure qu'il prit connaissance des autres systèmes philosophiques, il aurait senti en lui le besoin croissant d'apporter ses propres réponses, aucune des autres ne le satisfaisant.

À partir de 307, il passa la plus grande partie de sa vie à Athènes, où il enseigna la philosophie dans son fameux "jardin", fondé en 306. Devenu riche grâce aux dons de ses disciples, il mourut à 70 dix ans, après avoir supporté de nombreux maux, dont la mort de son élève favori, Métrodore. Il écrivit beaucoup (environ 300 ouvrages, dont en particulier le Traité de la Nature, en 37 livres), mais presque toute son oeuvre est perdue. Nous le connaissons surtout grâce à Lucrèce qui exposa sa théorie dans son oeuvre personnelle.

Son école était ouverte à tous, même aux femmes, même aux hétaïres (affranchis) et aux esclaves. Il reconnaît donc à l'esclave la capacité de philosopher, mais cela reste valable uniquement dans le cadre restreint de l'école. Il s'agissait d'une sorte de vie en communauté dans un austère retrait du monde ; solidarité et amitié sont les piliers de l'école et les piliers de son système éthique. Or, sa vie communautaire et son hédonisme philosophique, dont les aspects graves étaient ignorés, lui valurent des railleries et des accusations de débauche. Des légendes hostiles à l'épicurisme présentent la secte comme une portée de pourceaux, vautrés dans la jouissance;. entouré de prostitués des deux sexes, Épicure, développant une morale du plaisir, aurait vécu en glouton vomissant deux fois par jour.

Épicure sera donc avant tout soucieux de morale : il veut conduire les hommes sur la voie de la sagesse qui doit pouvoir être atteinte en se fondant sur l'évidence des sens, en éliminant et la superstition et la croyance en une intervention surnaturelle. D'où la nécessaire explication de la formation de l'univers.


II) L'univers

Comme tous les philosophes anciens, il lie ses principes moraux à une explication de l'univers. Peu physicien, il emprunte à un philosophie antérieur, Démocrite, sa théorie matérialiste, l'atomisme, quitte à la modifier sur certains points lorsqu'elle est incompatible avec son projet de moraliste.

Pour Épicure, l'univers est formé d'un nombre infini d'éléments matériels indestructibles, les atomes (du grec "atomos" : qu'on ne peut pas diviser). Ces atomes tombent verticalement dans le vide, également infini (ce qui présuppose que la Terre est plate !), mais ils sont capables de modifier légèrement leur trajectoire ; cette déclinaison, le clinamen, ajoutée par Épicure à la physique de Démocrite, offre le double avantage d'expliquer certaines rencontres d'atomes, c'est-à-dire la formation des corps (il existe des atomes et des agrégats ou ensembles d'atomes) - car si les atomes tombaient parallèlement, à une vitesse uniforme dans le vide, ils ne se rencontreraient jamais - et d'introduire dans l'univers un principe de liberté, jugé par Épicure indispensable à la morale (l'atome est seul cause de sa propre déclinaison).


III) Conséquences de ces principes


1. Les dieux et la religion

L'univers n'est pas une création divine. Les dieux existent et sont semblables aux hommes en ce qu'ils sont aussi des agrégats d'atomes, mais ils sont immortels parce que formés d'atomes extrêmement subtils qui, une fois réunis, ne peuvent se dissocier. Les dieux, enfin, sont anthropomorphes parce que c'est la forme existante la plus belle !

Les dieux vivent dans des intermondes, sans se soucier de l'humanité ; il est donc inutile de les prier et absurde de les craindre. Ils jouissent d'un bonheur parfait grâce à l'harmonie parfaite de leur constitution et à l'absence totale, en eux, de passions. Cet état d'ataraxie (absence de trouble) est celui que le philosophe doit s'efforcer d'atteindre.

2. Nature et condition de l'homme

Les hommes sont, corps et âme, des agrégats d'atomes matériels.

Ces agrégats se déferont un jour et leurs éléments iront s'associer à d'autres éléments pour former d'autres corps. La mort n'est rien d'autre que cette désagrégation. L'homme, ramené à l'état d'atomes dissociés, se trouve, après la mort, dans la même situation qu'avant sa naissance et ne souffre pas davantage. Il faut donc bannir la crainte de la mort et d'un châtiment dans un au-delà qui n'existe pas.

3. L'homme et le monde : la connaissance

L'homme peut atteindre la connaissance par la sensation. Les sens sont touchés directement, physiquement, par les simulacres des objets, sortes d'émanations très ténues de ces objets dont ils ont toutes les caractéristiques (forme, couleur...)

Un autre critère de vérité réside dans les affections et les prolepses (ou anticipations), sorte de généralisations possibles à partir d'expériences personnelles.

L'âme, mortelle, est composée de 4 éléments, correspondant plus ou moins au feu, à l'air, au vent et à un quatrième, plus subtil et mobile. On peut y distinguer deux parties : l'une est liée au corps et aux sensations ; l'autre, indépendante, permet d'exercer la volonté et de choisir, parmi les simulacres, celui qu'on privilégie pour atteindre à la connaissance : il existe donc un principe de liberté, qui se manifeste par ce choix. Cette division de l'âme en deux parties permettra aussi de distinguer deux sortes de plaisir et de souffrance : ceux qui sont liés directement au corps et ceux qui sont attachés à l'âme.

4. La morale

Le plaisir, sensation procurée au corps et à l'âme par l'équilibre parfait des atomes qui les constituent, est le souverain bien. C'est donc le plaisir qu'il faut rechercher. "Nous disons que le plaisir est le commencement et la fin du bonheur". Pour Épicure, le plaisir s'identifie donc au bien , car il est dans la nature de l'homme de rechercher le plaisir. La douleur qui est un dérangement de l'état naturel, est provoquée par un désir insatisfait, or l'on ressent du plaisir lorsque l'état naturel est recouvré.

Mais pour tenter d'atteindre le bonheur, l'homme peut être poussé par trois types de désirs qu'il convient de distinguer :

- les désirs naturels et nécessaires : ce sont les seuls qui débouchent sur le véritable plaisir (par exemple, étancher sa faim ou sa soif) ;

- les désirs naturels mais non nécessaires (par exemple, l'envie d'un plat raffiné) ;

- les désirs ni naturels ni nécessaires (par exemple, le désir de richesse).

Seule la satisfaction des désirs de la première catégorie apporte le vrai plaisir, qu'on appelle "plaisir constitutif". Ceux de la seconde peuvent être satisfaits de temps en temps ; ceux de la troisième doivent bannis !

De même, il ne faut pas systématiquement écarter la douleur, qui, dans certains cas, peut être la voie nécessaire vers le plaisir et donc vers le bonheur.

5. Le philosophe et la cité

Pour Épicure, la philosophie a deux objets principaux : une enquête sur la génération, la mort et la nature ; une étude de ce qu'il faut rechercher et fuir. Voilà qui laisse peu de place à la politique. La liberté qu'elle proclame est illusoire; Les affaires de la cité sont en vérité réglées par des rois tout-puissants. Épicure reconnaît cependant l'importance du lien social. Il assure pour le bien de tous l'ordre, mais il a un caractère conventionnel. La loi n'existe entre les hommes que pour les empêcher de se nuire réciproquement. La justice témoigne de ce pacte de non-agression auquel les citoyens souscrivent. Reste que la participation à la vie politique est dangereuse, car elle implique de s'engager dans des luttes de pouvoir. Le sage ne doit y prendre parti qu'en une seule circonstance : lorsque l'existence même du corps social est menacée. Comme le prescrit une des maximes capitales, "la sécurité la plus pure naît d'une existence paisible à l'écart des multitudes". Selon le modèle épicurien, seule compte vraiment la communauté d'amis qui se sont choisis et qui partagent les mêmes valeurs.

Comme l'épicurisme rejette la satisfaction née de la réussite sociale, qu'il juge artificielle, au même titre que l'activité politique et militaire, les Romains ont à leur tour rejeté cette philosophie trop contraire à leurs propres valeurs, qui privilégient largement le negotium au détriment de l'otium.

Cette philosophie a été jugée pernicieuse, ses adeptes méprisés, leurs oeuvres objet d'une sorte d'ostracisme. La pensée épicurienne a d'abord été introduite à Rome dans la première moitié du IIème siècle, puis les épicuriens furent expulsés. Par la suite, l'influence épicurienne s'est répandue, et sa diffusion devint assez large au premier siècle avant J.C. Mais cette philosophie s'est toujours heurtée à l'incompréhension d'un certain nombre ; le poète Horace y contribua en se dépeignant lui-même comme "un cochon de la porcherie d'Épicure" ! Puis les premiers Chrétiens firent en sorte qu'on "oublie" l'épicurisme, philosophie matérialiste qu'ils prirent logiquement en horreur. Il faudra attendre la Renaissance et le XVIIIème siècle pour que l'épicurisme suscite à nouveau l'intérêt.

Cf http://www.ifrance.com/vitellus/epicur.htm

A lire aussi: http://edelassus.free.fr/oeuvre/epicure/Epicurisme.html

http://remacle.org/bloodwolf/livres/epicure/livre1.htm

_________________
[url=Végétalisme/risme & Epicurisme Ibbrp1
 Végétalisme/risme & Epicurisme 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger


Dernière édition par le Ven 29 Avr - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Carine
Décide de rester
Décide de rester
Carine

Féminin
Nombre de messages : 498
Age : 45
Localisation : Gironde
Emploi : Vente à domicile de cosmétiques bios et phytothérapie
Date d'inscription : 26/04/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyVen 29 Avr - 11:51

Merci Arnelae pour ces infos sur Epicure. Je ne partage pas cette façon de vivre, il n'y a aucune spiritualité dans ses principes, mais c'est normal car à l'époque les vibrations n'étaient pas les mêmes.

Mais être spirituel n'empêche pas les plaisirs de la chair, bien au contraire ! Végétalisme/risme & Epicurisme Accord07 Je suis végé et totalement épicurienne. J'aime cuisiner, j'aime manger et je me régale avec la cuisine végétalienne. Tout ce qui est tofu, tartes, pâtés végétaux, riz cuisiné me délectent, toujours avec de délicieux légumes bios, et puis y aussi les pâtes à tartiner salées à faire soi-même (hummous, olives...). Sans parler des desserts au soja Soy et des gâteaux fait maison... Végétalisme/risme & Epicurisme Banane10

Prendre du plaisir en mangeant c'est génial, mais s'empiffrer (comme Epicure donc apparemment) non ! Pour moi, il faut faire les choses avec conscience, en respectant et en écoutant son corps. Du style, éviter de manger pour combler un vide affectif !

Pour répondre à ta question sur la viande et le poisson, je n'ai aucun problème car ce sont des aliments qui sont sortis de ma tête complètement, c'est un autre monde pour moi ! Mes protéines sont les légumineuses (germées et tofu), les céréales, les oléagineux, les graines, les fruits secs et la spiruline. C'est suffisant quand même !

Carine
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyVen 29 Avr - 12:11

Je ne pense pas qu'Epicure se soit empiffré, ce sont ces détracteurs qui l'ont accusé du pire, comme tjs qd on ne connait pas on condamne, et ceci de tout temps... L'intolérance a tjs existé...
Végétalisme/risme & Epicurisme Manga721

_________________
[url=Végétalisme/risme & Epicurisme Ibbrp1
 Végétalisme/risme & Epicurisme 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
lithana
Décide de rester
Décide de rester
lithana

Féminin
Nombre de messages : 330
Localisation : loir et cher
Emploi : sans
Loisirs : nature,lecture et science humaine
Date d'inscription : 03/04/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyLun 2 Mai - 18:17

Végétalisme/risme & Epicurisme Smiles_1 Bien sur que le fait d'être végé ne nous enleve en rien le plaisir de manger, au contraire depuis que mon mari et moi sommes végé on n'a jamais pris autant de plaisir à manger, on a découvert une cuisine très variée,légère(facile à digérer) et qui sait être aussi raffinée, j'ai tellement été surpris par la saveur de certain met que j'en ai un peu abusé (par gourmandise) résultat 6 kg en plus, je rassure tout de suite ceux qui désireraient devenir végé si j'ai grossi ce n'est pas la cuisine végé c'est ma gourmandise... Végétalisme/risme & Epicurisme Amour411 :couc1:
Revenir en haut Aller en bas
Carine
Décide de rester
Décide de rester
Carine

Féminin
Nombre de messages : 498
Age : 45
Localisation : Gironde
Emploi : Vente à domicile de cosmétiques bios et phytothérapie
Date d'inscription : 26/04/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyLun 2 Mai - 18:55

Oh la gourmande !

Tu as bien raison, fais-toi plaisir... Surtout que tu peux le partager avec ton mari, c'est génial ça ! Végétalisme/risme & Epicurisme Super021
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyJeu 12 Mai - 17:33

Article sur Pierre Gassendi: Végétarien et Epicurien http://biogassendi.ifrance.com/biogassendi/editobiofr9956.htm

_________________
[url=Végétalisme/risme & Epicurisme Ibbrp1
 Végétalisme/risme & Epicurisme 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Christine
Chat ronron
Chat ronron
Christine

Féminin
Nombre de messages : 2540
Age : 39
Localisation : LYON-Rhône
Emploi : Aide à domicile pour personnes âgées
Loisirs : lecture et cinema
Date d'inscription : 05/04/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyVen 13 Mai - 23:29

Bonsoir,

Je suis végétarienne à forte tendance végétalienne et j'aime toujours autant manger. Le fait de ne plus manger d'animaux n'enlève rien au plaisir de manger.

Pour moi, le passage au végétarisme a été plus facile parce que je ne prenais aucun plaisir à manger de la viande et j'ai été vite écoeurée par le poisson et puis après par les crustacés.

Je trouve, qu'au contraire, depuis que je suis végétarienne, j'ai découvert plein de nouvelles saveurs. Je prends d'ailleurs plaisir à faire la cuisine alors qu'avant c'était une corvée. Mais petit à petit, je m'améliore et même mes amis qui sont non-végétariens reviennent manger chez moi.

Christine
Revenir en haut Aller en bas
ÉcOlo-RuSa
Décide de rester
Décide de rester
ÉcOlo-RuSa

Féminin
Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 04/05/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptySam 14 Mai - 4:36

je déteste le poisson!et après ce que jail lue je regarde mon assiette différament..!grâce a vous! Végétalisme/risme & Epicurisme Manga721
Revenir en haut Aller en bas
Armelle73
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise
Armelle73

Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 40
Localisation : savoie
Date d'inscription : 07/05/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyDim 15 Mai - 13:42

c'est clair que pour moi être végétalienne n'est pas du tout synomyme de restriction ou privation.
mon mari et moi n'avons jamais aussi bien mangé , on a découvert de nouvelles saveurs, et j'adore cuisiner toujours de nouvelles choses pour prouver aux sceptiques que l'on mange varié et équilibré.
malheureusement peu de personne de mon entourage accepte de manger chez nous mais ceux qui viennent admettent que c'est vraiment bon.
Revenir en haut Aller en bas
kilya
Décide de rester
Décide de rester
kilya

Féminin
Nombre de messages : 467
Age : 31
Localisation : Briançon (05)
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 18/03/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyDim 15 Mai - 21:07

tout a fait d'accord!!!
je suis vegetarienne et j' adore ce que je mange, manger de la viande ne m'a jamais procuré de plaisir, surtout en pensant a toute la souffrance que ca engendre...
Revenir en haut Aller en bas
ÉcOlo-RuSa
Décide de rester
Décide de rester
ÉcOlo-RuSa

Féminin
Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 04/05/2005

Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme EmptyMar 17 Mai - 2:41

Moi aussi je n'aime pas manger de la viande....mais malheureusement jen mange de temps en temps.. :coler1: faudrait que je me mette a cuisiner végétarien pour ma famillle....ca leur plairait peut-être!!lol :pom4:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Végétalisme/risme & Epicurisme Empty
MessageSujet: Re: Végétalisme/risme & Epicurisme   Végétalisme/risme & Epicurisme Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Végétalisme/risme & Epicurisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Végétalisme/risme & Epicurisme
» Conversion au Végétalisme/risme
» VégétaLisme = fragilité émotionnelle due à... ?
» les enfants et le consumérisme
» [Hors Série]Le Point: les Maîtres du secret (l'ésotérisme occidental)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: VEGETA*ISME & VEGANISME :: VEGETARISME, VEGETALISME, VEGANISME :: Discussions-
Sauter vers: