ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 LA BARBANE

Aller en bas 
AuteurMessage
lithana
Décide de rester
Décide de rester
lithana

Féminin
Nombre de messages : 330
Localisation : loir et cher
Emploi : sans
Loisirs : nature,lecture et science humaine
Date d'inscription : 03/04/2005

LA BARBANE Empty
MessageSujet: LA BARBANE   LA BARBANE EmptyDim 19 Juin - 22:56

Bardane :flower:
LA BARBANE Bardaneps22ii
Indications
Posologie
Historique
Recherches
Précautions
Interactions
Références


Noms communs : bardane, rhubarbe du diable, gobo.
Nom botanique : Arctium lappa, famille des composées ou astéracées.
Nom anglais : burdock.
Noms chinois : Woo Bang Ja ou Ngau Pong.

Parties utilisées : racines.
Habitat et origine : originaire d'Asie et d'Europe, cette plante bisannuelle est également naturalisée en Amérique. Elle est largement cultivée en Europe de l'Est. Elle prolifère dans les endroits ensoleillés et tolère les sols pauvres.

Indications

Traiter l'acné, l'eczéma, le psoriasis, l'arthrite rhumatoïde, contribuer à combattre le cancer et à faire baisser le taux de sucre dans le sang.


Voir la signification des symboles et les critères de classification utilisés

Posologie
Acné, eczéma, psoriasis
Décoction. Placer de 1 g à 2 g de poudre de racine séchée dans 250 ml d'eau froide, amener à ébullition et laisser mijoter doucement durant 5 à 10 minutes. Filtrer et refroidir. Boire trois tasses par jour.
Capsules. Prendre de 1 g à 2 g de poudre de racine séchée en capsule, trois fois par jour.
Teinture (1:5). Prendre 2 ml à 4 ml, trois fois par jour.
Extrait liquide (1:1, 25 % d'alcool). Prendre de 2 ml à 8 ml, trois fois par jour.
Historique
Les herboristes de la Chine et de l'Inde anciennes employaient la bardane pour traiter les infections respiratoires, les abcès et les douleurs articulaires.

Depuis le Moyen Âge, on emploie la bardane pour traiter les tumeurs cancéreuses, les problèmes de peau, les maladies vénériennes et les troubles de la vessie et des reins.

Les Amérindiennes s'en servaient pour stimuler les contractions utérines durant un accouchement difficile.

Sous le nom de Ngau Pong en Chine et de gobo au Japon, la racine fraîche est consommée comme un légume.

Au XXe siècle, la bardane a connu un regain de popularité, notamment en raison de sa présence dans deux préparations populaires destinées à combattre le cancer : la formule Hoxsey aux États-Unis et ESSIAC au Canada.

Recherches
En 1990, la Commission E allemande a jugé que les données étaient insuffisantes pour recommander l'usage thérapeutique de la bardane.

Bien que des essais in vitro et sur des animaux aient permis de démontrer que la racine avait une action antioxydante, hypoglycémiante, anti-inflammatoire, hépatoprotectrice, antiplaquettaire, antimutagène et antitumorale1-5, on n'a mené aucun essai clinique sur les humains qui pourrait confirmer son efficacité thérapeutique.

Précautions
Attention
Éviter d'en prendre de trop grandes quantités durant la grossesse (surtout au début de la gestation) parce qu'on lui attribue une action ocytocique.
Contre-indications
Certaines personnes sont allergiques aux plantes de la famille des composées. À ce jour, on n'a signalé qu'un seul cas de crise anaphylactique résultant de la consommation de racine de bardane comme légume6. Notons que les Japonais et les Chinois en mangent depuis des millénaires.
Effets indésirables
Outre les très rares cas d'allergie, la bardane est considérée comme une substance que les humains peuvent consommer sans danger.
Interactions
Avec des plantes ou des suppléments
Théoriquement, les effets de la bardane pourraient s'ajouter aux plantes ou aux suppléments ayant une action hypoglycémiante ou antiplaquettaire.
Avec des médicaments
Théoriquement, les effets de la bardane pourraient s'ajouter à ceux des médicaments hypoglycémiants ou antiplaquettaires.


Recherche et rédaction : Pierre Lefrançois et Françoise Ruby
Révision : Jean-Yves Dionne, pharmacien
Fiche mise à jour le : 13 juin 2005




Références
Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l'information désirée.

Bibliographie

Barnes Joan, Anderson A. Linda, Phillipson David J. Herbal Medicines, Pharmaceutical Press, Grande-Bretagne, 2002, deuxième édition.
Blumenthal M (Ed). The Complete German Commission E Monographs, American Botanical Council, publié en collaboration avec Integrative Medicine Communications, États-Unis, 1998.
DerMarderosian A et al. Burdock, The Review of Natural Products - Facts and Comparisons, États-Unis, 1996.
National Library of Medicine (Ed). PubMed, NCBI. [Consulté le 30 octobre 2003]. www.ncbi.nlm.nih.gov
Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements - Burdock, Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 30 octobre 2003]. www.naturalstandard.com
The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Herbs & Supplements - Burdock, ConsumerLab.com. [Consulté le 30 octobre 2003]. www.consumerlab.com
Therapeutic Research Faculty (Ed). Burdock, Natural Medicines Comprehensive Database. [Consulté le 30 octobre 2003]. www.naturaldatabase.com

Crédit photo de la plante : Ernst Horak / Vienna - Austria
Crédit photo des racines : Planet Organics. www.planetorganics.com



:faim2:
Revenir en haut Aller en bas
 
LA BARBANE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: SANTE :: Médecines Naturelles-
Sauter vers: