ARNELAE'S PLACE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

ARNELAE'S PLACE

Végéta*isme, Ecologie, Beauté & Santé, Vitamine B12, Protection & Lutte Animales, Débats...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €

 

 Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?

Aller en bas 
+17
eloelo
endicott
briolette
wildboy83
liliana
Azilys
alexandra
omega
Christine
Roaaa
fany
Alep
bantiki
daizzy
jesy
stphvegan
Marine30
21 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Roaaa
Faon des Bois
Faon des Bois
Roaaa


Féminin
Nombre de messages : 4113
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi : Aide-soignante et Etudiante
Date d'inscription : 19/01/2007

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 2:26

alexandra a écrit:
mylinia a écrit:
C'est un psychopathe ce type ! je ne copule pas avec des animaux, j'vous l'jure ! Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Banane10
Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Gne-gif
il y a quelque chose qui m'échappe, là...

Si vous lisez le lien d'Alep vous verrez que dans le livre l'auteur dit que les anti-specistes sont des sataniste car les satanistes copulent avec des animaux et donc les traitent en egal... Bref cet homme n'a pas compris grand chose a la question et en plus il etale son ignorance dans un livre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 9:47

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Invisio5 c'est trop marrant! je me vois bien copuler avec mes minettes tiens!!! serais-je une lesbo-zoophile? ou une zoolesbienne? Laughing Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Invisio5

ah lala quel malade ce type!!! il me fait penser aux écrits du Moyen-âge sur les sorcières qui s'accouplaient avec le diable (qui avait une apprence de bouc), ça a justifié pas mal d'assassinats Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Triste18
Revenir en haut Aller en bas
mylinia
Décide de rester
Décide de rester
mylinia


Féminin
Nombre de messages : 352
Age : 44
Localisation : Hayange (57)
Date d'inscription : 29/04/2007

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 9:55

pipoune a écrit:

ah lala quel malade ce type!!! il me fait penser aux écrits du Moyen-âge sur les sorcières qui s'accouplaient avec le diable (qui avait une apprence de bouc), ça a justifié pas mal d'assassinats Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Triste18

Oui ! ça fait franchement froid dans le dos des tarés comme lui !!!
Revenir en haut Aller en bas
Alep
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
Alep


Masculin
Nombre de messages : 5632
Age : 23
Localisation : Bruges-France (33)
Emploi : developpeur/auxi puericulture
Loisirs : Parents :-)
Date d'inscription : 08/04/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 13:02

Citation :
Si vous lisez le lien d'Alep vous verrez que dans le livre l'auteur dit que les anti-specistes sont des sataniste car les satanistes copulent avec des animaux et donc les traitent en egal... Bref cet homme n'a pas compris grand chose a la question et en plus il etale son ignorance dans un livre


C'est sur que la conception antispéciste se confronte à plusieurs critiques : zoophilie, utilitarisme, etc. On reproche surtout en s'effrayant de cette nouvelle hérésie qui critique le racisme sur animaux, ouvrant la porte à des dérives d'extrême droite. C'est tellement stupide que s'en est assez comique.

C'est bien pour cela qu'il faut être très prudent pour ne pas mal exprimer ses idées et faire penser qu'il y a un lien réel entre spécisme et extrême droite, ce qui n'est pas le cas.

Ce que dit Baniki, n'est peut-être pas une expression d'une xénophobie réelle (pas évident à savoir en fait), mais la façon dont il/elle tourne ses phrases fait réagir a peu près tout le monde, sur un forum ou tout le monde est concerné par la souffrance animale, un comble.

Preuve que si son intention n'est pas la promotion du fn, la critique de la seule religion musulmane, sa/son manière d'exprimer sa pensée super logique et parfaitement limpide doit subir quelques améliorations et réécriture. Au boulot donc...

Citation :
Nous sommes en guerre, en guerre pour sauver le monde vivant. Dans une guerre on choisit son camp

Oula, une feuille de mobilisation?
J'ai déjà entendu cela.... souvent ....
Franchement, j'aime pas beaucoup les guerres et les militaires.

A son époque, un pasteur noir pronait la non-violence plutôt que le black power, pour attaquer un spécisme envers les noirs et leur droit à une égalité sociale. Un combat qui semblait inagal et vain. Certains parlaient d'établir cette équité les armes à la main.

J'ai pas l'impression que la pasteur ait échoué, pas l'impresssion que toutes les guerres justifiées ait vraiment fonctionnées au vu de leur résultats, même si en l'occurence, il s'agit d'une tournure de phrase et non un conflit armé proprement dit.

Peut-être que je suis dans l'erreur sur ce point, mais je n'en ait pas l'impression.

En tout cas, pour que justement la cause animale soit prise au sérieux, il faudrait peut-être éviter également toute posture romantique, même si cela fait de jolis tableaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.burdivega.org
Yog
Adore papoter
Adore papoter
Yog


Masculin
Nombre de messages : 505
Age : 48
Localisation : Au pied de l'arbre
Date d'inscription : 17/06/2007

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 14:09

Ouf, je ne suis pas mécontent d'avoir fini de lire les 6 pages. Cela dit, c'est très intéressant tout ça.

Je voudrais réagir sur un point. J'ai lu l'affirmation suivante qui disait que si l'homme n'existait pas, la planète et les animaux se porteraient mieux. Ca suppose donc que la planète et les animaux soient capables de s'autogérer. Bon. Mais rien ne nous dit que si on disparaissait, tout irait pour le mieux. Car après tout, pourquoi une autre espèce animale ne pourrait-elle pas devenir dominante et alors après de longs siècles d'évolution, arriver à notre même stade ?
Voir en la fin de l'humanité la résolution de tous les problèmes, ça me parait étrange et en même temps c'est nier l'humanité en elle-même. Tout au long des discussions plusieurs personnes ont largement avancé l'idée qu'il fallait voir en l'humain les deux faces, le négatif comme le positif. Voir une confrontation entre d'un côté les bons et de l'autre les mauvais, c'est répondre à une logique bien humaine. La confrontation n'engendrera que plus de violences. Lorsqu'on veut établir un dialogue pour éventuellement arriver à une prise de conscience, le meilleur moyen pour y échouer, c'est de créer un clivage, d'augmenter les tensions et ainsi rompre le dialogue nécessaire à la compréhension. La confrontation n'est pas une solution, c'est comme vouloir défendre la non-violence en utilisant la violence (on appelle ça de la domination) ou le respect par l'intolérance (c'est ce qu'on appelle de la conversion forcée).

Pour en revenir à la question de base qui est de savoir pourquoi la cause animale n'est pas prise au sérieux ?
Je dirais déjà que c'est par une certaine paresse intellectuelle. Les habitudes, les conditionnements sont tellement ancrés qu'il est difficile d'en sortir. L'éducation de nos parents est souvent porteuse d'un mimétisme social. Pour rompre ce conditionnement, ça demande donc une certaine énergie, de bousculer nos idées toutes faites. De plus, voir en l'animal un être à respecter, ça remet en cause le statut de l'humain. C'est repenser la relation de l'homme à son environnement. C'est quitter la logique de domination pour aller vers une relation plus harmonieuse et équilibrée. Mais il est plus facile de manger son steack sans se poser de questions, plutôt que de regarder toute la souffrance que ça implique en amont. Se voiler la face en somme. Je ne pense pas que ce soit toujours volontaire, car pour changer de point de vue, c'est toute une remise en cause profonde qui est à effectuer.
Le problème est le même pour la crise climatique. Il est plus facile de rester dans son confort et ses habitudes, plutôt que de changer de comportement. C'est par quelque part une certaine paresse intellectuelle. Mais ce n'est pas nouveau, Kant en parlait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
http://yogwa.over-blog.com/
bantiki
Membre Banni



Nombre de messages : 101
Age : 62
Date d'inscription : 20/04/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 17:05

Alep a écrit:
Citation :
Si vous lisez le lien d'Alep vous verrez que dans le livre l'auteur dit que les anti-specistes sont des sataniste car les satanistes copulent avec des animaux et donc les traitent en egal... Bref cet homme n'a pas compris grand chose a la question et en plus il etale son ignorance dans un livre


C'est sur que la conception antispéciste se confronte à plusieurs critiques : zoophilie, utilitarisme, etc. On reproche surtout en s'effrayant de cette nouvelle hérésie qui critique le racisme sur animaux, ouvrant la porte à des dérives d'extrême droite. C'est tellement stupide que s'en est assez comique.

C'est bien pour cela qu'il faut être très prudent pour ne pas mal exprimer ses idées et faire penser qu'il y a un lien réel entre spécisme et extrême droite, ce qui n'est pas le cas.

Ce que dit Baniki, n'est peut-être pas une expression d'une xénophobie réelle (pas évident à savoir en fait), mais la façon dont il/elle tourne ses phrases fait réagir a peu près tout le monde, sur un forum ou tout le monde est concerné par la souffrance animale, un comble.

Preuve que si son intention n'est pas la promotion du fn, la critique de la seule religion musulmane, sa/son manière d'exprimer sa pensée super logique et parfaitement limpide doit subir quelques améliorations et réécriture. Au boulot donc...

Citation :
Nous sommes en guerre, en guerre pour sauver le monde vivant. Dans une guerre on choisit son camp

Oula, une feuille de mobilisation?
J'ai déjà entendu cela.... souvent ....
Franchement, j'aime pas beaucoup les guerres et les militaires.

A son époque, un pasteur noir pronait la non-violence plutôt que le black power, pour attaquer un spécisme envers les noirs et leur droit à une égalité sociale. Un combat qui semblait inagal et vain. Certains parlaient d'établir cette équité les armes à la main.

J'ai pas l'impression que la pasteur ait échoué, pas l'impresssion que toutes les guerres justifiées ait vraiment fonctionnées au vu de leur résultats, même si en l'occurence, il s'agit d'une tournure de phrase et non un conflit armé proprement dit.

Peut-être que je suis dans l'erreur sur ce point, mais je n'en ait pas l'impression.

En tout cas, pour que justement la cause animale soit prise au sérieux, il faudrait peut-être éviter également toute posture romantique, même si cela fait de jolis tableaux.

Il est evidemment faux de prétendre que je critique seulement la religion musulmane. Je suis contre toutes les religions, car elles sont des manifestations du délire humain.

D'ailleurs la religion musulmane n'est que la dernière des religions bibliques, le Coran se référant constamment à la Bible.
Faut-il rappeler que l'aïd el kebir où sont égorgés chaque année des millions de moutons prend sa source dans la Bible (légende d'Abraham recevant un ordre de Dieu) ?

Mais comment ne pas s'indigner de ces atrocités, si l'on est respectueux des animaux et soucieux de leur sort?
Or ici on me reproche de condamner cette fête musulmane, on me traite de xénophobe ou de raciste, et on me dit que les français aussi tuent des millions d'animaux, on me parle de la fête chrétienne de Noël, avec
ses innombrables sacrifices pour le Réveillon.
Comme si les crimes des français devaient justifier les massacres de l'aïd el kebir!
Je condamne tous les assassinats d'animaux, mais un crime ne saurait en excuser un autre.

Et il est un fait que le meurtre d'animaux au nom d'une religion n'admet aucune critique. Pour le Reveillon on peut essayer d'éveiller les consciences, d'expliquer qu'on peut manger autre chose que des animaux sacrifiés pour cette fête.
En revanche impossible avec les musulmans, ils vous répondront que c'est un ordre de Dieu!
Dans ces conditions, il est bien évident qu'un végétarien pour les animaux ne peut trouver aucun terrain d'entente avec l'Islam.
La seule attitude possible est de montrer l'absurdité de cette croyance, et de lui enlever toute légitimité.
La tolérance ne saurait être invoquée ici, puisque les vies de millions d'innocents sont en jeu.
Car sinon il faut réhabiliter au nom de la liberté de croyance les anciennes religions qui pratiquaient les sacrifices humains.

Mais comme toujours il y a deux poids deux mesures. Ce que l'on ne tolèrerait pas si les victimes sacrifiées au nom d'un dieu étaient des femmes, des enfants ou des hommes, on trouve cela légitime, ou en tout cas tolérable, si ce sont des moutons ou autres animaux!
Même les défenseurs des animaux genre Bardot demandent au mieux à ce que les méthodes soient moins cruelles. Ce serait certes un progrès, mais insuffisant.
Le but final ne doit pas être d'adoucir ces pratiques, mais de les abolir.
Les religions pratiquant les sacrifices humains sont interdites, on ne les autoriserait pas même si on avait l'assurance que les enfants sacrifiés le soient sans cruauté et sans souffrance.

On me fait donc un mauvais procès en me reprochant ma critique de l'islam.
Et quand ce sont des personnes se réclamant de l'antispécisme qui me le reprochent, on voit bien qu'on nage dans l'absurde.

Enfin, pour répondre à Alep sur le pasteur qui défendait les noirs, il n'y a aucun rapport avec le combat pour les animaux.
Nous sommes dans une civilisation judéo-chrétienne qui déifie l'homme, et même s'il y avait des discriminations dans la société, elles n'allaient pas jusqu'aux atrocités dont les animaux sont victimes.
Même en Afrique du Sud, Barnard et les autres bourreaux de la médecine ne sacrifiaient pas des noirs dans l'enfer de leurs labos, mais bien des chiens, des chats, des singes, des cobayes et d'autres animaux.
Pour la simple raison que les lois leur interdisaient d'utiliser des hommes, même d'autres races que la blanche.

Il n'y a donc pas de commune mesure entre le racisme et le spécisme.
Car le racisme pouvait être combattu en invoquant les valeurs chrétiennes, comme le faisait le pasteur noir.
Le spécisme au contraire s'oppose aux valeurs chrétiennes, qui sont anthropocentristes.

Etre antispéciste, c'est donc bien être en guerre contre notre société et ses valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
bantiki
Membre Banni



Nombre de messages : 101
Age : 62
Date d'inscription : 20/04/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 17:17

Yog a écrit:
Ouf, je ne suis pas mécontent d'avoir fini de lire les 6 pages. Cela dit, c'est très intéressant tout ça.

Je voudrais réagir sur un point. J'ai lu l'affirmation suivante qui disait que si l'homme n'existait pas, la planète et les animaux se porteraient mieux. Ca suppose donc que la planète et les animaux soient capables de s'autogérer. Bon. Mais rien ne nous dit que si on disparaissait, tout irait pour le mieux. Car après tout, pourquoi une autre espèce animale ne pourrait-elle pas devenir dominante et alors après de longs siècles d'évolution, arriver à notre même stade ?
Voir en la fin de l'humanité la résolution de tous les problèmes, ça me parait étrange et en même temps c'est nier l'humanité en elle-même. Tout au long des discussions plusieurs personnes ont largement avancé l'idée qu'il fallait voir en l'humain les deux faces, le négatif comme le positif. Voir une confrontation entre d'un côté les bons et de l'autre les mauvais, c'est répondre à une logique bien humaine. La confrontation n'engendrera que plus de violences. Lorsqu'on veut établir un dialogue pour éventuellement arriver à une prise de conscience, le meilleur moyen pour y échouer, c'est de créer un clivage, d'augmenter les tensions et ainsi rompre le dialogue nécessaire à la compréhension. La confrontation n'est pas une solution, c'est comme vouloir défendre la non-violence en utilisant la violence (on appelle ça de la domination) ou le respect par l'intolérance (c'est ce qu'on appelle de la conversion forcée).

Pour en revenir à la question de base qui est de savoir pourquoi la cause animale n'est pas prise au sérieux ?
Je dirais déjà que c'est par une certaine paresse intellectuelle. Les habitudes, les conditionnements sont tellement ancrés qu'il est difficile d'en sortir. L'éducation de nos parents est souvent porteuse d'un mimétisme social. Pour rompre ce conditionnement, ça demande donc une certaine énergie, de bousculer nos idées toutes faites. De plus, voir en l'animal un être à respecter, ça remet en cause le statut de l'humain. C'est repenser la relation de l'homme à son environnement. C'est quitter la logique de domination pour aller vers une relation plus harmonieuse et équilibrée. Mais il est plus facile de manger son steack sans se poser de questions, plutôt que de regarder toute la souffrance que ça implique en amont. Se voiler la face en somme. Je ne pense pas que ce soit toujours volontaire, car pour changer de point de vue, c'est toute une remise en cause profonde qui est à effectuer.
Le problème est le même pour la crise climatique. Il est plus facile de rester dans son confort et ses habitudes, plutôt que de changer de comportement. C'est par quelque part une certaine paresse intellectuelle. Mais ce n'est pas nouveau, Kant en parlait déjà.

Il ne fait aucun doute que la planète et les animaux se porteraient bien si l'homme n'existait pas.
Il suffit de regarder autour de soi et d'observer.
La seule espèce qui détruit les écosystèmes, qui pollue les mers et les terres, qui torture dans ses labos et élevages est bien la nôtre!

Quant à dire qu'un jour une autre espèce fera la même chose c'est purement hypothétique.
Mais si, dans un ou deux millions d'années une espèce subissait une mutation qui la rendrait aussi destructrice et délirante que l'est la nôtre aujourd'hui, il est bien évident que les membres les plus lucides de cette nouvelle espèce auraient le devoir de réagir contre leurs semblables, comme nous devons nous-mêmes le faire actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
bantiki
Membre Banni



Nombre de messages : 101
Age : 62
Date d'inscription : 20/04/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 17:26

bantiki a écrit:
Alep a écrit:
Citation :
Si vous lisez le lien d'Alep vous verrez que dans le livre l'auteur dit que les anti-specistes sont des sataniste car les satanistes copulent avec des animaux et donc les traitent en egal... Bref cet homme n'a pas compris grand chose a la question et en plus il etale son ignorance dans un livre


C'est sur que la conception antispéciste se confronte à plusieurs critiques : zoophilie, utilitarisme, etc. On reproche surtout en s'effrayant de cette nouvelle hérésie qui critique le racisme sur animaux, ouvrant la porte à des dérives d'extrême droite. C'est tellement stupide que s'en est assez comique.

C'est bien pour cela qu'il faut être très prudent pour ne pas mal exprimer ses idées et faire penser qu'il y a un lien réel entre spécisme et extrême droite, ce qui n'est pas le cas.

Ce que dit Baniki, n'est peut-être pas une expression d'une xénophobie réelle (pas évident à savoir en fait), mais la façon dont il/elle tourne ses phrases fait réagir a peu près tout le monde, sur un forum ou tout le monde est concerné par la souffrance animale, un comble.

Preuve que si son intention n'est pas la promotion du fn, la critique de la seule religion musulmane, sa/son manière d'exprimer sa pensée super logique et parfaitement limpide doit subir quelques améliorations et réécriture. Au boulot donc...

Citation :
Nous sommes en guerre, en guerre pour sauver le monde vivant. Dans une guerre on choisit son camp

Oula, une feuille de mobilisation?
J'ai déjà entendu cela.... souvent ....
Franchement, j'aime pas beaucoup les guerres et les militaires.

A son époque, un pasteur noir pronait la non-violence plutôt que le black power, pour attaquer un spécisme envers les noirs et leur droit à une égalité sociale. Un combat qui semblait inagal et vain. Certains parlaient d'établir cette équité les armes à la main.

J'ai pas l'impression que la pasteur ait échoué, pas l'impresssion que toutes les guerres justifiées ait vraiment fonctionnées au vu de leur résultats, même si en l'occurence, il s'agit d'une tournure de phrase et non un conflit armé proprement dit.

Peut-être que je suis dans l'erreur sur ce point, mais je n'en ait pas l'impression.

En tout cas, pour que justement la cause animale soit prise au sérieux, il faudrait peut-être éviter également toute posture romantique, même si cela fait de jolis tableaux.

Il est evidemment faux de prétendre que je critique seulement la religion musulmane. Je suis contre toutes les religions, car elles sont des manifestations du délire humain.

D'ailleurs la religion musulmane n'est que la dernière des religions bibliques, le Coran se référant constamment à la Bible.
Faut-il rappeler que l'aïd el kebir où sont égorgés chaque année des millions de moutons prend sa source dans la Bible (légende d'Abraham recevant un ordre de Dieu) ?

Mais comment ne pas s'indigner de ces atrocités, si l'on est respectueux des animaux et soucieux de leur sort?
Or ici on me reproche de condamner cette fête musulmane, on me traite de xénophobe ou de raciste, et on me dit que les français aussi tuent des millions d'animaux, on me parle de la fête chrétienne de Noël, avec
ses innombrables sacrifices pour le Réveillon.
Comme si les crimes des français devaient justifier les massacres de l'aïd el kebir!
Je condamne tous les assassinats d'animaux, mais un crime ne saurait en excuser un autre.

Et il est un fait que le meurtre d'animaux au nom d'une religion n'admet aucune critique. Pour le Reveillon on peut essayer d'éveiller les consciences, d'expliquer qu'on peut manger autre chose que des animaux sacrifiés pour cette fête.
En revanche impossible avec les musulmans, ils vous répondront que c'est un ordre de Dieu!
Dans ces conditions, il est bien évident qu'un végétarien pour les animaux ne peut trouver aucun terrain d'entente avec l'Islam.
La seule attitude possible est de montrer l'absurdité de cette croyance, et de lui enlever toute légitimité.
La tolérance ne saurait être invoquée ici, puisque les vies de millions d'innocents sont en jeu.
Car sinon il faut réhabiliter au nom de la liberté de croyance les anciennes religions qui pratiquaient les sacrifices humains.

Mais comme toujours il y a deux poids deux mesures. Ce que l'on ne tolèrerait pas si les victimes sacrifiées au nom d'un dieu étaient des femmes, des enfants ou des hommes, on trouve cela légitime, ou en tout cas tolérable, si ce sont des moutons ou autres animaux!
Même les défenseurs des animaux genre Bardot demandent au mieux à ce que les méthodes soient moins cruelles. Ce serait certes un progrès, mais insuffisant.
Le but final ne doit pas être d'adoucir ces pratiques, mais de les abolir.
Les religions pratiquant les sacrifices humains sont interdites, on ne les autoriserait pas même si on avait l'assurance que les enfants sacrifiés le soient sans cruauté et sans souffrance.

On me fait donc un mauvais procès en me reprochant ma critique de l'islam.
Et quand ce sont des personnes se réclamant de l'antispécisme qui me le reprochent, on voit bien qu'on nage dans l'absurde.

Enfin, pour répondre à Alep sur le pasteur qui défendait les noirs, il n'y a aucun rapport avec le combat pour les animaux.
Nous sommes dans une civilisation judéo-chrétienne qui déifie l'homme, et même s'il y avait des discriminations dans la société, elles n'allaient pas jusqu'aux atrocités dont les animaux sont victimes.
Même en Afrique du Sud, Barnard et les autres bourreaux de la médecine ne sacrifiaient pas des noirs dans l'enfer de leurs labos, mais bien des chiens, des chats, des singes, des cobayes et d'autres animaux.
Pour la simple raison que les lois leur interdisaient d'utiliser des hommes, même d'autres races que la blanche.

Il n'y a donc pas de commune mesure entre le racisme et le spécisme.
Car le racisme pouvait être combattu en invoquant les valeurs chrétiennes, comme le faisait le pasteur noir.
Le spécisme au contraire s'oppose aux valeurs chrétiennes, qui sont anthropocentristes.

Etre antispéciste, c'est donc bien être en guerre contre notre société et ses valeurs.

Lapsus. Il faut lire bien entendu: l'antispécisme (et non le spécisme) s'oppose aux valeurs chrétiennes...
Revenir en haut Aller en bas
Yog
Adore papoter
Adore papoter
Yog


Masculin
Nombre de messages : 505
Age : 48
Localisation : Au pied de l'arbre
Date d'inscription : 17/06/2007

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 17:32

Citation :
Etre antispéciste, c'est donc bien être en guerre contre notre société et ses valeurs.

On peut être contre les valeurs de nos sociétés sans pour autant être en guerre. C'est une sorte de volonté de puissance qui se cache alors derrière, une espèce de violence refoulée qui se révolte.
La colère est mauvaise conseillère dit-on...

Quant à nouveau réduire l'Islam à une seule fête, je trouve ça illusoire. C'est voir un mouvement unique dans une religion alors que généralement il existe plusieurs mouvements. Puis, une religion a pour vocation d'évoluer avec le temps. Il suffit de voir l'histoire.

Citation :
Il ne fait aucun doute que la planète et les animaux se porteraient bien si l'homme n'existait pas.
Il suffit de regarder autour de soi et d'observer.

Ce n'est qu'une pure supposition. On peut observer la situation actuelle, sans aucune complaisance, de façon lucide. Mais rien ne nous dit que la planète serait mieux sans nous. Si nous n'avions pas été là, la Terre se porterait-elle mieux ?
Il me semble qu'elle a connu plusieurs extinctions quasi-totales d'espèces et l'homme n'était pas encore là. De plus, dire que la planète se porterait mieux sans nous, ça ne fait rien avancer. C'est de plus griller peut-être le dernier joker. Car s'il n'y a aucun espoir en la nature humaine, alors c'est fini. Bien sûr que l'homme est capable du pire, mais aussi du meilleur. C'est bien l'humain qui a développé des hautes vertues morales, un sens de l'éthique. C'est bien l'humain qui est capable de prendre conscience de son impact et éventuellement d'adapter son comportement. Quelle espèce est capable de changer son comportement à partir de raisonnements éthiques ? L'humain peut au nom du respect, de l'amour, des plus hautes vertues morales, changer son comportement et s'harmoniser avec son environnement.

Citation :
Quant à dire qu'un jour une autre espèce fera la même chose c'est purement hypothétique.

Tout comme c'est hypothétique de dire que ça irait mieux sans l'humanité.

Citation :
il est bien évident que les membres les plus lucides de cette nouvelle espèce auraient le devoir de réagir contre leurs semblables, comme nous devons nous-mêmes le faire actuellement.

Réagir oui, mais pas n'importe comment. Car si on agit par la violence, en voulant imposer les choses, alors on ne fait que créer une frustration, un refoulement. Ca explosera à la figure plus tard. C'est quasi une volonté dictatoriale là. Par contre, par la prise de conscience profonde, sans forcer, sans violence, il est alors possible d'avoir un changement durable et profond. Vouloir imposer des comportements aux gens, sans transformation profonde, ça ne sert à rien et ça aura tôt ou tard l'effet inverse. Car un jour, une masse s'élevera contre cette pensée imposée. En imposant par la force le respect des animaux, c'est être aux antipodes de la cause défendue. Car le respect animal, le refus de leur souffrance, c'est le refus de la violence, le refus d'un aveuglement. Il s'agit de rendre sensible les gens, mais pas n'importe comment.
L'urgence de la situation n'est qu'un prétexte à imposer une nouvelle forme de pensée. On le voit déjà avec la crise climatique. Les industriels commencent déjà à jouer avec les peurs des gens pour imposer leurs produits pseudo-écologiques. Aller au catastrophisme ne fait que cristalliser des peurs, et la peur ne fait pas agir de façon raisonnée.
Revenir en haut Aller en bas
http://yogwa.over-blog.com/
omega
Décide de rester
Décide de rester
omega


Féminin
Nombre de messages : 456
Age : 63
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 29/04/2007

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 17:59

C' est rien,c' est Bantiki qui repart en croisade contre les humains(mais quand même plus contre les musulmans),comme d' habitude il elle est asexué,au dela de l' humain,ils sont plusieurs a habiter sa tête,donc il dit nous et suivant sa logique il va sortir de chez lui avec un flingue et tuer les humains qui croiseront sa route.Et quoi qu' on dise la cassette se rembobine et il nous ressert le coup du mouton et des musulmans,imperturbable.
Revenir en haut Aller en bas
Roaaa
Faon des Bois
Faon des Bois
Roaaa


Féminin
Nombre de messages : 4113
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi : Aide-soignante et Etudiante
Date d'inscription : 19/01/2007

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 18:03

omega a écrit:
C' est rien,c' est Bantiki qui repart en croisade contre les humains(mais quand même plus contre les musulmans),comme d' habitude il elle est asexué,au dela de l' humain,ils sont plusieurs a habiter sa tête,donc il dit nous et suivant sa logique il va sortir de chez lui avec un flingue et tuer les humains qui croiseront sa route.Et quoi qu' on dise la cassette se rembobine et il nous ressert le coup du mouton et des musulmans,imperturbable.

Bon resumé... Wink
Revenir en haut Aller en bas
bantiki
Membre Banni



Nombre de messages : 101
Age : 62
Date d'inscription : 20/04/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 18:09

Yog a écrit:
Citation :
Etre antispéciste, c'est donc bien être en guerre contre notre société et ses valeurs.

On peut être contre les valeurs de nos sociétés sans pour autant être en guerre. C'est une sorte de volonté de puissance qui se cache alors derrière, une espèce de violence refoulée qui se révolte.
La colère est mauvaise conseillère dit-on...

Quant à nouveau réduire l'Islam à une seule fête, je trouve ça illusoire. C'est voir un mouvement unique dans une religion alors que généralement il existe plusieurs mouvements. Puis, une religion a pour vocation d'évoluer avec le temps. Il suffit de voir l'histoire.

Citation :
Il ne fait aucun doute que la planète et les animaux se porteraient bien si l'homme n'existait pas.
Il suffit de regarder autour de soi et d'observer.

Ce n'est qu'une pure supposition. On peut observer la situation actuelle, sans aucune complaisance, de façon lucide. Mais rien ne nous dit que la planète serait mieux sans nous. Si nous n'avions pas été là, la Terre se porterait-elle mieux ?
Il me semble qu'elle a connu plusieurs extinctions quasi-totales d'espèces et l'homme n'était pas encore là. De plus, dire que la planète se porterait mieux sans nous, ça ne fait rien avancer. C'est de plus griller peut-être le dernier joker. Car s'il n'y a aucun espoir en la nature humaine, alors c'est fini. Bien sûr que l'homme est capable du pire, mais aussi du meilleur. C'est bien l'humain qui a développé des hautes vertues morales, un sens de l'éthique. C'est bien l'humain qui est capable de prendre conscience de son impact et éventuellement d'adapter son comportement. Quelle espèce est capable de changer son comportement à partir de raisonnements éthiques ? L'humain peut au nom du respect, de l'amour, des plus hautes vertues morales, changer son comportement et s'harmoniser avec son environnement.

Citation :
Quant à dire qu'un jour une autre espèce fera la même chose c'est purement hypothétique.

Tout comme c'est hypothétique de dire que ça irait mieux sans l'humanité.

Citation :
il est bien évident que les membres les plus lucides de cette nouvelle espèce auraient le devoir de réagir contre leurs semblables, comme nous devons nous-mêmes le faire actuellement.

Réagir oui, mais pas n'importe comment. Car si on agit par la violence, en voulant imposer les choses, alors on ne fait que créer une frustration, un refoulement. Ca explosera à la figure plus tard. C'est quasi une volonté dictatoriale là. Par contre, par la prise de conscience profonde, sans forcer, sans violence, il est alors possible d'avoir un changement durable et profond. Vouloir imposer des comportements aux gens, sans transformation profonde, ça ne sert à rien et ça aura tôt ou tard l'effet inverse. Car un jour, une masse s'élevera contre cette pensée imposée. En imposant par la force le respect des animaux, c'est être aux antipodes de la cause défendue. Car le respect animal, le refus de leur souffrance, c'est le refus de la violence, le refus d'un aveuglement. Il s'agit de rendre sensible les gens, mais pas n'importe comment.
L'urgence de la situation n'est qu'un prétexte à imposer une nouvelle forme de pensée. On le voit déjà avec la crise climatique. Les industriels commencent déjà à jouer avec les peurs des gens pour imposer leurs produits pseudo-écologiques. Aller au catastrophisme ne fait que cristalliser des peurs, et la peur ne fait pas agir de façon raisonnée.

Réponse rapide.
Oui, il ne fait aucun doute que la planète et les animaux se porteraient bien si l'homme n'existait pas.
Ce n'est pas du tout une supposition, c'est un constat.
Tous les maux dont sont victimes la Nature et les animaux sont causés par les hommes.
Si l'homme disparaissait du jour au lendemain, on ne verrait pas pour autant le lion ou l'ours asperger la terre de pesticides, ou ouvrir des labos et des élevages!

Les extinctions d'espèces durant les temps géologiques n'ont aucun rapport avec ce qui se passe aujourd'hui.
La Nature et la Vie se sont toujours adaptées, ce qui se passe du fait de l'homme est bien plus préoccupant.
Plus le temps de s'adapter, tant les destructions causées par l'homme sont rapides.
La Nature a horreur du vide, mais l'homme a créé ce vide, les espèces disparues de son fait ne sont évidemment pas remplacées.
Rien à voir avec les temps géologiques, où les changements s'étalaient sur des millions d'années.
Pour la première fois dans l'Histoire, une espèce est en passe de détruire la Vie sur la planète.

La morale de l'humain?
Oui l'homme a besoin de prendre conscience de ses crimes, et donc de développer une morale.
Il ne soit surtout pas s'en glorifier par rapport aux animaux.
Car eux vivant en harmonie totale avec leur milieu n'ont aucunement besoin de morale.
Ils ne s'opposent pas à la Nature, ils en sont partie intégrante.
L'homme en revanche a besoin d'une éthique, puisqu'il est incapable de ne faire qu'un avec la Nature.
Mais cette morale doit bien entendu être radicalement différente de la morale judéo-chrétienne et humaniste, qui loin de lui faire prendre conscience de ses exactions, ne fait au contraire que conforter sa folie et sa prétention à se croire d'une valeur supérieure au reste du monde vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Yog
Adore papoter
Adore papoter
Yog


Masculin
Nombre de messages : 505
Age : 48
Localisation : Au pied de l'arbre
Date d'inscription : 17/06/2007

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyVen 22 Juin - 22:07

Bon. Tu bases ton raisonnement sur le postulat suivant :

-les animaux font partie de la Nature et vivent donc en harmonie avec Elle.
- les hommes se sentent en-dehors de la nature et ne vivent pas en harmonie avec elle.
Tu opposes après les deux parties. L'une est bonne et l'autre est mauvaise.

En quoi les animaux vivent-ils plus en harmonie avec la nature que nous ? Parce qu'ils n'utilisent pas de technologie ? Je dirais plutôt que les animaux subissent la nature et sont obligés de faire avec. Certaines espèces ont disparu parce qu'elles n'ont pas réussi à s'adapter à la nature et ont dû faire face à des prédateurs. Donc, le postulat de base qui dit que les animaux vivent en harmonie avec la nature n'est pas incontestable.

Les hommes ont su s'extraire de la dépendance vis à vis de la nature dans une certaine mesure. C'était logique et par quelque part peut-être nécessaire. Afin d'aller vers un certain confort et une sécurité, il était nécessaire que l'homme comprenne la nature et puisse trouver des moyens pour aller au-delà. Le problème vient lorsque l'homme se coupe totalement de la nature et pense qu'il n'en a pas besoin. Il y a alors déviances. L'humain n'a pas su trouver un équilibre et est restée coincée dans des peurs anscestrales.
Or, même si cela te déplait, l'humain est manifestement la seule espèce capable de se projeter et de prendre conscience de la nature de ses actes. Aucune autre espèce ne peut le faire. Il ne s'agit pas de glorifier l'homme, ce serait déplacé, mais bien de comprendre qu'il a une responsabilité par rapport à ses actes. L'homme pouvant être juge de ses propres actes, peut changer ses comportements. Il peut donc aller vers une harmonie voulue avec la nature, au lieu de la subir. C'est alors faire preuve d'intelligence et de lucidité que de comprendre l'interdépendance entre les espèces et leurs environnements, que l'humanité est dépendante de son habitat qu'est la planète.
Je continuerai le raisonnement en disant que vivre en harmonie avec la nature, c'est un comportement voulu et non pas subi.

Pour continuer sur le thème de la disparition de l'humanité. Pour qu'elle disparaisse, il faudrait un catastrophe majeure. Or si l'humanité disparait à cause d'un cataclysme, ça veut dire que toutes les espèces animales risquent de disparaitre avec. Je ne vois pas comment une catastrophe pourrait balayer l'humanité sans détruire au moins une grande partie des autres espèces vivantes...
De plus, bien que la situation actuelle soit le résultat des activités humaines, l'histoire de la planète nous montre bien qu'il y a eu des catastrophes ayant fait subir de graves souffrances aux espèces animales. Donc, le constat que le monde se porterait mieux sans nous, n'est qu'un positionnement idéologique et arbitraire reflétant un mépris de la nature humaine. Ce n'est à nouveau qu'un positionnement en opposition avec la soit-disante morale judéo-chrétienne.

Là où je suis fondamentalent en désaccord avec ton positionnement, c'est bien sur ce mépris de l'humanité. Or, en développant les plus hautes vertues de la nature humaine, il est possible d'aller vers un comportement respectueux et humble. Il ne s'agit pas de louer l'humanité, comme tu sembles le croire, mais au contraire montrer que l'humain est capable d'atteindre un comportement respectueux et responsable vis à vis d'autrui. (animaux, végétaux, ou humains ou que sais-je encore) Mais ceci est possible uniquement si l'humain est capable de se repositionner humblement dans son environnement. Car pour développer des qualités comme le respect, l'amour, etc., il est nécessaire de quitter l'orgueil, l'égoisme, etc.

Si je suis d'accord qu'il ne faut pas glorifier l'humanité, je ne suis pas pour idéaliser les animaux ou la nature. Les animaux n'ont pas besoin de morale. Pourquoi donc ? Leurs comportements sont-ils si "parfaits" que ça ? Lorsqu'ils suivent leurs instincts, en quoi est-ce mieux que la morale humaine ? Tu rejettes la morale judéo-chrétienne, mais tu entres à pieds joints dans le mythe du jardin d'Eden.
Lorsque je vois un prédateur manger sa proie, par quelque part, je trouve ça cruel. Lorsque dans une meute, la loi du plus fort est de mise, je plains les plus faibles. Je ne trouve pas qu'il y ait tant d'harmonie que ça. Je crois qu'en idéalisant la nature et les animaux, c'est bien à nouveau l'homme en tant que juge supérieur qui parle.

Le problème majeur et crucial, n'est pas de savoir si la Nature serait mieux sans nous ou que les animaux vivent en harmonie ou pas, l'important est de prendre conscience que certains de nos actes engendrent de la souffrance. C'est à ce niveau qu'il faut agir. Devenir responsable, faire en sorte d'aller vers un respect et une compassion pour tous les êtres, que ces êtres soient humains, animaux ou végétaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://yogwa.over-blog.com/
bantiki
Membre Banni



Nombre de messages : 101
Age : 62
Date d'inscription : 20/04/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptySam 23 Juin - 1:30

Yog a écrit:
Bon. Tu bases ton raisonnement sur le postulat suivant :

-les animaux font partie de la Nature et vivent donc en harmonie avec Elle.
- les hommes se sentent en-dehors de la nature et ne vivent pas en harmonie avec elle.
Tu opposes après les deux parties. L'une est bonne et l'autre est mauvaise.

En quoi les animaux vivent-ils plus en harmonie avec la nature que nous ? Parce qu'ils n'utilisent pas de technologie ? Je dirais plutôt que les animaux subissent la nature et sont obligés de faire avec. Certaines espèces ont disparu parce qu'elles n'ont pas réussi à s'adapter à la nature et ont dû faire face à des prédateurs. Donc, le postulat de base qui dit que les animaux vivent en harmonie avec la nature n'est pas incontestable.

Les hommes ont su s'extraire de la dépendance vis à vis de la nature dans une certaine mesure. C'était logique et par quelque part peut-être nécessaire. Afin d'aller vers un certain confort et une sécurité, il était nécessaire que l'homme comprenne la nature et puisse trouver des moyens pour aller au-delà. Le problème vient lorsque l'homme se coupe totalement de la nature et pense qu'il n'en a pas besoin. Il y a alors déviances. L'humain n'a pas su trouver un équilibre et est restée coincée dans des peurs anscestrales.
Or, même si cela te déplait, l'humain est manifestement la seule espèce capable de se projeter et de prendre conscience de la nature de ses actes. Aucune autre espèce ne peut le faire. Il ne s'agit pas de glorifier l'homme, ce serait déplacé, mais bien de comprendre qu'il a une responsabilité par rapport à ses actes. L'homme pouvant être juge de ses propres actes, peut changer ses comportements. Il peut donc aller vers une harmonie voulue avec la nature, au lieu de la subir. C'est alors faire preuve d'intelligence et de lucidité que de comprendre l'interdépendance entre les espèces et leurs environnements, que l'humanité est dépendante de son habitat qu'est la planète.
Je continuerai le raisonnement en disant que vivre en harmonie avec la nature, c'est un comportement voulu et non pas subi.

Pour continuer sur le thème de la disparition de l'humanité. Pour qu'elle disparaisse, il faudrait un catastrophe majeure. Or si l'humanité disparait à cause d'un cataclysme, ça veut dire que toutes les espèces animales risquent de disparaitre avec. Je ne vois pas comment une catastrophe pourrait balayer l'humanité sans détruire au moins une grande partie des autres espèces vivantes...
De plus, bien que la situation actuelle soit le résultat des activités humaines, l'histoire de la planète nous montre bien qu'il y a eu des catastrophes ayant fait subir de graves souffrances aux espèces animales. Donc, le constat que le monde se porterait mieux sans nous, n'est qu'un positionnement idéologique et arbitraire reflétant un mépris de la nature humaine. Ce n'est à nouveau qu'un positionnement en opposition avec la soit-disante morale judéo-chrétienne.

Là où je suis fondamentalent en désaccord avec ton positionnement, c'est bien sur ce mépris de l'humanité. Or, en développant les plus hautes vertues de la nature humaine, il est possible d'aller vers un comportement respectueux et humble. Il ne s'agit pas de louer l'humanité, comme tu sembles le croire, mais au contraire montrer que l'humain est capable d'atteindre un comportement respectueux et responsable vis à vis d'autrui. (animaux, végétaux, ou humains ou que sais-je encore) Mais ceci est possible uniquement si l'humain est capable de se repositionner humblement dans son environnement. Car pour développer des qualités comme le respect, l'amour, etc., il est nécessaire de quitter l'orgueil, l'égoisme, etc.

Si je suis d'accord qu'il ne faut pas glorifier l'humanité, je ne suis pas pour idéaliser les animaux ou la nature. Les animaux n'ont pas besoin de morale. Pourquoi donc ? Leurs comportements sont-ils si "parfaits" que ça ? Lorsqu'ils suivent leurs instincts, en quoi est-ce mieux que la morale humaine ? Tu rejettes la morale judéo-chrétienne, mais tu entres à pieds joints dans le mythe du jardin d'Eden.
Lorsque je vois un prédateur manger sa proie, par quelque part, je trouve ça cruel. Lorsque dans une meute, la loi du plus fort est de mise, je plains les plus faibles. Je ne trouve pas qu'il y ait tant d'harmonie que ça. Je crois qu'en idéalisant la nature et les animaux, c'est bien à nouveau l'homme en tant que juge supérieur qui parle.

Le problème majeur et crucial, n'est pas de savoir si la Nature serait mieux sans nous ou que les animaux vivent en harmonie ou pas, l'important est de prendre conscience que certains de nos actes engendrent de la souffrance. C'est à ce niveau qu'il faut agir. Devenir responsable, faire en sorte d'aller vers un respect et une compassion pour tous les êtres, que ces êtres soient humains, animaux ou végétaux.

L'homme en tant que juge supérieur qui parle, c'est bien celui qui, comme toi, trouve qu'il n'y a pas tant d'harmonie que ça, et dénigre ce qu'il appelle la loi du plus fort.
Les prédateurs animaux, à la différence du prédateur humain, jouent un rôle indispensable de maintien des équilibres.
On peut reprendre l'exemple très simple du lion et de la gazelle. Sans lions, surpopulation de gazelles qui seraient rapidement victimes de la famine et toute l'espèce serait en danger.
La prédation humaine au contraire est cause de déséquilibres et même d'anéantissement de nombreuses espèces.

Pour résumer, on pourrait dire que dans la Nature, la mort est au service de la Vie, alors qu'avec l'homme elle est au service du néant.
Les animaux n'ont pas besoin de morale, puisque la Nature est la morale.
Evidemment elle ne conceptualise pas, elle ne se dit pas "je suis le Bien, et ce qui s'oppose à moi le Mal" mais elle perpétue la Vie depuis des millions d'années. Et le Mal n'est-il pas, pour toute morale, ce qui s'oppose à la Vie?
La morale humaine n'a besoin d'exister que parce que l'homme est un être en grande partie anti-naturel (c'est paradoxal je sais mais ça recouvre néanmoins une réalité)
Il ne doit donc pas se glorifier d'avoir une morale et il devrait au contraire se dire: "nous avons besoin d'une morale non parce que nous sommes des hommes alors que les autres êtres ne sont que des animaux, mais au contraire parce que NOUS NE SOMMES QUE des hommes, et sans morale nous commettons les pires horreurs, ce que ne font pas les autres créatures".

Mais on sait que la morale actuelle n'adopte pas du tout ce raisonnement, au contraire, elle n'est qu'un alibi de l'homme pour justifier ses pires exactions envers le monde animal en proclamant que l'homme est d'une valeur supérieure et a tous les droits sur les autres êtres.

Il faut donc développer une nouvelle morale, en opposition radicale avec le judéo-christianisme et tout anthropocentrisme.
Et si l'homme se conformant à une telle morale pourra être considéré meilleur que son semblable sans moral, il serait en revanche ridicule et faux de dire qu'il vaut mieux que les animaux puisque ceux-ci n'ont aucunement besoin de morale comme je l'ai écrit plus haut.

Prétendre le contraire pour un défenseur des animaux reviendrait à justifier les exactions envers eux. Car l'homme pourrait dire (et c'est bien ce qu'il fait actuellement!) que l'homme ayant une morale n'a pas à respecter les autres créatures, que seuls ses semblables "êtres moraux" méritent sa compassion.
On voit donc combien il serait contradictoire de vouloir défendre les animaux tout en célébrant la spécificité de la morale humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Dans sa deuxième maison
Dans sa deuxième maison



Nombre de messages : 1188
Age : 45
Date d'inscription : 03/09/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptySam 23 Juin - 11:37

Je trouve qu'on théorise beaucoup pour un truc qui me parait simple : on ne prend pas au sérieux les gens qui protègent les animaux parce qu'on est élevés et conditionnés avec l'idée que tout ce qui compte, c'est l'espèce humaine et ses problèmes : le chômage, l'égalité homme-femme, la santé humaine, la délinquance, la réussite scolaire, etc....L'humain est ce qu'il y a de plus précieux...

Et si on ne nous apprend pas à respecter et à aimer les animaux, y'a bien une raison....qui est pas difficile à comprendre : l'utilisation abusive des animaux par l'homme rapporte de l'argent, tellement d'argent que nous les défenseurs des animaux on a du mal à se représenter contre quoi on se bat.

Pour Brigitte Bardot je tiens à dire que je l'aime beaucoup. Je lui ai écrit récemment pour lui dire merci pour tout ce qu'elle a fait pour les animaux, de ce qu'elle avait fait de sa vie en arrêtant sa carrière (que je ne connais pas et qui ne m'intéresse pas) pour utilser son nom et sa célébrité pour la cause animale. Je lui ai dis que je comprenais sa souffrance face au rejet de l'opinion publique, que je la trouvais courageuse d'avoir affronter dans ses conditions les images et les scènes atroces dont elle a souvent été témoin au cours de son parcours.

C'est bête mais je voulais le lui dire. Elle est âgée et je ne voulais pas qu'elle parte un jour sans que je ne lui ai dis. Et bien elle m'a répondu, une petite carte toute simple écrite de sa main en me remerciant, en me disant que ma lettre lui faisait chaud au coeur et elle m'a dessiné une très belle fleur. je précise que je ne soutiens pas son association car j'en soutien déjà plusieurs et que je ne suis pas riche. Et je le lui ai dis.

Je ne pense pas que la politique ai à voir avec la protection animale, c'est une affaire de coeur. Et puis ni la droite ni la gauche ni les extrêmes n'ont l'intention de faire bouger les choses à ce niveau-là. Qoique c'est bien l'extrême droite en Italie qui a prit les mesures les plus radicales concernant les animaux domestiques (les chiens surtout). Enfin, j'ai pas creusé l'affaire alors je ne veux pas trop m'avancer et l'extrême droite reste ce qu'elle est , une extrême. J'aime pas trop mais j'aime pas plus le communisme.

Tout ça pour dire que BB moi je la trouve formidable avec les animaux et je trouve dommage qu'on la discrédite pour des convictions politiques. peu de gens ont son courage, qui serait capable d'aller sur un plateau télé demander aux gens de ne plus manger de cheval et présenter un nouvel appareil pour abattre les animaux de boucherie en minimisant leurs souffrances ? Quelle célébrité utiliserait son nom et son image pour cela ? Les célébrités du moment font le maximum pour paraitre glamour alors vous pensez bien que le système d'abattage des animaux de boucherie dont elles se gavent, ça va pas bien avec. Au mieux elles seront phtographiées avec un bébé phoque (c'est tout mignon un bébé phoque) pour dire "moi je dis non à la fourrure". C'est déjà pas mal mais BB a eu plus de courage que ça. Elle a fait absolument tout ce qu'elle pouvait, pas uniquement ce qui faisait beau.

Voilà, j'aime bien juger les gens sur leurs actes, pas sur des mots ou des rumeurs. Concrêtement BB a apporté beaucoup plus que ceux qui aiment tout le monde et qui ne font que palabrer sur l'égalité et le respect.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptySam 23 Juin - 11:45

j'avais regardé une fois l'émission sur la 2 (un dimanche matin) où 2 rabbins discutaient du fait de manger des animaux. ils ont parlé de l'arche de Noé et ont même dit qu'à un moment, les gens étaient devenus végétariens, mais que l'animal du coup est devenu presque l'égal de l'homme (je ne sais pas dans quel sens ils l'ont signifié), donc il a fallu remanger les animaux pour bien séparer l'espèce humaine des espèces animales.

et de toute façon, les animaux sont dans l'inconscient collectif des êtres faits pour servir à l'humain de terrain d'expérimentation et de nourriture, comme les plantes, comme l'espace est destiné à être colonisé.

voilà, c'est la réalité que je perçois.

ajoutez à tout ça des religions qui racontent que dieu a crée l'humain et qu'ile st censé retourner au paradis et que la vie sur Terre n'est qu'un leurre, vous obtenez des gens persuadés que l'on se trompe de combat.
Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Jesaisp2

c'est difficile d'accepter notre animalité (j'ai eu perso beaucoup de mal et je ne suis pas sûre d'y être arrivée), même pour les athées. combien m'ont servi le discours "ben non, nous ne sommes pas des animaux, après tout, regarde toutes les réalisations que nous avons effectué".

concnernant les sacrifices de mouton, voilà comment on m'a servi l'histoire : Abraham a accepté de sacrifier son fils pour prouver sa foi à dieu et quand celui-ci était convaincu de la foi d'Abraham, il envoya un mouton pour qu'il soit sacrifié à la place. donc pour honorer ça, chaque année, chez les juifs et les musulmans des moutons sont sacrifiés et la chair est notamment distribuée aux pauvres qui ne peuvent pas s'alimenter correctement tous les jours, des prières sont rendues, les gens communient, etc

d'un oeil extérieur, ça peut paraître barbare, d'un oeil intérieur, on célèbre un rite. et dans les religions, les rites et les rituels sont un des fondements de la croyance. c'est comme ça.

donc, si on veut aider à faire évoluer les mentalités, il ne faut pas pointer du doigt, mais contourner. après tout, des juifs, des musulmans et des chrétiens sont végétariens et ne se sentent aps en opposition par rapport à leur foi, même s'ils sont "mal vus" dans leurs communautés respectives...
Revenir en haut Aller en bas
Alep
Pottok des Pyrénées
Pottok des Pyrénées
Alep


Masculin
Nombre de messages : 5632
Age : 23
Localisation : Bruges-France (33)
Emploi : developpeur/auxi puericulture
Loisirs : Parents :-)
Date d'inscription : 08/04/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptySam 23 Juin - 13:02

Pour BB on en a déjà pas mal parlé, cela a été houleux, on ne peut pas nier qu'elle soit une femme ayant consacré sa vie aux animaux, c'est touchant.
Elle aurait dû mettre de coté ses pensées politiques, qu'elles qu'elles aient été pour avoir un discours qui aurait pu porter plus haut, plus fort, je le regrette pour elle et pour nous.

Récemment, j'en ai parlé avec une amie, elle m'a dit que BB avait regretté pas mal de propos, qu'elle en avait pleuré au vu des répercussions, que son staff avait été choqué et avait râlé.

C'est des bruits de couloir, c'est peut-être vrai.
Même si c'est quelqu'un de super, c'est quand même un beau gâchis, il faut voir l'image que des amis à nous anglais ont d'elle. Elle aurait pu être à l'origine d'un Peta aux USA ou Viva au Royaume Uni à la française, cela ne sera pas le cas, occasion ratée.

Cela ne retire rien à son dévouement, elle a consacré sa vie, son argent, son temps et en est mal récompensée, je comprend aussi, Moon que tu pense à raison qu'on discutte de long en large pour rien, c'est quand même important de chercher le moyen de faire passer le message végétarien.

Comme je le disait à Baniki, il faut mieux ne pas s'investir également en politique, quel que soit le parti (surtout les extrèmes à mon sens) et faire attention aux récupérations politiques. Par exemple, pour la veggie pride, il est très bien de ne pas accepter de banderoles d'assos ou de partis.

Ce qui est assez étonnant dans notre pays est le décalage avec le monde anglo-saxon, sur la proportion des végétariens et la façon dont ils sont considérés en France. Une question annexe à celle du sujet pourrait être "pourquoi le végétarisme n'est il pas pris au sérieux en France?"

Comme quoi pour être efficace et cérdible, il vaut mieux réfléchir aux conséquences que peuvent avoir les paroles que l'on prononce. J'ai testé personnellement une comparaison entre une arène et un camp de concentration, au vu du résultat, j'en ait déduit qu'il fallait des arguments qui tiennent la route et soient présentés de manière à être le plus solide qui soit.

J'ai l'impression que les formulations de certains, ne soient à même de produire qu'un résultat assez plat. Même si je partage quelques idées voisines, le fait de les arranger à la sauce croisade ne fait pas, à mon sens, sérieux justement, mais plutôt hystérique. Même si cela part d'un bon sentiment (est-ce le cas?). C'est juste de la com'

Au moment ou le secteur de la viande, des fourreurs, éleveurs, vivisecteurs commencent à s'organiser pour fonder un organisme (arche de Noé) réactionnaire au mouvement des droits des animaux et de l'égalité animale, il va faloir communiquer juste. Personnellement, je pense qu'une bonne interview de Baniki et l'image des végétariens militant sera à la rue, qu'il/elle ait raison ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.burdivega.org
Tya
Adore papoter
Adore papoter
Tya


Féminin
Nombre de messages : 674
Age : 34
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/04/2005

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyDim 24 Juin - 16:51

Oui, j'viens de me rendre compte à quel point, lorsqu'on veut intégré la protection animale à quelque chose, les gens ne l'acceptent...

Il se croivent supérieurs, et que les valeurs animales ne doivent pas cohabité avec les valeurs humaines.... Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Colerebu Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Colerebu
Revenir en haut Aller en bas
alexandra
Administratrice*
alexandra


Féminin
Nombre de messages : 7926
Age : 64
Localisation : Somewhere, over the rainbow...
Date d'inscription : 10/07/2006

Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 EmptyLun 25 Juin - 19:51

Roaaa a écrit:
omega a écrit:
C' est rien,c' est Bantiki qui repart en croisade contre les humains(mais quand même plus contre les musulmans),comme d' habitude il elle est asexué,au dela de l' humain,ils sont plusieurs a habiter sa tête,donc il dit nous et suivant sa logique il va sortir de chez lui avec un flingue et tuer les humains qui croiseront sa route.Et quoi qu' on dise la cassette se rembobine et il nous ressert le coup du mouton et des musulmans,imperturbable.
Bon resumé... Wink
Il suffit de passer directement à la suite, ça évite de perdre du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?   Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux? - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi la cause animale n'est-elle pas prise au sèrieux?
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Prise en vidéo entrain de brutaliser un cheval lors d'une prestation
» Votre prise de poids durant la grossesse
» Ma fille est malade, besoin d'une prise de sang
» d'où viennent les animaux des labos?? à lire absolument
» 15 recettes pour passer au végétarisme (sans prise de tête)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARNELAE'S PLACE :: PROTECTION ANIMALE & MILITANTISME :: Communiqués & Discussions-
Sauter vers: