ARNELAE'S PLACE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.90 €
Voir le deal

 

 Echange sur les pauvres taureaux

Aller en bas 
AuteurMessage
Eléonore
Commence à se sentir à l'aise
Commence à se sentir à l'aise


Nombre de messages : 79
Age : 78
Date d'inscription : 05/10/2006

Echange sur les pauvres taureaux Empty
MessageSujet: Echange sur les pauvres taureaux   Echange sur les pauvres taureaux EmptyDim 25 Fév - 15:08

Bonjour,

Voici le message reçu ce matin sur le forum "Regard Naturaiste":



Je fais suivre (trouvez tout en bas ma réponse à cet abruti)

Thierry

Cyber action contre "Libé"

Chers amis abolitionnistes,

Jeudi 22 février, Jacques Durand, journaliste taurin dans "Libération", dans son article page 27, dépasse tout ce que l'on pouvait imaginer dans l'abjection. Une pleine page. Rien que ça... Il y consacre une grande partie à la "non souffrance du taureau" pendant sa torture. Se fiant ainsi à une pseudo étude scientifique de chercheurs de Madrid, comme par hasard... qui auraient découvert une hormone anésthésiante existant chez le taureau. Celle-ci se répandant aussitôt au moment des coups répétés à l'arme blanche dans les chairs de l'animal. Donc, il ne souffre pas. Le taureau serait le seul animal à avoir cette particularité. Ben voyons... C'est absolument INSUPPORTABLE ! Il suffit de voir le film "Alinéa 3" ou "Le film de la Honte" et écouter les beuglements déchirants de taurillons percés de part en part se secouant pour se débarasser des harpons plantés dans leur chair. Par conséquent, chers amis, je vous demande de protester énergiquement mais sans injures auprès de la rédaction de "Libération" (mails des journalistes ci-dessous). Vous trouverez en fin de mail le courrier que nous avons envoyé au journal.

Un grand merci à l'avance

Thierry Hély
Vice-Président du CRAC
www.anticorrida.com




durand@liberation.fr
clerget@liberation.fr
degaudemar@liberation.fr
haski@liberation.fr
thenard@liberation.fr
joffrin@liberation.fr


================================================================================
Lettre envoyée par le CRAC

Messieurs,

C'est avec consternation que nous constatons qu'une nouvelle fois
votre journal fait l'apologie de la torture animale dans les
arènes. Et de quelle manière ! En niant la souffrance du taureau
pendant son supplice (article de Jacques Durand, "Libération" du 22
février 2007). Une espèce de "controverse de Valladolid" version
"taureau", en quelque sorte... Comment est-ce possible ? Quand on
sait que tous les plus grands humanistes, Victor Hugo et Émile
Zola, pour ne citer que les plus célèbres, se sont érigés contre
cette barbarie d'un autre âge, dernier vestige des jeux du cirque.
Et quel effet cela vous fait-il de promouvoir ainsi cette pratique
fasciste, digne héritière du franquisme ? Les républicains
espagnols étaient sur le point de l'abolir en 1937. Le saviez-vous,
au moins ? En ces temps actuels, où, même en Espagne (39 villes
déclarées anticorrida, dont Barcelone), la corrida est sérieusement
mise à mal, où 455 personnalités françaises de tous horizons ont
déjà signé notre manifeste pour l'abolition de toutes ces
atrocités, comment se fait-il que notre "Libé", censé être un
journal humaniste, continue à vanter cette ignominie ?
Cela reste pour nous un mystère insondable... Au cas où vous
l'ignoreriez, Jean-Marie Le Pen est un amateur très friand de cette
torture érigée en spectacle. A méditer... Beaucoup de vos
lecteurs, croyez-nous, se sont détournés de votre journal à cause
de tout cela. La corrida est un divertissement odieux, vous le
savez bien. Et dans quelques années, quand elle aura disparu, tout
le monde se demandera comment cette barbarie pouvait encore
subsister en 2007. Peut-être qu'avec Laurent Joffrin, nouvellement
à la tête de "Libé", les choses vont évoluer dans le bon sens...
C'est tout ce que nous souhaitons, au nom de tous ces animaux
torturés à mort juste pour la jouissance des hommes. Comme le
disent si bien nos trois présidents d'honneur, le regretté Jacques
Derrida, Albert Jacquard et Morad El Hattab, notre cause est un
combat éthique pour une humanité meilleure.

Merci de m'avoir lu.

Bien cordialement

Thierry Hély
Vice-président du CRAC (Comité Radicalement Anti-Corrida)
www.anticorrida.com

Les quatre membres du bureau :

Jean-Pierre Garrigues, président

Thierry Hély, vice-président
Coloma Rodriguez, trésorière

Patricia Zaradny, secrétaire nationale
et Luce Lapin, porte-parole nationale,
journaliste à "Charlie Hebdo"Bonjour monsieur Durant,

j'ai découvert une information de tout premier ordre dont je tenais à vous faire part : vous possédez une hormone anesthésiante à la compassion et à la souffrance des êtres sensibles (dont vous ne faites pas parti, ce qui vous protège). Si, si!

A priori vous n'êtes pas le seul dans ce cas, ce qui expliquerait la prédisposition d'une partie de la race humaine à imposer sa supériorité à ses congénères ainsi que son aversion à toute forme de vie. Malgré tout, le caractère sensationnel de cette révélation dévoile toute sa particularité lorsque l'on sait que les taureaux possèdent, eux, une autre hormone, celle-ci anesthésiante à la co***rie délirantes de certains hommes qui parce qu'ils exercent le métier de journaliste se prennent pour des dieux. A moins, plus tristement, qu'ils ne soient de piètres journalistes contraints de se prostituer au premier lobby venu pour arriver à boucler leurs fins de mois. Bonne nouvelle : dans ce monde de fous les emplois de mercenaires et de vendus ne manquent pas! Mais à toute fin utile la prochaine fois que vous serez amené à défendre l’indéfendable, dites simplement que la torture vous fait jouir et vous masturbe l’encéphalogramme plutôt que de vous fatiguer à trouver des arguments avilissants par leur idiotie.



Thierry Blancheton



"La véritable épreuve morale de l'humanité, son épreuve fondamentale, réside en son attitude envers ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et à cet égard, le genre humain a souffert un débâcle fondamental, un débâcle si fondamental que tous les autres résultent de celui-ci". Milan Kundera.
Revenir en haut Aller en bas
 
Echange sur les pauvres taureaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Réagir pour les Animaux-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser