ARNELAE'S PLACE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

 

 la PMAF

Aller en bas 
AuteurMessage
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

la PMAF Empty
MessageSujet: la PMAF   la PMAF EmptySam 26 Mar - 13:07

La PMAF oeuvre pour diverses campagnes, notamment les labels(extrait ci-dessous), les transports des animaux, les poulets de chairs, ...
http://www.pmaf.org/page.php?menu=null.inc&content=rubriques/campagnes/campagnes_accueil.html


LABEL ROUGE ET AGRICULTURE BIOLOGIQUE : QU'EN EST-IL DU BIEN-ÊTRE ANIMAL ?

Ce dossier a été réalisé grâce au soutien de la Fondation pour une Terre Humaine. Il a été imprimé à 4000 exemplaires, sous la forme d'une pochette contenant des fiches sur chaque espèce.
Un nombre croissant de consommateurs est soucieux du bien-être des animaux et à ce titre, recherche des produits issus d’élevage où cet aspect est clairement pris en compte. Mais que se cache-t-il dans les cahiers des charges du Label Rouge et de l’Agriculture Biologique (AB) ?
Imposent-ils des pratiques d’élevage qui vont suffisamment loin pour le bien-être animal ?
Cette étude tente de répondre à cette question, en présentant une analyse critique du contenu des cahiers des charges Label Rouge et AB. Elle révèle également les conditions d’élevage intensives afin de permettre à chacun d’avoir un outil de comparaison entre les deux modes de production.

Le Label Rouge
« Le Label Rouge, propriété du ministère de l’Agriculture, a été créé par la loi d’orientation agricole de 1960. Le Label Rouge est une certification qui atteste qu’un produit agricole ou une denrée alimentaire possède un ensemble de caractéristiques préalablement fixées qui établissent un niveau de qualité supérieure. Ce produit doit se distinguer des produits de l’espèce habituellement commercialisés, notamment par ses conditions de production ou de fabrication. L’écart qualitatif par rapport aux produits courants similaires doit être directement perceptible par le consommateur final, tant sur le plan gustatif qu’au niveau de l’image qu’il véhicule.
Le respect des cahiers des charges par les opérateurs est contrôlé par des organismes certificateurs accrédités. »
Source : www.agriculture.gouv.fr



Le Label AB (Agriculture Biologique)
« L’Agriculture Biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels et notamment du bien-être des animaux. Ainsi, elle exclut l’usage de pesticides, d’engrais chimiques ou solubles, des OGM et limite l’emploi d’intrants.
Le contrôle des condit ions de production, de transformation et d’importation est réalisé par des organismes certificateurs.
Propriété du ministère de l’Agriculture, la marque AB permet aux professionnels qui le désirent de faire connaître le mode de production biologique de leurs produits et permet aux consommateurs de mieux identifier les produits bio. »
Source : www.agriculture.gouv.fr

Arrow Bien souvent, la Protection mondiale des animaux de ferme doit répondre à la question suivante : « A quel label se fier losqu’on refuse de consommer de la viande provenant d’élevages intensifs ou produite selon des méthodes d’élevage qui font souffrir les animaux ? ».

La réponse à cette question n’est pas facile car dans le cadre du processus d’élevage, de la naissance à l’abattage, à bien des moments le bien-être de l’animal peut être altéré. S’il est important qu’un animal ait un accès à l’extérieur, il n’en est pas moins important, par exemple, que l’animal ne subisse pas de mutilations douloureuses telles que la coupe de la queue ou le débecquage, ou qu’il soit étourdi avec une méthode efficace au moment de l’abattage.

Afin de pouvoir apporter une réponse claire aux consommateurs soucieux du bien-être des animaux, la PMAF a analysé les normes techniques minimales auxquelles doivent répondre les produits Label Rouge et ceux issus de l’Agriculture Biologique en France.

Les labels présentés ici garantissent tous l’utilisation de normes d’élevage prenant en compte le bien-être animal, avec des exigences supérieures à ce que la réglementation générale impose. Toutefois, le Label Rouge et l’Agriculture Biologique (AB) présentent également des lacunes pour le bien-être des animaux ; elles sont précisées en dernière page de chaque fiche du présent dossier dans le paragraphe « Points à améliorer ». Malgré tout, la PMAF vous encourage à donner votre préférence à ces produits labellisés, même s’il nous semble que leur cahier des charges devrait évoluer vers une meilleure prise en compte du bien-être des animaux.


Il est parfois difficile de dire pour chaque espèce, si le Label Rouge offre davantage de garanties que le label AB ou vice versa. Chacun présente des avantages et des inconvénients. A chacun donc de se forger sa propre opinion.

La PMAF espère que si les consommateurs expriment un intérêt croissant pour le bien-être animal, cet aspect sera davantage pris en compte lors de l’élaboration des cahiers des charges des produits vendus sous signes de qualité. C’est ce qui a motivé la réalisation de ce travail qui sera régulièrement mis à jour au fil des années.

La PMAF souhaite également encourager les consommateurs à diminuer leur consommation de viande afin de pouvoir privilégier le choix de produits alimentaires parfois un peu plus chers, mais de meilleure qualité.

Extrait de la PMAF: http://www.pmaf.org/labels/index.php
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
arnelae
Administratrice
Administratrice
arnelae


Féminin
Nombre de messages : 18670
Age : 47
Localisation : Bassin d'Arcachon
Date d'inscription : 02/03/2005

la PMAF Empty
MessageSujet: Re: la PMAF   la PMAF EmptySam 26 Mar - 13:19

L’abattage des animaux d'élevage

Arrow L’abattage se fait généralement en deux étapes. Les animaux sont dans un premier temps étourdis (avec un pistolet à tige perforante, par choc électrique ou avec du gaz). L’étourdissement a pour objectif de rendre l’animal inconscient de façon à ce qu’il ne ressente plus la douleur. Leur gorge est ensuite tranchée et ils meurent du fait de la perte de sang. Hélas, dans certains pays, il n’y a aucune loi ni même de code de bonnes pratiques pour indiquer les méthodes d’abattage. De ce fait, beaucoup d’animaux sont étourdis de façon inefficace ou ne sont pas du tout étourdis.

Arrow La Protection mondiale des animaux de ferme est préoccupée par le fait que :
- il est important que le courant utilisé pour étourdir les animaux soit suffisamment fort. Si la puissance du courant électrique n’est pas assez élevée, ou si les pinces destinées à étourdir les animaux ne sont pas placées correctement sur la tête de l’animal, il y a un risque que l’animal ne soit pas étourdi correctement. Certains animaux doivent parfois être étourdis une seconde fois ; cela signifie que la première tentative pour étourdir l’animal a, plutôt qu’étourdir l’animal, envoyé un puissant et douloureux choc électrique. Dans le cas des volailles qui sont abattues en utilisant un bain d’eau électrifié, les oiseaux ne sont pas toujours étourdis correctement parce qu’il arrive qu’ils relèvent leur tête au-dessus de l’eau. Beaucoup de volailles, en particulier les plus grosses, paniquent et se débattent lorsqu’elles sont suspendues sur la chaîne d’abattage ; si elles touchent l’eau en battant des ailes, avant d’avoir été étourdies, elles reçoivent une violente décharge électrique.
- même un étourdissement électrique correct ne dure pas très longtemps. Il est important qu’il n’y ait pas un temps trop long qui s’écoule entre l’étourdissement et l’entaillement de la gorge sinon, la volaille peut reprendre conscience.
- il est très important que les deux carotides (ce sont les deux artères principales qui irriguent le cerveau avec du sang) soient tranchées pour garantir une évacuation rapide du sang et la mort, afin de réduire le risque que l’animal puisse reprendre conscience (à l’heure actuelle, la loi exige que seule une carotide soit tranchée).
- des recherches scientifiques démontrent qu’un long moment s’écoule entre l’égorgement et la perte totale de conscience. Si l’animal n’a pas été étourdi avant que sa gorge soit tranchée, il souffre beaucoup et subit un stress important.
Revenir en haut Aller en bas
http://againstsuffering.over-blog.com/
 
la PMAF
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le travail de la PMAF en 2012
» Lettres de la PMAF
» Lettre d'information de la PMAF
» lettre de PMAF
» Soutenir le programme éducatif de la PMAF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Communiqués & Discussions-
Sauter vers: