ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grippe A : les suites de l'affaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7916
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Grippe A : les suites de l'affaire...   Jeu 22 Avr - 1:39

GRIPPE A - La facture salée met l'OMS sur la sellette

L'apparition de la grippe H1N1 a réveillé en avril 2009 le spectre d'une pandémie meurtrière à l'échelle planétaire, mais un an plus tard, les critiques fusent contre une dramatisation jugée excessive et les milliards dépensés pour acheter médicaments et vaccins. "Des sommes énormes ont été dépensées par beaucoup de pays pour acheter des antiviraux et vaccins qui n'ont jamais été utilisés et n'allaient jamais l'être", a expliqué à l'AFP le parlementaire britannique Paul Flynn, qui dirige une commission d'enquête du Conseil de l'Europe sur le sujet.

Avec d'autres, Flynn accuse l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires nationales d'avoir "crié au loup" sous la pression des laboratoires pharmaceutiques. En Grande-Bretagne, 110 millions de doses, permettant de vacciner deux fois 80 % de la population, ont été acquises pour un milliard de livres (1,13 milliard d'euros), selon le parlementaire britannique. L'achat de millions de vaccins a coûté 600 millions d'euros à la France, 1,88 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) aux États-Unis, 283 millions d'euros à l'Allemagne et 93 millions d'euros à l'Espagne.

"C'est un gâchis", s'indigne la sénatrice Marie-Christine Blandin, rapporteur d'une commission d'enquête parlementaire française sur la gestion de la grippe. De fait, moins de 10 % de la population, réticente, s'est laissé vacciner. Devant la menace du virus d'origine porcine transmissible à l'homme découvert au Mexique et aux États-Unis, le comité d'urgence de l'OMS avait sonné l'alarme dès le 25 avril. Un mois et demi plus tard, le 11 juin, la grippe H1N1, qui s'étendait très rapidement dans le monde, était déclarée 1re pandémie du XXIe siècle.

Évaluation

L'OMS recommandait aux gens de se laver les mains, de rester à distance des personnes infectées et d'éternuer dans le creux du coude. Les malades devaient rester chez eux et éviter si possible tout contact avec des personnes saines. La communication de l'organisation est parfois contradictoire : rassurante sur la faible virulence du virus, et brandissant en même temps le spectre de la grippe espagnole qui fit au moins 40 millions de morts en 1918.

Un vent de panique se mit à souffler dans le monde : de Tokyo à Bogota, on s'arrachait masques et alcools désinfectants pour les mains, fermetures d'écoles et interdictions de rassemblements publics se multipliaient. Le H1N1 s'est avéré rapidement moins meurtrier qu'une grippe saisonnière. Toutefois, l'OMS prévoit dans un premier temps la production de 5 milliards de doses de vaccin par an. En pleine crise économique mondiale, c'est une aubaine pour les groupes pharmaceutiques : à titre d'exemple, Novartis a vendu au premier trimestre 2010 pour 1,1 milliard de dollars de vaccins et GlaxoSmithKline a livré 130 millions de doses pour 883 millions de livres (un milliard d'euros) au dernier trimestre 2009.

"Il y a souvent de la pression (sur les scientifiques conseillant l'OMS) pour exagérer les problèmes, cela signifie plus de contrats, plus de bourses, plus d'argent pour faire de la recherche sur la grippe", accuse Flynn. La plupart des experts "sont nourris à la mamelle public-privé", estime également Blandin. De fait, l'autorité de l'OMS est remise en cause. "Tout ce qui mélange argent et santé constitue un problème de crédibilité pour les décisions qui sont prises", explique l'universitaire Didier Tabuteau, qui occupe la chaire de "Santé" à l'Institut d'études politiques de Paris. "Si, à l'avenir, il y avait un virus très dangereux, plus personne ne pourrait croire à ses avertissements", s'inquiète Flynn.
Source : http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-04-21/sante-grippe-a-la-facture-salee-met-l-oms-sur-la-sellette/920/0/446296

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)



Dernière édition par alexandra le Ven 27 Aoû - 11:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
fayfay
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1297
Age : 52
Localisation : Nantes
Emploi : Animatrice
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Sam 24 Avr - 15:43

eh oui, forcément...
ça sentait l'exagération dès le début, cette histoire de pandémie mondiale, cette main-mise de notre santé par les labos pour les gros sous...vouloir contrôler les populations par la peur du virus...ppppfff !!! heureusement on est nombreux à ne pas s'être fait avoir....



petite blague trouvée sur le net :
Une Souris à une Autre : "Tu vas te faire vacciner contre la grippe A ?" Elle répond : "T'es folle ! Ils ont pas fini les tests sur les humains !"
Revenir en haut Aller en bas
Alep
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5632
Age : 17
Localisation : Bruges-France (33)
Emploi : developpeur/auxi puericulture
Loisirs : Parents :-)
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Sam 24 Avr - 23:04

Marrante la blague.

En ce moment, vaste campagne de vaccination: la rougeole à l'école, les adultes qui ne se vaccinent pas.
On pourrait pas leur donner du blé pour qu'ils nous foutent un peu la paix?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.burdivega.org
mii
Ecureuil qui grignotte
Ecureuil qui grignotte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2038
Age : 30
Localisation : 92
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Mer 28 Avr - 0:39

Contente qu'au moins ça ne soit pas étouffé.
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7916
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Ven 27 Aoû - 11:00

Du nouveau :

Où l'on commence à se féliciter que seulement 10% des français se soient fait vacciner... (voir en gras).
Cet article du Figaro est un petit bijou. Si l'on retire les tentatives incessantes de minoner les problèmes posés, et que l'on ne retient que l'info brute, on se rend compte très clairement que se faire vacciner est risqué. Pour un intérêt nul (sauf celui de faire de l'argent pour les labos bien sûr).
Il y a tout de même 5000 personnes en France qui se seraient bien passées de leurs paralysies, crises d'allergie et autres troubles. Et il ne s'agit que des cas officiels. Ce qui veut dire qu'il y en a beaucoup plus.
Que dire des quelques centaines de morts survenues (combien dans le monde ?) ? Ou des conséquences qui vont se manifester bien plus tard ? Ou qui restent indécelées parce qu'on ne fait pas le lien ?
C'était le prix à payer pour renflouer les labos et les aider à poursuivre leur infernale "croissance". Qu'ils comptent bien poursuivre dans les années à venir, en grande partie grâce aux vaccins, car ils ne trouvent plus assez de molécules nouvelles. Or, ce qu'ils ont ne leur suffit pas. Il leur faudra toujours plus. Les vaccins sont très peu coûteux à fabriquer et permettent d'engranger d'énormes profits. Attention à tous les vaccins qui vont sortir sur le marché : ils n'ont pas été élaborés pour votre santé, mais pour celle des finances pharmaceutiques.


Une vingtaine de cas d'une maladie rare, la narcolepsie cataplexie, ont été détectés en Europe, dont six en France, chez des personnes vaccinées.

Moins d'un mois après la fin officielle de la pandémie, la grippe H1N1 revient sur le devant de la scène, avec un épisode totalement inattendu. Jeudi, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a fait savoir que 22 cas de narcolepsie cataplexie, une maladie neurolo­gique très rare, avaient été répertoriés en Europe - dont six en France - chez des personnes qui ont été vaccinées par un vaccin anti- H1N1. Vingt et un de ces cas sont survenus chez des individus qui avaient reçu du Pandemrix, le vaccin avec adjuvant de GSK, et un après injection de Panenza, le vaccin sans adjuvant de Sanofi. «Une enquête est en cours au niveau européen, mais à ce stade, aucun lien entre la vaccination anti-H1N1 et la survenue des cas de narcolepsie cataplexie n'est établi», insiste d'emblée le Dr Carmen Kreft-Jaïs, chef du département de pharmacovigilance à l'Afssaps.

Somnolence dans la journée

Pour cette spécialiste, l'affaire est d'autant plus inattendue que, jusqu'ici, aucun vaccin n'a jamais été suspecté d'induire une narcolepsie cataplexie. Méconnue du public et même des médecins (le diagnostic n'est souvent porté qu'après une dizaine d'années d'évolution), cette maladie chronique est effectivement rare: elle concerne 20 à 30 individus sur 100.000. Elle se caractérise par des accès sévères de somnolence dans la journée. Surtout, le signe le plus spécifique est la survenue de cataplexie, des pertes brutales du tonus musculaire déclenchées par une forte émotion.

La suspicion autour des vaccins contre le H1N1 a commencé le 18 août, quand la Suède a informé l'Agence européenne du médicament de la survenue de six cas de narcolepsie cataplexie chez des enfants de 6 à 12 ans, un à deux mois après leur vaccination par Pandemrix (le pays a depuis reçu quatre nouvelles notifications). Puis la Finlande a embrayé, signalant à son tour six cas.

En France, l'Afssaps a été prévenue ces derniers jours de six cas concernant trois enfants et trois adultes. Chez ces patients, le diagnostic de narcolepsie cataplexie a été porté de façon formelle, les symptômes sont survenus entre un et deux mois après leur vaccination.

«J'avais des doutes depuis plusieurs mois chez quelques malades dont je savais qu'ils avaient été vaccinés contre la grippe H1N1, nous explique le Pr Yves Dauvilliers (CHU de Montpellier), qui coordonne les quatre centres nationaux de référence de cette maladie rare, et a reçu 4 des 6 patients. A priori, je pense qu'il ne faut pas s'inquiéter car par ailleurs, nous n'avons pas eu plus de nouveaux cas que d'habitude. De plus, 10% des Français se sont fait vacciner contre cette grippe.» Néanmoins intrigué par ces cas, le neurologue les a signalés en mai dernier aux autres spécialistes de la narcolepsie cataplexie, pour les sensibiliser à ce possible facteur déclenchant. C'est parce qu'il demande systématiquement à ses nouveaux malades de remplir un questionnaire complet, portant sur des facteurs d'environnement, que le Pr Dauvilliers a relevé que quatre d'entre eux avaient déclaré les premiers symptômes après s'être fait vacciner.

«Maladie auto-immune»

«Outre la prédisposition génétique, le poids des facteurs environnementaux semble aujourd'hui important», précise le neurologue. Si la responsabilité du vaccin dans cette maladie est loin d'être prouvée chez les 22 malades européens, elle ne semble pas aberrante. «La narcolepsie cataplexie, c'est en fait la mort de neurones qui fabriquent l'hypocrétine, soit au total 20.000 cellules. L'une des hypothèses récentes est qu'il s'agit d'une maladie auto-immune entraînant une destruction rapide de ces neurones chez des sujets prédisposés, avec l'intervention d'un facteur qui reste à déterminer», continue le Pr Dauvilliers. Après cette destruction localisée de neurones, les symptômes apparaissent et restent stables. Si les médecins spécialistes réinterrogent tous leurs nouveaux patients, il est possible que d'autres cas suspects soient recensés dans les semaines à venir.

Un bilan de pharmacovigilance jusqu'ici rassurant

Au total, en France, plus de 5,7 millions de personnes ont été vaccinées contre la grippe H1N1, et 4 428 effets indésirables ont été enregistrés, selon le bilan de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), établi début mai. L'Afssaps a suivi en temps réel les déclarations d'effets secondaires, publiant 17 bulletins de pharmacovigilance entre novembre 2009 et mars 2010.

La majorité des vaccinés (4,1 millions) l'ont été par Pandemrix, le vaccin avec adjuvant des laboratoires GSK. 1,6 million de personnes (dont les femmes enceintes) ont reçu du Panenza, vaccin sans adjuvant de Sanofi. Seuls quelques milliers de doses des autres produits (Celvapan et Focetria) ont été utilisés.

Globalement, les deux vaccins les plus utilisés ont été bien tolérés, estime l'Afssaps. Les déclarations ont surtout consisté en «des effets indésirables non graves attendus, de caractère bénin et transitoire». Sur 4 428 effets indésirables enregistrés, 3 855 sont survenus après Pandemrix (dont 178 cas graves), et 549 après Panenza (dont 87 graves).

Les effets secondaires graves (parmi lesquels 4 chocs anaphylactiques) ont entraîné 21 décès. La crainte d'un excès de complications neurologiques de type syndrome de Guillain-Barré ne s'est pas confirmée. Neuf cas de ce syndrome ont été finalement notifiés, alors que le nombre attendu était de 42.

Source

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)



Dernière édition par alexandra le Ven 27 Aoû - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yog
Adore papoter
Adore papoter
avatar

Masculin
Nombre de messages : 505
Age : 41
Localisation : Au pied de l'arbre
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Ven 27 Aoû - 12:09

C'est quand malheureux qu'un produit, le vaccin en général, destiné à sauver des vies à la base, soit devenu un produit de commerce où seul le profit compte. Qu'importe les effets secondaires puisqu'ils engendrent des millions voire des milliards de profit.

Toute cette histoire de grippe A était bien une vaste supercherie. Finalement, en France, il y a eu quand même une certaine forme de résistance puisque seulement 10 % se sont faits vaccinés. J'ai des amis qui se sont vaccinés, finalement, par peur pour leur bébé. J'espère qu'ils n'auront jamais à connaitre d'effets secondaires.

En tout cas, tout ceci reste scandaleux à tous les niveaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://yogwa.over-blog.com/
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7916
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Ven 27 Aoû - 13:44

Yog a écrit:
J'ai des amis qui se sont vaccinés, finalement, par peur pour leur bébé. J'espère qu'ils n'auront jamais à connaitre d'effets secondaires.
En tout cas, tout ceci reste scandaleux à tous les niveaux.
ça me rappelle le cas d'un bébé d'un an que j'ai vu en juin : le pédiatre avait recommandé, par précaution (!) le vaccin contre la méningite (il n'y a sans doute pas encore assez de produits à risques dans le corps des petits enfants).
Vaccin le vendredi.
Samedi, fièvre.
Dimanche, la fièvre monte, descend, monte et dépasse les 40°. Urgences.
Diagnostic : pneumopathie et je ne sais plus quoi d'autre.
Le vaccin, bien sûr est "hors de cause".
Résultat : vaccin + antibiotiques pendant une semaine.
Pauvres petits organismes, pauvres petits systèmes immunitaires !

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Alep
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5632
Age : 17
Localisation : Bruges-France (33)
Emploi : developpeur/auxi puericulture
Loisirs : Parents :-)
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Sam 28 Aoû - 0:42

je viens faire le lien: tous les nourrissons , enfants doivent ou sont vaccinés par l'ASE ...
et effectivement, 3 à 4 nourrissons ont des pneumopathies l'hiver
bien sûr, pédiatre et puéricultrice disent que c'est le fait de la vie en collectivité .....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.burdivega.org
Alep
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5632
Age : 17
Localisation : Bruges-France (33)
Emploi : developpeur/auxi puericulture
Loisirs : Parents :-)
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Sam 28 Aoû - 0:46

pour nous, le personnel , le vaccin était vivement conseillé mais pas obligatoire mais durant 8/10 jours avant l'annonce du premier décès , il avait exigé par la direction....mes collègues se sont précipitées pour se faire vacciner par peur? acquis de conscience travaillant auprès d'enfants en bas âge ....j'étais une dernière à ne l'avoir fait par choix,....puis finalement.....


demandé par le conseil général de la Gironde, - le CG avait carrément créer une cellule H1N1_ tout le personnels de la pouponnière (environ 50 personnes) avait été réuni : les porte-paroles par leurs fonctions étaient la pédiatre et le directeur du foyer de l'enfance : le comble c'est que le pédiatre de la pouponnière a dit texto : "la grippe est un virus qui donne de fortes fièvres qui fatigue pour lequel le vaccin ne sert à peu de choses"....
j'avais répondu spontanément assez fort : "ça c'est bien dit", et elle me répondit" Laurence, ne me cassez pas pour autant mon discours...." mais 48h, on a dû s'expliquer en tête à tête.....


Dernière édition par Alep le Sam 28 Aoû - 2:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.burdivega.org
arnelae
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 41
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Sam 28 Aoû - 2:06

Tu ne t'es pas faite vacciner, si ???

@ Alex, oui j'ai entendu parler de ces 6 cas de personnes somnolentes suite au vaccin. Et voilà ce que cela m'a isnpiré aussitôt : 6 personnes qui vont être "exceptées" de travail et qui vont coûter bien cher à la Sécu... en souhaitant qu'il n'y en ait pas d'autres bien sur, mais là c'est pas gagné ...

_________________
[url=
 

 

"L'Homme meurt, l'Animal périt" Heidegger
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
alexandra
Administratrice*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7916
Age : 58
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   Sam 28 Aoû - 11:18

arnelae a écrit:
6 personnes qui vont être "exceptées" de travail et qui vont coûter bien cher à la Sécu... en souhaitant qu'il n'y en ait pas d'autres bien sûr, mais là c'est pas gagné ...
Oui, c'est sûr ! Il y en a, des dizaines de milliards d'euros dépensés par la sécu, c'est-à-dire nous, pour des soins excessifs ou injustifiés, et qui plombent son budget !
Les cliniques privées, les laboratoires pharmaceutiques, certains médecins, l'industrie chimique et agro-alimentaire, eux par contre, se portent très, très bien.

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grippe A : les suites de l'affaire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grippe A : les suites de l'affaire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grippe A : les suites de l'affaire...
» Grande-Bretagne - Suites de l`affaire du sataniste et pédophile de la BBC - Jimmy Saville
» Ovni l'affaire du docteur X (Imposture)
» Grippe Intestinal
» L'affaire Varginha en Bd ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: SANTE :: Santé-
Sauter vers: