ARNELAE'S PLACE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

 

 Suisse

Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Suisse Empty
MessageSujet: Suisse   Suisse EmptyJeu 9 Juin - 22:07

Le Conseil national contre l'importation de peaux de chiens et de chats - Limitation de la durée de transport des animaux à six heures - Frein aux revendications en matière d'expérimentation animale 9 juin - 15:55

Berne (AP) Le Conseil national est sensible au sort des chiens et des chats
chinois. Il a introduit l'interdiction d'importer leurs peaux dans la
révision de la loi sur la protection des animaux. Les transports d'animaux
ne doivent par ailleurs pas dépasser une durée de six heures. Une
interdiction de l'expérimentation animale lourde a été écartée.
L'interdiction d'importer en Suisse des peaux de chiens et de chats proposée par une majorité de la commission compétente a été approuvée jeudi par 96 voix contre 61 et 2 abstentions. Ces peaux sont produites dans les pires conditions en Chine, a relevé Barbara Marty Kälin (PS/ZH). «Les chiens sont suspendus et pelés vivants». La Suisse ne doit pas tolérer ces pratiques indignes, selon Kathy Riklin (PDC/ZH).
La majorité des rangs bourgeois s'est opposée à une interdiction générale
d'importation. On ne peut pas imposer aux pays producteurs des critères
moraux qui ont cours en Suisse, a soutenu Ruedi Noser (PRD/ZH). Si les peaux de chiens et de chats n'ont plus la cote, davantage de martres et de renards seront élevés pour leur fourrure, a-t-il argumenté.
Le chef du Département fédéral de l'économie, Joseph Deiss, a pour sa part relevé que la mesure proposée n'aurait pas les effets escomptés car les Chinois élèvent avant tout ces animaux pour les consommer. Le Conseil fédéral mise plutôt sur la pression exercée par l'opinion publique
occidentale sur les pays exportateurs. Joseph Deiss a également mentionné le risque d'enfreindre les accords de l'OMC. Si les Etats-Unis, la France, le Danemark et l'Italie ont déjà interdit l'importation de peaux de chiens et de chats, seul ce dernier pays a notifié sa décision à l'OMC.

Relations commerciales
Evoquant un contact téléphonique avec l'ambassade de Chine, Otto Ineichen (PRD/LU) a brandi le risque d'une détérioration des relations commerciales bilatérales. Pour sa part, Oskar Freysinger (UDC/VS) a relevé la contradiction qu'il y aurait à tolérer l'importation de viande kascher et halal tout en interdisant celle de peaux de chiens et de chats.
La deuxième revendication des défenseurs des animaux approuvée par la
Chambre du peuple, par 129 voix contre 11 et 5 abstentions, est la
limitation de la durée du transport d'animaux à six heures. Une telle limite
est dans l'intérêt tant des animaux que de l'agriculture, a souligné la
porte-parole de la commission Brigitte Häberli (PDC/TG).

«Infantilisant»
Diverses propositions de minorités visant à limiter les expériences sur les
animaux n'ont par contre pas eu de succès. Les élus ont refusé d'interdire
les expériences risquant de causer de graves maux aux animaux de laboratoire et celles destinées aux cosmétiques. Les expériences animales sont déjà strictement contrôlées, selon Joseph Deiss.
La proposition de Remo Gysin (PS/BS) d'introduire dans la loi la taille
minimale de l'espace dévolu aux animaux de compagnie a été balayée. Une telle mesure serait «infantilisante» pour les détenteurs d'animaux et son contrôle impossible, selon la représentante de la commission Martine
Brunschwig Graf (Lib/GE). Comme le gouvernement, les conseillers nationaux estiment que de telles précisions doivent figurer au niveau de l'ordonnance d'application.

Les débats se poursuivront mardi prochain. L'une des questions sensibles est la prohibition de la castration des porcelets sans anesthésie dès 2009.

Cf: http://www.edicom.ch/news/suisse/050609155509.th.shtml
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
H.E.R.I.
Invité




Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyJeu 9 Juin - 22:15

Tout ça motiver par l'economie et la connerie humaine encore une fois
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyJeu 9 Juin - 22:22

L'argument "Si ce ne sont pas des chiens et des chats, ce seront des martres et des renards" est malheureusement vrai. En essayant de faire reculer un malheur, ça en aggrave un autre... Vraiment la fourrure est une abjection totale et réellement inutile Suisse Colerefl . C'est consternant, mais il ne faut pas pour autant baisser les bras, bien au contraire il y a des tas de choses à faire, notamment sensibiliser notre entourage à cette cause.
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
H.E.R.I.
Invité




Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyVen 10 Juin - 0:00

Bien sur que c'est vrais , c'est ça le pire, on ne peux rien faire ... .... ...
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Invité




Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyVen 10 Juin - 10:03

tu vois Arnelae tu disais qu'en Suisse on entendait quasi jamais parler de souffrance animale. Suisse Manga721 ben tu vois il n'y a aucun pays mieux que l'autre à ce niveau. Nous n'avons peut-être pas d'élevage pour le foie gras, la corrida y est interdite mais d'après les discours de ces politiciens la suisse est loin d'être parfaite (même très loin) Suisse Colerefl Suisse Enpleur1 Suisse Enpleur1 Suisse Enpleur1
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyVen 10 Juin - 16:45

Steph a écrit:
tu vois Arnelae tu disais qu'en Suisse on entendait quasi jamais parler de souffrance animale. Suisse Manga721 ben tu vois il n'y a aucun pays mieux que l'autre à ce niveau. Nous n'avons peut-être pas d'élevage pour le foie gras, la corrida y est interdite mais d'après les discours de ces politiciens la suisse est loin d'être parfaite (même très loin) Suisse Colerefl Suisse Enpleur1 Suisse Enpleur1 Suisse Enpleur1

Je ne parlais pas seulement de souffrance animale, c'est vrai qu'il est assez rare d'entendre parler de la Suisse, par nos journalistes... Que cela soit dans n'importe quel domaine... On entend tjs parler un peu des autres pays, à petite dose. Oui, je suis navrée d'apprendre ça Steph... Suisse Triste10 En fait, toutes les politiques sont guidées par le profit, et c'est hélas l'énorme problème de son monde...
Sans argent, l'homme se porterait bien mieux, et la planète, les animaux aussi...
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyVen 10 Juin - 17:06

Les fanatiques des bêtes menacent un élu

Otto Ineichen a reçu des menaces de mort.

CHANTAGE. Un député opposé à l'interdiction d'importer certaines fourrures est victime de tentatives d'intimidation.

Ron Hochuli, Berne - Vendredi 10 juin 2005

Les plus fervents défenseurs des bêtes ne sont pas toujours les amis de
l'homme. Preuve en a une nouvelle fois été donnée mercredi, alors que le
Conseil national se penchait, pour la deuxième journée consécutive, sur la
révision de la loi sur la protection des animaux et, plus spécifiquement,
sur l'interdiction d'importer des peaux de chien et de chat. En plein débat,
Otto Ineichen (PRD/LU), hors de lui, est monté à la tribune pour faire état
de menaces de mort proférées à son encontre. «J'ai reçu des tonnes de
courrier électronique et un coup de téléphone, ce matin, alors que j'étais
déjà ici à Berne. Mon interlocuteur m'a traité de tous les noms, précisant
que je méritais d'être fusillé et qu'il me fallait éviter de sortir du
Palais fédéral.» A ses yeux, cela ne peut venir que de la frange «la plus
fanatique» de la protection des animaux.

«Je crains surtout pour le débat démocratique», a-t-il confié au Temps,
faisant écho à bon nombre de parlementaires, qui affirment n'avoir jamais
fait l'objet d'un lobbying aussi vigoureux. Les députés ont été la cible,
ces dernières semaines, de dizaines d'interpellations «sur fond de
chantage». «Disposant de moyens pharaoniques, les défenseurs des animaux peuvent compromettre la carrière d'un élu en claquant des doigts», indique un député. «Du coup, chez certains collègues, à l'heure de voter, ce n'est pas la conviction mais la peur qui prédomine.» La libérale genevoise Martine Brunschwig Graf tempère néanmoins: «N'est pris en otage que celui qui le veut bien.»

Pour ce qui est de «l'affaire Ineichen», tout a commencé pendant les travaux de la commission compétente, dans laquelle le Lucernois siégeait entre autres en compagnie de Barbara Marty Kälin (PS/ZH). Cette dernière, opposée à l'importation de peaux de chien et de chat, avait diffusé à ses collègues des images insoutenables de chiens et chats dépecés à vif en Asie, et notamment en Chine. L'émission 10 vor 10, sur la première chaîne alémanique, a repris mardi soir des extraits de ces documents et demandé leur point de vue aux deux parlementaires. Ce qui a déclenché la véritable vague d'indignation qui a déferlé sur Otto Ineichen, jusqu'à des injonctions de citoyens lui signifiant qu'il ne serait pas réélu. «Que l'on épluche ces animaux vivants me choque», se défend le principal concerné. «Mais quel effet une loi suisse peut-elle avoir à des milliers de kilomètres d'ici? Dès lors, à mon sens, la priorité est d'éviter de compromettre les relations sino-helvétiques, cruciales pour notre économie.»

Au final, le parlement lui donnera tort, en acceptant l'interdiction
d'importer les fourrures de chien et de chat à une confortable majorité de
96 voix contre 61. Au grand dam de la droite et de Joseph Deiss. Le chef du Département de l'économie (DFE) avait souligné qu'une telle disposition se révélerait inapplicable, puisque les peaux de chat ou de chien ne sont pas importées comme telles, mais greffés sur des vêtements, des chaussures, des jouets ou encore des textiles médicinaux, estampillés «fourrure». En outre, ont plaidé les opposants, pourquoi condamner une pratique culturelle qui consiste à consommer de la viande de chat ou de chien et accessoirement à en vendre la peau? Enfin, a rappelé Joseph Deiss, cette disposition adoptée mais non mise en œuvre aux Etats-Unis et en Italie contrevient aux accords de l'OMC. Mais la description de Barbara Marty Kälin du dépeçage de ces bêtes, «pelées comme des bananes après s'être fait marcher sur la tête en guise d'anesthésie et qui ne sont pas les mêmes que celles dont la viande
est mangée», a fait mouche.

Le National a par ailleurs décidé de limiter à six heures la durée de
transport des animaux, estimant que ce laps de temps permettait de relier
les régions les plus reculées de la Suisse au centre du pays. Une mesure
saluée par l'aile paysanne de l'UDC, dont le Lucernois Joseph Kunz, qui y
voit un réel progrès en matière de protection, «puisqu'elle ne touche pas
seulement les bêtes destinées à l'abattoir». Les députés n'ont en revanche
ni réduit ni renforcé les conditions-cadres de détention des animaux: la
taille minimale des cages de hamster, par exemple, ne sera donc pas fixée par la loi. Pour ce qui est des animaux de laboratoire, le National a là
encore suivi le Conseil fédéral, qui n'envisage pas de restrictions
supplémentaires. «Les méthodes alternatives qui permettent de remplacer les expériences sur les animaux continueront à être encouragées», a fait valoir Joseph Deiss. Le débat sur la révision de la loi reprendra mardi prochain.
L'interdiction de la castration des porcs sans anesthésie ou encore
l'instauration d'un avocat cantonal pour les animaux promettent de vives
discussions.

http://www.letemps.ch/template/suisse.asp?page=5&contenuPage=&article=157613&quickbar=
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
H.E.R.I.
Invité




Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyVen 10 Juin - 19:49

arnelae a écrit:

Je ne parlais pas seulement de souffrance animale, c'est vrai qu'il est assez rare d'entendre parler de la Suisse, par nos journalistes... Que cela soit dans n'importe quel domaine... On entend tjs parler un peu des autres pays, à petite dose. Oui, je suis navrée d'apprendre ça Steph... Suisse Triste10 En fait, toutes les politiques sont guidées par le profit, et c'est hélas l'énorme problème de son monde...
Sans argent, l'homme se porterait bien mieux, et la planète, les animaux aussi...

Nous sommes d'accords
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyMer 15 Juin - 23:25

14 juin - 13:58 Le Conseil national ne veut pas d'avocats pour animaux
Berne (AP)


Le Conseil national ne veut pas contraindre les cantons à engager
des avocats pour animaux. Il a refusé mardi, par 81 voix contre 57,
d'inscrire cette disposition dans la révision de la loi sur la protection
des animaux. Le débat se poursuivra demain (mercredi), avec notamment la question de l'interdiction de la castration des porcelets sans anesthésie dès 2009.
Les auteurs de maltraitance peuvent faire assurer leur défense par un
avocat, mais pas les animaux, a plaidé en vain Doris Stump (PS/AG). A ses yeux, refuser l'instauration d'avocats spécialisés pour représenter les
intérêts des animaux lésés revient à accepter de facto la maltraitance.
L'avocat pour animaux actif depuis dix ans à Zurich, canton pionnier en la
matière, a fait ses preuves, a renchéri Barbara Marty Kälin (PS/ZH).
Ces arguments n'ont pas convaincu les partis bourgeois. Les cantons sont
libres de décider s'il veulent ou non se doter d'avocats pour animaux,
ont-ils souligné. L'ingérence du législateur fédéral dans ce domaine ne
serait rien de moins qu'un vote de méfiance vis-à-vis des tribunaux
cantonaux, selon Otto Ineichen (PRD/LU).
Le débat se poursuivra mercredi (demain). La semaine dernière, le Conseil national a apporté de nombreux durcissements à la loi. Il a interdit
l'importation de peaux de chats et de chiens, limité à six heures la durée
des transports d'animaux et rendu obligatoire la déclaration de la
provenance, de la méthode de production et du mode de détention des animaux sur les denrées alimentaires. Il a en revanche refusé de limiter les expérimentations animales. AP

http://www.edicom.ch/news/suisse/050614135814.tu.shtml
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Steph
Invité




Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyJeu 16 Juin - 19:02

bon au moins la fourrure de chats et chiens a été interdite, ainsi que le transport d'animaux maximum 6 heures (quoique pour moi c'est encore trop), on va dire qu'on avance gentillement mais sûrement, c'est pas gagné mais gardons espoir Suisse Accord07
Revenir en haut Aller en bas
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse EmptyVen 17 Juin - 9:44

15 juin - 19:03 - Vers l'interdiction de la castration des porcelets sans anesthésie dès 2009

Le Conseil national a durci la révision de la loi sur la protection des animaux - Le dossier retourne au Conseil des Etats

Berne (AP) - Le Conseil national a achevé mercredi l'examen de la loi sur la protection des animaux en interdisant la castration des porcelets sans
anesthésie dès 2009. S'il s'est montré plus sensible au sort des animaux que le Conseil des Etats sur bien des points, il a lui aussi rejeté à
l'unanimité l'initiative «Pour une conception moderne de la protection des
animaux», qui empêcherait notamment l'importation de viande issue
d'abattages rituels.
Après plusieurs heures de débat enflammé réparties sur quatre jours, le
Conseil national a finalement adopté par 148 voix contre huit la révision de la loi sur la protection des animaux. Il est allé plus loin que le Conseil
des Etats en apportant plusieurs améliorations allant dans le sens des
initiants.
Mercredi, il a notamment décidé d'interdire la castration des porcelets sans anesthésie d'ici 2009 au plus tard. Contrairement à la Chambre des cantons, il a refusé, par 107 voix contre 51, de repousser cette échéance à 2011 si aucune méthode de substitution n'était trouvée d'ici-là. Il faut laisser le temps aux spécialistes de trouver une solution, a plaidé en vain le conseiller fédéral Joseph Deiss.
La castration des porcelets - interdite pour l'heure seulement en Norvège -
vise à supprimer l'odeur de verrat dans la viande. Les milieux de protection des animaux la combattent. Chaque année 1,5 million de porcelets sont castrés sans narcose en Suisse.
Pour mémoire, une expérience de castration de porcelets sous anesthésie
locale présentée l'an dernier par la Station fédérale de recherches en
production animale (RAP) de Posieux (FR) a donné des résultats
encourageants. Deux tiers des 700 animaux traités par injection de lidocaïne dans les testicules n'avaient présenté aucun symptôme de douleur.
La semaine dernière, le Conseil national avait déjà sensiblement durci la
loi par rapport au Conseil des Etats. Suite aux images de dépecage à vif
venues d'Asie, il a notamment interdit l'importation de fourrures de chiens
et de chats. Il a par ailleurs rendu obligatoire la déclaration de la
provenance, de la méthode de production et du mode de garde des animaux sur les denrées alimentaires à base de viande et de volaille et limité à six heures la durée des transports de bétail.
Le Conseil national n'a néanmoins pas fait siennes toutes les revendications des amis des bêtes. Il a ainsi apposé son veto aux avocats pour animaux. Le dossier retourne au Conseil des Etats pour l'élimination des divergences.

Net rejet de l'initiative

Les deux Chambres condamnent en revanche unanimement l'initiative »Pour une conception moderne de la protection des animaux», déposée en juillet dernier avec près de 120.000 signatures par la Protection suisse des animaux (PSA).
Le Conseil national l'a rejetée à l'unanimité. Suisse Grrrr391
L'initiative vise notamment à autoriser uniquement l'importation de produits d'origine animale issus de méthodes de production conformes à la législation fédérale sur la protection des animaux. Elle renchérirait et compliquerait non seulement la détention d'animaux de rente, mais interdirait aussi l'importation de viande casher ou halal pour les Juifs et les Musulmans.

http://www.edicom.ch/news/suisse/050615190359.we.shtml

----------------------------------------------------------------------------------

Castration des porcelets "en principe" sous anesthésie dès 2009 ATS - 15.06.2005, 20:29

BERNE - Les porcelets ne devraient "en principe" plus être castrés sans
anesthésie à partir de 2009. Le National a refusé par 107 voix contre 51 de permettre au Conseil fédéral de reporter cette échéance de deux ans si
nécessaire.

Tous les députés se sont accordés à dire qu'il n'y avait pas pire cruauté
que de castrer un animal sans anesthésie, comme c'est généralement le cas actuellement pour les porcelets. L'interdiction d'une telle pratique n'a pas été contestée. Au contraire de son exécution.

Majoritaires, les groupes UDC, PS, Verts et PEV ont opté pour la formulation qui veut "qu'en principe, la castration des porcelets sans anesthésie est interdite à compter du 1er janvier 2009". Tant les défenseurs des animaux que les agriculteurs soutiennent ce compromis, ont notamment argumenté Josef Kunz (UDC/LU) et Maya Graf (Verts/BL).

Pour eux, cette affirmation est plus rigoureuse que celle adoptée par le
Conseil des Etats qui interdit cette intervention chirurgicale à compter de
2009, tout en laissant au Conseil fédéral la possibilité de reporter de deux
ans l'entrée en vigueur de cette interdiction "si aucune méthode de
substitution applicable dans les faits n'est disponible" d'ici-là.

Emmenée par Otto Ineichen (PRD/LU), la minorité et Joseph Deiss ont au
contraire estimé que cette dernière formulation était plus restrictive que
celle de la majorité. En disant que "la castration est 'en principe'
interdite, vous laissez toutes les portes ouvertes. En 2011, une telle
pratique sera toujours autorisée", a dit le radical en dénonçant une "ruse
paysanne".

Favorable à une interdiction pure et simple à partir de 2009 - formulation
non proposée au plénum -, l'évangélique Heiner Studer (AG) a plaidé pour
instaurer une divergence avec les Etats. "Ainsi, la Chambre des cantons
pourra à nouveau se prononcer sur la question et inscrire dans la loi
l'interdiction sans exception et sans délai supplémentaire".

Sur cette divergence, le Conseil national a terminé l'examen de la loi sur
la protection des animaux. Le texte devrait servir de contre-projet à
l'initiative de la Protection Suisse des Animaux (PSA). Cette dernière n'a
toujours pas dit si elle comptait ou non retirer son initiative.

http://www.letemps.ch/template/static.asp?ats=20050615202945921172019048030.xml
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
Contenu sponsorisé





Suisse Empty
MessageSujet: Re: Suisse   Suisse Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Suisse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau loup abattu en Suisse
» Des mouettes américaines en Suisse
» Supermarché Suisse Coop
» Suisse - STOP EXPERIMENTATION ANIMALE
» Ligue Suisse contre la vivisection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Communiqués & Discussions-
Sauter vers: