ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Gélothérapie

Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Gélothérapie Empty
MessageSujet: Gélothérapie   Gélothérapie EmptyMar 14 Juin - 23:05

Gélothérapie (du grec gélos : rire)

Il paraît que les enfants rient 400 fois par jour, contre 20 seulement pour les adultes, soit à peine 6 petites minutes … Et pourtant, il semble que le rire soit bénéfique pour notre bien-être !

Des recherches scientifiques ont en effet démontré que l'humour et le rire sont excellents pour la santé, qu'ils permettent de lutter contre le stress, d'augmenter la tolérance à la douleur, d'augmenter le taux d'endorphines et de certains composants du système immunitaire. Une attitude humoristique face à la vie permettrait donc de réduire le stress, et d'améliorer indirectement la santé.

Le premier à avoir expérimenté cette thérapie est Normand Cousins, en 1964. Victime d'une grave maladie inflammatoire, il s'est aperçu qu'il se portait beaucoup mieux après avoir ri en visionnant un film comique. Chaque séance lui apportait 2 heures de repos sans douleur. Après quelque mois, il fut guéri. Plusieurs expériences ont été réalisées suite à son récit. Suite à une analyse de sang prélevé sur des sujets bien portants pendant qu'ils regardaient un film comique, le Dr Lee Berk, professeur à l'Université de Loma Linda en Californie, a découvert qu'un rire joyeux réduit le niveau des hormones du stress. Il s'est aussi aperçu que le rire a un effet sur le système immunitaire : l'activité des lymphocytes T et de l'immunoglobuline (un anticorps) augmente et se poursuit jusqu'à douze heures après l'accès d'hilarité.

En plus d'aider à se relaxer, le rire permet de se libérer de ses inhibitions, de développer une attitude positive, de mieux s'intégrer socialement.. Rire masse le ventre et les voies digestives, contracte une quinzaine de muscles faciaux, le diaphragme et les abdominaux, multiplie par quatre les échanges respiratoires, élève la pression sanguine, active les défenses immunitaires.

Aujourd'hui , plus de mille " clubs du rire " ont fait leur apparition, notamment dans certains hôpitaux. Le mouvement a été créé par le Dr Madan Kataria, en Inde, en 1995. Le rire est reconnu comme instrument thérapeutique.

Le rire et l'humour comme thérapies se retrouvent dans une variété de contextes, notamment en psychothérapie, pour traiter les troubles comme la dépression. Certains centres de thalassothérapie propose des forfaits " thalasso et rire ".

Contre-indications:

Eviter les séances de rire en cas de : descente d'organes (de vessie par exemple), glaucome, hernie abdominale, hypertension artérielle, hémorroïdes actives, troubles cardiaques, après une chirurgie abdominale et durant une grossesse à risque.


Cf: http://www.naturamedic.com/gelotherapie.html

_________________
[url=Gélothérapie Ibbrp1
 Gélothérapie 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 43
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

Gélothérapie Empty
MessageSujet: Re: Gélothérapie   Gélothérapie EmptyMar 14 Juin - 23:06

Présentation

Dès notre plus jeune âge, on rirait 400 fois par jour, sans raison, par pur plaisir. À l'âge adulte, ce n'est plus qu'une vingtaine de fois.1 L'école, le travail, les conventions sociales nous amènent peu à peu à garder notre sérieux et à perdre notre capacité de rire spontanément. Dommage, car il est désormais démontré scientifiquement que l'humour et le rire sont excellents pour la santé, et constituent, entre autres, un puissant antidote contre le stress.2

Les effets physiologiques

Le rire permet d'oxygéner l'organisme, de faire travailler le diaphragme - ce qui favorise l'élimination des résidus présents dans les poumons et augmente la capacité respiratoire -, de masser les côtes et de réduire les tensions musculaires. De plus, du point de vue cardiovasculaire, 20 secondes de rire intense équivalent à trois minutes d'aviron ou de marche rapide.3 Et ça fonctionne même si on décide de rire sans raison ou pour le plaisir, ou comme si c'était une thérapie... (Voir plus loin).

Plusieurs recherches et synthèses de recherches4à14 concluent que le fait de rire - que ce soit drôle ou non - peut contribuer à réduire considérablement le stress, à augmenter la tolérance à la douleur (postchirurgicale, migraines, arthrite), à réduire la pression artérielle et à faire augmenter les taux d'endorphines, ainsi que des cellules NK, des lymphocytes T et des IgA-S, trois composants fondamentaux du système immunitaire. Généralement, les études expérimentales consistent à visionner des films comiques comparativement à des documentaires, et à analyser les réactions biochimiques par prélèvement sanguin et par encéphalogramme.

Les effets psychologiques

Déjà au début du XXe siècle, Freud affirmait que l'humour permet à l'humain de démontrer son refus de se laisser abattre par la souffrance, d'affirmer l'invincibilité de son moi et de faire triompher le principe du plaisir - tout cela en demeurant sain d'esprit!15 À partir d'une synthèse d'études1 réalisée en 1996, le professeur Rod Martin, un spécialiste du rire de la University of Western Ontario au Canada, conclut que d'envisager la vie avec humour ou « avec un grain de sel » aurait des conséquences bénéfiques mesurables sur la santé : les gens qui ont un plus grand sens de l'humour sont moins affectés par les expériences stressantes et ont plus tendance à les considérer comme des défis stimulants que comme des épreuves pénibles; ils ont généralement une plus grande estime de soi; ils sont plus réalistes dans leur appréciation d'eux-mêmes et plus optimistes; ils démontrent plus de cohérence dans leur vie; et ils ont une vie sociale plus remplie. Mais l'auteur fait remarquer qu'il est difficile de déterminer avec précision si ces conditions favorables résultent du sens de l'humour ou si ce ne sont pas plutôt ces conditions qui permettent d'aborder la vie avec humour...

Il conclut aussi qu'il importe de se rappeler que l'humour peut également être utilisé de façon malsaine. L'humour peut servir d'échappatoire ou de mécanisme de défense inconscient pour fuir ses problèmes ou éviter de les affronter de façon constructive, ou encore pour dénigrer les autres.

Dans une autre synthèse d'études, publiée en 2001 dans le Psychological Bulletin de l'American Psychological Association, le professeur Martin rend compte des théories les plus documentées qui pourraient expliquer les effets thérapeutiques du rire et de l'humour.13

En générant des émotions positives, le rire et l'humour entraîneraient des effets analgésiques et un renforcement de l'immunité.
Une attitude humoristique face à la vie permettrait de réduire le stress, et donc d'améliorer indirectement la santé.
Les individus ayant un plus grand sens de l'humour seraient mieux adaptés socialement et plus « séduisants », ce qui augmenterait leurs chances d'être en santé. (Ce n'est pas une blague.)
Par ailleurs, il ne faut pas croire que nous rions uniquement lorsque c'est drôle. Au contraire, cela ne se produirait que dans seulement 10 % des cas, selon le neurobiologiste Robert Provine.16 Ce dernier étudie les mécanismes du rire depuis de nombreuses années et a écrit un ouvrage sur le sujet, Laughter : A Scientific Investigation. Ses observations l'ont amené à conclure que le rire exerce avant tout une fonction sociale, ce qui pourrait expliquer en partie son importance dans l'équilibre psychologique des personnes.

Toutefois, les impacts spécifiques du rire ou de l'humour sur la santé demeurent difficiles à mesurer à cause, entre autres, du nombre restreint d'études réalisées selon les règles de l'art, d'un manque de cohérence dans les méthodologies utilisées, et aussi parce que le sens de l'humour est un phénomène qui varie selon les individus. La majorité des études concluent qu'en vertu des résultats prometteurs obtenus jusqu'à maintenant, il serait souhaitable d'entreprendre des recherches plus poussées afin de déterminer les applications précises et les effets à long terme du rire et de l'humour.

Les pionniers

Norman Cousins17 a été le premier, en 1964, à expérimenter « scientifiquement » une thérapie par le rire. En utilisant la pensée positive et le rire, il s'est guéri d'une maladie arthritique très douloureuse, considérée comme irréversible. Il a fait connaître à la communauté médicale et au grand public les résultats de son expérience dans un article publié dans le New England Journal of Medicine en 1976, 18 puis dans un best-seller intitulé Anatomy of an Illness, paru en 1979. Sa méthode consistait essentiellement à visionner des films comiques aussi souvent qu'il le pouvait et à consommer de la vitamine C en très grande quantité. Il a constaté que chaque visionnement de 30 minutes lui procurait deux heures de repos sans douleur. Après six mois de ce traitement, il fut complètement rétabli.

À peu près à la même époque, au début des années 1980, vêtu d'un habit de clown, le Dr Patch Adams (subséquemment personnifié au cinéma par Robin Williams) se mettait à soigner ses patients en utilisant le rire et l'humour comme un important instrument thérapeutique. Aujourd'hui, certains hôpitaux offrent des séances de thérapie par le rire animées par des clowns thérapeutes ou des clowns professionnels.19à21 Certains médecins se déguisent et utilisent leurs instruments de travail de façon farfelue - par exemple, un faux stéthoscope qui laisse échapper des bulles - afin de créer un exutoire et une plus grande complicité avec les patients, en particulier les enfants. Certains hôpitaux disposent d'une salle de rire pour les adultes, où ils peuvent visionner des films drôles, lire des livres et des bandes dessinées comiques ou écouter des CD et des cassettes humoristiques.

Pratiquer la rigolade : l'approche du Dr Kataria

Bref, rire et développer son sens de l'humour c'est bon pour la santé, physique, mentale et émotive. Mais comment y parvenir si on n'est pas au départ d'un naturel « guilleret »? On peut bien sûr faire appel à des psychothérapies ou à des approches de développement personnel pour parvenir à une attitude plus joyeuse, moins sérieuse, plus détachée, bref plus humoristique face à la vie et aux événements « malheureux » qui nous assaillent. Une façon plus directe est de participer à un club du rire! Il existe un mouvement mondial de clubs du rire, créé en Inde par Dr Madan Kataria en 1995, qui utilise le rire pour améliorer la santé et l'harmonie dans le monde. Son approche22, appelée le yoga du rire, enseigne à rire sans raison, juste en se regardant et en faisant des exercices pour stimuler sa capacité à rire, à relaxer, à se libérer de ses inhibitions et à développer une attitude positive envers la vie. Depuis sa création, sa méthode a conquis bien des coeurs, puisqu'à ce jour, on compte plus de 1 000 clubs de rire répartis un peu partout dans le monde, et des instructeurs qui enseignent la technique aux personnes qui veulent mettre sur pied un nouveau club pour offrir ensuite cette activité gratuitement.

Silence on rit!

Une séance se déroule en groupe, idéalement le matin pour commencer la journée du bon pied. L'approche comporte des techniques de rire provoqué au moyen d'exercices d'étirement et de respiration issus du yoga. On débute par des exercices d'échauffement, on forme un cercle, puis on tape des mains en vocalisant simultanément des « oh oh oh » et des « ah ah ah ». Les exercices de respiration profonde amènent à détendre le corps et l'esprit et à oxygéner l'organisme. Les exercices de rire sont des jeux visant à provoquer le rire et à le rendre contagieux. Par exemple, on lance un ballon imaginaire semeur de rire à un partenaire, qui se met aussitôt à rire dès qu'il l'attrape, et ainsi de suite jusqu'à que tout le monde s'esclaffe de rire. Un autre exercice consiste à sortir la langue en maintenant les yeux ouverts et en rugissant comme un lion et en utilisant son rire du ventre.

Si vous voulez mettre plus d'humour dans votre vie, il existe mille et un trucs (voir les Ouvrages de référence et les Sites de référence), qui vont de mettre des poissons rouges dans le réservoir de la distributrice d'eau du bureau, à noter par écrit les meilleures histoires drôles qu'on entend, en passant par l'exagération délibérée pour remettre les choses en perspective : l'humour étant la solution parfaite à tous les maux, il faudrait interdire de pratique tous les médecins sérieux.

Vous pouvez commencer votre thérapie dès maintenant en mettant le volume de votre ordinateur au maximum et en cliquant ici.

Applications thérapeutiques

La thérapie par le rire est une méthode d'autoguérison dont on peut tirer profit, peu importent son âge et son état de santé. Depuis les 20 dernières années, des programmes de thérapie par le rire sont utilisés dans divers hôpitaux, entre autres auprès des enfants et de leurs familles pour les aider à surmonter le stress lié à la maladie. Plusieurs programmes s'adressent également aux professionnels de la santé pour les aider à faire face aux exigences de leurs fonctions. Le rire et l'humour comme thérapies se retrouvent dans une variété de contextes, notamment en psychothérapie, pour traiter les troubles comme la dépression par exemple, et en contexte de travail. Selon le Dr John Morreall23 qui donne des séminaires sur le pouvoir de l'humour en milieu de travail, un esprit joyeux améliore la qualité des relations, notamment, l'esprit d'équipe, la communication, et il diminue les risques d'épuisement professionnel.

Contre-indications

Avant de participer à une séance de rire comme celles qui se déroulent dans les clubs du rire, on conseille d'obtenir l'avis d'un médecin dans les cas suivants : descente d'organes (de vessie par exemple), glaucome, hernie abdominale, hypertension artérielle, hémorroïdes actives, troubles cardiaques, après une chirurgie abdominale et durant une grossesse à risque.

En pratique

De façon générale, les professionnels de la santé (psychologue, psychiatre, médecin, personnel infirmier, travailleur social, etc.) utilisent l'humour et le rire pour améliorer leurs relations avec leurs patients, détendre l'atmosphère et les aider à développer une attitude positive envers la vie.

Des conférences et des séances de groupe de thérapie par le rire sont offertes un peu partout dans le monde par des organismes et des individus, entre autres, le Gesundheit! Institute24 du Dr Patch Adams et diverses associations25-26. Les clubs du rire27à30, basés sur le modèle thérapeutique du Dr Kataria, offrent des séances de groupe dans une diversité de contextes, notamment, en milieu de travail, dans des centres de soins alternatifs, des centres communautaires, des écoles, des entreprises et des organismes de soutien et d'entraide.

Pour obtenir de l'information sur les bienfaits de l'humour et du rire sur la santé - ou pour commencer votre pratique! - plusieurs ouvrages cités dans notre section Ouvrages de référence vous mettront sur la bonne piste. L'Association for Applied and Therapeutic Humor (voir Sites de référence) publie également un bulletin ainsi qu'un compte rendu des ateliers-conférences tenus annuellement, principalement aux États-Unis, au cours desquels des spécialistes présentent les résultats de leurs expérimentations.

Pour avoir un aperçu d'une séance de rire en groupe, consultez les extraits de vidéos sur le site du World Laughter Tour.31

Formation

À ce jour, il n'existe aucun programme officiel offrant une formation en thérapie par le rire. De nombreux organismes offrent des séminaires sur les effets de l'humour en contexte de travail, notamment, pour contrôler le stress et améliorer les relations humaines et la créativité. Le Dr Madan Kataria offre plusieurs programmes26 de formation un peu partout dans le monde, qui s'adressent autant aux professionnels de la santé qu'à toute personne désirant mettre sur pied un club dans le but de promouvoir la santé par le rire.

Cf: http://www.reseauproteus.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=rire_th


* A lire aussi: http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2004/mag0507/ps_7721_humour_bienfaits_rire.htm

_________________
[url=Gélothérapie Ibbrp1
 Gélothérapie 4ITHp1

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
 
Gélothérapie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hypnothérapie ?
» La Cryothérapie
» CXCR4 de récepteurs de cytokines médiateur tumorigenèse œstrogène-iépendants
» Besoin de réconfort.
» 1/3 des patients SEP RR ne répondent pas à la corticothérapie!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: SANTE :: Médecines Naturelles-
Sauter vers: