ARNELAE\'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment fabriquer des graisses fluides 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 30 Oct - 10:53

Source : http://cuisine-et-sante.skynetblogs.be/archive-day/20060819

Comment (et pourquoi) fabriquer des graisses fluides

(suite des notes revues et corrigées des conférences de France Guillain suivies ce printemps)

La construction du corps pendant les 15 ou 20 premières années détermine à 90% ce qui se passera plus tard.
Il est assez facile de garder la santé quand on a eu une bonne base…
Toutes les personnes entre 60 et 70 ans sont dans ce cas… Ceux qui sont nés dans les années 60 n’ont connu que la farine blanche et l’huile frelatée… (toutes les huiles industrielles contiennent du pétrole).

Des prisonniers au Vietnam ont vécu pendant 1 année complète avec une noix de coco par jour. Une étude mesura les préjudices sur les soldats ayant été soumis à ce régime ; or il s’est avéré que cette monodiète d’un an s’est révélée très salutaire pour leur santé.

L’humain n’est pas obligé d’avoir beaucoup d’aliments différents dans son assiette pour aller bien. Beaucoup de personnes se portent bien avec le régime riz/lentilles (à tous les stages de germination).

Jean Minaberry a mis en évidence le rôle des graisses fluides dans le corps.

Jean Minaberry, à Bordeaux est un médecin endocrinologue, diabétologue, nutritionniste qui travaille sur nos graisses depuis trente ans et qui a écrit trois livres sur « Maigrir » publiés à compte d’auteur (on peut les lui commander en l’appelant au …………..) qui font état de ses recherches. Chercheur intègre et isolé malgré ses efforts pour partager son expérience, il nous apporte un regard sur nos graisses extrêmement important pour ceux qui s’intéressent à l’alimentation et aux bains dérivatifs. Attention, Monsieur Minaberry ne s’occupe pas de bains dérivatifs mais de nutrition. Il n’empêche que son analyse, son expérience, ses conclusions sont de toute première importance dans le fonctionnement des bains dérivatifs. Une très grande part de l’information que nous donnons ici sur les graisses nous vient donc de sa recherche et France Guillain tient beaucoup à lui rendre ce qui lui appartient !
Le Dr Jean Minaberry nous dit que lorsque l’on observe le corps d’un adulte, on y trouve principalement trois grands types de graisses :

les graisses brunes (que je nomme fluides), les graisses jaunes épaisses et les graisses blanches floconneuses qui vont devenir le capiton. Que nous ne devrions navoir que des graisses fluides, car ce sont les seules qui remplissent les diverses fonctions que nous allons examiner. Que nous navons de graisses épaisses que par manque de graisses fluides dites brunes.
L’enfance en Polynésie de France Guillain avant la présence des avions, sa vie de navigatrice autour du monde durant vingt ans l’ont amenée à dépiauter un certain nombre d'animaux qui illustrent parfaitement ces études sur la qualité de nos graisses.
Lorsque l'on ouvre une poule sauvage, une poule qui vole et court toute la journée, on ne trouve qu’une chair très compacte, dense et dure et des graisses très fluides et brunes. Il n’y a pas grand chose à manger là dedans, mais la saveur est divine. Si l’on ouvre une poule d’élevage, elle est pleine de graisses jaunes épaisses, ses muscles sont plus tendres et la saveur moins parfaite. De même si vous ouvrez un vrai cochon sauvage, il na pas de graisse épaisse mais des graisses fluides et brunes alors que son homologue en porcherie a une épaisseur de graisse impressionnante et le muscle ramolli. Là aussi la saveur du sauvage est très nettement supérieure à celle de l’élevage ! Il en va encore de même entre canard sauvage et canard d’élevage, vache sauvage et vache d’élevage.

Autrement dit, puisqu’il existe des humains, très nombreux en Asie, en Inde, en Afrique, en Papouasie Nouvelle Guinée, en Océanie qui n’ont que des graisses fluides dites brunes dans le corps, nous pouvons en conclure que ceux qui vivent dans les pays développés ont les mêmes types de graisses que les animaux d’élevage qui sont trop nourris, ne font pas beaucoup d’exercice, mangent mal. Nos graisses épaisses sont des graisses d’élevage.
Nous ne devrions avoir que des graisses fluides, dites brunes, comme les nourrissons tant qu’ils sont allaités et les enfants qui sont alimentés avec intelligence de manière naturelle et qui ont gardé l’habitude de mastiquer et insaliver pour ceux qui ont tété leur mère assez longtemps. Et à qui on na pas dit sans cesse mais ça se boit, ça s’avale, ne tète pas comme un bébé ! plus vite ! plus VITE !

Or seule la graisse brune du nourrisson nous protège du chaud et du froid titrait la revue "Ca M’intéresse" du mois d’octobre 2003 page 37 ! Seule aussi la graisse fluide dite brune remplit les diverses fonctions fondamentales que nous allons énumérer ici !

L’expérience du Dr J Minaberry nous montre que si nous nous appliquons à manger de sorte que notre corps ne fabrique que des graisses fluides nous chassons peu à peu les graisses épaisses qui quittent le corps. C’est donc notre manière de manger qui permet au corps de fabriquer les fameuses graisses fluides dites brunes. Avant de voir comment, examinons les propriétés de ces graisses fluides dites brunes.

1.
Les graisses fluides dites brunes chassent du corps les graisses épaisses. C’est le manque de graisses fluides qui favorise l’installation des graisses épaisses dans le corps.

2.
Elles nous protègent du froid et du chaud. Les Papous qui vivent à 4000m d’altitude sont nus, malgré la température de quatre degrés centigrades. Ils sont minces, sans bourrelets ni gros ventre. Ils mangent de petites quantités d’aliments naturels qu’ils mastiquent et insalivent parfaitement, rendant liquide chaque bouchée, à l’exception de la viande et du poisson qui peuvent être avalés. Si nous manquons de ces graisses fluides dites brunes et que nous nous privons de corps gras pour ne pas grossir, si en plus nous buvons de l’eau en quantité soi-disant pour éliminer, nous faisons alors de la rétention d’eau car le corps cherche quelque chose pour nous protéger du chaud et du froid et il garde ce qu’il trouve ! Le problème est que l’eau n’est pas un isolant contre le chaud et le froid mais un conducteur. Alors le corps en stocke tout ce qu’il peut pour essayer de nous protéger et nous faisons de la rétention d’eau. Voilà comment certaines personnes peuvent dire qu’un verre d’eau les fait grossir !

3.
Elles sont notre carburant, notre énergie. L’étude du bain dérivatif (cf Biocontact Juin 2003 dossier détoxination) nous enseigne que nos graisses circulent dans le fascia, vont de l’intestin grêle au colon après avoir parcouru toutes les parties du corps. Les sportifs remplissent leurs fascias de graisses en mangeant des pâtes par exemple pour disposer du carburant nécessaire aux compétitions. Les graisses épaisses ne donnent pas d’énergie, bien au contraire !

4.
Elles sont nos réserves, l’alimentation continue de nos muscles, organes et os. Nous devons être capables de sauter des repas, de manquer d’aliments sans nous évanouir ni nous affaiblir. Les personnes qui n’ont que ces graisses ne s’allègent pas des os à quarante ans !

5.
Elles sont chargées de transporter vers le colon, vers la sortie, les déchets de fonctionnement interne du corps. Par exemple, vous courez et vos muscles produisent de l’acide lactique. Si votre fascia vibre (bains dérivatifs ou marche nue au chaud) il récupère instantanément cet acide lactique, le confie aux graisses fluides qui le renvoient vers la sortie via le colon. Il y a cinquante ans, à l’Hôtel Dieu (plus vieil hôpital de Paris) le Pr Robert Maigne décrivait déjà cette fonction du fascia et de nos graisses).

6.
Elles font de la même façon le nettoyage périphérique du corps. Lorsque vous respirez des gaz d’échappement, l’expiration ne vous permet pas d’expulser toutes les poussières. Le fascia, en vibrant, absorbe ces déchets, les confie aux graisses fluides qui les transportent vers la sortie. De même si vous mettez sur votre peau savons, crèmes, produits de beauté, shampooings, les produits chimiques qui passent au travers de la peau doivent être absorbés par le fascia qui les confie aux graisses fluides pour les diriger vers la sortie. De même si vous vous blessez dans la nature, la terre et les saletés entrées sous la peau doivent être renvoyées vers le colon par l’intermédiaire du fascia et des graisses fluides. C’est pourquoi un mammifère blessé se lèche abondamment le bas du ventre ou va le tremper dans l’eau (chevaux, vaches et grands animaux).

7.
Elles sont des précurseurs hormonaux très importants à tous les âges de la vie. A l’adolescence pour un bon développement des testicules, du pénis, des seins, de l’utérus, à l’âge de la reproduction pour avoir assez d’ovules et de spermatozoïdes. A la ménopause pour éviter tous les problèmes de sécheresse du vagin, baisse de la libido, dessèchement de la peau, bouffées de chaleur : on vous dira dans quelques années que si les femmes asiatiques n’ont pas ces problèmes, ce n’est pas à cause du soja (dont les européens font un usage démentiel ! ) mais grâce aux graisses fluides de leur corps, tout comme les femmes européennes ou du Pacifique qui ignorent sans soja ces problèmes ! Ce rôle hormonal est tout aussi capital pour les hommes afin d’éviter les pannes sexuelles ! Sachez que la sexualité chez l’homme comme chez la femme na rien à voir avec la capacité à se reproduire ! On peut être stérile à 20 ans, ne pas le savoir et avoir une sexualité d’enfer ! Nen déplaisent à la ménopause et à l’andropause, la sexualité chez ‘lêtre humain ne peut que croître et embellir dussions nous vivre 130 ans (lisez le Dr JM Bourre La diététique de la Performance Ed Odile Jacob).

8.
Enfin, cela a été découvert en 2001 par des chercheurs américains (Sciences et vie Février 2001) ces graisses fluides, qui viennent en premier et toutes seules en liposuccion, contiennent des cellules souches adultes capables de réparer tous nos organes et nos tissus ! Ce qui permet de comprendre pourquoi des cheveux peuvent repousser lorsque l’on mange de sorte à fabriquer des graisses fluides et que l’on pratique les bains dérivatifs pour les faire circuler ! Ces cellules souches que l’on peut obtenir par simple liposuccion sont déjà utilisées en Suisse depuis un an pour réparer des déchirures musculaires, des artères et des cœurs abîmés, évitant une transplantation d’organe. Il est bien clair à nos yeux de personnes qui s’intéressent à la nature que si celle-ci a prévu de mettre dans nos graisses fluides des cellules souches adultes capables de réparer notre corps, ce n’est pas pour les extraire avec une seringue mais bel et bien pour les faire circuler grâce au bain dérivatif et les conduire ainsi de manière naturelle et gratuite vers les régions du corps à réparer ! Bien entendu, il nous faut en premier lieu les faire fabriquer par notre corps par une alimentation appropriée.

(suite après)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 30 Oct - 10:54

1. Manger Bio : pourquoi ?


Les aliments bio ne pourrissent pas…
La conservation est possible en dehors du frigo.
Il n’y a pas de pesticides dedans
Ce point est fondamental. En fait les pesticides ont pour mission de tuer les neurones des insectes (leurs neurones sont les mêmes que ceux des humains).

Or il faut savoir que nous avons des neurones dans tout le corps :nous en avons 100 millions rien que dans le système digestif ! (en effet quand nous buvons une coupe de champagne, ce n’est pas le sang qui transporte l’alcool au cerveau avec pour effet l’ivresse, mais le circuit entre les neurones du système digestif et ceux du cerveau, quasi instantané).

Quand on arrose de pesticides une plante, ceux-ci imprègnent le sol à la première pluie et sont pompés par les racines et contenus dans la sève de la plante, jusqu’au cœur de cette-ci….

La vache mange cette plante, et sa viande et son lait sont donc plein de pesticides…Il faut savoir aussi que l’on n’arrive pas à enlever les pesticides de l’eau ! Et plus on la filtre, plus les molécules toxiques sont fractionnées et dangereuses.

Les aliments de qualité sont les plus simples. Il faut si possible acheter en vrac, car stériliser ou emballer sous vide coûte et augmente le prix. Attention aux aliments tout préparés, plats cuisinés, sauces etc. Il vaut mieux surgeler soi-même ses propres préparations et aliments. Cela détruit-il les aliments ? Se pose-t-on la question lorsque l’on voit des enfants nés après avoir été des embryons congelés ?


2. Mastiquer

Le Docteur Jean Minaberry préconise un mélange de cinq éléments qui a la vertu de nous réconcilier avec nos diverses cultures, avec une alimentation traditionnelle savoureuse et festive. En effet, bien des personnes qui parlent d’alimentation depuis cinquante ans sen sont pris parfois avec une grande sévérité aux spaghettis à l’Italienne, au couscous ou à la paella, les déclarant hautement fermentescibles (lire les Combinaisons alimentaires de M Shelton Editions Le Courrier du Livre). Les fermentations dont il est question ne sont dues qu’au fait que ces recettes ont été déformées, faites avec des farines blanches, dix fois trop de viandes et sont avalées au lieu d’être mastiquées et liquéfiées à chaque bouchée.


3. Combiner

Si au contraire vous faites ces merveilleuses recettes avec des céréales complètes, que vous mettez un très fin nuage de parmesan ou seulement 25 grammes de viande ou de poisson par personne et que vous insalivez et liquéfiez soigneusement chaque bouchée, alors rien n’est plus facile à digérer, assimiler et transformer en graisses fluides dites brunes. De même le cassoulet, interrogez les plus vieux du Sud Ouest de la France, doit être tel que chaque personne n’a qu’une seule cuillerée à soupe de haricots blancs, une petite et fine rondelle de saucisse ou un tout petit bout de lard, un gros morceau de pain noir et des légumes. Vous mastiquez et insalivez parfaitement et vous faites de bonnes graisses fluides dites brunes. Vous retrouvez exactement les mêmes combinaisons alimentaires dans le sandwich grec et le panbania à condition de ne pas oublier la poignée de fèves ou la petite purée de pois chiches tout comme les spaghettis sont normalement accompagnés dans le même repas de pois chiches ou de fèves en petite quantité.


Les cinq éléments de base à combiner sont donc un peu de céréales complètes, des légumes cuits ou crus, une cuillerée à soupe par personne d’une légumineuse (pois chiches, haricots secs, etc) quelques dés dune protéine animale et une bonne huile crue de première pression à froid (ou de la graisse d’oie dans le cas du cassoulet).

A vous de vérifier dans vos repas que vous avez les 5 éléments sachant que la céréale peut être remplacée par une tubercule, que la patate douce remplace céréale plus légumineuse. Vous trouvez cette combinaison dans les plats de base chinois (pas ceux des restaurants de luxe !) dans l’assiette libanaise, les plats de base en Inde mais aussi en Amérique du Sud. Depuis bien longtemps les hommes ont été capables de concevoir des préparations délicieuses capables de nourrir efficacement avec un minimum de volume alimentaire. Car bien sûr, vu que vous devez liquéfier tout cela dans votre bouche vous n’en mangerez pas une platée mais une petite portion normale pour les pays dits en voie de développement, ce qui est largement assez pour un travailleur de force sil en prend quatre fois par jour.
Par ailleurs vous ne mélangerez pas cette préparation à des charcuteries, des entremets, du fromage et encore moins un dessert ! C’est un plat unique avant lequel il est possible bien sûr d’avoir mangé un fruit cru ou une crudité aussi simple que possible (pas une salade composée !)

Il existe aussi une préparation dite crème Budwig ou Kousmine que nous faisons aujourd’hui sans fromage blanc ni céréale ni soja, seulement avec banane, huiles, trois poignées d’oléagineuses dont une de sésame et une de lin, jus de citron et fruits frais, qui permet aussi de fabriquer des graisses fluides rapidement à condition de manger à petites bouchées et d’insaliver et liquéfier dans la bouche soigneusement.

Recette :

1 banane écrasée à la fourchette jusqu’à consistance de mayonnaise ; Celle-ci se transforme en protéines. 2 cas de colza, émulsionnez les dedans. Ajoutez 2 cs du mélange 1 ‘sésame/lin broyés’ et 1cs du mélange 2 amandes, ou noix ou noisettes ou cajous. Ajoutez 1cc de jus de citron et ½ pomme coupée en tous petits morceaux.

Ce petit déjeuner doit suivre une période de jeune de 3 HEURES au moins et peut donc servir de repas le soir aux personnes qui travaillent la nuit.

De toutes façons tout ce qui entre par votre bouche doit être parfaitement liquéfié et insalivé, les liquides, même l’eau doivent être insalivés pour laisser au cerveau le temps de scanner , autrement dit analyser les molécules, calculer leur quantité pour tout ce qui entre dans le corps afin de préparer correctement la digestion et l’assimilation.
Il est bien entendu que les huiles de production industrielle, les préparations complexes du commerce, les confiseries, les barres chocolatées, les glaces, les gâteaux, les produits laitiers de tout genre sucrés, mous, gras et même light ne font fabriquer que des graisses épaisses !
Par contre les aliments crus, les préparations simples faites chez soi avec de bons produits, et à condition que vous les mastiquiez bien permettent la fabrication de graisses fluides.


4. Réfléchir

Poule sauvage ou d’élevage ?

Il y a entre les deux hémisphères, la zone dite de la récompence, le NAC, ou noyau accumbens. Sans Nac, plus de plaisir ne de douleur…

Ce noyau nous aide à nous nourrir correctement.

Par exemple, si nous étions une petite poule sauvage et que nous trouvions une graine, nous la regarderions, la flairerions, la gouterions du bout de la langue, afin d’envoyer au Nac toute information capable de déterminer si cette graine est vraiment bonne à manger pour nous…L’appareil digestif, à ce moment prévenu par la Nac, prépare ses cellules à capturer ce qui leur convient dans l’aliment que je m’apprête à ingérer, après l’avoir longuement mastiquer.

Si j’étais cette petite poule sauvage, je ne ferais que de la graisse brune. Ensuite, si l’on faisait une expérience avec moi, en me mettant dans un filet de goal, par exemple, avec du grain derrière le fond du filet, au lieu de m’affoler et d’aller d’un bout à l’autre du but, ne découvrant que des filets sur trois côtés, je me retournerais et contournerais facilement les filets pour aller voir si ce grain me convient ! (expérience apparemment véritable !)

Que voulons nous devenir ? Un poulet d’élévage, plein de graisses blanches et jaunes ?

Proportions pour une assiette parfaite :

3cs céréale complète ou tubercule (pommes de terre, patate douce,igname, topinambour, manioc).
1cs de légumineuses
3cs de légumes
30 à 50 g de protéine animale
1cs huile crue (aucune huile cuite n’est intéressante : cela fait grossir…)
Il faut savoir que la céréale complète est composée de 27% de protéines.

Nous en fixons

5% si nous la mangeons seule.
7% si nous la mangeons avec des légumes
15% si nous la mangeons avec des légumineuses
25% si nous la mangeons avec des protéines animales…

Ce mélange des 5 éléments permet de nourrir le plus d’humains avec la quantité minimale… (normalement on rempli un bol chin ois et on a assez. Difficile à croire pour mon estomac habitué à être distendu après le repas…)

Autre exemple de repas :

De la soupe (1 pdt, des légumes, 1 poignée de lentilles, 1 œuf, 1 cuillère à soupe d’huile au moment de manger).

1 salade, de l’huile, un peu de hoummous sur du pain, du poisson.

Les légumineuses tous les jours sont donc très importants mais en petite quantité. (prendre l’habitude d’en congeler de petites barquettes à mettre au congélo. Celles-ci sont très riches en protéines végétales et en fibres non solubles, qui capturent le gras, aident à l’assimilation des oligos éléments, font baisser le cholestérol.

Pour les cuire, il est recommandé de les faire tremper au moins 6 heures, de mettre de la sauge dans l’eau de cuisson (personnellement, j’y mets de l’algue Kombu et 1cc de bicarbonate, mais je vais essayer ce truc de la sauge) et BIEN MACHER.

Réparer l’intestion :

Manger des pâtes bio, cuites al dente et de l’huile d’olive crue, à tous les repas, pendant huit jours.

Ou utiliser un vieux remède contre la typhoïde (que l’on peut essayer dans la maladie de Crhon, qui est en quelques sortes une thyphoïde chronique)

Ecraser deux bananes (et les laisser s’oxyder) jusqu’à consistance de la mayonnaise le soir pour le lendemain matin.

Les manger à la cuillère en mâchant et salivant longuement chaque bouchée (45 minutes !).

Ecrasez de nouveau 2 bananes, à l’air, pour le repas de midi. Ainsi de suite jusqu’au soir.

Continuer comme cela 4X par jours jusqu’à ce que les selles soient moulées.


Et le gluten :

Le problème vient de l’abus, évidemment. Il faut savoir qu’avant 1960, le blé, le maïs, le riz et les pommes de terre, étaient composés à 80-90% d’amylose, un amidon très léger comme le tapioca- qui ne contient pas de gluten- et de 20-10% d’amylopectine, un amidon lourd (gluten) qui a la propriété de bloquer le pancréas, l’insuline et de conduire ainsi tout droit au diabète de type 2.

Depuis 1960, par sélections et croisements successifs, les ingénieurs agrnomes aux service des industries alimentaires ont donné vie à des céréales dont la proportion d’amylose et d’amylopectine est inversée, ce qui donne un grain bien plus lourd, et donc bien plus lucratif ; Sympa, non ?

Il est amusant de constater que pour 1 kg de pommes de terre vous aurez plus de tubercules en bio, car elles sont plus riches en amylose, très légère…

Quant au petit épeautre riche en amylose, on n’obtient que 20 quintaux à l’hectare, contrairement au blé « modifié » qui pèse, grâce à son amylopectine et au rendement chimique, 118 quintaux pour le même hectare (mais pas de même terre).

A savoir : le blé bio contient 60 à 70% d’amylose pour 80 à 90% dans le petit épeautre.

Le riz opaque (et le riz glutineux) seront riches en amylopectine (et bien collants) ; tandis que le riz translucide est riche en amylose.

Préférer le riz long !

Produits laitiers :

18% de la population mondiale est capable de digérer le lait. Evitez donc les produits laitiers si vous voulez éviter l’ostéoporose… et sachez que l’on fixe ¼ du calcium des produits laitiers, pour la ½ de celui des végétaux. Et que le calcium est indispensable au cerveau !

Graines germées :

Les garder longtemps en bouche, c’est la manière idéale d’en assimiler (per linguam) les oligo-éléments."

************
(J'ai remplacé les proteines animales par des proteines végétales.)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 30 Oct - 15:19

Merci Océanwave pour ce long et passionnant exposé! Du coup, on ne respecte plus du tout les 15-55-30% de protéines, glucides lipides? De toutes façons, ça m'a toujours paru assez abérrant de compter comme ça. A mon avis, on pourrait manger assez déséquilibré mais que des choses saines, bio, mures... et tout irait bien! Bref...

Alors maintenant, j'ai d'autres questions!

J'ai un peu honte de l'avouer, tu vas dire que je dépasse le bol chinois mais... moi j'ai absolument besoin de gouter!! Que faudrait il manger alors dans ce cas là?

Quel protéines choisis tu pour remplacer les animales? Tu mets 1 CS de légumineuses en plus? Ou du tofu (mais alors ça fait beaucoup de soja)? Enfin pour les végétariens, ça a l'air qunad meme plus pratique et plus varié!

Combien mesur la fameuse CS? 15 ml sans doute. Je suppose que pour l'huile, tu la remplis et que pour les aliments, tu la plonges dans le plat autant de fois qu'indiqué mais que ça fais un peu plus de 15 ou 45 ml, non???

Je trouve qu'il y a peu de fruits et légumes, 3 CS par repas, on est loin de la portion de crudités plus du plat de légumes recommandés (mais c'est vrai parfois on a l'estomac un peu...site d'optimiste, ici ya pas de smiley qui fait la tête!!)

Quelle huile faut il choisir?



je sais j'abuse un peu. Enfin, si tu as un peu de temps... Ca m'intéresse bcp!

Merci

PS: et que fais-tu de toutes tes délicieuses pâtisseries véganes? Tu vas devenir folle!!
Revenir en haut Aller en bas
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 30 Oct - 17:15

"J'ai un peu honte de l'avouer, tu vas dire que je dépasse le bol chinois mais... moi j'ai absolument besoin de gouter!! Que faudrait il manger alors dans ce cas là?"
ben ce qui te fait plaisir mais il faut s'arrêter dès que le sentiment de satiété est là, donc insaliver les aliments, mastiquer et puis voilà. Hier à quatre heures, c'était une tranche de pain noir et un carré de chocolat, mais ça peut aussi bien être un fruit ou autre chose même une pâtisserie une fois de temps en temps à condition d'insaliver et de mastiquer et de s'arrêter quand on n'a plus faim. Au début, c'est bizarre mais il peut arriver qu'on cale au bout d'une demi tranche de pain, le corps dit naturellement stop.

Citation :
"Quel protéines choisis tu pour remplacer les animales? Tu mets 1 CS de légumineuses en plus? Ou du tofu (mais alors ça fait beaucoup de soja)?
"
je remplace par du tofu, du seitan ou 1/ steack de soja.

Citation :
Combien mesure la fameuse CS? 15 ml sans doute. Je suppose que pour l'huile, tu la remplis et que pour les aliments, tu la plonges dans le plat autant de fois qu'indiqué mais que ça fais un peu plus de 15 ou 45 ml, non???
une CS = 15 ml. j'en met deux sur mon Kousmine le matin. pour le midi et le soir, sur mon plat, je mets une fois mon assiette préparée 1 CS. Ce qui fait que dans la journée je carbure à 60 ml d'huile ppf.

Citation :
Je trouve qu'il y a peu de fruits et légumes, 3 CS par repas.
Avec Kousmine le matin, j'ai déjà 3 fruits différents frais dans mon bol. je peux en rajouter à 4h si ça me chante ou à 10h, idem pour les légumes.

Citation :
Quelle huile faut il choisir?
TOUJOURS des huiles extraites à froid, 1ère pression. J'ai de l'huile de colza et de l'huile d'olive bio, dans des flacons teintés. ce sont des huiles "vivantes" , elles n'ont pas été chauffées et elles ne font pas grossir. je sais, ça semble bizarre, j'ai été au régime toute ma vie, on m'avait toujours dit que le gras, c'était mauvais mais là, c'est quand même étonnant mais j'ai crisé la première fois que j'ai rajouté mes huiles le matin, j'avais peur de prendre 5 kilos dans la semaine.
Je ne me pèse plus pour le moment mais j'arrive de nouveau à rentrer dans mes vêtements.

Citation :
PS: et que fais-tu de toutes tes délicieuses pâtisseriesvéganes
ben j'en mange mais une à la fois, de préférence loin des repas, au 4h ou au goûter, et je prends le temps de la savourer, j'insalive, je mastique.

Voilàààààààààààààà
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages : 7866
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 30 Oct - 19:06

Oceanwave a écrit:
Et le gluten :
Le problème vient de l’abus, évidemment. Il faut savoir qu’avant 1960, le blé, le maïs, le riz et les pommes de terre, étaient composés à 80-90% d’amylose, un amidon très léger comme le tapioca- qui ne contient pas de gluten- et de 20-10% d’amylopectine, un amidon lourd (gluten) qui a la propriété de bloquer le pancréas, l’insuline et de conduire ainsi tout droit au diabète de type 2.
Depuis 1960, par sélections et croisements successifs, les ingénieurs agrnomes aux service des industries alimentaires ont donné vie à des céréales dont la proportion d’amylose et d’amylopectine est inversée, ce qui donne un grain bien plus lourd, et donc bien plus lucratif

ça alors !!!! affraid C'est beau, le progrès !!

Merci Oceanwave, ton exposé est passionnant, plein d'infos intéressantes et très utiles.
Comme Terraillon, je me suis toujours demandé ce qu'on entendait pas ce vocable débile -euh... disons, que je ne comprenais pas Laughing- de repas é-qui-li-bré. ça m'a toujours énervée car j'ai toujours trouvé que ça ne voulait rien dire !!

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 30 Oct - 22:02

Waouh... super! merci pour ta réponse bien complète et pour la rapidité!!

Moi, je fais Kousmine depuis quelques mois mais elle recommande de ne pas dépasser 30 ml d'huile vppf par jour environ. Ca va, je me porte bien mais j'ai l'impression depuis quelques jours (avant de lire ton exposé!!) d'en avoir besoin d'un peu plus.
Je ne sais pas, c'est bizarre, j'ai aussi été "au régime" (anorexie 10 ans!) et j'ai eu peur du gras pendant de longues années mais là, je sens dans ma peau (autour de la bouche et aux joues) que c'est sec même à l'intérieur, même en buvant bcp et avec une bonne crème.
Bref, je vais y aller un peu plus sur les huiles!

Merci pour la réponse du gouter, ma grande angoisse mon 4 heures!!
Revenir en haut Aller en bas
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 30 Oct - 22:27

Les bains dérivatifs aident beaucoup. Et puis un truc que j'oubliais pour bien réhydrater, dès le matin, au lever, boire un bol ou une tasse (200ml d'eau chaude mais pas bouillante, petit déjeuner après.
En tout cas, de mon côté, ça me fait beaucoup de bien, tout ces petits trucs ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mar 31 Oct - 10:25

Ca y est j'ai pris mon petit déj! verdict: très bon! thumleft

J'ai seulement mis un peu moins d'huile car l'odeur de l'huile de colza m'a un peu sauté à la gorge et j'ai eu peur de devoir tout jeter! mais je vais aller racheter de l'huile de noix et en mettre 2 CS demain. J'ai de l'huile de noisette, hyper bonne, mais elle n'a pas du tout de tout les mêmes propriétés.

En fait, il faut prendre 3 CS noix ou colza et 1 d'olive pour le rapport oméga 3/6. Enfin, c'est un peu débile, ça dépend de ce qu'on mange à côté!



Ils disent des trucs standards mais ils ne savent pas si on mange plein de poissons gras ou plein de viande (enfin, nous c'est ni l'un ni l'autre et là, ils en savent encore moins! )

A midi, je sais pas trop, je vais essayer de me débrouiller!

Es-tu sûre que ça ne gache pas tout sans les quelques dés de protéines animales?

Moi, je mange un peu de laitages de chèvre et brebis et quelques oeufs, maintenant ya plus qu'à gérer les tupperw... pour manger par demi portion!!
Enfin, ça a pas l'air sorcier et c'est un peu comme Kousmine après tout. Sauf que, si j'ai bien compris, les repas de midi et du soir sont comparables... et il faut faire à chaque fois un petit mélange, c'est juste un peu plus long. Je suppose qu'on prend vite le pli!

Je vous raconterai...
Revenir en haut Aller en bas
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mar 31 Oct - 10:59

Citation :
J'ai seulement mis un peu moins d'huile car l'odeur de l'huile de colza m'a un peu sauté à la gorge et j'ai eu peur de devoir tout jeter! mais je vais aller racheter de l'huile de noix et en mettre 2 CS demain. J'ai de l'huile de noisette, hyper bonne, mais elle n'a pas du tout de tout les mêmes propriétés.
Tu as bien battu les huiles avec la banane écrasée ? Ca fait comme un mayonnaise sucrée. J'adore l'huile de colza, mmmmh !!!

Citation :
Es-tu sûre que ça ne gache pas tout sans les quelques dés de protéines animales?

Ben, je pratique ça depuis deux semaines, je suis végétalienne donc hors de question d'avoir des proteines animales dans mon assiette. De cette manière, ça me réussit. je pense que tu peux rajouter de l'oeuf pour toi. C'est comme tout, il faut adapter selon son style de vie.


Citation :
Enfin, ça a pas l'air sorcier et c'est un peu comme Kousmine après tout. Sauf que, si j'ai bien compris, les repas de midi et du soir sont comparables...
Vi comparables, mais il faut alterner riz complet, boulgour complet, quinoa, pâtes complètes, ne jamais rester sur un seul truc à la fois, on perd le goût, quoi. Bien insaliver, mastiquer surtout.

et puis, ça n'empêche pas de faire un bon goûter à 4 heures et de s'acheter un p'tit truc sympa (à insaliver et mastiquer LOL)




Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mar 31 Oct - 15:10

Oui oui j'avais très bien écrasé la banane, mais finalement on ne sentait pas trop trop le gout donc je pourrais réessayer avec 2 Cs. N'empêche que l'huile de noix est meilleure. Elle apporte encore un peu plus d'oméga 3, est également bien équilibrée avec les oméga 6 mais... elle est légèrement acidifiante, elle coute bien plus cher et elle est fragile.

Et j'ai regardé mon huile d enoisette, elle a les mêmes teneurs que l'huile d'olive mais c'est pareil elle est bien plus cher!

Donc, on pourrait aussi bien recommander noix/ noisettes au lieu de colza/olive mais je crois que les gens râlerait à cause du prix!

Kousmine recommande 1 CS lin et 2 CS tournesol mais c'est parce que le lin est vraiment bourré d'oméga 3, donc on peut de permettre une huile riche en oméga 6. Elle est bon marché aussi.

Bref, ya plus qu'à varier pour être sûres de ne pas faire de bêtises!

Pour le déjeuner, c'était pas facile parce que mes légumineuses, quinoa, etc... n'avait pas assez trempé. Donc, j'ai pris

chou fleur cru nature
courgettes -tomates (le tout juste réchauffé mais pas cuit) + châtaignes+ 1 Cs d'huile de noisettes
1 caillé de brebis avec un peu de sucre complet.


J'avais pas trop d'idées, je regardais bêtement mon frigo! En fait, j'ai mangé un peu comme d'habitude mais en ayant réfléchi 3 plombes!!!


Et ce soir, on est invité ça va pas être terrible non plus!
Revenir en haut Aller en bas
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mar 31 Oct - 17:08

Quand on a des invitations, on peut se permettre de faire des écarts, de toute façon le corps se régulera de lui-même les jours après.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mar 31 Oct - 17:15

heureusement!!
Revenir en haut Aller en bas
Ninicerise
Découvre le forum
Découvre le forum


Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 52
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Dim 12 Nov - 21:38

Oceanwave a écrit:

Recette :

1 banane écrasée à la fourchette jusqu’à consistance de mayonnaise ; Celle-ci se transforme en protéines.

Alors j'ai testé la recette et c'est tout simplement savoureux. Pour moi c'est adopté !!! Par contre je me pose une question : comment la banane peut elle se transformer en protéines ????
Revenir en haut Aller en bas
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Ven 17 Nov - 23:30

Hello

Après ces quelques jours d'essais, j'ai finalement un peu de mal!

1) je trouve ça frustrant!

On me considère pourtant comme une petite mangeuse, mais le bol chinois... les 1/4 de portions... ça me donne envie de me jeter sur un bon gros plat bien roboratif et de le croquer à pleine dents en l'avalant goulument!!

2) je trouve ça peu pratique

C'est fatiguant de rassembler les 5 éléments, notamment les protéines animales et les légumineuses, à chaque repas. De se creuser le tête pour que tout aille ensemble.
Ce serait tellment plus simple, et sans doute pas mauvais pour la santé, de mettre 60 à 120 g de protéines "directes" à midi et 2 CS de légumineuses le soir! On peut?[/b]

Je ne vais pas congeler 1 CS de lentilles pour un futur repas!

Ni manger 1 oeuf chaque midi (7 oeufs par semaine!!) remarque, pourquoi pas! [b]On peut?[/
color]

Et en plus j'ai vraiment du mal avec l'huile de colza!

Au secours, c'est foireux mon truc!!


[color=blue]Et toi, Oceanwave, tu te régales toujours? Raconte nous un peu!! Donne nous des idées!!



Oh là là, mes couleurs et mes caractères c'est pas mal!!!
Revenir en haut Aller en bas
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Sam 18 Nov - 0:04

bah, je m'en lasse pô et ça se ressent sur le corps et j'en parle avec connaissance de cause, ayant été une petite fille, une juen fille et une jeune femme obèse, toujours obsédée par la nourriture. J'ai appris à apprécier mes aliments, à en savourer chaque bouchée, et à mastiquer plutôt que d'avaler, j'étais un aspirateur à bouffe à une certaine époque.

Je fais mes petites portions avec plein de trucs différents, je passe une demi-journée (le dimanche matin) à faire des petits plats différents, je congèle dans mes boîtes ikea et ça me fais mes repas d'une semaine. Ca va aussi bien du chili vegan, qu'au riz végé-cantonnais, aux legumes & lentilles au curry etc...

Le midi, j'ai 5 à 7 petiots, pas le temps de me préparer de quoi manger correctement, et le soir, je suis morte de fatigue, pas envie de cuisiner pour moi, alors, je sors mes petites portions. Ca prends un temps fou d'insaliver et de mastiquer par contre, parfois, je dois me forcer pour terminer parce qu'au bout de 20 mn, je n'ai plus faim. Si je veux me faire un plaisir gras et sucré, j'ai mon chocolat, mes essais culinaires,crèmes desserts, toujours en dehors des repas. Je ne ressents pas de frustrations.
J'ai même remplacé l'un de mes repas du midi avant hier par une petite assiette de frites et de crudités et touchant mastiquant mastiquant etc..je n'ai pas pu la terminer entièrement, et je n'étais pas frustrée parce que j'avais dégusté mes frites. Au paravant ça m'aurait fait mal de laisser comme ça dans l'assiette.

Mon poids n'a pas bougé mais je flotte dans mes vêtements, c'est marrant, c'est comme une sorte de remodellage.

Je pense qu'on peut l'adapter à sa manière de vivre, à chacun de faire des essais selon ses envies.
Je suis en train de mélanger de l'huile de macadamia avec de l'hule de colza le matin, c'est trop bon, mais n'importe quelle huile ppf dont on apprécie le goût peut faire l'affaire, je crois.

ca me réconcilie avec moi-même, c'est le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Sam 18 Nov - 15:14

Merci Oceanwave pour ta réponse, ça fait plaisir de lire ton témoignage positif!
Je crois effectivement que je vais congeler des portions pour la semaine ou du moins plusieurs jours. Soit mes repas, soit ceux des enfants.

Peut-être aussi que je n'ai pas assez persévéré, je n'aurais peut-être pas du passer directement au bol chinois parce que la quantité ne me va pas du tout! Et pourtant, on me traite d'oiseau!

J'ai aussi le problème d'avoir du mal à jeter les restes des enfants sans grignoter dans les assiettes mais ça... c'est à moi de prendre sur moi!
Le plus dur, c'est quand ils n'ont rien mangé d'un truc qui me parait super bon! Tout jeter alors que ça me fait envie... c'est dur!

Merci encore!
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*


Féminin
Nombre de messages : 7866
Age : 57
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Sam 18 Nov - 15:32

terraillon a écrit:
Le plus dur, c'est quand ils n'ont rien mangé d'un truc qui me parait super bon! Tout jeter alors que ça me fait envie... c'est dur!

Tu es obligée de jeter ? tu ne peux pas le leur garder pour le repas suivant ?

_________________

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l’oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature (Ours Debout, Lakota)
The two most important days in your life are the day you were born and the day you find out why
(Marc Twain)

Revenir en haut Aller en bas
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Sam 18 Nov - 16:51

Je suis la reine de la récup' et congélation, avec 6 petiots, les restes il y en a. Quand c'est du frais, je leurs en ressers le lendemain sous une autre forme, avec un autre nom plein d'imagination. J'ai fait le plein de boîtes hermétques chez ikéa.

Sinon pour en revenir à mon conception de manger, ça n'est guère éloigné du concept : on peut manger de tout mais dès qu'on sent qu'on n'a plus faim, on s'arrête. Il y avait un medecin qui avait écrit un livre à ce sujet il y a quelques années, je ne me rappelle plus du nom..Fricker peut-être ?

J'ai souffert longtemps d'hyperphagie et de boulimie, depuis l'âge de mes 6 ans, et à la moindre frustration, c'était gâteau, chocolat et toutiquanti. J'ai perdu mon surpoids avec weight-watchers mais il y avait toujours cette peur de "manquer" d'être frustrée et surtout une diabolisation du gras.

J'ai fait les bains dérivatifs qui m'ont apporté beaucoup et j'ai finalement sur le conseils de mon amie Atulya et après avoir lu "mastiquer, c'est la santé", écouter ma faim du mieux que je le pouvais et ajouter 3 à 4 CS d'huile ppf dans mon alimentation.

Voilààààààààààààà

Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
terraillon
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 122
Localisation : paris
Emploi : mère au foyer
Loisirs : jardinage, lecture, jogging, cuisine, nutrition
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Sam 18 Nov - 19:48

Oui, je sais je peux le garder pour le lendemain mais c'est souvent parce qu'ils n'ont pas aimé qu'un plat me reste sur les bras!! Je ne pense sans doute pas assez à le "refourguer" sous une autre forme, à force que cuisiner simplement pour faire "santé"....

Là, j'ai passé le temps de la sieste des enfants à préparer d'avance leur repas de la semaine, ainsi que les repas de mon mari pour le soir! OUi, je sais, c'est compliqué à la maison!

Merci à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Gourmande
Découvre le forum
Découvre le forum


Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 36
Localisation : france
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Lun 1 Jan - 23:11

Bonsoir.
Merci à toi oceanwave pour toutes ces info super intéressantes.
Il y a un truc que je comprends pas= ppf...C'est quoi ces termes stp?
erci et bonne soirée!
Revenir en haut Aller en bas
Oceanwave
Faon des Bois
Faon des Bois


Féminin
Nombre de messages : 3844
Age : 44
Localisation : Dijon (21)
Loisirs : cuisine vegetalienne
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mar 2 Jan - 0:19

Ce sont des huiles premières pression à froid. A acheter de préférence en magasion bio.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.vegansfields.over-blog.com
Gourmande
Découvre le forum
Découvre le forum


Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 36
Localisation : france
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mar 2 Jan - 0:47

Oh merci, Oceanwave!
j'étais loin de m'en douter lol, et bien maintenant je sais
à bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Mer 27 Aoû - 23:03

Je ressors ce post, pour savoir un peu comment se sentent celles qui ont essayé... Quel verdict?
Moi je cherche une nouvelle facon de malimenter car jai pris du poids mais je ne lai pas vu venir... Donc je pense essayer cette méthode des grasses fluides. Au bout de combien de temps ressent-on des resultats??

Edit: j'ai trouvé en mag bio du muesli avec des légumineuses (azuki), ca serait un repas complet possible, avec du lait de soja et un fruit frais??
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment fabriquer des graisses fluides 1)   Aujourd'hui à 15:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment fabriquer des graisses fluides 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment fabriquer des graisses fluides 1)
» Comment Fabriquer un Solarscope de taille honorable ?
» (vidéo) Comment fabriquer ses Tzitzit (Franges)
» Comment fabriquer sa baguette magique .....
» Comment fabriquer un abri anti-atomique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE\'S PLACE :: VEGETA*ISME & VEGANISME :: DIETETIQUE-
Sauter vers: